philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 On en parle

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant
AuteurMessage
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Ven 19 Oct - 13:06

Il a manqué de sang-froid et a joué les guignols, ce qui est inquiétant pour une personne qui prétend à la présidence de la République.

Au delà, lui et ses partisans ont raconté beaucoup de bêtises.

Tout ceci ne doit pas chagriner le président.

Il fait l'objet d'une enquête préliminaire pour deux motifs:

1) ses dépenses électorales.

Il semble que sa responsable de communication ait passé des contrats fort généreux, à des prix exagérés, avec la société dont elle était la dirigeante et la propriétaire.

Il est plus que possible qu'il ne se soit rendu compte de rien, et que sa bonne foi ait été abusée.

Ce qui fait tache au tableau est qu'à l'époque, cette dame était sa maîtresse.

Cette enquête a été engagée suite à la transmission au parquet d'un signalement de la Commission des comptes de campagne.

Quand Mélenchon et ses partisans affirment qu'ils n'ont rien à se reprocher, du fait que la Commission a validé les comptes, ils mentent. La commission n'a pas de pouvoir judiciaire, ni d'enquête.

En revanche, quand ils remarquent que d'autres candidats ont fait l'objet de transmissions, y compris les comptes de Macron. Cette transmission n'a pas donné lieu à enquête.

Accessoirement, Macron a toujours été très discret sur l'origine de ses financements.


2) l'utilisation des assistants parlementaires européens au profit de son parti et au détriment de ce pourquoi ils étaient engagés.

Cette enquête a été engagée sur dénonciation d'un élu du Mouvement national, ex-FN, furieux des attaques de Mélenchon sur ce thème, après les mises en examen dont le Mouvement et ses dirigeants ont fait l'objet.

Cette dénonciation ne vaut pas grand chose. Mais, vu les habitudes des partis politiques français, et de leurs dirigeants, il est possible que la dénonciation ait touché juste.

Enfin, deux points:

- La perquisition était légale et s'est déroulée dans les conditions prévues par la loi. Mais, contrairement à ce que les partisans de Macron disent, le parquet n'est pas indépendant.

Une telle perquisition, à ce stade de l'enquête, chez un élu, est surprenante, sauf si les enquêteurs ont des raisons réelles d'y procéder.

- Par ce biais, la police, qui n'est pas indépendante, a fait main basse sur l'ensemble des fichiers et archives des insoumis, parti politique autorisé et opposé au pouvoir.

Le pouvoir sait donc tout sur le parti, ses adhérents, ses sympathisants, ses financements, les comptes-rendus des réunions de direction, la stratégie et les projets.

Cela est totalement anormal !

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Sam 20 Oct - 9:49

Morgan Kane a écrit:
Il a manqué de sang-froid et a joué les guignols, ce qui est inquiétant pour une personne qui prétend à la présidence de la République.  

Crois-tu réellement qu'il a perdu son sang-froid ? C'est lui qui s'est filmé. N'est-ce pas plutôt un stratagème pour faire parler de lui parce qu'il n'a pas apprécié ces perquisitions (ce qu'on peut comprendre) ?

Il est effectivement incroyable qu'une personne souhaitant se présenter à la présidence de la République puis réagir ainsi. C'est grave. Il y a d'autres façons de se faire entendre s'il s'estime traité de façon injuste.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Mer 24 Oct - 6:00


Que des inégalités dans l'éducation accompagnent les inégalités sociales relève du constat banal.

Mais c'est confirmé …..


Une indication quand même: En ne se basant que sur els résultats des épreuves nationales, à peine plus de la moitié des élèves des quartiers favorisés auraient le brevet des collèges. Doit on en déduire quelque chose sur le niveau de l'enseignement français ?


https://www.lemonde.fr/education/article/2018/10/24/une-etude-mesure-les-inegalites-territoriales-dans-l-education-en-ile-de-france_5373598_1473685.html

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Mer 24 Oct - 9:08

Morgan Kane a écrit:

Que des inégalités dans l'éducation accompagnent les inégalités sociales relève du constat banal.

Mais c'est confirmé …..


Une indication quand même: En ne se basant que sur els résultats des épreuves nationales, à peine plus de la moitié des élèves des quartiers favorisés auraient le brevet des collèges. Doit on en déduire quelque chose sur le niveau de l'enseignement français ?


https://www.lemonde.fr/education/article/2018/10/24/une-etude-mesure-les-inegalites-territoriales-dans-l-education-en-ile-de-france_5373598_1473685.html

Ton lien donne beaucoup d'informations et ce qui est dit n'est pas étonnant. Pourtant, il est des choses qu'on ne peut pas toujours dire en public. Tant qu'un certain nombre de nos jeunes recevront une éducation qui leur permette de penser que les enseignants sont à leur service, par exemple, ou que ce sont eux qui font la loi, d'une certaine manière, rien ne pourra changer.

Pourquoi, dans certaines zones, les résultats sont-ils aussi faibles ? Certes, il est un certain nombre de parents qui ne peuvent pas aider leurs enfants dans leurs devoirs scolaires, qui n'osent pas aller voir le professeur parce qu'ils se sentent incapables, mais combien de jeunes font leur loi dans les établissements, empêchant en même temps les autres élèves de travailler. Et le harcèlement ?

Par ailleurs, les jeunes enseignants sont envoyés dans les secteurs difficiles, ce qui n'est pas une bonne chose. Ils ont encore beaucoup à apprendre et se sentent démunis devant cette jeunesse qui n'en fait qu'à sa tête, est insultante et irrespectueuse.

De plus, les enseignants sont très mal payés. Il n'y en a plus assez et plus de volontaires. Pas difficile à comprendre.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Ven 2 Nov - 7:59

Le mouvement du 17 novembre ?

Vous en avez entendu parler ? Vous en pensez quoi ?

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Ven 2 Nov - 9:02

Morgan Kane a écrit:
Le mouvement du 17 novembre ?

Vous en avez entendu parler ? Vous en pensez quoi ?

ce besoin qu'on les gens de se rassembler!.....pourtant,cette solidarité ,on ne la retrouve pas souvent au quotidien.

si chacun de nous serions plus attentif a l'autre ,il y aurait moins de raison de devoir faire ces marches blanches!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Ven 2 Nov - 10:13

Morgan Kane a écrit:
Le mouvement du 17 novembre ?

Vous en avez entendu parler ? Vous en pensez quoi ?

Il faut avouer que toutes ces hausses deviennent insupportables. Augmenter le prix du diesel à la pompe est exagéré, même si le but premier (avoué) est d'inciter les gens à acheter des véhicules à essence. Pendant de longues années, ce prix était bas pour inciter la population à acheter des véhicules circulant au diesel. Il ne faut pas non plus pénaliser les mêmes pour les forcer à acheter ce qui, aujourd'hui, serait plus propre. Qu'ils augmentent les taxes sur ce genre de voiture pour qu'elles soient fabriquées en moins grand nombre serait plus logique et plus correct.

Par ailleurs, ce qui me fait hurler, ce sont les augmentations des prix de toutes les matières de chauffage : électricité, gaz, fioul, etc. Et il ne s'agit pas de petits pourcentages ! La matière première augmente, mais les taxes également. Comment fait-on pour s'en sortir ? On vit dans le froid ? On retourne s'acheter un poêle à bois et on va dans la forêt ? Et les personnes âgées font comment ? Et ceux qui n'ont pas de moyens ?

C'est à n'y rien comprendre !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Ven 2 Nov - 10:16

marie-josé a écrit:
Morgan Kane a écrit:
Le mouvement du 17 novembre ?

Vous en avez entendu parler ? Vous en pensez quoi ?

ce besoin qu'on les gens de se rassembler!.....pourtant,cette solidarité ,on ne la retrouve pas souvent au quotidien.

si chacun de nous serions plus attentif a l'autre ,il y aurait moins de raison de devoir faire ces marches blanches!

Je ne suis pas sure que ce soit une marche blanche, il est possible que ça soit moins calme !

Moi au début, j'ai été assez partagée. La première image que j'ai vu sur cet appel à manifestait montrait des pictogrammes : pompe à essence, péage... et cigarette !
Je me suis d'abord dit qu'avec tout ce qui se passait de grave, les gens ne se bougeaient que pour leur porte-monnaie et manifester pour le prix des cigarettes, c'est quand même abusé !

Dans un second temps, je me suis dit que si c'était une clé d'entrée pour que débute un mouvement qui dénonce ce qui ne va pas de façon plus large, c'est pas si mal.
Il semblerait que quelque soit le milieu, ce mouvement fait l'unanimité. Alors même si le motif au départ est un peu limite, pourquoi pas ?

Personnellement, ça fait un moment que je me demande pourquoi est-ce que jamais personne ne réagit à la façon dont on se fait balader politiquement.
Mais en fait c'est simple : pour bouger, il faut faire grève, et pour faire grève, il faut perdre de l'argent. Et beaucoup de personnes sont tellement prises à la gorge que ça leur est impossible.
Mais on reste dans des modèles de syndicalisme à papa, qui était possible pendant les 30 glorieuses mais ne le sont plus maintenant. Et ça fait le jeux des dirigeants de tout ordre qui se frottent les mains.

Alors rien que l'idée de faire une manifestation le week end, je trouve que c'est déjà une avancée, car c'est une nouvelle façon de manifester son mécontentement. Donc rien que pour ça, j’attends de voir avec impatience ce que ça va donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Ven 2 Nov - 10:17

Nelly a écrit:
Morgan Kane a écrit:
Le mouvement du 17 novembre ?

Vous en avez entendu parler ? Vous en pensez quoi ?

Il faut avouer que toutes ces hausses deviennent insupportables. Augmenter le prix du diesel à la pompe est exagéré, même si le but premier (avoué) est d'inciter les gens à acheter des véhicules à essence. Pendant de longues années, ce prix était bas pour inciter la population à acheter des véhicules circulant au diesel. Il ne faut pas non plus pénaliser les mêmes pour les forcer à acheter ce qui, aujourd'hui, serait plus propre. Qu'ils augmentent les taxes sur ce genre de voiture pour qu'elles soient fabriquées en moins grand nombre serait plus logique et plus correct.

Par ailleurs, ce qui me fait hurler, ce sont les augmentations des prix de toutes les matières de chauffage : électricité, gaz, fioul, etc. Et il ne s'agit pas de petits pourcentages ! La matière première augmente, mais les taxes également. Comment fait-on pour s'en sortir ? On vit dans le froid ? On retourne s'acheter un poêle à bois et on va dans la forêt ? Et les personnes âgées font comment ? Et ceux qui n'ont pas de moyens ?

C'est à n'y rien comprendre !

Et il ne faut pas oublier que ces taxes sont tellement rentables que c'est forcément un frein au développement d’énergies plus propres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Ven 2 Nov - 10:23

Kitara a écrit:
Nelly a écrit:
Morgan Kane a écrit:
Le mouvement du 17 novembre ?

Vous en avez entendu parler ? Vous en pensez quoi ?

Il faut avouer que toutes ces hausses deviennent insupportables. Augmenter le prix du diesel à la pompe est exagéré, même si le but premier (avoué) est d'inciter les gens à acheter des véhicules à essence. Pendant de longues années, ce prix était bas pour inciter la population à acheter des véhicules circulant au diesel. Il ne faut pas non plus pénaliser les mêmes pour les forcer à acheter ce qui, aujourd'hui, serait plus propre. Qu'ils augmentent les taxes sur ce genre de voiture pour qu'elles soient fabriquées en moins grand nombre serait plus logique et plus correct.

Par ailleurs, ce qui me fait hurler, ce sont les augmentations des prix de toutes les matières de chauffage : électricité, gaz, fioul, etc. Et il ne s'agit pas de petits pourcentages ! La matière première augmente, mais les taxes également. Comment fait-on pour s'en sortir ? On vit dans le froid ? On retourne s'acheter un poêle à bois et on va dans la forêt ? Et les personnes âgées font comment ? Et ceux qui n'ont pas de moyens ?

C'est à n'y rien comprendre !

Et il ne faut pas oublier que ces taxes sont tellement rentables que c'est forcément un frein au développement d’énergies plus propres !

Mais non, ils sauront bien taxer ensuite les énergies plus propres ! Et en attendant, les taxes supplémentaires permettent aussi de continuer les recherches, même sans augmenter les budgets qui leur sont destinés.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Ven 2 Nov - 17:15

Nelly a écrit:
Kitara a écrit:
Nelly a écrit:
Morgan Kane a écrit:
Le mouvement du 17 novembre ?

Vous en avez entendu parler ? Vous en pensez quoi ?

Il faut avouer que toutes ces hausses deviennent insupportables. Augmenter le prix du diesel à la pompe est exagéré, même si le but premier (avoué) est d'inciter les gens à acheter des véhicules à essence. Pendant de longues années, ce prix était bas pour inciter la population à acheter des véhicules circulant au diesel. Il ne faut pas non plus pénaliser les mêmes pour les forcer à acheter ce qui, aujourd'hui, serait plus propre. Qu'ils augmentent les taxes sur ce genre de voiture pour qu'elles soient fabriquées en moins grand nombre serait plus logique et plus correct.

Par ailleurs, ce qui me fait hurler, ce sont les augmentations des prix de toutes les matières de chauffage : électricité, gaz, fioul, etc. Et il ne s'agit pas de petits pourcentages ! La matière première augmente, mais les taxes également. Comment fait-on pour s'en sortir ? On vit dans le froid ? On retourne s'acheter un poêle à bois et on va dans la forêt ? Et les personnes âgées font comment ? Et ceux qui n'ont pas de moyens ?

C'est à n'y rien comprendre !

Et il ne faut pas oublier que ces taxes sont tellement rentables que c'est forcément un frein au développement d’énergies plus propres !

Mais non, ils sauront bien taxer ensuite les énergies plus propres ! Et en attendant, les taxes supplémentaires permettent aussi de continuer les recherches, même sans augmenter les budgets qui leur sont destinés.

Il n’empêche que je trouve étrange, avec tous les progrès de la technique et les dangers que représentent l'utilisation des énergies fossiles, qu'on n'ai pas pu trouver (surtout développer, parce que je pense qu'on a trouvé) une alternative aux énergies fossiles. Et comme par hasard, ce sont ces énergies fossiles qui ramènent un max de pognon !

Et je suis loin d'être convaincue que l'argent des taxes servent à la recherche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Sam 3 Nov - 9:53

Kitara a écrit:

Et je suis loin d'être convaincue que l'argent des taxes servent à la recherche !

Je suis d'accord avec toi. Je disais que les sommes versées pour la recherche ne seraient probablement pas augmentées, simplement maintenues. Il n'y a donc aucun rapport avec les augmentations qui sont demandées.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 4 Nov - 12:50

J'ai lu que 79 % des français approuvent ce mouvement. Je trouve que c'est beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 4 Nov - 13:14

Kitara a écrit:
J'ai lu que 79 % des français approuvent ce mouvement. Je trouve que c'est beaucoup !

Non, il me semble qu'un grand nombre approuve la manifestation contre l'augmentation des taxes.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 4 Nov - 15:03

Nelly a écrit:
Kitara a écrit:
J'ai lu que 79 % des français approuvent ce mouvement. Je trouve que c'est beaucoup !

Non, il me semble qu'un grand nombre approuve la manifestation contre l'augmentation des taxes.

les 21% restants sont contents de leur sort ? ou n'ont pas le courage de leur opinion ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Dim 4 Nov - 16:18

anémone a écrit:
Nelly a écrit:
Kitara a écrit:
J'ai lu que 79 % des français approuvent ce mouvement. Je trouve que c'est beaucoup !

Non, il me semble qu'un grand nombre approuve la manifestation contre l'augmentation des taxes.

les 21% restants sont contents de leur sort ? ou n'ont pas le courage de leur opinion ?

A mon avis ce sont plutôt des personnes qui pensent que cette manifestation ne se fait pas à bon escient, ou que ce n'est pas le bon moyen de dire que ça ne va pas, ou que ça ne va servir à rien.
Il y en a peut-être qui pensent que les taxes sont nécessaire à faire vivre l'état et donc les citoyens, mais peu nombreux à mon avis. Ceci dit, je ne sais pas quelle est la part des taxes qui reviennent au citoyens en terme de service ou de confort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: ntoinette,    Dim 4 Nov - 17:23

Ce mouvement  pose problème:

Dans l'absolu, augmenter  le prix du gazole, pour dissuader les automobilistes de l'utiliser, parce qu'il est plus polluant que l'essence est justifié. Or, l'augmentation du prix du gazole n'est pas causée par les taxes, ou ne l'est que très peu.

Ensuite, le ras-le-bol fiscal a des relents poujadistes et égoïstes. Il y aurait d'autres sujets de faire des démonstrations de force, les salaires, le saccage du droit du travail et de la sécurité sociale…. etc.

Le ras-le-bol fiscal met dans le même panier les salariés imposés entièrement, les professions libérales et petits entrepreneurs, dont beaucoup trichent, et els vrais riches, qui  bénéficient des systèmes d'évasion fiscale et des allègements mis en place par els gouvernements successifs. En simplifiant, je n'ai pas envie de manifester aux cotés de Dassault ou de Pinault.

Il n'est pas étonnant que l'extrême droite se sente comme un poisson dans l'eau, dans un tel mouvement, même si elle ne l'a pas initié.    

Enfin, pour en revenir à la pollution automobile, pourquoi le gouvernement ne donnerait il pas 1500 euros à tout automobiliste qui convertit un véhicule polluant au GPL ?

Maintenant, dans cette affaire, le gouvernement joue les Marie-Antoinette. Les gouvernements et les constructeurs ont encouragé l'utilisation des véhicules diesels pendant des décennies, la politique de l'urbanisme a favorisé la dispersion urbaine, sans que les transports en commun soient en place.

Le résultat est que, même si elle n'est pas causée ou ne l'est que faiblement par les taxes, l'augmentation du prix du gazole, combinée au reste, asphyxie les gens. De ce fait, elle constitue la proverbiale goutte d'eau.

Le tout est de ne pas se tromper de cible.

Pour reprendre l'exemple cité ailleurs, est il normal que l'augmentation des prestations sociales et des pensions de retraite soit bloquée, alors que des allégements de charge sont accordés, que les patients meurent dans les services d'urgence des hôpitaux, pour créer des excédents qui iront dans les caisses de l' Etat, et compenseront les diminutions de taxes accordés aux riches?

Accessoirement, en l'absence de fraude et d'évasion fiscale, il n'y aurait pas eu de déficits, Tout le monde paierait moins d'impôts, et il n'y aurait pas de dette.

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 5 Nov - 10:01

Morgan Kane a écrit:
Ce mouvement  pose problème:

Dans l'absolu, augmenter  le prix du gazole, pour dissuader les automobilistes de l'utiliser, parce qu'il est plus polluant que l'essence est justifié. Or, l'augmentation du prix du gazole n'est pas causée par les taxes, ou ne l'est que très peu.

Je sais que cette augmentation de prix se veut dissuasive, mais de là à croire qu'elle ne va pas dans la poche de l'Etat…  Question Tu en es certain ?

Morgan Kane a écrit:
Ensuite, le ras-le-bol fiscal a des relents poujadistes et égoïstes. Il y aurait d'autres sujets de faire des démonstrations de force, les salaires, le saccage du droit du travail et de la sécurité sociale…. etc.

Le ras-le-bol fiscal met dans le même panier les salariés imposés entièrement, les professions libérales et petits entrepreneurs, dont beaucoup trichent, et els vrais riches, qui  bénéficient des systèmes d'évasion fiscale et des allègements mis en place par els gouvernements successifs. En simplifiant, je n'ai pas envie de manifester aux cotés de Dassault ou de Pinault.

Tu as parfaitement raison en citant les différentes corporations, mais il y a un réel ras-le-bol global général et ces manifestations se veulent sans doute cette démonstration.

Que tu ne veuilles pas manifester à côté de ces grands groupes est absolument compréhensible, mais ne rien faire et laisser faire est-il préférable ? Tout ceci n'est pas bien clair dans les esprits !

D'une manière générale, les manifestations me font peur, d'une certaine manière. Il y a toujours de dérapage par des individus totalement étrangers au mouvement. De plus, avec tout ce qui ne va pas, pour beaucoup, comment faire la réelle part des choses ?

Morgan Kane a écrit:
Il n'est pas étonnant que l'extrême droite se sente comme un poisson dans l'eau, dans un tel mouvement, même si elle ne l'a pas initié.

Evidemment !  Rolling Eyes    

Morgan Kane a écrit:
Enfin, pour en revenir à la pollution automobile, pourquoi le gouvernement ne donnerait il pas 1500 euros à tout automobiliste qui convertit un véhicule polluant au GPL ?

Pourquoi pas, mais les vrais pollueurs ont-ils tous les moyens de changer de véhicule ? Les 1500 € ne sont qu'une goutte d'eau dans un petit budget.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 5 Nov - 10:19

Morgan Kane a écrit:

Pour reprendre l'exemple cité ailleurs, est  il normal que l'augmentation des prestations sociales et des pensions de retraite soit bloquée, alors que des allégements de charge sont accordés, que les patients meurent dans les services d'urgence des hôpitaux, pour créer des excédents qui iront dans les caisses de l' Etat, et compenseront les diminutions de taxes accordés aux riches?  

Tout ceci va trop loin. Non, je ne trouve pas normal ce blocage des retraites, voire leur réduction, puisque la CSG a été majorée. Si tous les retraités s'arrêtaient de dépenser, le monde du travail devrait licencier en masse. Les retraités font vivre une bonne partie de la population. J'ignore le détail du ralentissement des valeurs des prestations sociales. Je ne sais pas s'il y a possibilité de les gérer différemment, mais elles touchent en général des personnes qui en ont besoin. L'inflation doit être suivie en valeur.

Morgan Kane a écrit:
Accessoirement, en l'absence de fraude et d'évasion fiscale, il n'y aurait pas eu de déficits, Tout le monde paierait moins d'impôts, et il n'y aurait pas de dette.

Une question que je me pose souvent : y a-t-il réellement possibilité de recenser les gros fraudeurs et de recouvrer les indus ? Si oui, pourquoi ne le fait-on pas ? On sait tellement bien bloquer les allocations des petits pour une attestation manquante…

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Lun 5 Nov - 10:32

Il n'y a pas que le gazoile qui est cher, l'essence l'est aussi !

Il y a des tonnes de choses plus importantes que le pris du carburant et les taxes c'est certain. Mais si c'était juste une clé d'entrée pour que les gens se bougent et arrêtent de se faire plumer et manipuler ? Une clé d'entrée qui finirait par être utile à tout le reste ?

Et le fait que ce mouvement ne parte d'aucun parti, d'aucun syndicat, je trouve ça très novateur, par rapport eux grèves de papa qui ne servent plus qu'à faire perdre de l'argent à ceux qui sont le plus en difficulté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Mer 7 Nov - 17:01


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Jeu 8 Nov - 14:43

Morgan Kane a écrit:
Un élément d'information :

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/11/07/non-la-france-n-est-pas-championne-d-europe-des-taxes-sur-les-carburants_5380248_4355770.html

Merci, Morgan.

Pour ma part, chaque fois que je me rends en Allemagne, je compare. Il en résulte que, tantôt l'essence est plus chère d'un côté, tantôt de l'autre. Disons que les variations sont minimes, d'une manière générale. Il n'y a effectivement qu'au Luxembourg (une nièce y travaille) que c'est intéressant, à condition de ne pas s'y rendre spécialement.

Par contre, il m'apparaît tout à fait normal que les pays où les revenus sont plus modestes, on ne puissent pas demander un prix exorbitant pour l'essence. En même temps, dans tous les pays, il existe des ménages ou des individus à revenus modestes, alors il est difficile de faire la part des choses.

Je peux comprendre également que certaines sociétés prennent une partie des frais de transport en charge pour leurs salariés. Par contre, on ne peut pas le rendre obligatoire. Pour ma part, pour l'avoir vécu de l'intérieur, je peux affirmer que les petites structures sont rarement riches. Même si elles font des bénéfices honorables une année, l'année suivante peut s'avérer désastreuse. Il faut jongler constamment pour tenir bon. Maintenant, si une société en a les moyens, c'est bien de le faire.

Par contre, cela ne change rien au fait qu'il faut arrêter de taxer le combustible, quel qu'il soit.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Ven 9 Nov - 14:19

Nelly a écrit:
Par contre, cela ne change rien au fait qu'il faut arrêter de taxer le combustible, quel qu'il soit.

Objection, votre honneur ….

Il faut continuer à taxer le combustible, quel qu'il soit, surtout s'il est fossile …. Cela fait partie de l'effort écologique nécessaire. Aux USA où le prix du carburant est dit minime, il faut compter environ 1, 4 ou 1, 5 euros le litre.

Le pétrole étant une denrée menacée, il faut en limiter la consommation.  

En revanche, il faut :

- que les salariés gagnent suffisamment pour pouvoir faire face à l'ensemble de leurs dépenses dans de bonnes conditions….  

- revoir notre mode de vie, urbanisation, organisation des transports, pour que els gens ne soient  plus obligés ou incités à travailler à 50 km de chez eux …

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Ven 9 Nov - 15:08

Morgan Kane a écrit:
Nelly a écrit:
Par contre, cela ne change rien au fait qu'il faut arrêter de taxer le combustible, quel qu'il soit.

Objection, votre honneur ….

Il faut continuer à taxer le combustible, quel qu'il soit, surtout s'il est fossile …. Cela fait partie de l'effort écologique nécessaire. Aux USA où le prix du carburant est dit minime, il faut compter environ 1, 4 ou 1, 5 euros le litre.

Le pétrole étant une denrée menacée, il faut en limiter la consommation.  

Mais je veux bien passer à un autre combustible si le choix est cohérent !
A l'origine, nous étions équipés en tout électrique. Le chauffage était tellement cher que nous n'avions que nos yeux pour pleurer. Et c'était sans compter le fait que nous n'avions pas assez chaud. Par la suite, nous avons opté pour le fuel. Entretemps, la Ville a fait installer le gaz de ville, mais pas dans notre rue. Bien qu'ayant dû changer notre chaudière l'année passée, pas question de passer au gaz.

Morgan Kane a écrit:
En revanche, il faut :

- que les salariés gagnent suffisamment pour pouvoir faire face à l'ensemble de leurs dépenses dans de bonnes conditions….  

- revoir notre mode de vie, urbanisation, organisation des transports, pour que els gens ne soient  plus obligés ou incités à travailler à 50 km de chez eux …

Et il faut commencer par là avant de tout chambouler ! La salariés partant de chez nous pour aller travailler à Metz paient environ 4,80€ d'autoroute, en plus du carburant. Ceux qui vont au Luxembourg ou en Allemagne, 0€.
La plupart des consommateurs (domicile ou véhicule) ne demandent sans doute pas mieux que préserver l'écologie… à condition que cela ne passe pas toujours par leur porte-monnaie, de plus en plus plat.

De plus, en ce qui concerne le transport, ce qui est valable en ville ne l'est pas pour les villages. Nous avions bien une gare, chez nous, mais elle a été arrachée il y a bien des années parce que plus aucun train ne s'y arrêtait. Alors, comment fait-on ? On prend la voiture pour prendre le train ? Pareil pour les bus, il n'y en a pratiquement plus.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: On en parle   Ven 9 Nov - 19:23

Nelly a écrit:
Morgan Kane a écrit:
Nelly a écrit:
Par contre, cela ne change rien au fait qu'il faut arrêter de taxer le combustible, quel qu'il soit.

Objection, votre honneur ….

Il faut continuer à taxer le combustible, quel qu'il soit, surtout s'il est fossile …. Cela fait partie de l'effort écologique nécessaire. Aux USA où le prix du carburant est dit minime, il faut compter environ 1, 4 ou 1, 5 euros le litre.

Le pétrole étant une denrée menacée, il faut en limiter la consommation.  

Mais je veux bien passer à un autre combustible si le choix est cohérent !
A l'origine, nous étions équipés en tout électrique. Le chauffage était tellement cher que nous n'avions que nos yeux pour pleurer. Et c'était sans compter le fait que nous n'avions pas assez chaud. Par la suite, nous avons opté pour le fuel. Entretemps, la Ville a fait installer le gaz de ville, mais pas dans notre rue. Bien qu'ayant dû changer notre chaudière l'année passée, pas question de passer au gaz.

Morgan Kane a écrit:
En revanche, il faut :

- que les salariés gagnent suffisamment pour pouvoir faire face à l'ensemble de leurs dépenses dans de bonnes conditions….  

- revoir notre mode de vie, urbanisation, organisation des transports, pour que els gens ne soient  plus obligés ou incités à travailler à 50 km de chez eux …

Et il faut commencer par là avant de tout chambouler ! La salariés partant de chez nous pour aller travailler à Metz paient environ 4,80€ d'autoroute, en plus du carburant. Ceux qui vont au Luxembourg ou en Allemagne, 0€.
La plupart des consommateurs (domicile ou véhicule) ne demandent sans doute pas mieux que préserver l'écologie… à condition que cela ne passe pas toujours par leur porte-monnaie, de plus en plus plat.

De plus, en ce qui concerne le transport, ce qui est valable en ville ne l'est pas pour les villages. Nous avions bien une gare, chez nous, mais elle a été arrachée il y a bien des années parce que plus aucun train ne s'y arrêtait. Alors, comment fait-on ? On prend la voiture pour prendre le train ? Pareil pour les bus, il n'y en a pratiquement plus.

Effectivement : pas de transport en commun, des boulots toujours plus loin, pas de possibilité d’accéder facilement à des véhicules qui utiliseraient un carburant propre, et il ne faudrait pas utiliser d'essence ?

C'est un non-sens, un cercle vicieux...

Pour moi c'est surtout dû à des lobbies qui ne veulent surtout pas q'on touche à l'eur gâteau. Mais les conséquences sont énormes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On en parle   

Revenir en haut Aller en bas
 
On en parle
Revenir en haut 
Page 22 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant
 Sujets similaires
-
» un conte merveilleux avec un âne qui parle?
» seth parle, l'éternelle validité de l'âme de Jane Roberts
» Seigneur, parle-moi !
» elle parle à sa place
» je cherche des personnes qui parle français et anglais.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Actualité & Politique-
Sauter vers: