philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La vie de stagiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: La vie de stagiaire   Mer 18 Juin - 8:37

Lors du journal télévisé, hier soir, deux cas de figure ont été présentés à propos des stages obligatoires en entreprises par les étudiants. La période peut varier de 1 à 6 mois.

- Une étudiante faisait un stage. Elle disait avoir beaucoup appris au cours de cette période. Elle touchait 1 200 € par mois alors que si elle avait été salariée, elle aurait touché le double pour le même travail. Elle trouvait cela tout à fait normal vu qu'elle avait beaucoup appris.

- Un autre avait été engagé pour un stage d'un mois. Il disait avoir fait le travail d'un autre salarié et touché le minimum obligatoire sans cotisations, soit 463 € majorés de tickets restaurant. A sa suite, un autre stagiaire était pris.

Je rajoute qu'aucune rémunération n'est obligatoire, jusqu'ici.


Comment le voyez-vous ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Mer 18 Juin - 8:55

tous depend de l'entreprise, et de la façon dont elle procède avec les stagiaires!

Certaines entreprises ont à Coeur de former des futurs collaborateurs en toute légalité, d'autres moins honnêtes, profite de cette opportunité pour avoir de la main-d'oeuvre bon marché! un control serait astucieux ,mais là encore cela coûterait à l'état .
compter sur le civisme de tous est une utopie.

Dans mon affaire,j'ai eut des stagiaires et effectivement on n'est pas obligé de les payer,mais je trouve qu'il n'est que normal si le jeune fait du bon travail, de l'encourrager par une reconnaissance pécuniaire.
Deux des stagiaires sont devenues de très bonnes collaboratrices dans  ma boutique, les deux autres on trouvés du travail chez des collègues attachés à notre central d'achat pour laquelle j'étais acheteuse pour l'Europe.
Je n'aie eu qu'une seule qui ne regardait qu'une chose ...LA MONTRE pour pouvoir rentrer chez elle! pas de motivation,juste obligé pour garder ses avantages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Mer 18 Juin - 9:00

Je suis parent de jeunes qui tentent de faire leur place dans notre société aujourd'hui et j'ai l'écho de nombreux autres par quelqu'un qui en rencontre pas mal.
Tu veux leur impression?
Pays de vieux, avec une classe d'âge dominante qui a tout eu, toutes les chances et ne veux rien lâcher jusqu'au déni, ni les places, ni les avantages qui ne sont plus tenables  puisque nous sommes surendettés et que ce n'est certainement pas de leur faute. (voir les cheminots qui partent à la retraite à 55ans et qui prétendent comme d'habitude se battre pour nous  scratch ).
Tu es jeune aujourd'hui? Quelque soit le mal que tu te donnes, le nombre d'années d'ėtudes, si tu as la chance de trouver un stage, tu gagneras en dessous du Smic, et si tu as la chance de trouver un travail (ou plusieurs petits devrais-je plutôt dire) ce sera au Smic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Mer 18 Juin - 9:11

stip a écrit:
Je suis parent de jeunes qui tentent de faire leur place dans notre société aujourd'hui et j'ai l'écho de nombreux autres par quelqu'un qui en rencontre pas mal.
Tu veux leur impression?
Pays de vieux, avec une classe d'âge dominante qui a tout eu, toutes les chances et ne veux rien lâcher jusqu'au déni, ni les places, ni les avantages qui ne sont plus tenables  puisque nous sommes surendettés et que ce n'est certainement pas de leur faute. (voir les cheminots qui partent à la retraite à 55ans et qui prétendent comme d'habitude se battre pour nous  scratch ).
Tu es jeune aujourd'hui? Quelque soit le mal que tu te donnes, le nombre d'années d'ėtudes, si tu as la chance de trouver un stage, tu gagneras en dessous du Smic, et si tu as la chance de trouver un travail (ou plusieurs petits devrais-je plutôt dire) ce sera au Smic.

tout est bien plus difficile pour les jeunes maintenant, et effectivement on ne comprend pas pourquoi les politiques s'acharnent a vouloir faire travailler les gens jusqu'a plus de 67 ans ,alors que des tas de jeunes attendent pour faire leurs preuves dans le monde du travail?????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Mer 18 Juin - 9:15

marie-josé a écrit:
stip a écrit:
Je suis parent de jeunes qui tentent de faire leur place dans notre société aujourd'hui et j'ai l'écho de nombreux autres par quelqu'un qui en rencontre pas mal.
Tu veux leur impression?
Pays de vieux, avec une classe d'âge dominante qui a tout eu, toutes les chances et ne veux rien lâcher jusqu'au déni, ni les places, ni les avantages qui ne sont plus tenables  puisque nous sommes surendettés et que ce n'est certainement pas de leur faute. (voir les cheminots qui partent à la retraite à 55ans et qui prétendent comme d'habitude se battre pour nous  scratch ).
Tu es jeune aujourd'hui? Quelque soit le mal que tu te donnes, le nombre d'années d'ėtudes, si tu as la chance de trouver un stage, tu gagneras en dessous du Smic, et si tu as la chance de trouver un travail (ou plusieurs petits devrais-je plutôt dire) ce sera au Smic.

tout est bien plus difficile pour les jeunes maintenant, et effectivement on ne comprend pas pourquoi les politiques s'acharnent a vouloir faire travailler les gens jusqu'a plus de 67 ans ,alors que des tas de jeunes attendent pour faire leurs preuves dans le monde du travail?????

Sauf que ça ne marche pas comme ça, un vieux à la retraite coûte beaucoup plus cher à la société qu'un jeune qui cherche.


Dernière édition par stip le Mer 18 Juin - 9:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Mer 18 Juin - 9:19

stip a écrit:
marie-josé a écrit:
stip a écrit:
Je suis parent de jeunes qui tentent de faire leur place dans notre société aujourd'hui et j'ai l'écho de nombreux autres par quelqu'un qui en rencontre pas mal.
Tu veux leur impression?
Pays de vieux, avec une classe d'âge dominante qui a tout eu, toutes les chances et ne veux rien lâcher jusqu'au déni, ni les places, ni les avantages qui ne sont plus tenables  puisque nous sommes surendettés et que ce n'est certainement pas de leur faute. (voir les cheminots qui partent à la retraite à 55ans et qui prétendent comme d'habitude se battre pour nous  scratch ).
Tu es jeune aujourd'hui? Quelque soit le mal que tu te donnes, le nombre d'années d'ėtudes, si tu as la chance de trouver un stage, tu gagneras en dessous du Smic, et si tu as la chance de trouver un travail (ou plusieurs petits devrais-je plutôt dire) ce sera au Smic.

tout est bien plus difficile pour les jeunes maintenant, et effectivement on ne comprend pas pourquoi les politiques s'acharnent a vouloir faire travailler les gens jusqu'a plus de 67 ans ,alors que des tas de jeunes attendent pour faire leurs preuves dans le monde du travail?????

Sauf que ça ne marche pas comme ça, un vieux à la retraite coûte beaucoup plus cher à la société qu'un jeune qui cherche.

mais ce vieux comme tu dis a cotisé toute sa vie pour cette retraite ce que hélas les jeunes ne pourrons plus fairent si on ne leur donne pas cette opportunité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: S   Mer 18 Juin - 9:25

marie-josé a écrit:
stip a écrit:
marie-josé a écrit:
stip a écrit:
Je suis parent de jeunes qui tentent de faire leur place dans notre société aujourd'hui et j'ai l'écho de nombreux autres par quelqu'un qui en rencontre pas mal.
Tu veux leur impression?
Pays de vieux, avec une classe d'âge dominante qui a tout eu, toutes les chances et ne veux rien lâcher jusqu'au déni, ni les places, ni les avantages qui ne sont plus tenables  puisque nous sommes surendettés et que ce n'est certainement pas de leur faute. (voir les cheminots qui partent à la retraite à 55ans et qui prétendent comme d'habitude se battre pour nous  scratch ).
Tu es jeune aujourd'hui? Quelque soit le mal que tu te donnes, le nombre d'années d'ėtudes, si tu as la chance de trouver un stage, tu gagneras en dessous du Smic, et si tu as la chance de trouver un travail (ou plusieurs petits devrais-je plutôt dire) ce sera au Smic.

tout est bien plus difficile pour les jeunes maintenant, et effectivement on ne comprend pas pourquoi les politiques s'acharnent a vouloir faire travailler les gens jusqu'a plus de 67 ans ,alors que des tas de jeunes attendent pour faire leurs preuves dans le monde du travail?????

Sauf que ça ne marche pas comme ça, un vieux à la retraite coûte beaucoup plus cher à la société qu'un jeune qui cherche.

mais ce vieux comme tu dis a cotisé toute sa vie pour cette retraite ce que hélas les jeunes ne pourrons plus fairent si on ne leur donne pas cette opportunité!

D'ailleurs on en est au point où nous sommes insolvables faute d'avoir rectifié à temps non? Comme le firent la Suēde et le Canada il y a presque 20 ans pour leur régime de retraite et chõmage..... Enfin... Pour la Belgique, j'ignore où vous en êtes, mais nous, prévoir, c'est juste impossible.
D'ailleurs, j'ai dit à mes fils avoir voté en 1988 aux présidentielles pour un candidat (ex premier ministre ) qui en avait fait la pierre angulaire de son programme "réformer les régimes de retraite " parce qu'il y avait urgence....
Il n'est pas passé .... Tu penses!   Rolling Eyes quelque part les gens savaient déjà que notre système n'était pas pérenne.... Tant pis pour ceux d'après, on n'a pas voulu répartir.


Dernière édition par stip le Mer 18 Juin - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Mer 18 Juin - 9:45

stip a écrit:
marie-josé a écrit:
stip a écrit:
marie-josé a écrit:
stip a écrit:
Je suis parent de jeunes qui tentent de faire leur place dans notre société aujourd'hui et j'ai l'écho de nombreux autres par quelqu'un qui en rencontre pas mal.
Tu veux leur impression?
Pays de vieux, avec une classe d'âge dominante qui a tout eu, toutes les chances et ne veux rien lâcher jusqu'au déni, ni les places, ni les avantages qui ne sont plus tenables  puisque nous sommes surendettés et que ce n'est certainement pas de leur faute. (voir les cheminots qui partent à la retraite à 55ans et qui prétendent comme d'habitude se battre pour nous  scratch ).
Tu es jeune aujourd'hui? Quelque soit le mal que tu te donnes, le nombre d'années d'ėtudes, si tu as la chance de trouver un stage, tu gagneras en dessous du Smic, et si tu as la chance de trouver un travail (ou plusieurs petits devrais-je plutôt dire) ce sera au Smic.

tout est bien plus difficile pour les jeunes maintenant, et effectivement on ne comprend pas pourquoi les politiques s'acharnent a vouloir faire travailler les gens jusqu'a plus de 67 ans ,alors que des tas de jeunes attendent pour faire leurs preuves dans le monde du travail?????

Sauf que ça ne marche pas comme ça, un vieux à la retraite coûte beaucoup plus cher à la société qu'un jeune qui cherche.

mais ce vieux comme tu dis a cotisé toute sa vie pour cette retraite ce que hélas les jeunes ne pourrons plus fairent si on ne leur donne pas cette opportunité!

D'ailleurs on en est au point où nous sommes insolvables faute d'avoir rectifié à temps non? Comme le firent la Suēde et le Canada il y a presque 20 ans pour leur régime de retraite et chõmage..... Enfin... Pour la Belgique, j'ignore où vous en êtes, mais nous, prévoir, c'est juste impossible.

nous avons un ministre socialiste qui a tirer la sonnette d'alarme il y a vingt ans déjà, mais aucun gouvernement ne l'a suivi.
Il y a une dizaine d'années ils se sont enfin decidés a créer un fond de pension supplémentaire ,mais voilà un peu tard ce qui fait que nos jeunes se font du soucis pour leur pension.
y aura t'il encore de l'argent ???
comme la plupars sont au chomage, et que la cotisation est minime et que les autres sont retraités, le nombre de travailleurs cotisant est trop peu important pour suffire actuellement.
Depuis le BABY BOUM,ils auraient dut prévoir ,mais voilà les politiques ne se soucie que du moment où ils sont en place et qu'il puissent se remplir les poches aux maximum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Mer 18 Juin - 11:20

Deux problèmes différents :

- Dans le service que je dirige et où le travail est réellement technique, nous cherchons des stagiaires pour des durées de 6 mois et nous n'en trouvons pas. Nous sommes prêts à les rémunérer.

Mais un stagiaire de deux mois nous est à peu prés totalement inutile compte tenu de l'investissement qu'il demande pour un retour nul. Nous en prenons pourtant volontiers dans la mesure où nous formons de futurs collègues ou interlocuteurs mais nous ne els rémunérons pas.

-Michel Rocard avait commencé à mettre en place en 1988 un fonds de garantie des retraites et prévu des financements mais ses successeurs ont vidé le système de son sens et de son argent.

Les spécialistes, même ceux proches d'ATTAC reconnaissent que, du fait de l'augmentation de l'espérance de vie, il faudra allonger la durée du travail et que la retraite à 60 ans a constitué une erreur.

Quand l'âge de la retraite a été fixé à 65 ans, cet âge correspondait en fait à celui de l'espérance de vie.

Au delà, 90 % du problème de financement du régime de sécurité social serait résolu si on divisait par 4 le nombre de demandeurs d'emploi et le problème des charges illégitimes ....


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Jeu 19 Juin - 9:26

stip a écrit:
Je suis parent de jeunes qui tentent de faire leur place dans notre société aujourd'hui et j'ai l'écho de nombreux autres par quelqu'un qui en rencontre pas mal.
Tu veux leur impression?
Pays de vieux, avec une classe d'âge dominante qui a tout eu, toutes les chances et ne veux rien lâcher jusqu'au déni, ni les places, ni les avantages qui ne sont plus tenables  puisque nous sommes surendettés et que ce n'est certainement pas de leur faute. (voir les cheminots qui partent à la retraite à 55ans et qui prétendent comme d'habitude se battre pour nous  scratch ).

Tu soulèves le problèmes des anciens au travail. Effectivement, ceux qui ont fait partie du baby-boum ont eu la chance de trouver du travail. Il est exact qu'il est difficile de les déloger, aujourd'hui, car leur ancienneté chez leur employeur est telle, et la légistation tellement sévère, qu'il coûterait une fortune de les licencier (même pas certaine que ce soit possible). La législation est très lourde, à ce niveau.

La solution idéale serait de permettre à ces seniors de travailler à temps partiel en initiant de plus jeunes à leur job.

stip a écrit:
Tu es jeune aujourd'hui? Quelque soit le mal que tu te donnes, le nombre d'années d'ėtudes, si tu as la chance de trouver un stage, tu gagneras en dessous du Smic,

Tout dépend évidemment de l'âge des stagiaires. Pour ma part, je ne suis pas choquée par le fait qu'un étudiant perçoive moins que le SMIC : il n'est pas forcément opérationnel de suite et il est en période d'apprentissage. Or, quand on apprend, il peut arriver qu'on soit obligé de payer. A partir du moment où ses frais sont couverts et, qu'en plus, il perçoive une indemnité de stage, je pense qu'on peut l'accepter. Cela se négocie à l'avance. Tout dépend naturellement du travail effectué, sachant que les indemnités autorisées n'ouvrent pas lieu aux charges salariales et patronales.

Par contre, s'il s'agit d'un job d'été, qui consiste à un travail physique qu'un jeune effectue de son propre chef et où il remplace un salarié, le salaire total est dû. En effet, il s'agit souvent d'un montant équivalent au SMIC. Tout dépend probablement de ce qu'il fait, mais les salariés réguliers sont-ils forcément mieux payés ?  Suspect

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Jeu 19 Juin - 10:10

Il y a des reportages édifiants sur le sujet.

http://www.dailymotion.com/video/xi1jmc_envoye-special-generation-stagiaire-p1-2_news

http://www.dailymotion.com/video/xi1gyg_envoye-special-generation-stagiaire-p2-2_news

Un autre aussi dont je me souviens avec d'autres dérives s'apparentant à du travail gratuit parfois à l'échelle planétaire "travailler pour gagner....rien"
À voir ou à revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Jeu 19 Juin - 16:38

stip a écrit:
Il y a des reportages édifiants sur le sujet.

http://www.dailymotion.com/video/xi1jmc_envoye-special-generation-stagiaire-p1-2_news

Pour le moment, j'ai visionné la première vidéo :

- Pour ce qui concerne la jeune femme stagiaire chez AXA, j'ai trouvé le côté "entretien" très sévère. Apparemment, le nombre de stagiaires disponible leur laisse un choix très large. Le travail proprement dit ne me dérange que dans la mesure où la jeune femme est obligée de dépasser les horaires de travail. Comme elle est embauchée pour 6 mois, elle est indemnisée. Elle ne doit pas toucher des masses (me souviens plus si ça a été dit), mais elle apprend le travail et doit être entourée pour devenir autonome : c'est un plus pour son avenir.

- Je trouve abominable l'exploitation des jeunes gens dans l'habillement. Non seulement, ils ne touchent aucune rémunération, mais il n'apprennent rien. L'intérêt va dans le seul sens de l'employeur et c'est inacceptable. Les jeunes restent parce que le stage est obligatoire et qu'ils n'ont pas trouvé mieux.

- Pour la dernière, Emilie, c'est à pleurer. Si elle était momentanément mal rémunérée, ce serait au mauvais moment à passer, mais elle ne trouve pas de travail et cumule les stages. Insupportable. Ce genre de phénomènes est dû à la conjoncture actuelle.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Jeu 19 Juin - 19:28

Ma fille a fait deux stages dans le même magasin d'un grand distributeur, le première comme magasinière, le second comme vendeuse.  

Elle a perçu une rémunération symbolique mais que l'entreprise n'était pas obligée de lui verser.

Lors de second stage, elle avait des objectifs de vente.

En fait, pour cette enseigne, l'emploi de stagiaires relève d'une politique de gestion de la main d'œuvre. Elle a vu comment ce genre de chaîne gère et traite son personnel, au delà des individualités, même si elle a eu affaire à des gens corrects, sauf sa supérieure hiérarchique immédiate pendant le second stage.

Mais ayant déjà travaillé un an entre son bac et ses études, elle connaissait déjà le monde du travail.  

Le plus intéressant pour elle, les contacts avec les clients et l'équipe, mais le sentiment qu'elle occupe un emploi qui pourrait/devrait être occupé par un salarié. elle se plaint d'un manque réel de considération d'une partie de l'encadrement.



_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Ven 20 Juin - 11:54

Morgan Kane a écrit:
Le plus intéressant pour elle, les contacts avec les clients et l'équipe, mais le sentiment qu'elle occupe un emploi qui pourrait/devrait être occupé par un salarié. elle se plaint d'un manque réel de considération d'une partie de l'encadrement.
Autrement dit, l'encadrement se "sent" supérieur aux stagiaires... Le côté relationnel est toujours particulier, en fonction des personnes en place : les uns acceptent volontiers un stagiaire, d'autres doivent se sentir embêtés de devoir former un stagiaire en plus de leur travail habituel, sans qu'on leur demande leur avis, d'autres encore doivent craindre pour leur propre job.

Quant au fait d'avoir l'impression d'occuper l'emploi d'un salarié potentiel, je crois qu'il faut apprendre à relativiser. Généralement, le stage est obligatoire pour les étudiants et devrait être formateur. En contrepartie de la formation fournie par l'employeur, le stagiaire doit pouvoir rapporter un minimum en retour. L'objectif de vente ne devrait pas exister, à ce stade, à moins qu'il s'agisse d'un test formateur, c'est tout.

Ce qui est inacceptable, ce sont les employeurs qui "utilisent" les stagiaires à longueur d'année, alors qu'effectivement, il serait normal d'embaucher un salarié. Il est vrai que le manque de souplesse législative retient souvent les employeurs qui ont besoin de personnel à certains moments de l'année, mais qui seraient obligés de les payer tout le long de l'année, ce qui n'est pas forcément dans leurs moyens. N'oublions pas toutes ces entreprises obligées de fermer parce que leur carnet de commande ne leur permet plus de tenir et qui sont déficitaires... Ce n'est facile pour personne !

Je travaillais dans une petite structure dans le bâtiment (environ 30 salariés). En été, nous acceptions de prendre des stagiaires pour un mois, voire deux : ils étaient payés au SMIC et déclarés comme salariés. De même, au bureau, quand la secrétaire prenait ses congés, je faisais appel à quelqu'un d'autre, mais les heures de travail étaient toujours rémunérés normalement. Il ne me serait pas venu à l'idée de faire appel à un stagiaire auquel je devais demander un résultat probant !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Ven 20 Juin - 16:18

Morgan Kane a écrit:
Deux problèmes différents :

- Dans le service que je dirige et où le travail est réellement technique, nous cherchons des stagiaires pour des durées de 6 mois et nous n'en trouvons pas. Nous sommes prêts à les rémunérer.    

Le stage de 6 mois serait-il trop long pour les étudiants qui souhaitent peut-être également profiter d'une période de vacances ? Il est curieux de constater que vous ne trouviez pas ! A quoi attribues-tu ce phénomène ?  Suspect 

Morgan Kane a écrit:
Mais un stagiaire de deux mois nous est à peu prés totalement inutile compte tenu de l'investissement qu'il demande pour un retour nul. Nous en prenons pourtant volontiers dans la mesure où nous formons de futurs collègues ou interlocuteurs mais nous ne els rémunérons pas.    

Deux mois de travail sans un sou me paraît difficile à accepter pour des jeunes. Il faut beaucoup d'abnégation, à moins que ce stage apporte beaucoup à l'étudiant. Ou encore parce qu'il est indispensable à son cursus. Un minimum de rémunération sous forme d'indemnité de stage devrait pouvoir être versé : certains étudiants ont du mal à joindre les deux bouts et, s'ils trouvent un job d'été, ils préfèreront un travail.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Ven 20 Juin - 16:47

stip a écrit:
Il y a des reportages édifiants sur le sujet.  

http://www.dailymotion.com/video/xi1gyg_envoye-special-generation-stagiaire-p2-2_news

Un autre aussi dont je me souviens avec d'autres dérives s'apparentant à du travail gratuit parfois à l'échelle planétaire "travailler pour gagner....rien"
À voir ou à revoir.

J'ai regardé le second reportage : c'est désolant ! Où va-t-on ?

Quand on pense à la manière dont avait eu lieu le recrutement de la stagiaire de chez AXA... pour être gardée six mois et ensuite remerciée !  Crying or Very sad 

Quant à arriver à acheter une demande de subvention... quel gâchis.

Tout cela parce que nous manquons de travail. Cela signifie quand même que beaucoup de personnes aimeraient travailler, mais ne trouvent pas.

Je ne relève même pas le dernier cas : c'est totalement illégal et le jeune employeur en profite. Les jeunes travaillent pour ne pas laisser leur CV vide. En arriver là !  :Snif:

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Ven 20 Juin - 18:31

Nelly a écrit:
Morgan Kane a écrit:
Deux problèmes différents :

- Dans le service que je dirige et où le travail est réellement technique, nous cherchons des stagiaires pour des durées de 6 mois et nous n'en trouvons pas. Nous sommes prêts à les rémunérer.    

Le stage de 6 mois serait-il trop long pour les étudiants qui souhaitent peut-être également profiter d'une période de vacances ? Il est curieux de constater que vous ne trouviez pas ! A quoi attribues-tu ce phénomène ?  Suspect 

Morgan Kane a écrit:
Mais un stagiaire de deux mois nous est à peu prés totalement inutile compte tenu de l'investissement qu'il demande pour un retour nul. Nous en prenons pourtant volontiers dans la mesure où nous formons de futurs collègues ou interlocuteurs mais nous ne els rémunérons pas.    

Deux mois de travail sans un sou me paraît difficile à accepter pour des jeunes. Il faut beaucoup d'abnégation, à moins que ce stage apporte beaucoup à l'étudiant. Ou encore parce qu'il est indispensable à son cursus. Un minimum de rémunération sous forme d'indemnité de stage devrait pouvoir être versé : certains étudiants ont du mal à joindre les deux bouts et, s'ils trouvent un job d'été, ils préfèreront un travail.

Notre travail est de haute-technicité. Un stagiaire présent pour deux mois ne travaille pas, il apprend et en fait, il nous coûte en temps et en énergie. Ce qu'il fait doit être refait systématiquement.

Au bout de 2/3 mois, il commence à pouvoir nous apporter quelque chose...


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   Sam 21 Juin - 9:30

Morgan Kane a écrit:
Nelly a écrit:
Morgan Kane a écrit:
Deux problèmes différents :

- Dans le service que je dirige et où le travail est réellement technique, nous cherchons des stagiaires pour des durées de 6 mois et nous n'en trouvons pas. Nous sommes prêts à les rémunérer.    

Le stage de 6 mois serait-il trop long pour les étudiants qui souhaitent peut-être également profiter d'une période de vacances ? Il est curieux de constater que vous ne trouviez pas ! A quoi attribues-tu ce phénomène ?  Suspect 

Morgan Kane a écrit:
Mais un stagiaire de deux mois nous est à peu prés totalement inutile compte tenu de l'investissement qu'il demande pour un retour nul. Nous en prenons pourtant volontiers dans la mesure où nous formons de futurs collègues ou interlocuteurs mais nous ne els rémunérons pas.    

Deux mois de travail sans un sou me paraît difficile à accepter pour des jeunes. Il faut beaucoup d'abnégation, à moins que ce stage apporte beaucoup à l'étudiant. Ou encore parce qu'il est indispensable à son cursus. Un minimum de rémunération sous forme d'indemnité de stage devrait pouvoir être versé : certains étudiants ont du mal à joindre les deux bouts et, s'ils trouvent un job d'été, ils préfèreront un travail.

Notre travail est de haute-technicité. Un stagiaire présent pour deux mois ne travaille pas, il apprend et en fait, il nous coûte en temps et en énergie. Ce qu'il fait doit être refait systématiquement.

Au bout de 2/3 mois, il commence à pouvoir nous apporter quelque chose...  

D'accord, mais pour quelle raison ne trouvez-vous pas de stagiaire sur 6 mois ? Apparemment, c'est très recherché !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie de stagiaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie de stagiaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche stagiaire pour reportage M6
» stagiaire en détresse : que faire avec une 4ème tremplin?
» voeux stagiaire
» conseiller pédagogique pour un stagiaire M2
» TF1 cherche stagiaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Actualité & Politique-
Sauter vers: