philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 On en parle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 19  Suivant
AuteurMessage
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 12:02

stip a écrit:
Si tu veux te faire stériliser tu peux le faire partout dans le monde.... Mais il faut savoir dans quel but!  Quand tu habites un endroit ou nulle retraite, nulle structure pour tes vieux jours c'est la descendance qui remplit ce rôle.
moi je suis pour regulariser les naissances dans le monde/maximum 2 enfants par couples, cela aiderait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 12:21

marie-josé a écrit:
stip a écrit:
Si tu veux te faire stériliser tu peux le faire partout dans le monde.... Mais il faut savoir dans quel but!  Quand tu habites un endroit ou nulle retraite, nulle structure pour tes vieux jours c'est la descendance qui remplit ce rôle.
moi je suis pour regulariser les naissances dans le monde/maximum 2 enfants par couples, cela aiderait
2 par femme, la population diminue!  3 voire 4 maxi....
:Interrog:  comme ça sur le papier c'est facile, et on a l'impression qu'on arriverait mieux à gérer la misēre, et la faim, éviter les dérives qu'elle engendre.
Et là, on se rend compte que c'est infiniment plus difficile dès qu'il s'agit des droits de l'homme qu'avec le reste de la faune terrestre.

En plus d'ętre liberticide (ok, on peut se demander de quelle liberté en l'occurrence ) ce serait Profondėment injuste si l'accès aux soins et à l'éducation ne sont pas aussi mondialisés, ça va de soit !

Donc, pour voir le verre au 1/4 plein disons que " des " enfants faits par amour et non pour de mauvaises raisons, peuvent être élevés par leurs parents ,nourris, soignés, éduqués, qu'à priori, ils ne seront jamais exploités par un mouvement, un atelier, une mafia,ni vendus, réduits à l'esclavage (j'y inclus les filles qui le sont parfois de fait rien que par le mariage , leur statut familial ou au sein de la société ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 13:49

(C'était mieux dans le cadre de la discussion sur les animaux.)

Pour commencer, en tant que continent, démographie et son environnement ,nous devrions balayer devant notre porte.

http://www.enfant.net/de-plus-en-plus-denfants-pauvres-dans-les-pays-riches/


Dernière édition par stip le Dim 2 Nov - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 13:52

stip a écrit:
C'était mieux dans le cadre de la discussion sur les animaux.

J'avais mis en attente en attendant de trouver un topic plus approprié. Je trouvais que les femmes n'avaient pas particulièrement leur place dans notre discussion sur les animaux.

Faire stériliser un animal, c'est rendre service. Il n'en est pas de même pour la femme !

Comment le vois-tu ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 13:59

marie-josé a écrit:
stip a écrit:
Si tu veux te faire stériliser tu peux le faire partout dans le monde.... Mais il faut savoir dans quel but!  Quand tu habites un endroit ou nulle retraite, nulle structure pour tes vieux jours c'est la descendance qui remplit ce rôle.
moi je suis pour regulariser les naissances dans le monde/maximum 2 enfants par couples, cela aiderait

Je trouve horrible de parler de stérilisation des femmes. Quand c'est sur leur demande, c'est une chose, mais on ne traite pas une femme ainsi. Ce serait un gros traumatisme, non ?

Pourquoi pas stériliser les hommes, les gros machos, notamment ?

Quand je pense à tout ce que subissent les femmes, dans certains pays, notamment là où le polygamie est admise, et où l'homme peut aller voir d'autres femmes sans se soucier de la sienne et tout en véhiculant des maladies, qu'ils risquent d'ailleurs de refiler aux enfants. Sad A la femme de se plier, d'accepter sans mot dire, parfois même de subvenir aux besoins des sa famille.

Je crois qu'il faudrait commencer par ne plus admettre officiellement la polygamie : ce serait déjà un début. Quand on s'engage, quand on a des enfants, il faut les assumer !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 14:01

Nelly a écrit:
stip a écrit:
C'était mieux dans le cadre de la discussion sur les animaux.

J'avais mis en attente en attendant de trouver un topic plus approprié. Je trouvais que les femmes n'avaient pas particulièrement leur place dans notre discussion sur les animaux.

Faire stériliser un animal, c'est rendre service. Il n'en est pas de même pour la femme !

Comment le vois-tu ?

Premièrement tu ne peux poser la question ainsi! affraid
Au nom de quoi ferais-je stériliser quelqu'un d'autre que moi-même?
Soyons sérieux.

On "fait" stériliser un animal, tandis que les hommes naissent libres et égaux en droit non? Il me semble que ça va de soi.
D'autant qu'il existe la contraception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 14:12

stip a écrit:
Pour commencer, en tant que continent, démographie  et son environnement ,nous devrions balayer devant notre porte.

http://www.enfant.net/de-plus-en-plus-denfants-pauvres-dans-les-pays-riches/

Je suis bien placée pour savoir que c'est exact.

Malgré tout, je sais également que nous ne pouvons pas laisser vieillir totalement notre population. Un pays où il n'y a plus que des retraités ne peut plus vivre. Evidemment, là où il n'y a que des assistés, ça ne va pas non plus.

C'est pourquoi il faut chercher la solution dans la formation et le travail, arrêter d'enrichir les pays étrangers où femmes et enfants travaillent pour quatre sous.

Après la dernière guerre, mes parents, comme tant d'autres, étaient pauvres : leur maison avait été bombardée et il a fallu se retrousser les manches pour retourner y vivre. Nos villageois n'ont pas baissé les bras : ils ont reconstruit avec les moyens du bord, cultivant leur potager et se serrant la ceinture au maximum pour éviter les faux frais. Il n'y avait ni allocations familiales, ni aides, au début (quelques indemnités ont été versées bien des années plus tard). Oui, mon père avait un travail, mais quand tout est à refaire, ce n'est pas suffisant.

Certes, on ne peut plus demander aux jeunes générations d'en faire de même, mais il faut quand même arrêter de tout donner sans rien demander en échange. Il serait bon de faire évoluer l'assistanat : certaines personnes ne savent même plus qu'il faut arrêter le chauffage quand on aère et se retrouvent avec des factures exhorbitantes de chauffage.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 14:15

Et pour bénéficier d'une contraception, il faut un accès aux soins et un minimum d'éducation....
La polygamie n'est qu'un phėnomène du joug féminin parmi tant d'autres.
Je t'avais raconté qu'en Inde manquant de femmes, certains frères se partagent la même femme.... Crois-tu qu'elle ait son mot à dire là-aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 14:17

stip a écrit:
Nelly a écrit:
stip a écrit:
C'était mieux dans le cadre de la discussion sur les animaux.

J'avais mis en attente en attendant de trouver un topic plus approprié. Je trouvais que les femmes n'avaient pas particulièrement leur place dans notre discussion sur les animaux.

Faire stériliser un animal, c'est rendre service. Il n'en est pas de même pour la femme !

Comment le vois-tu ?

Premièrement tu ne peux poser la question ainsi! affraid
Au nom de quoi ferais-je stériliser quelqu'un d'autre que moi-même?
Soyons sérieux.  

Ca a été dit plus haut, même si ce n'est pas par toi et j'ai voulu insister là-dessus.

stip a écrit:
On "fait" stériliser un animal, tandis que les hommes naissent libres et égaux en droit non? Il me semble que ça va de soi.
D'autant qu'il existe la contraception.

Je ne t'apprendrai rien en te disant que, dans certains pays, les préservatifs servent plusieurs fois, faute de moyens... affraid Alors, où est la solution ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 14:19

stip a écrit:
Et pour bénéficier d'une contraception, il faut un accès aux soins et un minimum d'éducation....
La polygamie n'est qu'un phėnomène du joug féminin parmi tant d'autres.
Je t'avais raconté qu'en Inde manquant de femmes, certains frères se partagent la même femme.... Crois-tu qu'elle ait son mot à dire là-aussi?

Tu vois que nous arrivons à la même conclusion : nous sommes loin du compte, niveau contraception. Et je ne parle pas du reste... Neutral

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 14:21

stip a écrit:
Et pour bénéficier d'une contraception, il faut un accès aux soins et un minimum d'éducation....

Et qui peut s'en charger, parce qu'il s'agit d'un élément essentiel pour avoir une vie décente et des enfants heureux ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 14:23

Nelly a écrit:


C'est pourquoi il faut chercher la solution dans la formation et le travail, arrêter d'enrichir les pays étrangers où femmes et enfants travaillent pour quatre sous.
.

:--D: je ne parle pas de l'exploitation des enfants, mais il faut aussi que ces populations puissent s'en sortir, avoir des échanges avec eux, tourisme commerce équitable ne sont que des pistes à creuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 14:30

stip a écrit:
Nelly a écrit:

C'est pourquoi il faut chercher la solution dans la formation et le travail, arrêter d'enrichir les pays étrangers où femmes et enfants travaillent pour quatre sous.
.

:--D:  je ne parle pas de l'exploitation des enfants, mais il faut aussi que ces populations puissent s'en sortir, avoir des échanges avec eux, tourisme commerce équitable ne sont que des pistes à creuser.

Pourtant, souvent sans le savoir, nous accréditons ce travail inhumain.

Et quand je parle de formation et de travail, je pense également à nos pays dits civilisés, mais dont l'éducation fait énormément de dégâts ! Nous avons droit à... Rolling Eyes  
Sans compter que les profiteurs réussissent souvent à s'en sortir, quand il le faut alors que ceux qui en auraient réellement besoin, parce qu'ils sont dans la dèche, n'y auront plus droit en raison des abus antérieurs !

Je pense au changement de rémunération des chômeurs, notamment...

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 15:01

Nelly a écrit:
stip a écrit:
Et pour bénéficier d'une contraception, il faut un accès aux soins et un minimum d'éducation....

Et qui peut s'en charger, parce qu'il s'agit d'un élément essentiel pour avoir une vie décente et des enfants heureux ?

silent pale No . J'imagine que c'est, entre autres, ce à quoi pensaient, ceux qui invoquaient le droit d'ingérence par exemple.
A la vérité, je n'en sais rien....
Je n'ai pas de réponse.
Alors, de plus en plus souvent, me vient le fantasme d'un voilier pour maison pour finir mon existence en sillonnant les mers, loin de la laideur des faubourgs qui deviennent de plus en plus bidonvilles. help
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 2 Nov - 16:57

stip a écrit:
Nelly a écrit:
stip a écrit:
Et pour bénéficier d'une contraception, il faut un accès aux soins et un minimum d'éducation....

Et qui peut s'en charger, parce qu'il s'agit d'un élément essentiel pour avoir une vie décente et des enfants heureux ?

silent pale No . J'imagine que c'est, entre autres, ce à quoi pensaient, ceux qui invoquaient le droit d'ingérence par exemple.
A la vérité, je n'en sais rien....
Je n'ai pas de réponse.
Alors, de plus en plus souvent, me vient le fantasme d'un voilier pour maison pour finir mon existence en sillonnant les mers, loin de la laideur des faubourgs qui deviennent de plus en plus bidonvilles. help
not canard se révolte, attention à tes plumes ma jolie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 3 Nov - 8:06

C'est surtout que je me dis qu'en l'état actuel des choses, la menace du chaos amènera le désir de totalitarisme. Je hais tous les totalitarismes et ce dont l'homme est capable dans le chaos m'horrifie.

. À la base de toutes les doctrines totalitaires se trouve la croyance que les gouvernants sont plus sages et d'un esprit plus élevé que leurs sujets, qu'ils savent donc mieux qu'eux ce qui leur est profitable.
Ludwig von Mises


Il y a trop de grands hommes dans le monde ; il y a trop de législateurs, organisateurs, instituteurs de sociétés, conducteurs de peuples, pères des nations, etc. Trop de gens se placent au-dessus de l'humanité pour la régenter, trop de gens font métier de s'occuper d'elle.
Frédéric Bastiat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 3 Nov - 9:37

stip a écrit:
C'est surtout que je me dis qu'en l'état actuel des choses, la menace du chaos amènera le désir de totalitarisme. Je hais tous les totalitarismes et ce dont l'homme est capable dans le chaos m'horrifie.

.        À la base de toutes les doctrines totalitaires se trouve la croyance que les gouvernants sont plus sages et d'un esprit plus élevé que leurs sujets, qu'ils savent donc mieux qu'eux ce qui leur est profitable.
Ludwig von Mises


Il y a trop de grands hommes dans le monde ; il y a trop de législateurs, organisateurs, instituteurs de sociétés, conducteurs de peuples, pères des nations, etc. Trop de gens se placent au-dessus de l'humanité pour la régenter, trop de gens font métier de s'occuper d'elle.
Frédéric Bastiat                  

Je suis absolument d'accord avec toi : le totalitarisme est inadmissible. En même temps, un certain autoritarisme semble parfois nécessaire avant de pouvoir créer une démocratie. Vois toutes les difficultés rencontrées dans les pays qui ont évincé leur dictateur pour se retrouver dans l'anarchie totale parce qu'il n'existe aucune structure permettant d'accéder à la démocratie.

On ne fait pas le bonheur des gens contre leur volonté. Or, il faudrait pouvoir se préparer à changer totalement de régime, ce qui est loin d'être le cas. En haut niveau, les places ne semblent pas pouvoir rester vacantes très longtemps sans qu'un autre régime n'impose sa propre loi, réduisant à néant tout ce qui a pu être obtenu auparavant.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Peut-on tout dire, tout faire ?   Lun 16 Fév - 11:01



Peut-on tout dire, tout faire au nom de la liberté d'expression ?


C'est au tour du Danemark, le pays le plus sûr d'Europe, d'être pris dans les griffes du terrorisme !

Charlie Hebdo et autres caricaturistes, ou journalistes de la presse écrite ne vont-ils pas trop loin au nom de la liberté d'expression ? Est-il nécessaire de provoquer à ce point ?

Faut-il s'en prendre à ce qui est sacré pour certains ?

Qu'on caricature des politiques ou la façon d'être d'une masse en général est une chose mais s'en prendre à d'autres choses n'est pas naturel. Où doit-on s'arrêter ? N'y aurait-il plus de limite ?

Je trouve qu'à partir d'un certain moment, on entre dans la provocation.

Je sais, je sais : les terroristes sont loin d'être des religieux. L'islam et le prophète sont des prétextes. Mais je ne pense pas qu'à eux : imaginons toute cette masse de musulmans dans des pays sous dictature qui ne peuvent même pas protester quand ils ont faim ou manquent de l'essentiel... Tout le peuple se retourne forcément, non seulement vers ces profanateurs, mais vers l'ensemble du peuple d'où ils viennent.

Et le respect, dans tout ceci ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand pierre
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 16 Fév - 11:12

La provocation ne vient-elle pas aussi de cet "intégrisme" aveugle ? (les guillemets sont là pour dire que sous couvert de la religion ces forcenés de la violence se servent d'elle pour déchainer leur haine et leur violence)

Le respect n'est-il pas aussi dans la liberté d'accuser ces "religieux" d'interdire tout autre mode de pensée que le leur ?

Je m'excuse par avance auprès de toutes celles et tous ceux qui sont croyants de ce que je vais écrire.

Quand une personne parle seule à un ami imaginaire on appelle cela de la schizophrénie mais quand ce sont des milliers qui le font, on appelle cela une religion...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 16 Fév - 12:04

Nelly a écrit:


Peut-on tout dire, tout faire au nom de la liberté d'expression ?


Et le respect, dans tout ceci ?


Au nom de la liberté d'expression, par exemple, on ne peut insulter des individus, les diffamer ou tenir des propos racistes.

Au nom de la liberté d'expression, on peut critiquer les religions, les haïr et s'en moquer comme de toute idée.

On ne peut m'imposer de respecter ce que je ne trouve pas respectable !

La provocation est autant sinon plus dans la perception de celui qui reçoit le message que dans l'esprit de celui qui émet ce même message.

Si on limite la liberté d'expression au nom du refus de la provocation, on autorise chaque récepteur d'un message à estimer qu'il est provoqué et à réagir.

Charb a dit cela très bien :

"Rire, bordel de Dieu" :

"Peins un Mahomet glorieux, tu meurs.
Dessine un Mahomet rigolo, tu meurs.
Gribouille un Mahomet ignoble, tu meurs.
Réalise un film de merde sur Mahomet, tu meurs.
Tu résistes à la terreur religieuse, tu meurs.
Tu lèches le cul aux intégristes, tu meurs.
Pends un obscurantiste pour un abruti, tu meurs.
Essaie de débattre avec un obscurantiste, tu meurs.
Il n’y a rien à négocier avec les fascistes.
La liberté de nous marrer sans aucune retenue, la loi nous la donnait déjà, la violence systématique des extrémistes nous la donne aussi.
Merci, bande de cons."

Charb

Enfin, il ne faut pas oublier que les premières victimes des islamistes sont les centaines de milliers de musulmans, tués depuis plus de 20 ans dans divers pays sous des prétextes divers.





_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand pierre
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 16 Fév - 12:25

En te lisant Morgan, je mesure la médiocrité de mon écriture Sad et la richesse de la tienne. J'aurais peut-être du être meilleur élève (pire ç'aurait été difficile lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 16 Fév - 16:46

grand pierre a écrit:
En te lisant Morgan, je mesure la médiocrité de mon écriture Sad  et la richesse de la tienne. J'aurais peut-être du être meilleur élève (pire ç'aurait été difficile lol! )

Parce que tu aurais été un cancre ? Suspect Et tu oses l'avouer ? Mais nous en sommes tous, quelque part ! siffleur C'est vrai que Morgan s'exprime bien, mais ce n'est pas une raison pour culpabiliser.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 16 Fév - 16:55

grand pierre a écrit:
La provocation ne vient-elle pas aussi de cet "intégrisme" aveugle ? (les guillemets sont là pour dire que sous couvert de la religion ces forcenés de la violence se servent d'elle pour déchainer leur haine et leur violence)

Le respect n'est-il pas aussi dans la liberté d'accuser ces "religieux" d'interdire tout autre mode de pensée que le leur ?

Quand une personne est stupide et agit en fonction de cela, tu ne vas pas forcément lui dire qu'elle est idiote, même si c'est vrai ! Si tout le monde était hyper intelligent... nous planerions tous !  Laughing

Ma question provenait du fait que certains ont des croyances qui leur sont propres. Faut-il absolument les provoquer en les insultant ? Ne leur devons-nous pas le respect ? Nous avons tous été élevés à notre manière. Comment quelqu'un qui n'a pas beaucoup de culture pourrait-il comprendre que leur président vienne participer à la manifestation commune en France avec les autres représentants de différents pays pour ensuite se faire insulter par ce même pays ?

Toutes ces gens étaient contre le terrorisme, mais ne s'attendaient pas à se faire insulter en retour ! Cela ne devient-il pas une incitation à la haine ?

grand pierre a écrit:
Je m'excuse par avance auprès de toutes celles et tous ceux qui sont croyants de ce que je vais écrire.

Quand une personne parle seule à un ami imaginaire on appelle cela de la schizophrénie  mais quand ce sont des milliers qui le font, on appelle cela une religion...

Je comprends parfaitement ton exemple. En même temps, quel mal fait un croyant pacifique à un athée ou inversement, à partir du moment où les uns et les autres se respectent mutuellement ? C'est toute la différence !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand pierre
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 16 Fév - 17:01

Nelly a écrit:
grand pierre a écrit:
En te lisant Morgan, je mesure la médiocrité de mon écriture Sad  et la richesse de la tienne. J'aurais peut-être du être meilleur élève (pire ç'aurait été difficile lol! )

Parce que tu aurais été un cancre ? Suspect Et tu oses l'avouer ? Mais nous en sommes tous, quelque part ! siffleur C'est vrai que Morgan s'exprime bien, mais ce n'est pas une raison pour culpabiliser.

Je ne culpabilise absolument pas ! Oui j'ai été un cancre, un véritable, pas un de ces pauvres gosses incapables d'apprendre faute d'avoir un minimum de capacités, non, un vrai de vrai avec un gros potentiel mais qui n'a jamais voulu se conformer aux règles scolaires.
Avec le recul je ne considère pas que j'étais en échec scolaire mais que le système scolaire était en échec avec moi ...
J'ai toujours préféré apprendre par moi-même par l'observation plutôt que d'écouter un "singe savant" réciter année après année son même discours (là je ne suis pas gentil avec l'éducation nationale, à ma décharge ce n'est pas elle qui a essayé de m'instructionner lol! mais ce sont ces "chers" établissements privés ....)

Si c'était à refaire et bien je referais à l'identique (voire même pire !!!, je n'éprouve aucun regret car la belle intelligence que mes parents m'ont donnée je l'ai offerte à mon fiston qui a su (et voulu !!!) l'utiliser bien mieux que moi je n'aurais fait... lol!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 16 Fév - 17:10

Morgan Kane a écrit:
Nelly a écrit:

Peut-on tout dire, tout faire au nom de la liberté d'expression ?


Et le respect, dans tout ceci ?

Au nom de la liberté d'expression, par exemple, on ne peut insulter des individus, les diffamer ou tenir des propos racistes.

Effectivement, c'est le principe même de la liberté d'expression.

Morgan Kane a écrit:
Au nom de la liberté d'expression, on peut critiquer les religions, les haïr et s'en moquer comme de toute idée.

Je ne suis pas du tout d'accord avec cela. Oui, on peut critiquer la religion, voire la haïr et s'en moquer. Mais pourquoi le mot haine ? Hais-tu quelqu'un qui s'habille en rouge alors que tu n'aimes que le vert ? Je trouve qu'il s'agit d'une forme de racisme. Qu'y vois-tu comme différence ?

La religion, on tombe souvent dedans pratiquement à la naissance. Ensuite, la vie fait que l'on change ou pas. Point à la ligne !

Morgan Kane a écrit:
On ne peut m'imposer de respecter ce que je ne trouve pas respectable !  

Et en quoi le ressenti ou les croyances de quelqu'un d'autre ne seraient-elles pas respectables si elles ne sont pas les mêmes que les tiennes ?


Morgan Kane a écrit:
La provocation est autant sinon plus dans la perception de celui qui reçoit le message que dans l'esprit de celui qui émet ce même message.

Là, je suis d'accord avec toi et c'était le sens de ma réaction première : tout le monde est-il à même de comprendre la provocation ? Le niveau intellectuel est-il identique de part et d'autre ? Certainement pas. De plus, on donne de la matière aux terroristes ! Eux se moquent de la religion, mais on font usage pour attirer les mécontents et là, ils ont de quoi faire !


Morgan Kane a écrit:
Si on limite la liberté d'expression au nom du refus de la provocation, on autorise chaque récepteur d'un message à estimer qu'il est provoqué et à réagir.

Je pensais davantage à l'auto-censure et au respect mutuel.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On en parle   

Revenir en haut Aller en bas
 
On en parle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» un conte merveilleux avec un âne qui parle?
» Un Moment Sacré ! Le Seigneur, nous parle de differentes manières :
» seth parle, l'éternelle validité de l'âme de Jane Roberts
» Seigneur, parle-moi !
» Sans jouer au poète, je crois que la nature nous parle de la Sagesse de notre Dieu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Actualité & Politique-
Sauter vers: