philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les chemins de la sagesse (5)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 15 ... 28  Suivant
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Ven 3 Nov - 15:08

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:

"La vie ne cesse pas après les ruptures, le fil du temps ne casse pas."  [Monique LaRue]  
 
Oui, elle continue, même si parfois elle doit être difficile à assumer. Certaines ruptures sont douloureuses et je ne parle pas uniquement des ruptures amoureuses.
 

l'être humain ne le sait pas mais il a un formidable moyen d'adaptation,dans toutes les circonstance s,et avancer est alors le seul moyen de grandir

Tout le monde ne réagit pas de la même manière. Je connais une maman qui n'est toujours pas remise de la perte de sa fille de 20 ans, il y a environ 7 ans. Elle survit et fait semblant pour ses deux autres enfants.

Certains réussissent à s'éloigner un peu de leur chagrin, puis de vivre avec, mais d'autres ont beaucoup plus de mal. Tout le monde n'est pas fait de la même manière.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Ven 3 Nov - 15:13

anémone a écrit:
marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:

"La vie ne cesse pas après les ruptures, le fil du temps ne casse pas."  [Monique LaRue]  
 
Oui, elle continue, même si parfois elle doit être difficile à assumer. Certaines ruptures sont douloureuses et je ne parle pas uniquement des ruptures amoureuses.
 

l'être humain ne le sait pas mais il a un formidable moyen d'adaptation,dans toutes les circonstance s,et avancer est alors le seul moyen de grandir

Tout est une question de caractère, d'adaptation. Je crois que l'être humain a une grande capacité de rebondissement s'il le veut vraiment.

Il est exact que l'être humain a plus de facultés d'adaptation qu'il l'imagine. Mais certaines cicatrices demeurent indélébiles, même si elles s'atténuent un peu, au fil du temps. J'ignore si la force de caractère suffit, dans certains cas. On voit des rochers s'ébranler, parfois, parmi les plus solides, a priori.

anémone a écrit:
Même dans les pires moments, et malgré les cicatrices, les signes du destin endurcissent le caractère. Ce qui semblait insurmontable , avec les années, on accorde moins d'importance. Et puis quand on a décidé d'arrêter d'avoir mal...on continue le chemin en laissant de côté les épines...

Tout cela demande beaucoup de temps et durcit carrément certains. Je regrette parfois que des personnes, certes touchées par la vie, trouvent naturel qu'il arrive la même chose à d'autres...

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Sam 4 Nov - 9:12



“Un adulte c’est un enfant qui a réalisé ses rêves.” [Michel Boujenah]

Tant mieux pour lui, mais je ne le vois pas ainsi ! Evil or Very Mad

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Sam 4 Nov - 10:14

Nelly a écrit:


“Un adulte c’est un enfant qui a réalisé ses rêves.”  [Michel Boujenah]

Tant mieux pour lui, mais je ne le vois pas ainsi ! Evil or Very Mad

c'est une façon de perdre son insouciance, la réalité efface souvent les rêves d'enfance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Sam 4 Nov - 10:19

anémone a écrit:
Nelly a écrit:


“Un adulte c’est un enfant qui a réalisé ses rêves.”  [Michel Boujenah]

Tant mieux pour lui, mais je ne le vois pas ainsi ! Evil or Very Mad

c'est une façon de perdre son insouciance, la réalité efface souvent les rêves d'enfance !


moi,je ne les ais pas encore tous réalisés,donc,je ne suis pas déjà ADULTE Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Sam 4 Nov - 16:56

anémone a écrit:
Nelly a écrit:


“Un adulte c’est un enfant qui a réalisé ses rêves.”  [Michel Boujenah]

Tant mieux pour lui, mais je ne le vois pas ainsi ! Evil or Very Mad

c'est une façon de perdre son insouciance, la réalité efface souvent les rêves d'enfance !

Ce n'est pas ce qu'il dit, Anémone. Il dit quand on a réalisé ces rêves, pas quand ils se sont effacés.

Pour ma part, je suis plutôt d'accord avec toi sur le fait de dire qu'en devenant adulte, on sait que beaucoup de rêves ne se réaliseront jamais.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Sam 4 Nov - 16:57

marie-josé a écrit:
anémone a écrit:
Nelly a écrit:


“Un adulte c’est un enfant qui a réalisé ses rêves.”  [Michel Boujenah]

Tant mieux pour lui, mais je ne le vois pas ainsi ! Evil or Very Mad

c'est une façon de perdre son insouciance, la réalité efface souvent les rêves d'enfance !

moi,je ne les ais pas encore tous réalisés,donc,je ne suis pas déjà ADULTE Laughing

Mais évidemment, tout le monde sait que tu es la plus jeune d'entre nous ! Tu n'as que des bêtises en tête... tongue avec la ferme intention de les réaliser. siffleur

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Dim 5 Nov - 9:59

Nelly a écrit:
marie-josé a écrit:
anémone a écrit:
Nelly a écrit:


“Un adulte c’est un enfant qui a réalisé ses rêves.”  [Michel Boujenah]

Tant mieux pour lui, mais je ne le vois pas ainsi ! Evil or Very Mad

c'est une façon de perdre son insouciance, la réalité efface souvent les rêves d'enfance !

moi,je ne les ais pas encore tous réalisés,donc,je ne suis pas déjà ADULTE Laughing

Mais évidemment, tout le monde sait que tu es la plus jeune d'entre nous ! Tu n'as que des bêtises en tête... tongue avec la ferme intention de les réaliser. siffleur

mais bien sur,c'est ça être responsable......de tout Laughing cheers siffleur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Dim 5 Nov - 13:32


 "Une lecture m'émeut plus qu'un malheur réel." [Gustave Flaubert]

Et pour vous, qu'en est-il ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Dim 5 Nov - 16:24

Nelly a écrit:

 "Une lecture m'émeut plus qu'un malheur réel."  [Gustave Flaubert]  

Et pour vous, qu'en est-il ?

Le malheur qu'il soit réel ou écrit ( s'il est vrai ) attriste, c'est un signe normal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Lun 6 Nov - 9:11

anémone a écrit:
Nelly a écrit:

 "Une lecture m'émeut plus qu'un malheur réel."  [Gustave Flaubert]  

Et pour vous, qu'en est-il ?

Le malheur qu'il soit réel ou écrit ( s'il est vrai ) attriste, c'est un signe normal...

Bien sûr que le malheur des autres nous touche ; il suffit de voir se qui se passe au Moyen-Orient. A voir toutes ces personnes tuées, blessées, maltraitées, enfermées, non soignées, etc., on ne peut que s'en émouvoir. En même temps, nous sommes loin et en sécurité chez nous.

Au moment d'une lecture, je crois que nous entrons directement dans les pensées des acteurs d'un roman. Nous vivons ces pensées, nous nous identifions à eux, d'une certaine manière. Nous sommes tristes quand ils ne vont pas bien, heureux quand ils sont heureux, parfois excédés quand ils font des sottises, etc. Bref, nous sommes émus par les personnages que nous nous représentons, même en sachant qu'ils sortent tout droit de l'imagination de l'auteur.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Mer 8 Nov - 9:58


"Le bruit fait peu de bien, le bien fait peu de bruit." [Saint François de Sales]

Il a tout à fait raison, dans l'absolu. Pourtant, parfois il faut faire du bruit pour se faire entendre, y compris pour faire le bien.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Mer 8 Nov - 10:17

Nelly a écrit:

"Le bruit fait peu de bien, le bien fait peu de bruit."  [Saint François de Sales]

Il a tout à fait raison, dans l'absolu. Pourtant, parfois il faut faire du bruit pour se faire entendre, y compris pour faire le bien.

Le bruit...cette chose horrible que je supporte de moins en moins...
Les choses faites sans esbroufe sont souvent les plus sincères...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Mer 8 Nov - 10:21

anémone a écrit:
Nelly a écrit:

"Le bruit fait peu de bien, le bien fait peu de bruit."  [Saint François de Sales]

Il a tout à fait raison, dans l'absolu. Pourtant, parfois il faut faire du bruit pour se faire entendre, y compris pour faire le bien.

Le bruit...cette chose horrible que je supporte de moins en moins...
Les choses faites sans esbroufe sont souvent les plus sincères...

Je sais et tu as bien raison. Il y a ceux qui font du bruit en annonçant ce qu'ils font ou ont fait. Le JE est extrêmement important pour eux et on ne peut même plus les féliciter puisqu'ils coupent la chique d'avance. En même temps, tout ce que font les autres ne vaut rien... Insupportable.

Nous avions eu affaire à l'un de ceux-là qui faisait le sacristain à l'église. Fort heureusement, il a démissionné dernièrement. Il y a plus de travail pour les autres, mais enfin la paix !

Ceux-là, je ne les supporte pas non plus.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Mer 8 Nov - 15:53


“Gardez toujours quelque chose à craindre, exactement comme vous gardez quelque chose à aimer.” [Margaret Mitchell]

Curieux, non ? Pourquoi faudrait-il garder quelque chose à craindre ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Mer 8 Nov - 18:34

Nelly a écrit:

“Gardez toujours quelque chose à craindre, exactement comme vous gardez quelque chose à aimer.”  [Margaret Mitchell]  

Curieux, non ? Pourquoi faudrait-il garder quelque chose à craindre ?

Pour rester sage !

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Jeu 9 Nov - 9:10

Morgan Kane a écrit:
Nelly a écrit:

“Gardez toujours quelque chose à craindre, exactement comme vous gardez quelque chose à aimer.”  [Margaret Mitchell]  

Curieux, non ? Pourquoi faudrait-il garder quelque chose à craindre ?

Pour rester sage !

Ben voyons ! Tu sais bien que nous sommes toujours sages ! Laughing

Personnellement, je n'ai pas envie de garder quelque chose à craindre. La vie se charge de nous rappeler à l'ordre quand nous croyons que tout va bien. Je crois qu'il faut prendre ce qui est bon en essayant d'occulter les craintes. Nous savons tous que rien n'est jamais acquis et que les bons moments sont à prendre... sans modération. Wink

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Jeu 9 Nov - 9:23


“L'autorité ne va pas sans prestige, ni le prestige sans l'éloignement.”  [Charles de Gaulle ]

Je suis allée voir la définition exacte du mot "prestige" qui me paraissait excessif. Voici ce qui est dit :

"A l'origine, le prestige était une illusion créée par la sorcellerie ou la magie. Le sens du terme s'est étendu pour qualifier le fait de produire une forte impression, d'imposer le respect, de bénéficier d'une autorité naturelle."

Vu ainsi, je crois que le mot effectivement adapté : comment pourrait-on travailler avec quelqu'un pour lequel on n'éprouve aucun respect et qui ne semble pas savoir où il va ?

Par contre, pour ce qui concerne l'éloignement, je pense que c'est assez juste également, pour certaines personnes et dans certains cas. En effet, l'éloignement peut donner une aura à la personne absente, l'enjoliver.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Jeu 9 Nov - 9:45

Nelly a écrit:

“L'autorité ne va pas sans prestige, ni le prestige sans l'éloignement.”  [Charles de Gaulle ]

Je suis allée voir la définition exacte du mot "prestige" qui me paraissait excessif. Voici ce qui est dit :

"A l'origine, le prestige était une illusion créée par la sorcellerie ou la magie. Le sens du terme s'est étendu pour qualifier le fait de produire une forte impression, d'imposer le respect, de bénéficier d'une autorité naturelle."

Vu ainsi, je crois que le mot effectivement adapté : comment pourrait-on travailler avec quelqu'un pour lequel on n'éprouve aucun respect et qui ne semble pas savoir où il va ?

Par contre, pour ce qui concerne l'éloignement, je pense que c'est assez juste également, pour certaines personnes et dans certains cas. En effet, l'éloignement peut donner une aura à la personne absente, l'enjoliver.

en même temps ,quelqu'un de prestigieux en impose et de par ce fait est crain de là aussi un éloignement des autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Jeu 9 Nov - 9:48

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:

“L'autorité ne va pas sans prestige, ni le prestige sans l'éloignement.”  [Charles de Gaulle ]

Je suis allée voir la définition exacte du mot "prestige" qui me paraissait excessif. Voici ce qui est dit :

"A l'origine, le prestige était une illusion créée par la sorcellerie ou la magie. Le sens du terme s'est étendu pour qualifier le fait de produire une forte impression, d'imposer le respect, de bénéficier d'une autorité naturelle."

Vu ainsi, je crois que le mot effectivement adapté : comment pourrait-on travailler avec quelqu'un pour lequel on n'éprouve aucun respect et qui ne semble pas savoir où il va ?

Par contre, pour ce qui concerne l'éloignement, je pense que c'est assez juste également, pour certaines personnes et dans certains cas. En effet, l'éloignement peut donner une aura à la personne absente, l'enjoliver.

en même temps ,quelqu'un de prestigieux en impose et de par ce fait est crain de là aussi un éloignement des autres

Je pense que la phrase signifie que l'éloignement conforte le prestige.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Jeu 9 Nov - 19:55

Je suis d'accord avec Nelly et je pense effectivement qu'une trop grande familiarité nuit au prestige.

Quand on connaît trop bien une personne, il est difficile de l'admirer.

Il n'y a pas de héros pour son valet de chambre ; mais non pas parce que le héros n'est pas un héros, mais parce que le valet de chambre est un valet de chambre, avec lequel le héros n'a pas affaire en tant que héros, mais en tant que mangeant, buvant, s'habillant, en général en tant qu'homme privé dans la singularité du besoin et de la représentation."

Hegel, Phénoménologie de l'esprit, 1807, traduction J. Hyppolite, Aubier-Montaigne, 1992, 2, p. 195.

"Il n'y a pas de héros pour son valet de chambre, dit un proverbe connu. J'ai ajouté — et Gœthe l'a redit deux ans plus tard — que s'il en est ainsi ce n'est pas parce que celui‑là n'est pas un héros, mais parce que celui‑ci n'est qu'un valet. Ce dernier ôte les bottes du héros, l'aide à se coucher, sait qu'il préfère le champagne, etc. Pour le valet de chambre les héros n'existent pas ; en effet, ils n'existent que pour le monde, la réalité, l'histoire."

Hegel, La Raison dans l'Histoire, 1822-1830, Chapitre II. La réalisation de l'Esprit dans l'histoire, Trad. Kostas Papaioannou, 10x18

Mais Tolstoï conteste .... Pour lui, la vraie raison est qu'il y a peu de héros et que les valets sont les mieux placés pour s'en apercevoir. Le Renoir de la règle du jeu en serait d'accord.  


http://www.philo52.com/articles.php?pg=963

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Ven 10 Nov - 8:51

Morgan Kane a écrit:
Mais Tolstoï conteste .... Pour lui, la vraie raison est qu'il y a peu de héros et que les valets sont les mieux placés pour s'en apercevoir. Le Renoir de la règle du jeu en serait d'accord.  

http://www.philo52.com/articles.php?pg=963

Copié de ton lien :

"Il ne peut y avoir de grand homme pour un laquais, parce que le laquais a sa conception à lui de la grandeur."

Je pense en effet que, quels que soient les "prodiges" accomplis par un héros, ses actes ne seront jamais vus de la même manière par tout un chacun.

De plus, voir les problèmes quotidiens de ce héros, on s'aperçoit uniquement de ceux-ci quand on lui doit obéissance. Certains ne sont pas forcément faciles à vivre. Comment apprécier l'être en lui-même, dans ce cas ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Ven 10 Nov - 9:03



 
"N'essaie pas de te mentir ; jamais tu ne réussiras." [Daniel Desbiens]

Je trouve que ça se discute. Certains croient, dur comme fer, que leur vérité est la bonne. Ont-ils un doute au fond d'eux-mêmes ? Je l'ignore.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Ven 10 Nov - 10:30

Nelly a écrit:
Morgan Kane a écrit:
Mais Tolstoï conteste .... Pour lui, la vraie raison est qu'il y a peu de héros et que les valets sont les mieux placés pour s'en apercevoir. Le Renoir de la règle du jeu en serait d'accord.  

http://www.philo52.com/articles.php?pg=963

Copié de ton lien :

"Il ne peut y avoir de grand homme pour un laquais, parce que le laquais a sa conception à lui de la grandeur."

Je pense en effet que, quels que soient les "prodiges" accomplis par un héros, ses actes ne seront jamais vus de la même manière par tout un chacun.

De plus, voir les problèmes quotidiens de ce héros, on s'aperçoit uniquement de ceux-ci quand on lui doit obéissance. Certains ne sont pas forcément faciles à vivre. Comment apprécier l'être en lui-même, dans ce cas ?

dans un autre chapitre mais avec les mêmes effets.

Une relation amoureuse par exemple:

un homme voit une feme élégante,sublime passer chaque jours devant sa porte,il fabulise,la prend vraiment pour une déesse.........?après rencontre et vie ensemble,il la voit le matin au reveil.......bigoudis,crème rejeunissante ,peignoire et vielle pantouffles.............l'invers est aussi valable pour les hommes! affraid le beau vernis s'effrite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Ven 10 Nov - 16:52

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:
Morgan Kane a écrit:
Mais Tolstoï conteste .... Pour lui, la vraie raison est qu'il y a peu de héros et que les valets sont les mieux placés pour s'en apercevoir. Le Renoir de la règle du jeu en serait d'accord.  

http://www.philo52.com/articles.php?pg=963

Copié de ton lien :

"Il ne peut y avoir de grand homme pour un laquais, parce que le laquais a sa conception à lui de la grandeur."

Je pense en effet que, quels que soient les "prodiges" accomplis par un héros, ses actes ne seront jamais vus de la même manière par tout un chacun.

De plus, voir les problèmes quotidiens de ce héros, on s'aperçoit uniquement de ceux-ci quand on lui doit obéissance. Certains ne sont pas forcément faciles à vivre. Comment apprécier l'être en lui-même, dans ce cas ?

dans un autre chapitre mais avec les mêmes effets.

Une relation amoureuse par exemple:

un homme voit une feme élégante,sublime passer chaque jours devant sa porte,il fabulise,la prend vraiment pour une déesse.........?après rencontre et vie ensemble,il la voit le matin au reveil.......bigoudis,crème rejeunissante ,peignoire et vielle pantouffles.............l'invers est aussi valable pour les hommes! affraid le beau vernis s'effrite

Une femme ayant un peu de classe (élégante, sublime), ne s'accoutre pas ainsi, même chez elle. Dans  un couple, il faut une attirance réciproque, sinon cela ne fonctionnera pas.

Maintenant, il peut toujours y avoir des couples qui n'attachent pas d'importance à l'apparence. Cela ne les empêche pas de bien vivre ensemble.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chemins de la sagesse (5)
Revenir en haut 
Page 3 sur 28Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 15 ... 28  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Littérature & Culture-
Sauter vers: