philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Poésie (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 19 ... 32  Suivant
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Jeu 3 Oct - 15:45

marie-josé a écrit:
renal a écrit:
Rime a écrit:
Spleen.
Mon Dieu que c'est beau !! je suis toujours enchantée de tes poèmes !!!! Merci Rime
c'est vrai que notre poète est formidable, merci pour ce partage Rime!comme tu écris bien
Grosses bises
C'est quand on ne l'attend pas que, soudain, il arrive sans prévenir.
Merci Rime. I love you

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Jeu 3 Oct - 18:13

Cela me rappelle une très belle chanson d'Anne Vanderlove

Ballade En Novembre:


Qu'on me laisse à mes souvenirs,
Qu'on me laisse à mes amours mortes,
Il est temps de fermer la porte,
Il se fait temps d'aller dormir
Je n'étais pas toujours bien mise
J'avais les cheveux dans les yeux
Mais c'est ainsi qu'il m'avait prise,
Je crois bien qu'il m'aimait un peu

{Refrain:}
Il pleut
Sur le jardin, sur le rivage
Et si j'ai de l'eau dans les yeux
C'est qu'il me pleut
Sur le visage.

Le vent du Nord qui s'amoncelle
S'amuse seul dans mes cheveux
Je n'étais pas toujours bien belle,
Mais je crois qu'il m'aimait un peu
Ma robe a toujours ses reprises
Et j'ai toujours les cheveux fous
Mais c'est ainsi qu'il m'avait prise,
Je crois que je l'aimais beaucoup

{Refrain}

Si j'ai fondu tant de chandelles
Depuis le temps qu'on ne s'est vus
Et si je lui reste fidèle,
A quoi me sert tant de vertu ?
Qu'on me laisse à mes amours mortes !
Qu'on me laisse à mes souvenirs
Mais avant de fermer la porte,
Qu'on me laisse le temps d'en rire
Le temps d'essayer d'en sourire...

{Refrain}

Qu'on me laisse le temps d'en rire



_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Sam 5 Oct - 7:12

Ouvert

Le poème n’est pas une grotte
Une tanière
Dans laquelle on se terre.
Au contraire
Le poème
Est un lieu très ouvert
Où l’on se sent heureux
Comme un après-midi à la mer.


Gilles Brulet extrait de « En poème ce monde »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Sam 5 Oct - 10:50

Léo Ferré
LE CRACHAT


Glaireux à souhait avec des fils dans l'amidon
Se demandant s'il tombera du mur ou non
Le crachat au soleil s'étire

Son oeil vitreux de borgne où la haine croupit
Brillant d'un jaune vert pâlot et mal nourri
Sous la canicule chavire

D'où viens-tu pèlerin gélatineux et froid
De quelle gorge obscure as-tu quitté l'emploi
Pour te marier à cette pierre

D'un gosier mal vissé ou d'un nez pituiteux
D'un palais distingué d'un poumon besogneux
Ou d'une langue de vipère

Avant que de finir au plat sur ce granit
Étais-tu préposé au catarrhe au prurit
Ou bien à résoudre une quinte

Es-tu le doute du rêveur l'orgueil du fat
La solution d'un douloureux échec et mat
Ou l'exutoire du farniente

Agacé par l'insecte au ventre crevant d'oeufs
Décoloré, suintant, le crachat comateux
Sur le trottoir enfin débonde

Tandis qu'agonisant sous des pieds indistincts
A l'aise enfin chez lui il me dit l'air hautain
"Je suis la conscience du monde"

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Dim 6 Oct - 8:59

Quel texte, quelle écriture!... Un chef d'œuvre ! Un tableau!

Il voyait la conscience du monde, mauvaise (une humeur n'est-ce pas? Dirons-nous ) mais à peine gênante.
Il est vrai que l'inconscience est nettement plus créative et sympathique en un certain sens. :--D: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Lun 7 Oct - 6:52

Un alphabet

Un alphabet que tu ignores
S’invite à la table de nos silences

Tu rumines les mots
D’un langage inconnu
Qui mûrit sans bruit
Dans ta gorge.

Des mots qui grenouillent
Des mots qui glapissent
Des mots qui grésillent
Qui roulent et rognent
Qui vont et virent.

Nous savons bien mieux écouter
Depuis que tu nous as rejoints

Bien mieux sourire
Aussi.

Alain Boudet (extrait de « Chaque enfant est un poème »)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Jeu 10 Oct - 7:19

L'automne

L'azur n'est plus égal comme un rideau sans pli.
La feuille, à tout moment, tressaille, vole et tombe ;
Au bois, dans les sentiers où le taillis surplombe,
Les taches de soleil, plus larges, ont pâli.

Mais l'œuvre de la sève est partout accompli :
La grappe autour du cep se colore et se bombe,
Dans le verger la branche au poids des fruits succombe,
Et l'été meurt, content de son devoir rempli.

Dans l'été de ta vie enrichis-en l'automne ;
Ô mortel, sois docile à l'exemple que donne,
Depuis des milliers d'ans, la terre au genre humain ;

Vois : le front, lisse hier, n'est déjà plus sans rides,
Et les cheveux épais seront rares demain :
Fuis la honte et l'horreur de vieillir les mains vides.

René-François SULLY PRUDHOMME

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Jeu 10 Oct - 9:16

" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Sam 12 Oct - 5:19

Vous dites

Vous dites :
C’est fatigant de fréquenter les enfants,
Vous avez raison.
Vous ajoutez :
Parce qu’il faut se baisser, s’incliner,
Se courber,
Se faire tout petit,
Là, vous avez tort,
Ce n’est pas cela qui fatigue le plus
C’est le fait d’être obligé de s’élever,
De se mettre sur la pointe des pieds
Jusqu’à la hauteur de leurs sentiments,
Pour ne pas les blesser.

Janusz Korczak (extrait de « Chaque enfant est un poème »)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rime
*****
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Lun 14 Oct - 9:27

Parce qu'il  y a l'insoutenable, l'insurmontable regard.

Pas ma faute….

D’être né de l’autre côté de la frontière,
Comme un accident en plus de la misère.
De vivre entre deux fuites entre deux guerres,
De n’avoir jamais connu mon père….
De ne plus avoir que mon regard comme prière,
De savoir déjà que demain sera pire qu’hier…
Peut être plus tard apprendrais je l’espoir….
Ou bien que la famine, souvent, est de couleur noire…..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Lun 14 Oct - 11:01

Que dire Rime, des mots profonds, tristes, mais tellement vraie. Merci pour tes poèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Lun 14 Oct - 11:32

Rime a écrit:
Parce qu'il  y a l'insoutenable, l'insurmontable regard.
Les regards sont difficiles à accepter, c'est très vrai.

Rime a écrit:
Pas ma faute….
Certes, ce n'est la faute de personne d'être né ailleurs, autrement, mais c'est la faute de chacun de ne pas essayer de s'adapter, de ne pas faire son possible pour s'en sortir, de dire un petit merci à ceux qui l'accueillent et le respectent... Ton poème va à ceux qui sont sincères, mais il y en a tellement qui profitent d'un système, et ces derniers font beaucoup de mal à ceux qui sont honnêtes et essaient de s'en sortir !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Mar 15 Oct - 7:59

Pour les poètes du Forum

La poésie

La poésie zigzague
Comme un bourdon entre les herbes.
La poésie monte dans la gorge
Des fauvettes comme un feu de Bengale.

La poésie trempe ses mots
Dans les yeux bleus des oies.
La poésie peigne les blés
La poésie, c’est toi et moi
Frères sans se connaître

La poésie c’est naître
Renaître.

Extrait de « En poème ce monde » de Gilles Brulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Mar 22 Oct - 7:43

Ma rue, le monde

Je fais le tour de la Terre
En marchant dans ma rue.
Je vois des visages dorés
Et d’autres plus chocolatés.
Moi j’ai un teint de lait
Comme beaucoup de mes voisins.

J’entends l’accent de Marseille,
Quelques mots en chinois,
Une phrase en italien
Et une chanson anglaise.
Une dame porte un sari,
Une autre, le hijab.
Un homme est tout en noir,
Il a des tresses et un chapeau.
Un autre tend sa main
Pour obtenir des pièces.

Ma rue raconte le monde,
Ses jungles et ses déserts,
Ses joies et ses chagrins.
Dans les yeux de tous ces gens
Qui vivent tout près de moi,
Je vois quelques images
Du fabuleux voyage
Que sera ma propre vie.

(Extrait « de Poèmes des Villes » d’Edith Bourget)



" />
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Mar 22 Oct - 8:14

Un survol de rue...calme et serein, merci Nicole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Mar 22 Oct - 8:41

anémone a écrit:
Un survol de rue...calme et serein, merci Nicole
moi, j'enverais ce poème au FN

j'ai suivi le débat hier de mots croisés, entre la conception de Marine Le Pen et d'Eva Jolie,il y a de quoi se flinguer- les deux excès sont nocifsaffraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Mar 22 Oct - 9:33

marie-josé a écrit:
anémone a écrit:
Un survol de rue...calme et serein, merci Nicole
moi, j'enverais ce poème au FN

j'ai suivi le débat hier de mots croisés, entre la conception de Marine Le Pen et d'Eva Jolie,il y a de quoi se flinguer- les deux excès sont nocifsaffraid
La première est dangereuse et la seconde est à côté de ses pompes. Mais je n'ai pas regardé ce débat.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Sam 26 Oct - 7:19

Roses d’automne

Aux branches que l’air rouille et que le gel mordore,
Comme par un prodige inouï du soleil,
Avec plus de langueur et plus de charme encore,
Les roses du parterre ouvrent leur coeur vermeil.

Dans sa corbeille d’or, août cueillit les dernières :
Les pétales de pourpre ont jonché le gazon.
Mais voici que, soudain, les touffes printanières
Embaument les matins de l’arrière-saison.

Les bosquets sont ravis, le ciel même s’étonne
De voir, sur le rosier qui ne veut pas mourir,
Malgré le vent, la pluie et le givre d’automne,
Les boutons, tout gonflés d’un sang rouge, fleurir.

En ces fleurs que le soir mélancolique étale,
C’est l’âme des printemps fanés qui, pour un jour,
Remonte, et de corolle en corolle s’exhale,
Comme soupirs de rêve et sourires d’amour.

Tardives floraisons du jardin qui décline,
Vous avez la douceur exquise et le parfum
Des anciens souvenirs, si doux, malgré l’épine
De l’illusion morte et du bonheur défunt.

Nérée Beauchemin

" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Sam 26 Oct - 16:18

Comme à Ostende

de Léo Ferré

On voyait les chevaux d´la mer
Qui fonçaient la tête la première
Et qui fracassaient leur crinière
Devant le casino désert
La barmaid avait dix-huit ans
Et moi qui suis vieux comme l´hiver
Au lieu d´me noyer dans un verre
Je m´suis baladé dans l´printemps
De ses yeux taillés en amande

Ni gris ni verts, ni gris ni verts
Comme à Ostende et comme partout
Quand sur la ville tombe la pluie
Et qu´on s´demande si c´est utile
Et puis surtout si ça vaut l´coup
Si ça vaut l´coup d´vivre sa vie

J´suis parti vers ma destinée
Mais voilà qu´une odeur de bière
De frites et de moules marinières
M´attire dans un estaminet
Là y avait des types qui buvaient
Des rigolos des tout rougeauds
Qui s´esclaffaient, qui parlaient haut
Et la bière on vous la servait
Bien avant qu´on en redemande

Oui ça pleuvait, oui ça pleuvait
Comme à Ostende et comm´epartout
Quand sur la ville tombe la pluie
Et qu´on s´demande si c´est utile
Et puis surtout si ça vaut l´coup
Si ça vaut l´coup d´vivre sa vie

On est allé, bras d´ssus bras d´ssous
Dans l´quartier où y a des vitrines
Remplies de présences féminines
Qu´on veut s´payer quand on est saoul
Mais voilà que tout au bout d´la rue
Est arrivé un limonaire
Avec un vieil air du tonnerre
A vous faire chialer tant et plus
Si bien que tous les gars d´la bande

Se sont perdus, se sont perdus
Comme à Ostende et comme partout
Quand sur la ville tombe la pluie
Et qu´on s´demande si c´est utile
Et puis surtout si ça vaut l´coup
Si ça vaut l´coup d´vivre sa vie

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Dim 27 Oct - 8:04

Libellules

Libellules des rosiers
Osez beaux mandibules
Friser de vos baisers
Les roses qui ondulent

Chère divas rosées
D’opale au crépuscule
Osez osez osez
Poser sur les rosiers
Vos légers véhicules

Et vers les renoncules
Ces divans défoncés
Au fond des vestibules
Verser versez versez
Vos divines virgules.

Extraits du livre « Sucré, Salé » de Hervé Coffinières
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Dim 27 Oct - 8:06


Entre

Cueille un parfum d’œillet
Caresse
L’écorce rose du frêne.
Entends l’âme du ruisselet.
Offre tes deux paumes à la pluie.
Applaudis l’éclaircie
Sauve l’escargot
Des roues des autos.
Tu entreras dans le poème.

Extrait de « En poème ce monde » de Gilles Brulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Mer 30 Oct - 8:42

Le ciel respire

Les fougères sont excitées
Jouent des coudes
Pour mieux voir le spectacle

Ce matin
Est l’un des plus beaux sur la terre
Le ciel respire à pleins poumons
La lande est large ouverte
Le soleil est à
Température de poème

Extrait de « En poème ce monde » de Gilles Brulet


" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Mar 5 Nov - 8:54

Berceuse pour un enfant

J’avais un ver de lune
Qui brillait jaune et bleu
Pour manger ma fortune
Le long des chemins creux.

J’avais le sel de la terre
Pour attraper l’oiseau
Qui ne sait pas se taire
Et ne connaît qu’un mot.

J’avais en main la longe
Qui fait vibrer le vent
Et l’herbe d’or du songe
Pour me plaire en dormant.

J’ai perdu l’héritage
Avant de m’en servir,
J’aurais été plus sage
De ne jamais grandir.

Pierre Jakez Hélias (extrait de « Chaque enfant est un poème »)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Ven 8 Nov - 6:46

Mon pays des géants

Dans mon pays des géants,
Il y a les chevaliers tournesols
Qui saluent le roi soleil
En penchant gracieusement la tête.
Les bourdons messagers
Se promènent sur leurs cœurs
Traçant dans le pollen d’or
Mille et un mots d’amour.

Au pied des immenses fleurs,
Les courgettes et les potirons
Entremêlent leurs tiges lianes
Bâtissant de leurs feuilles
Des toits de verdure,
Des abris princiers
Pour les crapauds épuisés
Et les criquets assoupis.

Il y a aussi les maïs tout joyeux.
Ils dansent en cadence
En faisant des révérences,
Fiers de montrer leurs épis dorés.
Ce soir, autour du feu de joie,
Nous croquerons leurs grains.

Mon pays des géants
Est un royaume inventé
Où coléoptères et libellules
Deviennent elfes et lutins.
Et moi, je suis le gardien nain
De cette forêt envoûtante
Que je vais toujours visiter
Juste avant le dîner.

Edith Bourget
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Poésie (2)   Mer 13 Nov - 7:54

Marie et moi

Marie et moi, on s’aime bien.
Nous partageons nos petits pains.

Se trompe-t-elle de chemin ?
C’est moi qui la prends par la main.

Elle rit parfois pour un rien.
Je la laisse rire sans fin.

Je ne suis qu’un jeune gamin,
Mais, quand je la tiens par la main,

Je me sens brusquement capable
De tenir tête même au diable.

N’empêche que j’ai peur des chiens.
Et si, par hasard, il en passe,

C’est toujours Marie qui les chasse.
Et c’est elle sur le chemin,

Qui me reprend alors la main.
Marie et moi on s’aime bien.

Nous nous sentons, dans le matin,
Les deux moitiés d’un même pain.

Maurice Carême extraits de, »Je t’aime un peu beaucoup »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poésie (2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poésie (2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 32Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 19 ... 32  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Littérature & Culture-
Sauter vers: