philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 HUMOUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 12 ... 24  Suivant
AuteurMessage
renal
******
avatar


MessageSujet: « Histoires d’humour et de sagesses »   Lun 28 Juin - 19:58

« Histoires d’humour et de sagesses »
D’ANTONY DE MELLO


A la croisée de l'humour populaire et de la sagesse spirituelle, ces Histoires d'humour et de sagesse proviennent des quatre coins du monde. Anthony de Mello, maître conteur, les utilisait pour surprendre, charmer ou détendre son auditoire. Mais il y voyait avant tout un moyen de stimuler la réflexion et d'alimenter la méditation. « Vous pouvez bien les lire pour vous amuser, remarquait-il, mais rien ne garantit qu'une histoire ou l'autre ne se glissera pas derrière votre système de défense pour faire explosion au moment où vous vous y attendez le moins. »
Les histoires qu’on lira ici proviennent de différentes régions, cultures et religions. Elles font partie dur patrimoine spirituel et de l’humour populaire du genre humain. L’auteur n’a fait que les relier les unes aux autres avec un dessein bien précis en tête. Sa tâche a été celle du tisserand et du teinturier : il n’est pas responsable de la qualité du tissu et du fil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Lun 28 Juin - 19:59

L’éducation :

Pour elle j'existe vraiment

La famille s'était installée au restaurant. La serveuse prit d'abord les commandes des adultes, puis se tourna vers le petit garçon de sept ans
« Qu'est-ce que tu vas Prendre ? » demanda-t-elle.
Le petit garçon jeta un regard timide autour de la table et dit : «J'aimerais un hot dog. »
Avant que la serveuse pût noter la commande, la mère intervint : «Pas de hot dog, dit-elle. Apportez-lui un bifteck avec purée de pommes de terre et carottes. »
La serveuse ne prêta aucune attention à la mère : « Veux-tu du ketchup ou de la moutarde avec ton hot dog ? demanda-t-elle au petit garçon.
- Du ketchup.
- Ça vient tout de suite »> dit la serveuse en se dirigeant vers la cuisine. Tout le monde resta muet de stupeur. Finalement, le petit garçon regarda chacun de ceux qui étaient là et dit : « Savez-vous une chose ? Pour elle, j'existe vraiment ! »

Huile de foie de morue pour le chien ;

Un homme se mit à donner de généreuses doses d'huile de foie de morue à son doberman, parce qu'on lui avait dit que c'était bon pour les chiens. Chaque jour, il tenait entre ses genoux la tête du chien rétif, lui ouvrait la gueule et lui versait le liquide dans la gorge.
Un jour, le chien se libéra et répandit l'huile sur le plancher. À ce moment, au grand étonnement de l'homme, le chien revint lécher la cuiller. Ce qui fit comprendre à l'homme que ce contre quoi luttait le chien, ce n'était pas l'huile, mais la manière dont on la lui faisait prendre.

« Lu sur le bulletin d’un enfant : « Samuel fournis une très bonne participation au chant de groupe en écoutant avec plaisir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Lun 28 Juin - 20:00

Se servir de sa tête

À l'aide du manuel d'instructions, une dame travailla pendant des heures à assembler un nouvel appareil compliqué qu'elle avait récemment acheté. Finalement, elle abandonna et laissa les pièces sur la table.
Imaginez sa surprise quand elle revint quelques heures plus tard de trouver la machine assemblée par la bonne et fonctionnant à la perfection. « Comment diable avez-vous réussi à faire ça ?
S’exclama-t-elle.
- Ben, madame, quand on ne sait pas lire, on est bien obligé de se servir de sa tête », répondit la servante en toute sérénité.


La suite demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Mar 29 Juin - 6:24

Le cas des melons d'eau

« Trois garçons accusés d'un vol de melons d'eau furent amenés en cour et comparurent tout nerveux devant le juge, s'attendant au pire, car cet homme avait la réputation d'être un juge sévère.
C'était également un sage éducateur. Frappant de son maillet, il dit : « Que celui qui n'a jamais volé un seul melon d'eau dans sa jeunesse lève la main. »
Il attendit. Les greffiers, les policiers, les spectateurs et le juge lui-même ne brochèrent pas.
Quand le juge fut assuré que pas une seule main ne s’est levées, le juge dit : Cause rejetée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Mar 29 Juin - 6:25


« Les enfants sont des miroirs,
Quand ils sont en présence de l’amour,
C’est ce qu’ils réfléchissent.
Quand l’amour est absent,
Ils n’ont rien à donner. »

« Les parents de Johnny : Comment se fait-il que Johnny qui est plus jeune que toi, ait toujours de meilleurs notes que toi à l’école ? »
Le petit de sept ans : « Parce que les parents de Johnny sont intelligents. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Mar 29 Juin - 7:08

Tes histoires sont savoureuses !!

Merci de nous les faire connaître.

On ne peut pas tout lire, tout savoir (hélas !) et il est bien

que chacun des membres, rapporte des extraits.

Qui aurait lu le livre dont tu parles ??? study study study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Mar 29 Juin - 13:22

Le cœur d’une souris
Selon une vieille légende indienne, une souris était constamment angoissée en raison de sa crainte du chat. Un magicien eut pitié d’elle et la transforma en chat. Mais alors, elle se mit à avoir peur du chien. Le magicien la transforma en chien. A ce moment, elle se mit à avoir peur de la panthère et le magicien la transforma en panthère. Sous cette forme, elle eut grand-peur du chasseur. Dans ces conditions, le magicien abandonna. Il retransforma l’animal en souris et lui dit : « Rien de ce que je fais pour toi ne pourra t’aider, puisque tu as le cœur d’une souris. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Mar 29 Juin - 14:15

Contempler un trou

Un avare avait caché son or au pied d’un arbre, dans son jardin. Chaque semaine il le déterrait et le regardait pendant des heures. Un jour, un voleur déterra l’or et s’enfuit avec. Lorsque, la fois suivante l’avare vint contempler son trésor, tout ce qu’il vit, ce fut un trou. L’homme se mit à hurler de désolation et les voisins accoururent pour découvrir de quel malheur il s’agissait. Quand ils furent mis au courant, l’un deux demanda : « Avez-vous utilisé une partie de l’or ?
- Non, dit l’avare : je ne faisais que le regarder chaque semaine.
- Hé bien alors, dit le voisin, pour tout le profit que vous apportait cet or, vous pourriez tout aussi bien venir chaque semaine contempler le trou. »

« Ce n’est pas grâce à notre argent
Mais grâce à notre capacité de jouir
Que nous sommes riches ou pauvres.
Lutter pour la richesse
Et n’avoir aucune capacité de jouir,
C’est être comme l’home chauve
Qui lutte pour collectionner les peignes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Mar 29 Juin - 17:38

« Lorsqu’on vient dire à un homme que l’inondation avait emporté sa maison, il rit et il dit : « Impossible ! J’ai la clé dans ma poche ! »

« On ne possède jamais réellement les choses.
On ne fait que les tenir un instant.
Si l’on est incapable des les laisser aller,
Ce sont elles qui nous possèdent.
Quel que soit ce l’on chérit,
Il faut le tenir dans le creux de sa main
Comme on retient l’eau.
Dès qu’on la saisit
Elle n’est plus là.
Si on se l’approprie,
On la souille
Si on la libère
Elle est a soi pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Mer 30 Juin - 7:32

C’est le médecin qui a raison

Le médecin se pencha sur la forme sans vie qui gisait dans le lit. Puis il se redressa et dit : « J’ai le regret de vous dire que votre mari n’est plus ma chère. »
Un faible son de protestation parvint de la forme sans vie : « Non je ne suis encore en vie.
-Laisse tomber dit la femme : le médecin le sait mieux que toi. »

La foi en l’autorité peut mettre en péril la perception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Mer 30 Juin - 7:34

Danser avec les pieds

Il y avait une fois, dans un camp de concentration, un prisonnier qui, malgré une sentence de mort, demeurait confiant et serein. Un jour, on le vit jouer de sa guitare au milieu de la cour de la prison. Une foule considérable se rassembla autour de lui, parce que, sous le charme de la musique, ils devenaient aussi confiant que lui. Quand les autorités de la prison se rendirent compte de la chose, ils défendirent à l’homme de faire de la musique.
Mais le lendemain, il était encore là, chantant et jouant de sa guitare avec une foule encore plus grande autour de lui. Les gardes le ramenèrent à l’intérieur et lui firent couper les doigts.
Le lendemain, il était de retour, chantant et faisant autant de musique que lui permettaient ses doigts ensanglantés. Cette fois la foule délirait. Les gardes emmenèrent le prisonnier à nouveau et lui fracassèrent sa guitare.
Le jour suivant, il chanta avec tout son cœur. Et quelle chanson ! D’une pureté et d’une élévation ! La foule s’unit à lui, et tandis que le chant se poursuivait, les cœurs des prisonniers devinrent aussi purs et leurs esprits, aussi invincibles. Les gardes furent cette fois tellement en colère qu’ils lui firent couper la langue.
Un silence s’abattit alors sur le camp. Un silence qui avait quelque chose d’immortel.
Au grand étonnement de tout le monde, le lendemain, se balançant et dansant sur une musique inaudible que lui seul pouvait entendre. Et bientôt tous les prisonniers se tinrent par la main et dansèrent autour de la figure ensanglantée et brisée qui était là, au milieu d’eux. Et les gardes étaient pétrifiés d’étonnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Mer 30 Juin - 19:11

La peste et la peur

La Peste était en route vers Damas et croisa à toute vitesse la caravane d'un chef dans le désert. « Où allez-vous si vite ? S’enquit le chef.
- À Damas, j'ai l'intention d'y prendre mille vies. »
Au retour de Damas, la Peste croisa de nouveau la caravane. Le chef dit : « C'est cinquante mille vies que vous avez prises, non mille.
- Non, dit la Peste : j'en ai pris mille. C est la Peur qui a pris le reste.»

Messe pour un chien

Un homme dit à son curé : « Mon chien est mort hier, mon père. Pourriez-vous offrir une messe pour le repos de son âme ?
Le prêtre fut outré : « On n'offre pas de messes pour les animaux, ici, fit-il sèchement. Vous pourriez essayer à la nouvelle secte, en bas du chemin : ils vont probablement prier pour votre chien.
- J'aimais vraiment cette petite bête, dit l'homme, je voudrais lui offrir un dernier adieu. Je ne sais ce qu'on offre, d'ordinaire, en semblables occasions : pensez-vous que cinq cent mille dollars feraient l'affaire ?
- Attendez un instant, fit le curé : vous ne m'aviez pas dit que votre chien était catholique ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Mer 30 Juin - 19:13

Empoisonnement imaginaire de la nourriture

Un groupe de touristes immobilisés quelque part à la campagne reçurent pour toute nourriture quelques vieilles rations. Avant de manger ces aliments, ils vérifièrent leur qualité en en jetant une portion à un chien, qui sembla l'apprécier et n'en ressentit par la suite aucun mal.
Le lendemain on apprit que le chien était mort. Tout le monde fut pris de panique. Plusieurs se mirent à vomir et se plaignirent de fièvre et de dysenterie. On fit appel à un médecin pour venir soigner les victimes d'un empoisonnement par nourriture. Le médecin commença par s'enquérir de ce qui était advenu du corps du chien. On fit enquête. Un voisin déclara tout bonnement : « Oh, on l'a jeté dans un fossé, parce qu’il avait été écrasé par une automobile. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Jeu 1 Juil - 5:34

Le voleur à la mosquée

Un riche musulman venu à la Mosquée après une réception, dut enlever ses chaussures et les laisser à l’extérieur. Quant il sortit après la prière, les chaussures n’étaient plus là.
« Comment j’ai été négligent, se dit-il. En commettant la folie de laisser mes chaussures, ici, j’ai donné l’occasion à quelqu’un de les voler. Je les lui aurais volontiers données. Maintenant, je suis coupable d’avoir fait un voleur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Jeu 1 Juil - 5:35

Le thé ordinaire est le meilleur

Il y avait, au Japon, un groupe de messieurs âgés qui se rencontraient pour échanger des nouvelles et prendre le thé. L’une de leur distractions consistait à rechercher les variétés précieuses de thé et à créer de nouveaux mélanges qui flatteraient le palais.
Quand ce fut le tour du plus vieux des membres du groupe de recevoir les autres, il servit le thé avec le plus grand cérémonial, versant les feuilles dans une théière dorée. Tout le monde exprima le plus grand éloge pour le thé et demanda à connaître par quelle combinaison particulière il était parvenu à semblable mélange exquis.
Le vieil homme sourit et dit : Messieurs, le thé que vous avez tant apprécié est celui que boivent les paysans, sur ma ferme. Les meilleurs choses de la vie ne sont ni chères ni difficiles à trouver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Jeu 1 Juil - 17:56

La voisine sale

« À son amie qui la visitait, une dame se plaignait que sa voisine était piètre ménagère. « Vous devriez voir comme ses enfants sont sales et sa maison aussi. C'est presque un déshonneur de vivre dans le même quartier qu'elle. Regardez-moi ces vêtements qu'elle a étendus sur la corde. Voyez les traînées noires sur les draps et les serviettes!
L'amie s'approcha de la fenêtre et dit : «Je pense que les vêtements sont tout à fait propres, ma chère. Les traînées noires sont sur vos vitres. »

« Excusé-moi, monsieur, dit un élève timide : je n’ai pas réussi à lire ce que vous avez noté dans la marge de mon dernier travail.
Je vous ai demandé d’écrire plus lisiblement, dit le professeur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Jeu 1 Juil - 17:57

Une commande de pluie

« Le propriétaire d'un magasin entendit l'un de ses commis dire à une cliente : « Non, madame, il y a des semaines que nous n'en avons pas et il semble bien que nous n'en aurons pas de sitôt. »
Horrifié par ce qu'il entendait, il se précipita vers la cliente, au moment où elle sortait, et dit : « Ce n'est pas vrai, madame. Bien sûr que nous allons en avoir bientôt. En fait, nous avons placé une commande il y a deux ou trois semaines. »
Puis il amena le commis à part et grogna : « Jamais, jamais, jamais : ne dis jamais qu'il nous manque quelque chose. Si nous ne l'avons pas, dis que nous en avons commandé et que c'est en route. Maintenant, dis-moi : qu'est-ce qu'elle voulait, la dame ? — De la pluie », dit le commis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Ven 2 Juil - 18:46

« Un vieil homme prétend qu’il ne s’est plaint qu’une fois dans sa vie : c’est alors qu’il était nu-pieds et n’avait pas d’argent pour acheter des chaussures.
Mais à cet instant, il aperçut un homme heureux qui n’avait pas de pieds. Il ne s’est plus jamais plaint. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Ven 2 Juil - 18:47

« Il y avait une fois un homme qui tomba dans un cours d’eau à l’occasion d’une crise d’épilepsie. Quand il revient à lui, plus tard, il fut tout étonné de se retrouver couché sur la rive. La crise qui l’avait projeté dans la rivière lui avait également sauvé la vie, en lui enlevant toute crainte de se noyer…. C’est ça l’illumination. »

« Bonheur et malheur résident dans la manière dont nous prenons les choses, non dans la nature même des choses. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Ven 2 Juil - 18:47

Une vieille dame s’occupe d’une vieille dame

On interviewait une vieille dame de quatre-vingt-cinq ans, à l’occasion de son anniversaire de naissance. « Quel conseil auriez-vous à donner aux gens de votre âge ? demanda le reporter.
A notre âge, dit la charmante vieille dame, il est très important d’utiliser tout notre potentiel, sinon il se dessèche. Il est important d’être avec les gens, quand la chose est possible, de gagner sa vie en servant les autres. C’est çà qui nous garde en vie et en forme.
Puis-je vous demander ce que vous faites pour gagner votre vie, à votre âge ?
Je m’occupe d’une vieille dame du voisinage. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Ven 2 Juil - 21:12

Me rappelle ma grand mère surprise en train de tenir l'échelle à la personne qui faisait un peu de ménage pour elle.

- C'est plus prudent, je ne veux pas qu'elle tombe en faisant les carreaux. On fait juste ceux du bas, la fenêtre est trop haute.

Ma grand mère avait 90 ans et la "ménagère" en avait 88 passés ,!!!

Fallait les voir toutes les deux, au-dessus de 1m60 la poussière était tranquille. Pas plus de deux marches sur l'échelle. Impossible d'intervenir. Elles s'entendaient très bien.

Toutes les vingt minutes elles s'asseyaient , pour boire un café, un petit verre de rancio (liqueur faite maison) etc.La dolce vita, quoi ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Sam 3 Juil - 12:27

Brumes a écrit:
Fallait les voir toutes les deux, au-dessus de 1m60 la poussière était tranquille. Pas plus de deux marches sur l'échelle. Impossible d'intervenir. Elles s'entendaient très bien.

Toutes les vingt minutes elles s'asseyaient , pour boire un café, un petit verre de rancio (liqueur faite maison) etc.La dolce vita, quoi ! Smile
Elle est trop mignonne, ton histoire. Et ça arrive plus souvent qu'on ne l'imagine ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Lun 5 Juil - 6:56

Socrate et le poème

Socrate se trouvait en prison dans l’attente de son exécution. Un jour, il entendit un prisonnier chanter un poème du poète Stesichoros.
Il demanda à l’homme de lui enseigner les vers,
« Pourquoi ? demanda le chanteur.
Pour que je puisse mourir en sachant quelque chose de plus », répondit le grand homme. »

Le disciple : Pourquoi apprendre quelque chose de nouveau une semaine avant de mourir ?
Le maître : Pour exactement la même raison pour laquelle vous apprendriez quelque chose cinquante ans avant de mourir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: HUMOUR   Lun 5 Juil - 6:57

Le train n'arrête pas à Fordham

Un banlieusard sauta dans le train à New York et dit au conducteur qu'il allait à Fordham. « Nous n'arrêtons pas à Fordham les samedis, dit Le conducteur, mais je vais vous dire ce que je vais faire. Quand nous ralentirons à Fordham, j'ouvrirai la porte et vous sauterez. Faites bien attention à courir dans le sens du train en touchant le sol, sinon vous allez vous casser la figure. »
A Fordham, la porte s'ouvrit et le banlieusard toucha le sol en courant vers l'avant du train. Un autre conducteur, l'apercevant, ouvrit la porte et le tira à l'intérieur, au moment où le train reprenait de la vitesse. «Vous en avez de la chance vous, dit le conducteur : le train n'arrête pas à Fordham, les samedis. »

« Sans grands moyens, vous pouvez aider les gens, en vous enlevant de leur chemin.
Il existe un art très noble qui consiste à faire certaines choses et un art très noble qui consiste à ne pas faire certaines choses. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: HUMOUR   Ven 25 Oct - 15:50

marie-josé a écrit:
anémone a écrit:
grand pierre a écrit:
Heu ........ ?????? Pas toutes (mais presque !)

J'ai connu une muette qui ne pipait mot, c'est bien la preuve que ça existe lol! (quand elle était en colère c'était bien, elle me faisait de l'air, pas besoin de ventilateur Wink)
clown clownclownclown
ouais ouais! met trois mecs ensemble et tu verras qui sont les pipelettes
Tu en as connu une qui boudait ? C'était comment ? Agréable ou désagréable quand elle se taisait en soufflant ? Laughing

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HUMOUR   

Revenir en haut Aller en bas
 
HUMOUR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 24Aller à la page : 1, 2, 3 ... 12 ... 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» Humour et insolite version pseudo !
» Humour et foi peuvent faire bon ménage
» Propos du Pape (humour)
» Une personne qui a de l'humour, c'est quoi ?
» L'humour et l'auto-dérision

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Accueil & Détente :: Détente-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: