philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Le pouvoir et l'autorité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Le pouvoir et l'autorité   Ven 8 Juin - 16:03

Le pouvoir est conféré par l'institution, l'autorité qualifie le type de relation qu'on exerce avec autrui.

Avoir autorité, c'est exercer un savoir ou un savoir-faire avec compétence, et au service d'autrui. De ce fait, on reçoit l'autorité de ceux à l'égard desquels on l'exerce.

Le pouvoir s'impose, l'autorité se propose.

L'autorité est de moins en moins liée à la fonction du chef, mais à sa crédibilité. On est crédible dans la mesure où on vit ce que l'on dit. Il ne suffit donc plus d'être responsable, encore faut-il être reconnu comme tel par ses subordonnés.


J'ai beaucoup aimé cette manière de présenter les choses. A un moment ou un autre, on a tous un pouvoir sur quelqu'un. Ce peut être sur ses enfants, sur des collègues, des connaissances, etc. Nous avons tous également subi une autorité en direct, à un moment ou un autre.

Que pensez-vous de cette définition ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Ven 8 Juin - 18:02

Seule l'autorité dont on reconnait la nécessité (les valeurs de justice qu'elle défend, ses objectifs "vivre ensemble" ), ainsi que les vertus (corruption ou probité?Son impartialité ) me parait supportable pas vous?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Ven 8 Juin - 18:57

stip a écrit:
Seule l'autorité dont on reconnaît la nécessité (les valeurs qu'elle défend, ses objectifs ), ainsi que les vertus (corruption ou probité?) me parait admissible.
Tu es d'accord avec moi qu'il n'est pas possible de vivre dans une société sans meneur ? Le moindre petit groupe doit avoir des règles et quelqu'un qui veille à ce qu'elles soient suivies pour éviter l'anarchie.

C'est surtout sa définition qui me parlait.

Vois-tu une entreprise, une société sans dirigeant ? Un peuple sans chef ? Nous sommes absolument incapables de l'assumer. C'est du moins mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Ven 8 Juin - 19:21

Nelly a écrit:
stip a écrit:
Seule l'autorité dont on reconnaît la nécessité (les valeurs qu'elle défend, ses objectifs ), ainsi que les vertus (corruption ou probité?) me parait admissible.
Tu es d'accord avec moi qu'il n'est pas possible de vivre dans une société sans meneur ? Le moindre petit groupe doit avoir des règles et quelqu'un qui veille à ce qu'elles soient suivies pour éviter l'anarchie.

C'est surtout sa définition qui me parlait.

Vois-tu une entreprise, une société sans dirigeant ? Un peuple sans chef ? Nous sommes absolument incapables de l'assumer. C'est du moins mon avis.

Le pouvoir ne se confond pas avec la force, quoiqu'il lui soit souvent lié. I Ceux qui détiennent le pouvoir, les élites politiques par exemple, usent de la puissance, ont besoin d'autorité. Ils recherchent le prestige, l'un des attributs fondamentaux de l'autorité et du pouvoir. Le pouvoir est classiquement associé à la domination, qui suppose une emprise exercée par un individu, un groupe ou une institution sur d'autres individus. Plus que la notion de pouvoir, celle de domination évoque une relation de commandement, de maîtrise, et réciproquement d'obéissance, de soumission.

Les formes de pouvoir non hiérarchique (l'influence) sont particulièrement étudiées en sciences humaines. La psychologie sociale distingue de multiples champs et moyens d'influence. La plus répétée est celle qu'exerce l'environnement social (famille, institutions, sociabilités) sur l'individu, par effet de conformisme ou de différenciation. Dans les rapports interpersonnels, la séduction, la confiance, la culpabilisation, le chantage, l'appel à l'autorité, la gestion de l'information, l'appel à la raison, etc., sont quelques-uns des outils utilisés couramment pour influencer les autres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Sam 9 Juin - 9:20

marie-josé a écrit:


Les formes de pouvoir non hiérarchique (l'influence) sont particulièrement étudiées en sciences humaines. La psychologie sociale distingue de multiples champs et moyens d'influence. La plus répétée est celle qu'exerce l'environnement social (famille, institutions, sociabilités) sur l'individu, par effet de conformisme ou de différenciation. Dans les rapports interpersonnels, la séduction, la confiance, la culpabilisation, le chantage, l'appel à l'autorité, la gestion de l'information, l'appel à la raison, etc., sont quelques-uns des outils utilisés couramment pour influencer les autres.


C'était mon domaine de prédilection à la fac, la psycho sociale. Avec notamment une prof de ton pays, MJ, qui délivrait des cours passionnants sur les influences possibles, les interactions possibles au sein des jurys des tribunaux. Passionnant Exclamation Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Sam 9 Juin - 13:54

Frank a écrit:
marie-josé a écrit:
Les formes de pouvoir non hiérarchique (l'influence) sont particulièrement étudiées en sciences humaines. La psychologie sociale distingue de multiples champs et moyens d'influence. La plus répétée est celle qu'exerce l'environnement social (famille, institutions, sociabilités) sur l'individu, par effet de conformisme ou de différenciation. Dans les rapports interpersonnels, la séduction, la confiance, la culpabilisation, le chantage, l'appel à l'autorité, la gestion de l'information, l'appel à la raison, etc., sont quelques-uns des outils utilisés couramment pour influencer les autres.
C'était mon domaine de prédilection à la fac, la psycho sociale. Avec notamment une prof de ton pays, MJ, qui délivrait des cours passionnants sur les influences possibles, les interactions possibles au sein des jurys des tribunaux. Passionnant Exclamation Wink
Et si tu développais un peu, Frank ?

Ici, nous parlons de deux facteurs : le pouvoir et l'autorité. Tu as sans doute un avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Sam 9 Juin - 16:51

marie-josé a écrit:


Le pouvoir ne se confond pas avec la force, quoiqu'il lui soit souvent lié. I Ceux qui détiennent le pouvoir, les élites politiques par exemple, usent de la puissance, ont besoin d'autorité. Ils recherchent le prestige, l'un des attributs fondamentaux de l'autorité et du pouvoir. Le pouvoir est classiquement associé à la domination, qui suppose une emprise exercée par un individu, un groupe ou une institution sur d'autres individus. Plus que la notion de pouvoir, celle de domination évoque une relation de commandement, de maîtrise, et réciproquement d'obéissance, de soumission.

Les formes de pouvoir non hiérarchique (l'influence) sont particulièrement étudiées en sciences humaines. La psychologie sociale distingue de multiples champs et moyens d'influence. La plus répétée est celle qu'exerce l'environnement social (famille, institutions, sociabilités) sur l'individu, par effet de conformisme ou de différenciation. Dans les rapports interpersonnels, la séduction, la confiance, la culpabilisation, le chantage, l'appel à l'autorité, la gestion de l'information, l'appel à la raison, etc., sont quelques-uns des outils utilisés couramment pour influencer les autres.


Assez complète cette réflexion !
Jute un peu caricaturale à mon avis dans sa première partie, mais....on ne risque pas grand choses à cogner sur les élites politiques Rolling Eyes

Pourtant je reste persuadée qu'il y a parmi elles, des gens qui s'engagent pour autre chose que le prestige (ça fait ancien Laughing ) et la domination..... comme dans toute autre sphère qui brasse et/ou qui palpe, il y a sûrement des profils puérils et inachevés pûrement motivés par ça à leur niveau, mais ni plus, ni moins qu'ailleurs.

L'idéal induit que le pouvoir est avant tout une responsabilité, une charge, qu'on accepte d'endosser et dont il faudra rendre des comptes.
Bon....OK Laughing
j'ai parlé d'idéal! Wink




Dernière édition par stip le Sam 9 Juin - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Sam 9 Juin - 17:18

Et l'autorité, dans tout ça ? :--D:

De plus, parlons également de tout un chacun, pas seulement des politiques ! Eux, nous ne les fréquentons pas au quotidien ! J'ai proposé plusieurs exemples, dans mon propos d'origine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Sam 9 Juin - 17:40

stip a écrit:
Nelly a écrit:
Et l'autorité, dans tout ça ? :--D:

De plus, parlons également de tout un chacun, pas seulement des politiques ! Eux, nous ne les fréquentons pas au quotidien ! J'ai proposé plusieurs exemples, dans mon propos d'origine.
Hep! c'est juste un commentaire sur ce qui a été posté Shocked .
OK, mais j'aime bien revenir au quotidien, à ce que nous vivons, à la manière dont nous le vivons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Sam 9 Juin - 18:33

stip a écrit:
Nelly a écrit:
Et l'autorité, dans tout ça ? :--D:

De plus, parlons également de tout un chacun, pas seulement des politiques ! Eux, nous ne les fréquentons pas au quotidien ! J'ai proposé plusieurs exemples, dans mon propos d'origine.
"faire autorité"

une expression que j'aime bien car elle illustre comment, l'autorité devrait toujours s'installer.
La reconnaissance des compétences supérieures de quelqu'un dans un domaine par les autres.
Faire autorité signifie faire référence. C'est vrai, comment être crédible dans l'autorité sans donner l'exemple ?

stip a écrit:
Quand un chef (de famille ou autre ) ne remplit pas ou plus (les enfants grandissent, et des subordonnés peuvent devenir meilleurs ), son autorité se muera en autre chose.
En quoi peut se muer cette autorité ? En affection ? En admiration ? Tout dépend naturellement de qui il s'agit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Sam 9 Juin - 18:38

stip a écrit:
L'idéal induit que le pouvoir est avant tout une responsabilité, une charge, qu'on accepte d'endosser et dont il faudra rendre des comptes.
Une responsabilité, certes, mais faut-il absolument que ce soit une charge ? Quant à devoir rendre des comptes, sans doute. Tout dépend de quelles responsabilités il s'agit. De toute manière, quelle que soit la responsabilité acceptée, les comptes se rendent souvent au fur et à mesure du travail exécuté.

stip a écrit:
Bon....OK Laughing
j'ai parlé d'idéal! Wink
Il est préférable de viser l'idéal pour obtenir quelque chose d'acceptable ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Sam 9 Juin - 18:39

Nelly a écrit:
stip a écrit:
Nelly a écrit:
Et l'autorité, dans tout ça ? :--D:

De plus, parlons également de tout un chacun, pas seulement des politiques ! Eux, nous ne les fréquentons pas au quotidien ! J'ai proposé plusieurs exemples, dans mon propos d'origine.
"faire autorité"

une expression que j'aime bien car elle illustre comment, l'autorité devrait toujours s'installer.
La reconnaissance des compétences supérieures de quelqu'un dans un domaine par les autres.
Faire autorité signifie faire référence. C'est vrai, comment être crédible dans l'autorité sans donner l'exemple ?

stip a écrit:
Quand un chef (de famille ou autre ) ne remplit pas ou plus (les enfants grandissent, et des subordonnés peuvent devenir meilleurs ), son autorité se muera en autre chose.
En quoi peut se muer cette autorité ? En affection ? En admiration ? Tout dépend naturellement de qui il s'agit !

peut-être tous simplement en exemple, ce qui fait que nous réitérons les gestes et faits de nos parents à l'égard de nos enfants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Sam 9 Juin - 19:10

Tiens dans le cadre d'une association, par exemple.... :Interrog: il est important que chacun soit à la place qui valorisera ses compétences, avec celui qui tranche dès que c'est épineux, le président qui fait autorité.

D'autant que les gens se trompent sur eux-même parfois.

J'ai fait partie d'une chorale 2ans qui végétait et pour cause...
Le chef de choeur n'avait aucune poigne ni exigence, il ne savait ou ne voulait pas dire les choses aux gens, hélas!
C'en est arrivé au point que
L'année suivant mon départ, est arrivé un nouvel adhérent qui avait décidé qu'il avait une voix de.... Soprano.
Ainsi fût fait, le groupe des filles s'agrandit et comme ce n'etait pas klaus Nomi ou Jaroussky, certaines filles (taquines) l'avaient surnommé "la baleine" (non à cause de sa silhouette qui était ordinaire ) mais à cause des sons aigüs qui s'échappaient de son gosier pendant les scéances help



http://www.youtube.com/watch?v=WabT1L-nN-E&feature=youtube_gdata_player
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 8:57

stip a écrit:
Tiens dans le cadre d'une association, par exemple.... :Interrog: il est important que chacun soit à la place qui valorisera ses compétences, avec celui qui tranche dès que c'est épineux, le président qui fait autorité.

D'autant que les gens se trompent sur eux-même parfois.

J'ai fait partie d'une chorale 2ans qui végétait et pour cause...
Le chef de choeur n'avait aucune poigne ni exigence, il ne savait ou ne voulait pas dire les choses aux gens, hélas!
C'en est arrivé au point que
L'année suivant mon départ, est arrivé un nouvel adhérent qui avait décidé qu'il avait une voix de.... Soprano.
Ainsi fût fait, le groupe des filles s'agrandit et comme ce n'etait pas klaus Nomi ou Jaroussky, certaines filles (taquines) l'avaient surnommé "la baleine" (non à cause de sa silhouette qui était ordinaire ) mais à cause des sons aigüs qui s'échappaient de son gosier pendant les scéances help



http://www.youtube.com/watch?v=WabT1L-nN-E&feature=youtube_gdata_player

pas mal, on dirait ma voisine certains soirs affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 9:36

Nelly a écrit:
Le pouvoir est conféré par l'institution, l'autorité qualifie le type de relation qu'on exerce avec autrui.

Avoir autorité, c'est exercer un savoir ou un savoir-faire avec compétence, et au service d'autrui. De ce fait, on reçoit l'autorité de ceux à l'égard desquels on l'exerce.

Le pouvoir s'impose, l'autorité se propose.

L'autorité est de moins en moins liée à la fonction du chef, mais à sa crédibilité. On est crédible dans la mesure où on vit ce que l'on dit. Il ne suffit donc plus d'être responsable, encore faut-il être reconnu comme tel par ses subordonnés.





Il y a pas mal de choses intéressantes dans cette longue tirade. Mais des trucs qui me gênent aussi... Je vais fragmenter (et en plusieurs posts, j'suis aussi fatigué que fainéant ce matin...). Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 9:43

Nelly a écrit:
[size=18]Le pouvoir est conféré par l'institution, l'autorité qualifie le type de relation qu'on exerce avec autrui.



Point qui me semble évident, c'est de distinguer les deux concepts que sont le pouvoir et l'autorité. Ce n'est pas parce qu'ils se chevauchent voire se superposent complètement dans bon nombre de cas qu'ils se substituent.
Dans l'idéal, l'autorité devrait entretenir avec le pouvoir un lien d'inclusion et dans un seul sens; le pouvoir devrait être dépendant de l'autorité et ce second, la condition sine qua non du premier. Mais dans un monde idéal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 9:46

Nelly a écrit:
[size=18]

Avoir autorité, c'est exercer un savoir ou un savoir-faire avec compétence, et au service d'autrui. De ce fait, on reçoit l'autorité de ceux à l'égard desquels on l'exerce.




Dans un monde idéal, bis... Soit on se place sur un plan philosophique (et définition "dure" de la philo c'est à dire "approche théorique et non pragmatique de l'être humain") et je suis assez OK, soit on vit dans le monde de Oui-Oui... Utopie totale, c'est Imagine de Lennon, c'est aussi beau qu'attractif que ... faux dans bon nombre de cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 9:48

Nelly a écrit:


Le pouvoir s'impose, l'autorité se propose.



Là aussi, la formulation est belle mais quid du pouvoir légitime ou légitimé Question Quant à l'autorité qui s'applique après consensus et acceptation, vous y croyez vous Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 9:50

Nelly a écrit:


L'autorité est de moins en moins liée à la fonction du chef, mais à sa crédibilité. On est crédible dans la mesure où on vit ce que l'on dit. Il ne suffit donc plus d'être responsable, encore faut-il être reconnu comme tel par ses subordonnés.



La deuxième et troisième phrase sont là également, très souhaitables mais utopiques...
Quant à la première, elle navigue aussi dans l'idéal même si je considère l'idée véhiculée comme en partie vraie... Mais en partie seulement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 9:52

Globalement, c'est pas con du tout mais je déplore le nombre énorme de contre-exemples. Si l'exception confirme la règle, autant de contre-exemples la relègue à un autre rang... Voeu pieux, approche conceptuelle, espoir etc.

Mais la réflexion est intéressante. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 9:54

C'est un peu long et j'ai pas vraiment lu mais voici une page qui peut, peut-être alimenter la réflexion:

http://angelspirit7.free.fr/psychonet/L1/Psychologie%20sociale/CM4.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 9:59

Et comment ne pas aborder cette question sans faire référence à la célèbre expérience de Milgram Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 10:06

Je n'arrive pas à trouver une bonne définition claire du crédit idiosyncrasique...

"Idiosyncratique, adj.Particulier. Ces rapports semblent exclusivement affectés à certains tempéramens, ou même à certains individus : ils constituent alors les sympathies idiosyncratiques ou particulières (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 411)."

En détaillant un peu, c'est le pouvoir que l'on va accepter d'une source sur la base de l'autorité qu'on lui reconnaît. On est pile-poil dans le débat.
Ces deux verbes illustrent la géométrie variable des rapports qu'entretiennent le pouvoir et l'autorité; "accepter" et "reconnaître". On peut accepter un pouvoir qui n'est pas légitime car on le reconnaît comme tel car on peut reconnaître, à tort, cette autorité. J'sais pas si c'est clair mais en gros, c'est surtout lié à la perception que l'on se fait de la source (de l'autorité et donc du pouvoir) plus que sa réelle autorité.

Le statut de l'uniforme ou de la fonction par exemple dans l'expérience de Milgram.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 10:08

Pour rappel:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram

Il faut zoomer principalement sur les variables; importance de l'autorité, changement de statut et troubles au sein de l'autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   Dim 10 Juin - 18:48

stip a écrit:
Tiens dans le cadre d'une association, par exemple.... :Interrog: il est important que chacun soit à la place qui valorisera ses compétences, avec celui qui tranche dès que c'est épineux, le président qui fait autorité.

D'autant que les gens se trompent sur eux-mêmes parfois.
Exact et c'est valable pour toutes les associations ! Il est important qu'une personne puisse trancher car, curieusement et comme tu le dis, certaines personnes ont tendance à 'déborder'. Se trompent-elles sur elles-mêmes ou ne se posent-elles pas la question ? Suspect

stip a écrit:
J'ai fait partie d'une chorale 2ans qui végétait et pour cause...
Le chef de choeur n'avait aucune poigne ni exigence, il ne savait ou ne voulait pas dire les choses aux gens, hélas!
Comme quoi, l'autorité est nécessaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le pouvoir et l'autorité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pouvoir et l'autorité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le pouvoir et l'autorité
» Religion, autorité et soumission
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau
» Le pouvoir des Mandalas d'énergie (Olivier Manitara)
» Les Napoléons et le pouvoir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Philosophie-
Sauter vers: