philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les chemins de la sagesse (3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Jeu 28 Mai - 8:25



"Faire comme les autres n'est pas pécher." [Boccace]

Etes-vous d'accord avec lui ? Suspect

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Jeu 28 Mai - 8:28

Nelly a écrit:


"Faire comme les autres n'est pas pécher."  [Boccace]

Etes-vous d'accord avec lui ? Suspect
Ne pas non plus tomber dans le sens mouton de Panurge...Prendre exemple, copier certaines bonnes idées, ne veut pas dire tout accepter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Jeu 28 Mai - 8:29

Nelly a écrit:


"Faire comme les autres n'est pas pécher."  [Boccace]

Etes-vous d'accord avec lui ? Suspect

non mais c'est con! ........mieux Vaux avoir sa propre experience et ses propres idées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Jeu 28 Mai - 8:42

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:

"Faire comme les autres n'est pas pécher."  [Boccace]

Etes-vous d'accord avec lui ? Suspect

non mais c'est con! ........mieux Vaux avoir sa propre experience et ses propres idées

Oh, oh, tu dis des gros mots, à présent ? Shocked

Il est totalement stupide de faire les mêmes erreurs que les autres, je suis d'accord avec toi. En même temps, crois-tu qu'il soit facile de sortir du lot quand tout le monde fait la même sottise ?

Je me souviens d'une période où le stationnement des voitures se faisait alternativement, une quinzaine du côté pair, et l'autre quinzaine du côté impair de la rue. Or, à partir du moment où deux ou trois voitures étaient garées du mauvais côté, les autres suivaient ; les conducteurs ne se posaient plus de questions.

Je m'en rappelle parce qu'un oncle habitait une telle rue et il en avait fait la remarque...

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Ven 29 Mai - 7:39



"La colère est fatale à la raison, comme d'ailleurs la justice." [Jacques Ferron]

Je suis totalement d'accord avec lui. Comment pourrait-on être objectif quand on est en colère contre quelqu'un ? Toutes les excuses évoquées seraient balayées...

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Ven 29 Mai - 8:29

Nelly a écrit:


"La colère est fatale à la raison, comme d'ailleurs la justice."  [Jacques Ferron]

Je suis totalement d'accord avec lui. Comment pourrait-on être objectif quand on est en colère contre quelqu'un ? Toutes les excuses évoquées seraient balayées...

La colère n'a jamais résolu les problèmes, mais quand on est certain de son fait, toutes preuves établies, là mon impulsivité prend le dessus...ça libère....!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Ven 29 Mai - 12:00

anémone a écrit:
Nelly a écrit:

"La colère est fatale à la raison, comme d'ailleurs la justice."  [Jacques Ferron]

Je suis totalement d'accord avec lui. Comment pourrait-on être objectif quand on est en colère contre quelqu'un ? Toutes les excuses évoquées seraient balayées...

La colère n'a jamais résolu les problèmes, mais quand on est certain de son fait, toutes preuves établies, là mon impulsivité prend le dessus...ça libère....!

Oui, je sais, Anémone, la colère est libératrice, surtout quand on a attendu longtemps avant de l'exprimer. En même temps, il faut s'en méfier car on a rarement toutes les preuves quand on a un accès de colère. De plus, il faut que ces preuves soient établies, prouvées, surtout si cette colère s'exprime devant  d'autres.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Sam 30 Mai - 9:21



« L’asservissement ne dégrade pas seulement l’être qui en est victime, mais celui qui en bénéficie. » [Germaine Tillion]

Oh que oui ! Celui qui en bénéficie met parfois du temps à le comprendre.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Sam 30 Mai - 9:31



"Je suis trop fier pour croire qu'un homme m'aime. Cela supposerait qu'il sache qui je suis." [Friedrich Nietzsche]

Quand on y réfléchit vraiment, on s'aperçoit qu'il n'a pas tort. C'est juste un peu poussé.

En même temps, qui connaît réellement tous nos défauts et nos qualités ? Et même certaines pensées ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Sam 30 Mai - 14:43

Nelly a écrit:


"Je suis trop fier pour croire qu'un homme m'aime. Cela supposerait qu'il sache qui je suis."  [Friedrich Nietzsche]

Quand on y réfléchit vraiment, on s'aperçoit qu'il n'a pas tort. C'est juste un peu poussé.

En même temps, qui connaît réellement tous nos défauts et nos qualités ? Et même certaines pensées ?

Je crois que ça rejoint notre Paul Lėautaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Dim 31 Mai - 8:51

stip a écrit:
Nelly a écrit:

"Je suis trop fier pour croire qu'un homme m'aime. Cela supposerait qu'il sache qui je suis."  [Friedrich Nietzsche]

Quand on y réfléchit vraiment, on s'aperçoit qu'il n'a pas tort. C'est juste un peu poussé.

En même temps, qui connaît réellement tous nos défauts et nos qualités ? Et même certaines pensées ?

Je crois que ça rejoint notre Paul Lėautaud.

Non, je ne trouve pas.

On connaît ses propres défauts (enfin, parfois) et, du coup, on peut se dire qu'on ne mérite pas d'être aimé par quelqu'un qui ne peut pas tout savoir. Ce serait une méprise, voire une profonde erreur pour l'autre qui serait ainsi berné, d'après lui. C'est tout simplement un puriste et il est certain que c'est exagéré !

Léautaud, quant à lui, mettait en doute l'affection qu'il jugeait tiède. Or, l'affection est douce, contrairement à la passion, plus vive et emportée.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Dim 31 Mai - 11:06

Nelly a écrit:


« L’asservissement ne dégrade pas seulement l’être qui en est victime, mais celui qui en bénéficie. » [Germaine Tillion]

Oh que oui ! Celui qui en bénéficie met parfois du temps à le comprendre.

Celui qui bénéficie de l'asservissement ne le perçoit pas ! Pour un romain antique ou pour un planteur des Antilles au XVIIIème l'esclavage est une chose naturelle !

En fait, il ne comprendrait pas la phrase. Maître et esclave sont pour lui chacun à leur place selon l'ordre " naturel " des choses et des êtres.

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Lun 1 Juin - 8:33

Morgan Kane a écrit:
Nelly a écrit:

« L’asservissement ne dégrade pas seulement l’être qui en est victime, mais celui qui en bénéficie. » [Germaine Tillion]

Oh que oui ! Celui qui en bénéficie met parfois du temps à le comprendre.

Celui qui bénéficie de l'asservissement ne le perçoit pas !  Pour un romain antique ou pour un planteur des Antilles au XVIIIème l'esclavage est une chose naturelle !

En fait, il ne comprendrait pas la phrase. Maître et esclave sont pour lui chacun à leur place selon l'ordre " naturel " des choses et des êtres.

Tu parles d'une période où il en était ainsi, où les gens étaient nés dans un tel contexte et où la loi l'autorisait sous cette forme d'esclavage. Là, tu as parfaitement raison, le bénéficiaire était dans la norme.

Mais si nous revenons au monde actuel où existent encore certaines formes d'esclavage, il n'en va pas de même. Quand on imagine les jeunes femmes obligées de travailler sous une terreur bien entretenue par leurs maîtres ; quand on pense aux ateliers clandestins...

Mais il existe une forme d'esclavage plus subtile.

Je viens d'apprendre le décès de la maman d'une de nos bénévoles que j'apprécie énormément. La maman était atteinte de la maladie d'Alzheimer et a enfin trouvé le repos. Par contre, le papa, âgé de 92/93 ans est effondré.

Or, cette bénévole a un frère et une sœur. La sœur habite assez loin mais n'a pas d'attaches. Elle est venu pour l'enterrement puis est repartie rapidement, laissant à sa sœur la gestion du père et de son chagrin, sans compter qu'il n'est pas en bonne santé. Le frère s'est occupé de la maman, en dernier lieu, et prend un peu de recul. Cette bénévole espérait pouvoir souffler quelques jours pour se remettre car elle tient ses parents à bout de bras depuis environ deux ans. Ils habitent à une centaine de km de chez elle.

Pour ma part et connaissant la bénévole et son dévouement, j'aurais trouvé normal que ses frère et sœur la soutiennent, au moins pendant un temps. N'est-ce pas une forme d'asservissement ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Lun 1 Juin - 9:53

Morgan Kane a écrit:
Nelly a écrit:


« L’asservissement ne dégrade pas seulement l’être qui en est victime, mais celui qui en bénéficie. » [Germaine Tillion]

Oh que oui ! Celui qui en bénéficie met parfois du temps à le comprendre.

Celui qui bénéficie de l'asservissement ne le perçoit pas !  Pour un romain antique ou pour un planteur des Antilles au XVIIIème l'esclavage est une chose naturelle !

En fait, il ne comprendrait pas la phrase. Maître et esclave sont pour lui chacun à leur place selon l'ordre " naturel " des choses et des êtres.
Disons qu'à moins d'être sciemment mafieuse et dépourvue de sens moral autre que la loi du plus fort , toute société pratiquant l'asservissement (sexiste ou raciste ou tout simplement de classe ) en valide la raison par un discours se présentant d'un ordre supérieur, des lois.... Les plus solides étant prétendument inspirées par le tout puissant ange .
Sous les Romains,(et dans tout le bassin méditerranéen )  les esclaves étaient des prises de guerre devenus marchandise, Au Moyen-Age, les nobles (Sang bleu ) étaient des élus de Dieu, ils avaient des  serfs ... Ah! Quand les fainéants deviennent élite, ils se protègent Rolling Eyes .


Dernière édition par stip le Lun 1 Juin - 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Lun 1 Juin - 9:59

Nelly a écrit:

Pour ma part et connaissant la bénévole et son dévouement, j'aurais trouvé normal que ses frère et sœur la soutiennent, au moins pendant un temps. N'est-ce pas une forme d'asservissement ?
À elle de voir avec le reste de sa famille, pour trouver des solutions non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 2 Juin - 16:15

stip a écrit:
Nelly a écrit:

Pour ma part et connaissant la bénévole et son dévouement, j'aurais trouvé normal que ses frère et sœur la soutiennent, au moins pendant un temps. N'est-ce pas une forme d'asservissement ?
À elle de voir avec le reste de sa famille, pour trouver des solutions non?

Sa sœur est repartie aux Etats-Unis, d'où elle n'était venue que pour l'enterrement, la maman étant déjà décédée à son arrivée en France. Le frère se repose sur la sœur restante... Rolling Eyes

J'ignore s'il est possible de "trouver des solutions en famille" si les autres ne se sentent pas concernés ! scratch

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 2 Juin - 16:18



"L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves." [Albert Einstein]

Il y a un sens acceptable, dans cette phrase. Par contre, certains devraient également se demander ce qu'ils peuvent faire pour que l'Etat puisse subsister !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 2 Juin - 17:00

Nelly a écrit:


"L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves."  [Albert Einstein]

Il y a un sens acceptable, dans cette phrase. Par contre, certains devraient également se demander ce qu'ils peuvent faire pour que l'Etat puisse subsister !
Oui, je suppose qu'il voulait parler des Dictatures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 2 Juin - 17:21

Nelly a écrit:


"L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves."  [Albert Einstein]

Il y a un sens acceptable, dans cette phrase. Par contre, certains devraient également se demander ce qu'ils peuvent faire pour que l'Etat puisse subsister !

Je ne pense pas qu'Einstein limitait sa réflexion aux dictatures.

L'Etat est nécessaire, mais c'est un monstre froid et sa raison n'est pas celle de l'humanité.

Si on ajoute que sur son territoire, une de ses principales caractéristiques est qu'il détient le monopole de l'exercice de la violence légitime, pour reprendre la définition de Weber.

Pour un anarchiste ou un socialiste, de plus, même doté d'une autonomie relative, il est l'instrument de la classe dominante, utilisée par elle pour asseoir son pouvoir ....


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 2 Juin - 18:10

Morgan Kane a écrit:
Nelly a écrit:


"L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves."  [Albert Einstein]

Il y a un sens acceptable, dans cette phrase. Par contre, certains devraient également se demander ce qu'ils peuvent faire pour que l'Etat puisse subsister !

Je ne pense pas qu'Einstein limitait sa réflexion aux dictatures.

L'Etat est nécessaire, mais c'est un monstre froid et sa raison n'est pas celle de l'humanité.

Si on ajoute que sur son territoire, une de ses principales caractéristiques est qu'il détient le monopole de l'exercice de la violence légitime, pour reprendre la définition de  Weber.

Pour un anarchiste ou un socialiste, de plus, même doté d'une autonomie relative, il est l'instrument de la classe dominante, utilisée par elle pour asseoir son pouvoir ....  

En effet ....je me suis mal exprimée et me reprends donc.
Il voulait par là mettre en garde contre toute forme de Dictature.
Même si le terme "serviteur" n'est pas,à mes yeux, tout à fait juste, puisqu'à la fois réducteur et excessif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mar 2 Juin - 18:10

Morgan Kane a écrit:
Nelly a écrit:


"L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves."  [Albert Einstein]

Il y a un sens acceptable, dans cette phrase. Par contre, certains devraient également se demander ce qu'ils peuvent faire pour que l'Etat puisse subsister !

Je ne pense pas qu'Einstein limitait sa réflexion aux dictatures.

L'Etat est nécessaire, mais c'est un monstre froid et sa raison n'est pas celle de l'humanité.

Si on ajoute que sur son territoire, une de ses principales caractéristiques est qu'il détient le monopole de l'exercice de la violence légitime, pour reprendre la définition de  Weber.

Pour un anarchiste ou un socialiste, de plus, même doté d'une autonomie relative, il est l'instrument de la classe dominante, utilisée par elle pour asseoir son pouvoir ....  

En effet ....je me suis mal exprimée et me reprends donc.
Il voulait par là mettre en garde contre toute forme de Dictature.
Même si le terme "serviteur" n'est pas,à mes yeux, tout à fait juste, puisqu'à la fois réducteur et excessif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Mer 3 Juin - 9:22

stip a écrit:

Même si le terme "serviteur" n'est pas,à mes yeux, tout à fait juste, puisqu'à la fois réducteur et excessif.

Dans l'absolu, tu as parfaitement raison. Peut-être faut-il l'entendre sous l'image "rendre service" ?

Pour ma part, je le reçois davantage par le côté pratique, à savoir qu'il doit y avoir un échange de bons procédés : l'Etat doit être présent quand le peuple en a besoin, mais le peuple doit également faire en sorte que l'Etat puisse exister et le représenter dignement.

Mais pour ce faire, il faut que les uns et les autres demeurent cohérents, ce qui est loin d'être le cas.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Jeu 4 Juin - 17:16



"Il ne faut pas appeler richesses les choses que l'on peut perdre." [Léonard de Vinci]

Mais on peut tout perdre, pas uniquement l'argent !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Jeu 4 Juin - 17:18

Nelly a écrit:


"Il ne faut pas appeler richesses les choses que l'on peut perdre."  [Léonard de Vinci]

Mais on peut tout perdre, pas uniquement l'argent !

Mais la richesse intérieure Nelly? Ah oui même ça sorry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   Jeu 4 Juin - 19:29

stip a écrit:
Nelly a écrit:


"Il ne faut pas appeler richesses les choses que l'on peut perdre."  [Léonard de Vinci]

Mais on peut tout perdre, pas uniquement l'argent !

Mais la richesse intérieure Nelly? Ah oui même ça sorry

Les situations, les individus, les sentiments changent, est ce une perte ou une transformation ?

Ce peut être une perte mais tant qu'on la possède, n'est ce pas une richesse pour autant?

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chemins de la sagesse (3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 41Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les chemins de la sagesse (3)
» Proverbes et sagesse
» Dents de sagesse
» Les chemins spirituels petite anthologie des plus beaux textes tibétains - Matthieu Ricard
» besoin de conseils: opération dent de sagesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Littérature & Culture-
Sauter vers: