philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les chemins de la sagesse (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Ven 7 Juin - 6:40

stip a écrit:
J'avoue que j'ai toujours du mal à dire non à ceux que j'aime, quand ils me demandent quelque chose.
Même s'il m'en coûte, j'adore encore plus faire plaisir. Je me dis que c'est ça la vie.
Bon.... Il ne faut pas abuser non plus car,après , tout paraît normal chez certains. Suspect

et a ton voisin, tu dis quoi? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Ven 7 Juin - 13:40

stip a écrit:
J'avoue que j'ai toujours du mal à dire non à ceux que j'aime, quand ils me demandent quelque chose.
Ceux que tu aimes sont tes proches, j'imagine. Or, ce sont des adultes responsables qui ne te demandent pas n'importe quoi.

stip a écrit:
Même s'il m'en coûte, j'adore encore plus faire plaisir. Je me dis que c'est ça la vie.
Bon.... Il ne faut pas abuser non plus car,après , tout paraît normal chez certains. Suspect
Il est certain que, quand on est toujours disponible, plus personne ne voit l'effort qui doit être fait et il y a une tendance, même inconsciente, à l'abus. Il y a donc une limite correcte à faire respecter. Ca n'a pas besoin d'être catégorique, mais on peut faire comprendre différemment l'effort fourni.

Je vois toutes ces mamies, autour de moi, qui ne savent pas dire non à leurs enfants, même s'il leur faut déplacer leur propre projet. On peut aimer ses enfants et ses petits-enfants sans pourtant faire fi de sa vie personnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Ven 7 Juin - 13:48

grand pierre a écrit:
stip a écrit:
J'avoue que j'ai toujours du mal à dire non à ceux que j'aime, quand ils me demandent quelque chose.
Même s'il m'en coûte, j'adore encore plus faire plaisir. Je me dis que c'est ça la vie.
Bon.... Il ne faut pas abuser non plus car,après , tout paraît normal chez certains. Suspect
D'où la capacité d'oser dire NON (ou OUI suivant les circonstances), donner la réponse que l'autre souhaite entendre est-ce vraiment lui rendre service ?
Dans une certaine mesure, il est probable que oui. Par contre, se rend-on service à soi-même en étant toujours disponible, au détriment de sa propre vie privée ? Suspect

grand pierre a écrit:
Il faut avoir le courage et la force de passer outre, d'affronter le courroux que cette réponse est susceptible d'engendrer. Sans non plus entrer systématiquement dans une opposition qui tôt ou tard deviendra nuisible. [/size]
Un problème de ce style me turlupine, depuis ce matin. En effet, le président d'une association s'occupant de l'insertion de personnes en difficultés (sortant de prison, parfois) m'a demandé de faire partie de leur conseil d'administration. Il souhaite y intégrer des femmes, deux hommes quittant ce conseil. Je connais ce monsieur depuis plusieurs années et il risque de pouvoir me rendre service au niveau du SC. De plus, il m'a assuré qu'il n'y aurait que 5 réunions par an.

En réalité, je suis un peu saturée par l'association dont je suis responsable et qui me prend beaucoup de temps et d'énergie. Là, j'ai du mal à dire non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Sam 8 Juin - 9:07



"Arrêtez le mal avant qu'il n'existe ; calmez le désordre avant qu'il n'éclate." [James William Hindle]
Je crois qu'il est déjà important de ne pas les provoquer. Pour les arrêter en avance, il faut déjà savoir ce qui va arriver et réussir à avoir un impact sur celui ou celle qui les provoque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Sam 8 Juin - 9:09

Nelly a écrit:


"Arrêtez le mal avant qu'il n'existe ; calmez le désordre avant qu'il n'éclate." [James William Hindle]
Je crois qu'il est déjà important de ne pas les provoquer. Pour les arrêter en avance, il faut déjà savoir ce qui va arriver et réussir à avoir un impact sur celui ou celle qui les provoque.

moi je comprend cela comme ceci

ne pas provoquer affin que le mal ne se développe, et respecter l'ordre établi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Sam 8 Juin - 9:14

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:
"Arrêtez le mal avant qu'il n'existe ; calmez le désordre avant qu'il n'éclate." [James William Hindle]
Je crois qu'il est déjà important de ne pas les provoquer. Pour les arrêter en avance, il faut déjà savoir ce qui va arriver et réussir à avoir un impact sur celui ou celle qui les provoque.
moi je comprend cela comme ceci

ne pas provoquer affin que le mal ne se développe, et respecter l'ordre établi
Celui qui provoque ne peut effectivement s'attendre qu'à du désordre. en même temps, on ne peut pas rester inerte en toute situation, même et surtout si elle est délicate.

Pour ma part, je comprenais plutôt cette citation par rapport à autrui. Evidemment, si on provoque soi-même volontairement le désordre, il n'y a pas photo : les risques sont établis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Sam 8 Juin - 10:30

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:


"Arrêtez le mal avant qu'il n'existe ; calmez le désordre avant qu'il n'éclate." [James William Hindle]
Je crois qu'il est déjà important de ne pas les provoquer. Pour les arrêter en avance, il faut déjà savoir ce qui va arriver et réussir à avoir un impact sur celui ou celle qui les provoque.

moi je comprend cela comme ceci

ne pas provoquer affin que le mal ne se développe, et respecter l'ordre établi

Je pense que l'auteur va plus loin :

" Arrêtez le mal avant qu'il n'existe " Je dirais : ne pas créer les conditions pour que le mal apparaisse : par exemple, ne pas être injuste, empêcher les injustices, la propagation d'idées racistes ou la combattre etc. ... ....

Calmez le désordre avant qu'il n'éclate : un peu la même idée......

Je prend un exemple simple : Des siècles de propagande anti.sé.mite ont rendu possible le génocide pendant la seconde guerre mondiale... .

Le désordre provoqué par le na.zi.sme aurait pu être évité si les démocraties occidentales avaient réagi beaucoup plus tôt.

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Sam 8 Juin - 23:00

Nelly a écrit:


"Arrêtez le mal avant qu'il n'existe ; calmez le désordre avant qu'il n'éclate." [James William Hindle]
Je crois qu'il est déjà important de ne pas les provoquer. Pour les arrêter en avance, il faut déjà savoir ce qui va arriver et réussir à avoir un impact sur celui ou celle qui les provoque.

-Est-il facile de décrypter les sources d'un mal ?
Bien entendu, il faudrait que nous puissions le prévenir, empêcher que des humains cèdent à l'obscurantisme ,la peur ,l'ignorance , ou le mépris de la vie, la cupidité, l'intolérance, l'embrigadement, le fanatisme, les frustrations..... Avant même qu'un jour tout ceci ne devienne violence?
Je retiens dans cette citation "calmer" ....que se passe-t-il quant ceux qui auraient assez de recul pour le faire,ceux qui enseignent, ceux qui éduquent en toute conscience, oublient ce devoir où le bâclent?
Comment une société, ne peut-elle s'interroger sur elle-même, culpabiliser, quand des jeunes se traquent, se battent, trouvent la mort non pour du fric, un territoire, une histoire de cœur, ou de stade, de l'ivresse mais pour des idées?
Même si l'un nourrissait ses idées d'immondices, que l'autre était probablement idéaliste. Comment on en arrive là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Dim 9 Juin - 8:25

stip a écrit:
Nelly a écrit:


"Arrêtez le mal avant qu'il n'existe ; calmez le désordre avant qu'il n'éclate." [James William Hindle]

Même si l'un nourrissait ses idées d'immondices, que l'autre était probablement idéaliste. Comment on en arrive là?

Il ne faut pas se tromper, un raciste a un idéal, pourri certes, mais c'est un idéal.

Je me rappelle avoir lu que les soldats à la guerre mourraient pour des idées. On peux envoyer des gens mourir pour une multinationale, mais les soldats se font tuer pour des idées. La guerre d'Irak en constitue une illustration. Elle n'a été possible que suite à une formidable travail de désinformation et de propagande.

Comment en arrive t on là ?

La crise, la marginalisation de secteurs entiers de la société, dans une société où la forme marché et la consommation deviennent la référence, la perte des repères sociaux .....





_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Dim 9 Juin - 8:50

Morgan Kane a écrit:


Il ne faut pas se tromper, un raciste a un idéal, pourri certes, mais c'est un idéal.

Je me rappelle avoir lu que les soldats à la guerre mourraient pour des idées. On peux envoyer des gens mourir pour une multinationale, mais les soldats se font tuer pour des idées. La guerre d'Irak en constitue une illustration. Elle n'a été possible que suite à une formidable travail de désinformation et de propagande.

Comment en arrive t on là ?

La crise, la marginalisation de secteurs entiers de la société, dans une société où la forme marché et la consommation deviennent la référence, la perte des repères sociaux .....




Les soldats Américains partis en Irak étaient des engagés...... Un soldat engagé ne peut sans risque se dégager par désaccord avec ce qu'on décide pour lui en haut lieu. Il ne lui reste que le choix de déserter.... Ou d'intégrer les arguments même fallacieux de façon éhontée que servent ceux qui décident de leur action.

Moi, je m'interroge sur ces deux jeunes civils qui ont l'âge de mes fils, dans une société qui n'est pas en guerre civile. On a pour l'habitude de dire à propos de la violence des jeunes qu'elle provient souvent de l'insuffisance de leur vocabulaire mais là, tout du moins pour l'un, ce n'était pas le cas.
Comment peut-on tourner le dos aux principes de la paix civile en démocratie pour décider de faire justice soi-même en réunion?
Des gamins que nul n'a arrêté, la testostérone de ces âges tombée sous influences qui attisent, l'envie d'en découdre sans tenir compte ni saisir la loi et s'y tenir.
Et dans ce cas,vivre les insupportables incarnations d'un mal défini comme relevant d'une action personnelle et non un problème à régler par la justice....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Dim 9 Juin - 9:09

stip a écrit:
Morgan Kane a écrit:


Il ne faut pas se tromper, un raciste a un idéal, pourri certes, mais c'est un idéal.

Je me rappelle avoir lu que les soldats à la guerre mourraient pour des idées. On peux envoyer des gens mourir pour une multinationale, mais les soldats se font tuer pour des idées. La guerre d'Irak en constitue une illustration. Elle n'a été possible que suite à une formidable travail de désinformation et de propagande.

Comment en arrive t on là ?

La crise, la marginalisation de secteurs entiers de la société, dans une société où la forme marché et la consommation deviennent la référence, la perte des repères sociaux .....




Les soldats Américains partis en Irak étaient des engagés...... Un soldat engagé ne peut sans risque se dégager par désaccord avec ce qu'on décide pour lui en haut lieu. Il ne lui reste que le choix de déserter.... Ou d'intégrer les arguments même fallacieux de façon éhontée que servent ceux qui décident de leur action.

Moi, je m'interroge sur ces deux jeunes civils qui ont l'âge de mes fils, dans une société qui n'est pas en guerre civile. On a pour l'habitude de dire à propos de la violence des jeunes qu'elle provient souvent de l'insuffisance de leur vocabulaire mais là, tout du moins pour l'un, ce n'était pas le cas.
Comment peut-on tourner le dos aux principes de la paix civile en démocratie pour décider de faire justice soi-même en réunion?
Des gamins que nul n'a arrêté, la testostérone de ces âges tombée sous influences qui attisent, l'envie d'en découdre sans tenir compte ni saisir la loi et s'y tenir.
Et dans ce cas,vivre les insupportables incarnations d'un mal défini comme relevant d'une action personnelle et non un problème à régler par la justice....


il n'est pas nécessaire de partir à la guerre pour mourrir pour ces idees, aujourd'hui hélas, trop le font dans la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Lun 10 Juin - 8:59

Morgan Kane a écrit:
marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:
"Arrêtez le mal avant qu'il n'existe ; calmez le désordre avant qu'il n'éclate." [James William Hindle]
Je crois qu'il est déjà important de ne pas les provoquer. Pour les arrêter en avance, il faut déjà savoir ce qui va arriver et réussir à avoir un impact sur celui ou celle qui les provoque.
moi je comprend cela comme ceci
ne pas provoquer affin que le mal ne se développe, et respecter l'ordre établi
Je pense que l'auteur va plus loin :

Morgan Kane a écrit:
" Arrêtez le mal avant qu'il n'existe " Je dirais : ne pas créer les conditions pour que le mal apparaisse : par exemple, ne pas être injuste, empêcher les injustices, la propagation d'idées racistes ou la combattre etc. ... ....

Calmez le désordre avant qu'il n'éclate : un peu la même idée......
Je rejoins ce que tu dis. Une fois que le mal est fait, c'est comme une gangrène : difficile voire impossible à arrêter. Par contre, percevoir et anticiper le venin quand c'est possible, mais surtout éviter de provoquer certaines situations.

Morgan Kane a écrit:
Je prend un exemple simple : Des siècles de propagande anti.sé.mite ont rendu possible le génocide pendant la seconde guerre mondiale... .
Je suis en train de lire un roman se passant en Allemagne au cours de la dernière guerre. Ce n'est qu'un roman, mais on ne peut s'y tromper : c'est incroyable à quel point le petit peuple pouvait croire ce que demandait le Führer. On lui demandait la perfection : il faisait ce qu'il fallait pour être parfait, cette perfection tellement incompréhensible...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Lun 10 Juin - 10:25

Idem, Au grenier de ma précédente maison, j'ai trouvé des manuels scolaires datant du tout début du 20ème siècle..... Truffés de discours allant du patriotisme exacerbé au nationalisme sur la grandeur de mère patrie..... Je suppose qu'outre-Rhin et ailleurs en Europe,il en était de même. Les jalons de la grande boucherie de 14-18 étaient posés.
Aujourd'hui même comme à toute époque des forces belliqueuses tentent de poser les jalons de conflits auxquels elles aspirent, comptant toucher les masses pour que ça devienne possible. Un aspect du mal absolu .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 11 Juin - 12:28

différence entre les besoins sexuels d'un homme et les désirs d'une femme m'a toujours sidéré.

Au lit, l'autre soir avec ma femme, la température montait rapidement.
Au moment de passer aux choses sérieuses, elle m'arrêta et me dit : "Non, mon amour, je ne me sens pas bien..."
Puis elle ajouta : "Je n'ai pas spécialement envie, je voudrais juste que tu me tiennes dans tes bras. Tu n'es pas assez
en phase avec mes besoins émotionnels de femme pour que j'aie envie de satisfaire tes besoins sexuels d'homme !"
À mon regard ébahi, elle enchaîna : "Je voudrais que tu m'aimes pour ce que je suis et non pour ce que je fais pour toi au lit." Comprenant que rien ne se passerait ce soir-là, je n'insistai pas et je m'endormis. Quelque temps après, comme j'avais des congés à récupérer, je décidai de passer une belle journée avec elle.
Après un dîner dans un petit restaurant sympa, je l'emmenai dans un grand magasin de mode où je l'invitai à essayer divers vêtements sous mon regard intéressé.
Pendant un long moment, elle essaya tout ce qui tombait sous ses yeux et parada devant moi comme une star.
Finalement, deux robes retinrent spécialement son attention. Comme elle ne savait pas se décider, je lui laissai entendre qu'elle prendrait bien les deux. À l'étage suivant se trouvait le rayon des chaussures. Une paire neuve par robe semblait indispensable.
Une jolie paire de boucles d'oreilles lui faisait de l'œil, hop, dans le panier! Croyez-moi, ses yeux brillaient de plus en plus!!!
Je la connais, je voyais monter en elle une forme d'excitation indescriptible.
Elle voulut même me tester, voir jusqu'où j'irais, car elle s'intéressa aux bracelets de style tennis.... Je répondis oui.
Puis il y eut quelques paires de bas, de la lingerie, un foulard, les rayons parfum et maquillage et quelques bricoles.
Finalement, elle me regarda avec des yeux pétillants comme du champagne et dit : "Ça va être cher tout ça, on passe à la caisse quand?"
Je répondis : "Non, mon amour, je ne me sens pas bien...."
Son visage devint béat d'étonnement et sa bouche resta ouverte.
Je lui dis alors : "Je n'ai pas spécialement envie, je voulais simplement te voir habillée ainsi. Tu n'es pas assez en phase avec mes capacités financières d'homme pour que je puisse satisfaire tes désirs d'achats de femme."
Et comme elle me regardait avec des yeux assassins, j'ajoutai : "Je voudrais que tu m'aimes pour ce que je suis et non pour ce que je t'achète!"

À défaut d’orgasme, putain, que ça m’a fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 11 Juin - 17:27

Laughing
Je ne suis pas sûre que ce type de relation soit à mettre au rayon de la sagesse!
J'ose espérer, qu'aujourd'hui il y a de moins en moins de femmes qui vivent leur sexualité comme une récompense à donner au portefeuille du mâle! affraid (le syndrôme de la..... Cocotte ) et que de moins en moins d'homme prennent plaisir à envisager leur relation ainsi.
Pour le reste, il y aura toujours des gens qui choisiront ce type de relation pour mille et une raisons...... soulager leur portefeuille et leurs gonades en même temps pour les uns et remplir son compte, acquérir du bien par les voies naturelles silent pour d'autres.
Le principal étant que ce soit librement consenti.


Dernière édition par stip le Mar 11 Juin - 18:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 11 Juin - 17:31

stip a écrit:
Laughing
Je ne suis pas sûre que ce type de relation soit à mettre au rayon de la sagesse!
J'ose espérer, qu'aujourd'hui il y a de moins en moins de femmes qui vivent leur sexualité comme une récompense à donner au portefeuille du mâle! affraid (le syndrôme de la..... Cocotte ) et que de moins en moins d'homme prennent plaisir à envisager leur relation ainsi.


dans notre société de consommation ,je pense qu'on y revient hélas! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 11 Juin - 17:41

Je crois que ça n'a jamais disparu, mais quand même, les femmes assument mieux leur sexualité et gèrent mieux leurs besoins matériels.
Je pense également qu'elles refusent plus qu'on les traite comme de frivoles étourneaux, l'indépendance leur est précieuse sinon elles vivent la vie matérielle de leur couple comme un partenariat.
L'évolution de l'éducation des filles est ã la responsabilisation,et à l'ėgalité, ce qui n'était pas le cas il y a un siēcle!
Encore dans les années 50 et 60 j'ai entendu dire qu'il était fréquent que le mari se garde l'utilsation du chéquier comme une prérogative. Rolling Eyes


Dernière édition par stip le Mar 11 Juin - 18:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 11 Juin - 18:01

stip a écrit:
Laughing
Je ne suis pas sûre que ce type de relation soit à mettre au rayon de la sagesse!
C'est ce que je me suis dit également en lisant le texte, mais je me suis dit qu'il doit s'agir d'une forme de sagesse quand même, en tout cas, d'une réalité pour certains ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Sam 15 Juin - 17:21

"C'est tout à fait le propre du sage d'œuvrer beaucoup et de parler peu."  [Epictète]
J'approuve. Certains parlent beaucoup sans jamais rien faire. Ceux-ci critiquent également souvent sans s'investir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Dim 16 Juin - 8:52

Nelly a écrit:
"C'est tout à fait le propre du sage d'œuvrer beaucoup et de parler peu."  [Epictète]
J'approuve. Certains parlent beaucoup sans jamais rien faire. Ceux-ci critiquent également souvent sans s'investir.

exacte, les grandes choses se font en général dans l'ombre, ceux qui parlent beaucoup de ce qu'ils font perdent un temps précieux à déplacer du vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Lun 17 Juin - 9:31

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:
"C'est tout à fait le propre du sage d'œuvrer beaucoup et de parler peu."  [Epictète]
J'approuve. Certains parlent beaucoup sans jamais rien faire. Ceux-ci critiquent également souvent sans s'investir.
exacte, les grandes choses se font en général dans l'ombre, ceux qui parlent beaucoup de ce qu'ils font perdent un temps précieux à déplacer du vent.
Quand ils font quelque chose ! Beaucoup en parle, mais ne font jamais rien. Ce sont les pires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Lun 17 Juin - 13:42

stip a écrit:
Je crois que ça n'a jamais disparu, mais quand même, les femmes assument mieux leur sexualité et gèrent mieux leurs besoins matériels.
Le côté matériel est forcément mieux assuré depuis que les femmes sont devenues financièrement indépendantes. En même temps que cette indépendance financière, il m'arrive de me demander si tout n'a pas été trop loin : les couples éclatent pour un oui ou un non. Qu'il y ait divorce ou séparation pour de bonnes raisons est évidemment normal, tout comme il était anormal qu'une femme soit obligée de rester dans sa famille dans des conditions épouvantables ! En même temps, pèse-t-on suffisamment le pour et le contre ? Je pense surtout aux enfants ainsi qu'aux individus qui ne trouvent pas forcément mieux ailleurs, par la suite !

stip a écrit:
Je pense également qu'elles refusent plus qu'on les traite comme de frivoles étourneaux, l'indépendance leur est précieuse sinon elles vivent la vie matérielle de leur couple comme un partenariat.
L'évolution de l'éducation des filles est ã la responsabilisation,et à l'ėgalité, ce qui n'était pas le cas il y a un siēcle!
Et même plus tard. Il était essentiel que le fils fasse des études et gagne sa vie pour sa famille, la fille de la maison ayant la possibilité de se trouver un mari subvenant à ses besoins ! :shock:Or, il était fréquent que les facultés intellectuelles soient plutôt du côté de la fille, qui se trouvait frustrée !

Je me souviens d'une famille qui a payé des études à son fils, alors que la fille a hérité de la maison familiale... Drôle de mentalité, non ?

stip a écrit:
Encore dans les années 50 et 60 j'ai entendu dire qu'il était fréquent que le mari se garde l'utilsation du chéquier comme une prérogative.   Rolling Eyes
Le mari décidait sans doute des grosses dépenses, laissant à madame le nécessaire pour le budget quotidien. Ca nous paraît certes bizarre, à l'heure actuelle, mais il faut se remettre dans le contexte. Je préfère encore ça aux couples qui dépensent l'un et l'autre sans compter et au-delà de leur budget !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Lun 17 Juin - 15:53

j'ai une connaisance, qui n'a jamais travaillée car elle a élevé ses quatre enfants.
donc le mari était le seul gagne pain.

il lui a toujours remit de l'argent pour le ménage,le stricte minimum et voilà!
Maintenant, les enfants sont tous mariés, et eux, ils sont retraités.
Comme elle n'a jamais travaillé, ils touche une pension commune qui est versé sur le compte commun, mais où elle n'a accès qu'avec son consentement!

Il est toujours partis avec des copains, ou pour un parti politique (il en a changé déjà deux x)et elle n'a absolument aucun argent de poche.

Cette femme quand elle veut aller se promener, elle ne sait pas aller boire un café, ou si elle rencontre une amie, elle doit toujours prétexter qu'elle est pressée.
Ses soeurs sont au courant t elles l'invite de temps en temps, mais cela la dérange et elle a honte.

C'est lui qui devrait avoir honte! quand on lui en parle, il répond qu'elle n'a jamais du travailler et qu'elle a tous ce qu'il faut à la maison.
il ne voit pas pourquoi elle devrait avoir de l'argent sur elle .

il n'y a pas moyen de le faire changer d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 18 Juin - 8:58

marie-josé a écrit:
j'ai une connaisance, qui n'a jamais travaillée car elle a élevé ses quatre enfants.
donc le mari était le seul gagne pain.

il lui a  toujours remit  de l'argent pour le ménage,le stricte minimum et voilà!
Maintenant, les enfants sont tous mariés, et eux, ils sont retraités.
Comme elle n'a jamais travaillé, ils touche une pension commune qui est versé sur le compte commun, mais où elle n'a accès qu'avec son consentement!
Je trouve cette situation vraiment étonnante. Je suppose que le comportement de son mari n'a pas beaucoup varié depuis toujours. Comment a-t-elle accepté ? Je suppose qu'il s'agit d'une femme soumise qui n'a jamais trop protesté ? Dans un couple, la situation devrait être plus équilibrée. Si cette dame n'a jamais travaillé auparavant, je suppose que son mari était d'accord ! Il devrait assumer, aujourd'hui !

marie-josé a écrit:
Il est toujours partis  avec des copains, ou pour un parti politique (il en a changé déjà deux x)et elle n'a absolument aucun argent de poche.

Cette femme quand elle veut aller se promener, elle ne sait pas aller boire un café, ou si elle rencontre une amie, elle doit toujours prétexter qu'elle est pressée.
Ses soeurs sont au courant t elles l'invite de temps en temps, mais cela la dérange et elle a honte.
Effectivement, quelle honte pour elle. Il n'en reste pas moins que je suis étonnée qu'elle n'ait pas essayé plus tôt de trouver un travail, fut-il à temps partiel !

marie-josé a écrit:
C'est lui qui devrait avoir honte! quand on lui en parle, il répond qu'elle n'a jamais du travailler et qu'elle a tous ce qu'il faut à la maison.
il ne voit pas pourquoi elle devrait avoir de l'argent sur elle .

il n'y a pas moyen de le faire changer d'avis.
C'est un macho, mais ça ne date pas d'hier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 18 Juin - 13:54

"A une petite chose, l'inquiétude donne une grande ombre."  [Jacques Lacan]
Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chemins de la sagesse (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Proverbes et sagesse
» Dents de sagesse
» Les chemins spirituels petite anthologie des plus beaux textes tibétains - Matthieu Ricard
» besoin de conseils: opération dent de sagesse
» dent de sagesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Littérature & Culture-
Sauter vers: