philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 A propos du bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
laurent
*



MessageSujet: le bonheur   Jeu 10 Sep - 18:45

Bonsoir à tous pour répondre à vos interrogations  je peux continuer de vous présenter les arguments de la thèse:
le premier argument énonce que le bonheur ne dépend que de nous, pas du monde extérieur. Changer ses désirs plutôt que l'ordre du monde, cultiver son jardin comme le disait Voltaire.
2 Le deuxième argument énonce qu'il est tout à fait possible d'être heureux dans un monde malheureux. Le bonheur serait contagieux et se transmettrait aux autres hommes et femmes. J'avoue ne pas partager cette position.
[list
]
[*][/3 Le troisième argument est que le bonheur est parfaitement définassable. Il serait indispensable de connaître notre nature profonde, d'identifier nos besoins essentiels, que nous soyons capables de limiter nos envies possessives, de nous libérer du matérialisme que l'on peut qualifier de consumérisme. Nous pourrions alors accéder à un bonheur complet et durable. list]

[*]
l'antithèse
1
premier argument: le bonheur est tout à la fois provisoire et fragile, car loin de ne dépendre que d'un travail personnel sur nous même, que de notre éventuelle sagesse intérieure, il est au contraire très largement lié à la situation des autres comme de l'état des autres. De même que pour un non croyant comme moi, le bonheur trouve bien évidemment ses limites, par notre espérance de vie par exemple .Cependant pour les gens de bien et de raison le bonheur n'est pas possible dans un monde
malheureux. L'on peut évoquer que d'avoir des enfants est une source de joie inépuisable  et incomparable mais aussi d'angoisse tout aussi incomparable. Il ne faut pas tomber dans le piège d'une idéalisation qui occulterait des événements contrariants et d'avoir l'illusion que l'on pourrait être heureux dans un monde qui est parfois difficile à vivre à titre personnel ou collectif.
Le deuxième argument est plus théorique et compréhensible par tous, la différence du malheur est parfaitement identifiable, le bonheur, lui, restera à jamais indéfinissable à priori. Nous pouvons tous distinguer une dissymétrie radicale entre le bien et le mal. Je ne peux reconnaitre ce qui me rendrait malheureux, la perte d'un emploie, le deuil d'un être aimé, une maladie mortelle, une séparation, bref un accident de la vie.
En revanche je ne suis jamais certain de ce que la vie va me présenter pour être heureux: l'amour, la justice, l'argent, la réussite sociale, l'érudition, les connaissances.

Le problème qui consiste à déterminer d'une façon sûre et générale quelle mesure peut favoriser le bonheur d'un être raisonnable est un problème tout à fait insoluble parce que le bonheur est un idéal non de la raison, mais de l'imagination fondé exclusivement sur des principes empiriques.
A plus  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
*



MessageSujet: suite au bonheur   Jeu 10 Sep - 18:55

je viens de découvrir deux fautes:
le bonheur est définissable
le perte d'un emploi
j'espère que vous serez indulgent à mon égard, dans la précipitation, j'ai rédigé trop sur le clavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
*



MessageSujet: Re: A propos du bonheur   Ven 11 Sep - 6:20

bonjour à tous je viens de répondre à vos interrogations, mais je me suis trompé en créant un nouveau sujet le bonheur au lieu de cliquer sur le bouton répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: A propos du bonheur   Ven 11 Sep - 8:04

laurent a écrit:
je viens de découvrir deux fautes:
le bonheur est définissable
le perte d'un emploi
j'espère que vous serez indulgent à mon égard, dans la précipitation, j'ai rédigé trop sur le clavier

tu sais rectifier si tu tape sur éditer et donc réécrire le mot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: A propos du bonheur   Ven 11 Sep - 9:09

laurent a écrit:
bonjour à tous je viens de répondre à vos interrogations, mais je me suis trompé en créant un nouveau sujet le bonheur au lieu de cliquer sur le bouton répondre.

Pas de problème, l'erreur est rectifiée. Wink

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: A propos du bonheur   Ven 11 Sep - 11:59

laurent a écrit:
Bonsoir à tous pour répondre à vos interrogations  je peux continuer de vous présenter les arguments de la thèse:
le premier argument énonce que le bonheur ne dépend que de nous, pas du monde extérieur. Changer ses désirs plutôt que l'ordre du monde, cultiver son jardin comme le disait Voltaire.

Si le bonheur ne dépendait que de nous, ça se saurait : presque tout le monde serait parfaitement heureux. Nous avons certainement une incidence sur certains de nos désirs, mais absolument pas sur tous.


laurent a écrit:
2 Le deuxième argument énonce qu'il est tout à fait possible d'être heureux dans un monde malheureux. Le bonheur serait contagieux et se transmettrait aux autres hommes et femmes. J'avoue ne pas partager cette position.
S'il était possible d'être heureux dans un monde malheureux, nous serions tous de profonds égoïstes. Certes, nous pouvons avoir nos moments de bonheur alors que d'autres sont dans la tristesse et le besoin. Pour autant, est-il possible de fermer les yeux devant tout ce qui se passe autour de nous ? Peut-on rester totalement insensible devant le besoin, le malheur ? Si ce n'est pour ceux qui sont au loin, cela sera au moins pour nos proches !

Si cela ne nous touchait pas du tout, nous cautionnerions cet état !

Et qu'en sera-t-il si nous nous trouvons dans la dèche, demain, et que personne, même pas nos proches, ne nous tendent la main ? Qui peut prédire qu'il n'aura jamais besoin d'un autre, ne fut-ce que d'une épaule compatissante ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: A propos du bonheur   Ven 11 Sep - 12:04

laurent a écrit:

[*][/3 Le troisième argument est que le bonheur est parfaitement définassable. Il serait indispensable de connaître notre nature profonde, d'identifier nos besoins essentiels, que nous soyons capables de limiter nos envies possessives, de nous libérer du matérialisme que l'on peut qualifier de consumérisme. Nous pourrions alors accéder à un bonheur complet et durable.


[*]

Le bonheur définissable... scratch Il faut avoir une sacrée maîtrise de soi pour réussir à remplir toutes les conditions requises pour y accéder. Peut-être le Dalaï Lama en est-il capable ? Sinon, je ne vois pas...

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: A propos du bonheur   Ven 11 Sep - 15:39

Comme à propos du "bonheur" j'avais entendu Luc Ferry s'exprimer et que j'étais tout à fait d'accord avec lui, comme Laurent l'a cité, voici une page tout à fait intéressante qui fait écho à la remarque de Nelly. ( ça me fait drôle de ne pas m'adresser de contributeur à contributeur : :Interrog:   , mais je suis l'expression de Laurent, puisqu'il a initié le fil).



http://www.lexpress.fr/actualite/societe/luc-ferry-et-frederic-lenoir-le-bonheur-une-quete-impossible_1637981.html

Ici en raccourci , les deux visions.
http://www.dailymotion.com/video/x2f2vaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
*



MessageSujet: a propos du bonheur   Lun 14 Sep - 19:40

Dans le but de poursuivre notre discussion sur le bonheur nous pouvons énoncer:

  • [/le problème qui consiste à déterminer d'une façon sûre et générale quelle mesure peut favoriser le bonheur d'un être pensant et raisonnable est un problème tout à fait insolvable. En effet le malheur est en général assez vite à identifier, car les causes de celui-ci peuvent être mis évidence de façon objectives. Le bonheur par contre est impossible à définir parfaitement et durablement de manière tout à fait certaine car le bonheur est par nature subjectif, variant d'un individu à l'autre. La notion de bonheur peut être donc contradictoire.

    • L'ambivalence de la vie met en évidence la fragilité de nos sentiments, de nos aspirations: l'amour, l'amitié ne dépendent pas de notre volonté seule, la passion peut s'éteindre, l'être aimé peut partir à cause de la maladie. Il y a bien l'amour heureux mais nous ne sommes pas éternels.

      • Certaines philosophies nous recommandent de ne pas nous attacher, de pratiquer le "non attachement". Dans ce cas comment songer à sa famille, amis? Cela me fait penser à gribouille qui se jette à l'eau pour éviter la pluie.

        • Si le bonheur n'est pas définissable, c'est que contrairement à Epicure et Montaigne, l'idée de nature humaine est intenable. Les animaux par leur éthologie sont caractérisés à remplir un rôle qui permet d'assurer l'équilibre de la nature. L'homme par contre par l'écriture, les sciences, la technique s'est émancipé de la nature et libéré des contraintes que celle-ci lui imposait. L'homme est donc libre par la culture et donc libre de choisir sa forme de bonheur autant collectivement qu'individuellement.
          Un certain Pic de la Mirandole disait:
          si nous t'avons fait ni céleste, ni mortel ni immortel, c'est afin que, doté pour ainsi dire du pouvoir arbitral et honorifique de te modeler et de te façonner toi-même, tu te donne la forme qui aurait ta préférence. J'ai toujours aimé comparer le bonheur au sable sur une plage. L'on tient le sable dans ses mains mais il y a toujours du sable qui file entre les doigts; le sable qui reste dans notre paume est peut être le bonheur.
          A plus





    list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: A propos du bonheur   Mar 15 Sep - 9:00



Laurent, il n'y a pas discussion si tu te contentes d'aligner des lignes recopiées sans donner ta propre position !

Des commentaires ont été faits par l'une ou l'autre sans que tu y répondes. Je ne saisis pas bien ce que tu souhaites.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
*



MessageSujet: Le bonheur   Mar 15 Sep - 19:27

Bonsoir Nelly
je me permets de rectifier vos propos car je ne recopie pas de textes. Il faut comprendre:

  • [/que l'on n'évolue pas seul mais c'est au contact des autres  que l'on apprend.
    que la lecture nous permet de comprendre et d'évoluer bien que celle-ci ait ses limites

    • s'intéressr à la philosophie cela implique de lire les livres et pourquoi pas à débuter par le monde grec. Echanger des opinions sur un site est un fait, mais chercher à comprendre par un apprentissage personnel est un autre fait.
      Je ne suis donc qu'un simple lecteur mais je m'interroge. Cela dit se poser les bonnes questions est déjà ardu, et une réponse peut paraitre belle mais fausse. Présenter la mythologie comme réponse à nos questions ne doit pas être un obstacle.
      De même j'ai donné les réponses à vos questions. Personnellement j'éprouve plus souvent la joie, le plaisir et le bonheur plus rarement. Mais je ne pense pas que le bonheur soit un élément stable  y compris dans un monde malheureux. Pour être heureux et connaitre le bonheur il faut être lucide, et éviter les illusions  qui mènent dans l'erreur.
      Pour être heureux et connaitre parfois le bonheur seule la lucidité compte. Je pense avoir répondu à vous questions

    list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
*



MessageSujet: A propos du bonheur   Mar 6 Oct - 21:10

A propos du bonheur
Avec le temps qui passe, plus nous avons le sentiment que notre vie s’écoule rapidement et que le bonheur devient rare. Cela est purement subjectif. Cependant je voudrais exprimer ceci : le plaisir, la joie, et par moment la sérénité nous atteignent certainement, nous en faisons tous le constat pour la plupart d’entre nous je pense. Mais penser que le bonheur est un état stable et durable qu’on arriverait à obtenir par ses propres moyens dans notre monde qui a une dimension tragique, non cela est une illusion trompeuse. Cette illusion mensongère doit être pourchassée au nom de la lucidité. Une chose me rassure et m’aide dans la vie et me retire toute angoisse : la lucidité, pas les illusions. Je préfère de loin l’amour, la connaissance, la liberté.
Mais comme le disait Kant de manière géniale « si la providence avait voulu que nous fussions heureux, elle ne nous n’aurait pas donné l’intelligence, à quoi Flaubert, plus radical ajoutait non sans humour dans une lettre à Louise Colet en Aout 1846 « Etre bête, égoïste et avoir une bonne santé : voilà les trois conditions voulus pour être heureux. Mais si la première vous manque, tout est perdu »
Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A propos du bonheur   

Revenir en haut Aller en bas
 
A propos du bonheur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Sainte Thérèse de Lisieux ! Il est des âmes sur la terre qui cherche en vain le bonheur..
» a propos de youtube, daylimotion koreus etc..
» Les huit marches vers le bonheur de Bhante Henepola Gunaratana
» Contrairement à ce que tu crois, ton bonheur ne dépend pas de l'attitude des autres.
» Des propos qui choquent: sida ... justice immanente?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Accueil & Détente :: Vos débats-
Sauter vers: