philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les droits des animaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 8:24

stip a écrit:
anémone a écrit:
Il y a des jours cata...Je porte la pâtée aux poules ce matin, le coq mort au sol, et à l'intérieur mes 6 poules égorgées...Un renard sans doute. Nous voilà  donc sans poules, plus de bons oeufs. De nouveau frais pour en racheter. En plus ça donne le moral dans les chaussettes

:--D:  ça ne m'étonnerait pas que ce soit signé fouine (on en a pas mal par ici ) furet ou putois plutôt que renard ( il en aurait emporté une pour son casse-croûte). La fouine pille et est beaucoup plus mobile que le renard, elle peut passer dans des espaces très étroit, elle grimpe sur les murs et les toits, bref elle fait ce qu'elle veut à moins de tomber sur un grillage bien clos sinon elles se faufilent. Pas question de laisser quelques centimètres entre le sol et le grillage ou le toit.
De redoutables petits prédateurs qui zigouillent gratos.
Tiens un extrait que je viens de trouver....
La fouine est un animal opportuniste et varie son alimentation en fonction des saisons. Elle peut manger de petits rongeurs, des baies, des oiseaux, mais aussi de déchets trouvés près des habitations. Il est fréquent qu’une fouine mette à sac un poulailler lorsqu’elle recherche des œufs dont le jaune va lui procurer une dose de protéine non négligeable. Il ne faut pas oublier que la fouine est un animal carnivore et possède un instinct de chasseur. Lorsqu’elle pille un poulailler, il est fréquent qu’elle tue tout ce qui bouge juste à cause de l’excitation créée par le mouvement des poules qui prennent la fuite. Elle s’attaque aussi volontiers aux lapins, aux pigeons et autre petit gibier.                      

oui, après renseignements auprès des paysans du coin, il s'agirait bien d'une fouine, car comme tu le dis, un renard prend une proie mais ne décime pas toute la volaille.
Daniel en a parlé à 2 personnes faisant partie de la société de chasse et ils vont venir mettre des pièges, car avant de reprendre des poules, on veut éliminer la " tueuse " ce qui en soit n'évite rien car si on est resté presque cinq ans sans accident, cela peut recommencer....
En tout cas merci des renseignements, gros bisous, caresses à yeux d'amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 8:45

J'voudrais pas lancer un débat et faire coïncider mon avis avec cette anecdote précise mais selon moi, ça fait partie du jeu.
Si je décentre en prenant le loup qui va tuer des moutons, je ne peux pas supporter ces éleveurs qui vont soit tenter de faire pencher les pouvoirs publics en leur faveur en réclamant l'éradication (une nouvelle fois...) des loups, soit "se défendre" ou plutôt "défendre" leur troupeau en tuant ces loups en dehors du cadre législatif. Déjà, j'en sais rien mais si le loup est une espèce protégée, y'a pas de loups à tuer point barre.

L'homme chasse, élève, tue et mange, no problemo...
L'animal chasse, n'élève pas et mange, no problemo itou... Wink

Ici, c'est une suspicion de renard au départ puis apparemment une fouine, et je crois bien que la fouine n'est pas en voie de disparition dans nos contrées donc mon intervention n'est pas dirigée contre toi, Anémone. Wink

Nelly, si tu veux créer un topic dédié à mon opinion, libre à toi. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 8:57

Frank a écrit:
J'voudrais pas lancer un débat et faire coïncider mon avis avec cette anecdote précise mais selon moi, ça fait partie du jeu.
Si je décentre en prenant le loup qui va tuer des moutons, je ne peux pas supporter ces éleveurs qui vont soit tenter de faire pencher les pouvoirs publics en leur faveur en réclamant l'éradication (une nouvelle fois...) des loups, soit "se défendre" ou plutôt "défendre" leur troupeau en tuant ces loups en dehors du cadre législatif. Déjà, j'en sais rien mais si le loup est une espèce protégée, y'a pas de loups à tuer point barre.

L'homme chasse, élève, tue et mange, no problemo...
L'animal chasse, n'élève pas et mange, no problemo itou... Wink

Ici, c'est une suspicion de renard au départ puis apparemment une fouine, et je crois bien que la fouine n'est pas en voie de disparition dans nos contrées donc mon intervention n'est pas dirigée contre toi, Anémone. Wink

Nelly, si tu veux créer un topic dédié à mon opinion, libre à toi. Wink

La chaîne...alimentaire. Je comprends ton point de vue, et je fais partie des gens qui défendent les animaux.
En Bretagne, le renard pullule et vient de plus en plus près des habitations, ici la société de chasse agit quand il y en a trop...Mais un renard est ...rusé !
Mes volailles sont dans la journée en liberté en lieu clos et le soir à l'intérieur du poulailler. Donc cette fouine est rentrée de nuit , a fait une ....violation de domicile, d'où la sentence: à mort la tueuse !
Ce n'est pas dramatique , pour les éleveurs c'est un problème plus complexe, surtout que bien souvent les troupeaux ne sont plus gardés...( sujet à développer )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 9:28

Frank a écrit:
J'voudrais pas lancer un débat et faire coïncider mon avis avec cette anecdote précise mais selon moi, ça fait partie du jeu.

Comme tu y vas !  Shocked

Frank a écrit:
Si je décentre en prenant le loup qui va tuer des moutons, je ne peux pas supporter ces éleveurs qui vont soit tenter de faire pencher les pouvoirs publics en leur faveur en réclamant l'éradication (une nouvelle fois...) des loups, soit "se défendre" ou plutôt "défendre" leur troupeau en tuant ces loups en dehors du cadre législatif. Déjà, j'en sais rien mais si le loup est une espèce protégée, y'a pas de loups à tuer point barre.

Je sais bien que le loup n'y est pour rien, mais pourquoi réintroduit-on les loups ? Tant qu'ils étaient présents, le loup chassait les moutons pour se nourrir et les bergers les tuaient pour défendre leurs bêtes. Aucune réglementation ne l'interdisait. Aujourd'hui, d'autres habitudes ont été prises.

Trouves-tu normal que les éleveurs de moutons voient leurs animaux être dévorés ou tout simplement tués alors qu'ils ont déjà du mal à en vivre ?

Frank a écrit:
L'homme chasse, élève, tue et mange, no problemo...
L'animal chasse, n'élève pas et mange, no problemo itou... Wink

Ici, c'est une suspicion de renard au départ puis apparemment une fouine, et je crois bien que la fouine n'est pas en voie de disparition dans nos contrées donc mon intervention n'est pas dirigée contre toi, Anémone. Wink  

Bien sûr qu'il y a la loi de la nature ; bien évidemment que les animaux doivent vivre, mais quand il y a prolifération et que ces bêtes s'en prennent au travail de l'homme, ce dernier n'aurait-il pas le droit de défendre le fruit de son travail ?

Même à ce niveau, nos règles de vie ou de survie sont à prendre en considération, à mon humble avis. La nature fait déjà beaucoup de dégâts : inondations, gel, grêle, tempêtes... faut-il accepter que l'homme de la ville en rajoute ?

J'ai entendu récemment qu'un agriculteur se suicidait tous les deux jours, en France ! Shocked N'est-ce pas atroce ? Où allons-nous et pourquoi sommes-nous incapables de trouver une solution, notamment chez les "cols blancs" ! Les agriculteurs ne sont pourtant pas réputés être des paresseux alors, pourquoi ne sont-ils pas soutenus quand ils ont de mauvaises passes ?

Bon, c'est un autre sujet, quoique... "Labourage et pâturage"... Wink

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.


Dernière édition par Nelly le Jeu 23 Oct - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 10:23

Nelly a écrit:

Je sais bien que le loup n'y est pour rien, mais pourquoi réintroduit-on les loups ? Tant qu'ils étaient présents, le loup chassait les moutons pour se nourrir et les bergers les tuaient pour défendre leurs bêtes. Aucune réglementation ne l'interdisait. Aujourd'hui, d'autres habitudes ont été prises.

Trouves-tu normal que les éleveurs de moutons voient leurs animaux être dévorés ou tout simplement tués alors qu'ils ont déjà du mal à en vivre ?

Frank a écrit:
L'homme chasse, élève, tue et mange, no problemo...
L'animal chasse, n'élève pas et mange, no problemo itou... Wink

Ici, c'est une suspicion de renard au départ puis apparemment une fouine, et je crois bien que la fouine n'est pas en voie de disparition dans nos contrées donc mon intervention n'est pas dirigée contre toi, Anémone. Wink  

Bien sûr qu'il y a la loi de la nature ; bien évidemment que les animaux doivent vivre, mais quand il y a prolifération et que ces bêtes s'en prennent au travail de l'homme, ce dernier n'aurait-il pas le droit de défendre le fruit de son travail ?

Même à ce niveau, nos règles de vie ou de survie sont à prendre en considération, à mon humble avis. La nature fait déjà beaucoup de dégâts : inondations, gel, grêle, tempêtes... faut-il accepter que l'homme de la ville en rajoute ?

J'ai entendu récemment qu'un agriculteur se suicidait tous les deux jours, en France ! Shocked N'est-ce pas atroce ? Où allons-nous et pourquoi sommes-nous incapables de trouver une solution, notamment chez les "cols blancs" ! Les agriculteurs ne sont pourtant pas réputés être des paresseux alors, pourquoi ne sont-ils pas soutenus quand ils ont de mauvaises passes ?

Bon, c'est un autre sujet, quoique... "Labourage et pâturage"... Wink

Je suis pas un expert de la citation et je manque de temps... Laughing

"Pourquoi réintroduit-on les loups" Question Question Question
Parce qu'ils ont disparu par l'opération du Saint Esprit ptêt Question lol!
Quel message faut-il lire Question L'homme éradique les ennemis, fussent-ils naturels et après basta, il a le champ (dans les deux sens du terme) libre Question Allons...

"La nature a fait beaucoup de dégâts" Question Question Question Question lol!
Faudrait l'encadrer celle-là et l'envoyer auX courantS écologiques qui ont le vent en poupe depuis quelques décennies et qui vont, assez légitimement, prendre de plus en plus d'importance...
Je ne suis pas écolo, loin de là et pour différentes raisons, souvent mauvaises... Mais cette phrase là est grandiose Exclamation
Ouh le méchant tsunami et le bien bel Amoco Cadiz Exclamation Exclamation Exclamation lol! lol! lol!
La méchante nature hostile à la sainte espèce humaine Exclamation

Finalement, pas mécontent d'avoir lancé la perche, y'a moyen de débattre... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:09

Certaines espèces et particulièrement les ours et les loups ont disparu du territoire français depuis longtemps.

Compte tenu de leurs besoins en espace et en nourriture, leur présence est incompatible avec une occupation humaine même raisonnable.

Quand un éleveur voit un troupeau décimé il est dévasté mentalement .....

Pourquoi vouloir réintroduire des espèces qui ont disparu et ne trouveront plus leur place ?

Je suis pourtant pour la protection des espèces menacées, notamment par des pratiques agricoles destructrices. Nous sommes en train de détruire les abeilles qui assurent pourtant la reproduction des plantes.

Enfin, pour moi, les animaux n'ont pas de droits. Les humains ont des devoirs à leur égard, particulièrement ceux qui décident d'en posséder mais ils ne sont pas sujets de droits.




_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:15

le loup, cet animal noble et courageux, il ne tue pas par plaisir mais par besoin.
Il doit nourrir sa tribu,ses petits tout comme nous le faisons avec notre famille.
Après leur désimination, on a decidé de les réincerer dans le paysage?Mais il serait judicieux de savoir quel est leur territoire !

Je pense qu'ils devraient être amenés dans des reserves naturelles ,loin des habitations, .....mais voilà, le probleme est que l'homme empiète de pluis en plus sur le territoire sauvage....que reste -t-il pour ces espéces comme le loup,l'ours ,les renards,les sangliers etc........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:21

J'vois deux camps se dessiner; Nelly et Morgan d'un côté, MJ et moi de l'autre Exclamation cyclops Grrr siffleur censuré pig

Le loup, l'ours et autres prédateurs existaient et existent Question Z'ont le droit de vivre et donc de manger. Ils mangent quoi (en tout cas pour le loup), de la viande Question Pas de bol parce que nous aussi et encore moins de bol pour les animaux (rares) qui ne sont pas contre un fémur humain entouré de sa cuisse... Very Happy
Je suis très surpris par la position du "camp adverse".
Ce qui ne m'empêche pas Nelly de partager tes positions habituelles sur le droit d'entreprendre, de mener sa barque en produisant, créant son entreprise mais là, je m'incline devant la nature.
Cette même position qui me permet de défendre mon goût et mon intérêt et mon envie de manger de ... la viande Exclamation Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:23

Morgan Kane a écrit:
[size=18]Certaines espèces et particulièrement les ours et les loups ont disparu du territoire français depuis longtemps.

Compte tenu de leurs besoins en espace et en nourriture, leur présence est incompatible avec une occupation humaine même raisonnable.


 

Et alors Question C'était comme ça durant des millénaires... La primauté naturelle doit-elle s'effacer devant notre confort et nos pratiques qui, elles, ont évolué, contrairement aux habitudes alimentaires des loups Question Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:26

Morgan Kane a écrit:

Quand un éleveur voit un troupeau décimé il est dévasté mentalement .....

 

Oui, c'est vrai... Et je le comprends, je le plains et je compatis. Suis-je contre toute forme de protection de son troupeau Question Non...
Suis-je contre une deuxième (seconde Question ) éradication pour lui Question Non...

Amalgame douteux dont je ne suis pas fier mais tant pis... Si une maman vache voit son rejeton se faire étriller par un couillon en "habits de lumière" comme le chante Cabrel, elle ne serait pas dévastée (si tant est qu'elle possède le cerveau pour) Question
Allez, moi, j'suis pour l'éradication non pas de la corrida mais des toreros... Shocked Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:29

Frank a écrit:
Morgan Kane a écrit:

Quand un éleveur voit un troupeau décimé il est dévasté mentalement .....

 

Oui, c'est vrai... Et je le comprends, je le plains et je compatis. Suis-je contre toute forme de protection de son troupeau Question Non...
Suis-je contre une deuxième (seconde Question ) éradication pour lui Question Non...

Amalgame douteux dont je ne suis pas fier mais tant pis... Si une maman vache voit son rejeton se faire étriller par un couillon en "habits de lumière" comme le chante Cabrel, elle ne serait pas dévastée (si tant est qu'elle possède le cerveau pour) Question
Allez, moi, j'suis pour l'éradication non pas de la corrida mais des toreros... Shocked Laughing

la corrida la plus grande honte! vois les abattoirs les élevages de poulets de batteries, non, nous les humains ,nous sommes des vrais bêtes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand pierre
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:32

Morgan Kane a écrit:
Certaines espèces et particulièrement les ours et les loups ont disparu du territoire français depuis longtemps.

Ils n'ont pas "disparu" ils ont été éliminés alors qu'ils participent activement depuis la nuit des temps à l'équilibre naturel.

Compte tenu de leurs besoins en espace et en nourriture, leur présence est incompatible avec une occupation humaine même raisonnable.

Quand un éleveur voit un troupeau décimé il est dévasté mentalement .....

Compte tenu que les troupeaux des siècles passés étaient beaucoup (et encore le mot est faible) plus petits qu'actuellement et qu'il y a de moins en moins de bergers c'est somme toute logique d'en arriver là !

Pourquoi vouloir réintroduire des espèces qui ont disparu et ne trouveront plus leur place ?  

Encore une fois elles n'ont pas disparu (par extinction naturelle) elles ont été éradiquées par ce nuisible parfait qu'est celui qui se nomme "Humain"

Je suis pourtant pour la protection des espèces menacées, notamment par des pratiques agricoles destructrices. Nous sommes en train de détruire les abeilles qui assurent pourtant la reproduction des plantes.

En toute logique il est impossible de vouloir protéger des espèces et en éradiquer d'autres, il y a là quelque chose que je ne comprends pas ... TOUTES les espèces ont leur place dans la biodiversité globale.

Enfin, pour moi, les animaux n'ont pas de droits. Les humains ont des devoirs à leur égard, particulièrement ceux qui décident d'en posséder mais ils ne sont pas sujets de droits.



 

Je vous invite à regarder le tableau sur ce site, il est assez parlant ...
http://www.demotivateur.fr/article-buzz/regardez-quel-est-l-animal-le-plus-dangereux-pour-l-homme-vous-allez-tre-surpris-809

Je tiens également à préciser que je ne suis absolument pas dans la mouvance "écolo" loin s'en faut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:36

Morgan Kane a écrit:


Enfin, pour moi, les animaux n'ont pas de droits. Les humains ont des devoirs à leur égard, particulièrement ceux qui décident d'en posséder mais ils ne sont pas sujets de droits. [/size]

 

Bizarre cette phrase pour bien des raisons...
Déjà, la notion de droits pour un animal (parlons en général, ne prenons pas les plus "évolués") qui n'en a pas conscience, de ses éventuels droits, c'est ... bizarre. Evidemment que les animaux n'ont pas de droits sauf ceux qu'ils ... s'octroient, et donc, par "nature". Un carnivore est carnivore Question Il mange donc et tue pour ce faire (et je réintègre donc le loup dans ma pensée). C'est son "droit", sa nature...

Ensuite, ta seconde partie de phrase faisant état de "devoirs" à l'égard des animaux pourraient compenser cette absence de droits que tu leur imposes. En cela, je suis pour et ça contourne ainsi leur impossibilité d'avoir conscience d'éventuels droits. Mais comme je te soupçonne de ne pas avoir une conception "large" de ces devoirs, je mets un bémol à mon accord (bémol/accord= blague de musicien...) précédent.

Le droit, c'est quoi Question Le droit que j'ai de me baigner dans un océan infesté de requins et celui qu'a ce même requin de me bouffer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:38

grand pierre a écrit:

Je tiens également à préciser que je ne suis absolument pas dans la mouvance "écolo" loin s'en faut !

Pareil Grand Pierre (t'aimes pas les majuscules mais là, suis obligé d'en mettre... Laughing ).
Et un de plus dans notre "camp" MJ, on va les avoir Exclamation cheers Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:39

Frank a écrit:
grand pierre a écrit:

Je tiens également à préciser que je ne suis absolument pas dans la mouvance "écolo" loin s'en faut !

Pareil Grand Pierre (t'aimes pas les majuscules mais là, suis obligé d'en mettre... Laughing ).

Monsieur Grand Pierre même Exclamation cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:43

Bribes du débat

À l'heure actuelle, les plus farouches opposants aux droits des animaux sont ceux qui utilisent ces mêmes animaux (pour l'expérimentation animale, l'industrie de la fourrure, l'industrie de la viande...).


scratch


Dernière édition par marie-josé le Jeu 23 Oct - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:44

Et ce que je vais écrire est hautement démago, éculé et hypocrite mais à force de façonner "notre" monde (lire "nature") à notre guise, nous n'en aurons plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:45

marie-josé a écrit:
Bribes du débat

À l'heure actuelle, les plus farouches opposants aux droits des animaux sont ceux qui utilisent ces mêmes animaux (pour l'expérimentation animale, l'industrie de la fourrure, l'industrie de la viande...). Ils perçoivent la reconnaissance de droits aux animaux comme une importante menace. Cette situation n'a rien d'étonnant : imaginons que le droit à la vie, le premier des droits fondamentaux de l'homme, soit également accordé aux mammifères, par exemple. Les activités (commerciales) humaines entraînant la mort d'animaux à grande échelle ne seraient par conséquent plus autorisées, et seraient sanctionnées comme étant des violations de leur droit à la vie. Mais selon leurs opposants, les arguments et les actions en faveur du droit des animaux à une vie digne vont déjà beaucoup trop loin.

Quelques affirmations

Les opposants:


'Les animaux ne peuvent bénéficier de droits car ils sont incapables de remplir des devoirs. Contrairement aux hommes, ils n'ont pas une conscience des devoirs. Et sans cette conscience, aucun droit ne devrait être octroyé. Seul l'homme est capable de remplir ses devoirs et c'est pourquoi il bénéficie de droits.'


scratch



Les opposants :

'Seuls les êtres conscients de leur existence et capables de conceptualiser la mort peuvent disposer du droit à la vie..'


Question

'Ce critère place la barre trop haut et de manière exagérée,' rétorquent les partisans aux droits des animaux. 'Si l'on poursuit ce raisonnement, les jeunes enfants, qui ne connaissent pas encore le concept de la mort, ne peuvent pas non plus bénéficier du droit à la vie. Pas plus que les adultes souffrant d'un grave handicap mental, qui n'ont peu ou pas de notion de ce que mourir signifie. Leur prendre la vie ne poserait donc aucun problème éthique. Cette forme de réquisitoire contre les droits des animaux implique également la négation des droits humains fondamentaux, ce qui n'est pas acceptable.'



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:49

marie-josé a écrit:


Les opposants:

'Les animaux ne peuvent bénéficier de droits car ils sont incapables de remplir des devoirs. Contrairement aux hommes, ils n'ont pas une conscience des devoirs. Et sans cette conscience, aucun droit ne devrait être octroyé. Seul l'homme est capable de remplir ses devoirs et c'est pourquoi il bénéficie de droits.'
[/size]

scratch

Très intéressant. Mais il manque selon moi une idée. OK pour cette définition du droit et l'obligation de conscience pour "y avoir droit" mais il manque un truc tel que l'instinct. Un prédateur n'a pas de droits certes, ni sur sa proie ni sur le propriétaire de celle-ci mais il aura besoin et envie de la bouffer et naturellement (une sorte de droit naturel bien supérieur et antérieur au "droit légiféré, conscientisé") le fera.
Nous, notre droit (instinct) sera de nous défendre et je l'accepte volontiers tant que les moyens mis en oeuvre sont "adaptés" et l'éradication d'une espèce, consciente ou inconsciente, consciemment ou inconsciemment, n'en fait pas partie.
"J'aime pas ma belle-mère (*), tiens, j'vais la zigouiller..."

(*), c'est faux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:50

marie-josé a écrit:
[q
'Ce critère place la barre trop haut et de manière exagérée,' rétorquent les partisans aux droits des animaux. 'Si l'on poursuit ce raisonnement, les jeunes enfants, qui ne connaissent pas encore le concept de la mort, ne peuvent pas non plus bénéficier du droit à la vie. Pas plus que les adultes souffrant d'un grave handicap mental, qui n'ont peu ou pas de notion de ce que mourir signifie. Leur prendre la vie ne poserait donc aucun problème éthique. Cette forme de réquisitoire contre les droits des animaux implique également la négation des droits humains fondamentaux, ce qui n'est pas acceptable.'



Bien vu le contre-argumentaire. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:51

Frank a écrit:
marie-josé a écrit:


Les opposants:

'Les animaux ne peuvent bénéficier de droits car ils sont incapables de remplir des devoirs. Contrairement aux hommes, ils n'ont pas une conscience des devoirs. Et sans cette conscience, aucun droit ne devrait être octroyé. Seul l'homme est capable de remplir ses devoirs et c'est pourquoi il bénéficie de droits.'
[/size]

scratch

Très intéressant. Mais il manque selon moi une idée. OK pour cette définition du droit et l'obligation de conscience pour "y avoir droit" mais il manque un truc tel que l'instinct. Un prédateur n'a pas de droits certes, ni sur sa proie ni sur le propriétaire de celle-ci mais il aura besoin et envie de la bouffer et naturellement (une sorte de droit naturel bien supérieur et antérieur au "droit légiféré, conscientisé") le fera.
Nous, notre droit (instinct) sera de nous défendre et je l'accepte volontiers tant que les moyens mis en oeuvre sont "adaptés" et l'éradication d'une espèce, consciente ou inconsciente, consciemment ou inconsciemment, n'en fait pas partie.
"J'aime pas ma belle-mère (*), tiens, j'vais la zigouiller..."

(*), c'est faux...
attention Frank ,il y a pas mal de belles-meres ici affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand pierre
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:53

Cette notion de droits vs devoirs me rappelle étrangement un fait lointain qui a pourtant marqué l'histoire de façon indélébile, je veux parler de le controverse de Valladolid ... Les femmes ont elles une âme ?

Diable ! Mais qui est-on pour (l'espèce dite Humaine) pour oser se prétendre supérieure ? Rappelez moi depuis quand cette espèce (menacée d'extinction elle aussi, d'auto-extinction même !) est apparue sur la planète ? Et depuis quand nombre d'espèces animales le sont ?

Bon sang, un peu de bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:59

grand pierre a écrit:
Cette notion de droits vs devoirs me rappelle étrangement un fait lointain qui a pourtant marqué l'histoire de façon indélébile, je veux parler de le controverse de Valladolid ... Les femmes ont elles une âme ?

Houla, tout de suite tu t'enflammes le Big Pierrot...
Connais pas ton histoire de controverse mais si les animaux ont de réels droits, les femmes quant à elles, n'ont effectivement pas d'âme, faut pas tout mélanger... Laughing
Les hommes et les animaux au même niveau, les femmes, un peu en dessous, il faut raison garder tout de même... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 11:59

grand pierre a écrit:
Cette notion de droits vs devoirs me rappelle étrangement un fait lointain qui a pourtant marqué l'histoire de façon indélébile, je veux parler de le controverse de Valladolid ... Les femmes ont elles une âme ?

Diable ! Mais qui est-on pour (l'espèce dite Humaine) pour oser se prétendre supérieure ? Rappelez moi depuis quand cette espèce (menacée d'extinction elle aussi, d'auto-extinction même !) est apparue sur la planète ? Et depuis quand nombre d'espèces animales le sont ?

Bon sang, un peu de bon sens.

c'est l'homme " qui ces derniers siècles dévaste notre environnement.
La nature en a prit un coup et toutes espèces vivantes en souffre.

Alors ,sans être extremistes soyons au moins conscients que cela ne peut plus durer, et revoyons nos priorités et NOS DEVOIRS avant de toujours revendiquer nos droits?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Les droits des animaux   Jeu 23 Oct - 12:00

Frank a écrit:
grand pierre a écrit:
Cette notion de droits vs devoirs me rappelle étrangement un fait lointain qui a pourtant marqué l'histoire de façon indélébile, je veux parler de le controverse de Valladolid ... Les femmes ont elles une âme ?

Houla, tout de suite tu t'enflammes le Big Pierrot...
Connais pas ton histoire de controverse mais si les animaux ont de réels droits, les femmes quant à elles, n'ont effectivement pas d'âme, faut pas tout mélanger... Laughing
Les hommes et les animaux au même niveau, les femmes, un peu en dessous, il faut raison garder tout de même... lol!

Et c'est pas le Morgan "Zemmourien" Kane qui va me contredire...

(J'suis d'humeur taquine et second degré aujourd'hui si vous ne l'avez pas remarqué... lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les droits des animaux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les droits des animaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Soutenez Droits des Animaux
» Nouvelle revue juridique sur les droits des animaux
» La défense des droits des animaux en Angleterre
» Obama défendra les droits des animaux aux Etats-Unis
» Comité Noé né des lobbies anti-droits des animaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Accueil & Détente :: Vos débats-
Sauter vers: