philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les chemins de la sagesse (5)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Mer 29 Aoû - 16:51

Nelly a écrit:
Kitara a écrit:
Nelly a écrit:

Mais ce n'est plus de notre génération, sauf pour les femmes qui ont décidé de ne pas travailler à l'extérieur, de rester chez elles à s'occuper de leur famille. De ce fait, elles se sentent ainsi dans l'obligation de parer au manque de revenus qu'elles-mêmes ne génèrent pas.

Des exemples que je connais ou que je connaissais, ça concerne ma génération, mais aussi des femmes de 30 ou 40 ans qui se mettent une pression de fou pour être parfaites.

La perfection, ça n'existe pas... ! Et mettre la barre trop haut n'est pas bon. Je sais que les mamans ont souvent beaucoup à gérer et leur progéniture prend énormément de place dans leur quotidien, mais tout le monde ne se sentira bien que si elles sont bien dans leur peau. Bien sûr qu'il y a de la pression, mais il ne faut pas trop s'en rajouter. Maintenant, chacune sa vie, sa fierté, c'est sûr !

Kitara a écrit:
Ce ne sont pas des femmes soumises comme on pourrait le croire, elles sortent, elles ont une vie active... mais elles sont soumises à l'idée qu'elle sont d'elle même et de leur rôle par rapport à leur entourage.

Et la pression viendrait de leur famille, leur conjoint ?

Non, bien souvent la pression vient d'elles mêmes. Mais ça arrive aussi que le conjoint soit pareil, toujours à viser la perfection, et aussi pour lui même. Alors là c'est la totale !

Pour moi les perfectionnistes et les puristes sont des personnes bien à plaindre, et souvent en danger psychologiques à terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Mer 29 Aoû - 16:56

Nelly a écrit:


Kitara a écrit:
A l'inverse, ça m'arrive vraiment rarement d'être blessée par des mots, car je ne suis pas une personne très émotionnelle.

Moi, c'est l'inverse. Quand je ne peux pas m'expliquer avec la personne, cela reste un boulet au fond de mon estomac... pour longtemps.

Kitara a écrit:
Cependant, parfois, il y a des phrases qui me renvoient vers des choses qui m'ont touché dans le passé, et là je réagis, ce qui étonne souvent mon entourage qui n'a pas l'habitude. A ce moment là, je l'exprime et je l'explique.

Il est difficile de ressortir des choses anciennes car la personne concernée ne se souvient généralement plus d'avoir dit des choses désagréables. Mais il est vrai que ça fait du bien de pouvoir l'exprimer.

Quand j'ai besoin de m'expliquer avec quelqu'un, dans cette circonstance ou d'en d'autres, ça me pose un réel problème de ne pas pouvoir l'exprimer, je ne me sens pas bien. D'une façon ou d'une autre, je me débrouille pour exprimer ce que je ressens, soit j'en parle à d'autres personnes, soit le l'écris si ce n'est pas possible de voir directement la personne concernée.
C'est pas idéal, mais c'est déjà pas mal.

Mais je ne garde plus rien, je l'ai décidé il y a quelques années.
C'est aussi pour ça, peut-être, que mes émotions ne dirigent pas ma vie, c'est que je me tiens à cette décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Mer 29 Aoû - 17:08

Kitara a écrit:
Nelly a écrit:


Kitara a écrit:
A l'inverse, ça m'arrive vraiment rarement d'être blessée par des mots, car je ne suis pas une personne très émotionnelle.

Moi, c'est l'inverse. Quand je ne peux pas m'expliquer avec la personne, cela reste un boulet au fond de mon estomac... pour longtemps.

Kitara a écrit:
Cependant, parfois, il y a des phrases qui me renvoient vers des choses qui m'ont touché dans le passé, et là je réagis, ce qui étonne souvent mon entourage qui n'a pas l'habitude. A ce moment là, je l'exprime et je l'explique.

Il est difficile de ressortir des choses anciennes car la personne concernée ne se souvient généralement plus d'avoir dit des choses désagréables. Mais il est vrai que ça fait du bien de pouvoir l'exprimer.

Quand j'ai besoin de m'expliquer avec quelqu'un, dans cette circonstance ou d'en d'autres, ça me pose un réel problème de ne pas pouvoir l'exprimer, je ne me sens pas bien. D'une façon ou d'une autre, je me débrouille pour exprimer ce que je ressens, soit j'en parle à d'autres personnes, soit le l'écris si ce n'est pas possible de voir directement la personne concernée.
C'est pas idéal, mais c'est déjà pas mal.

Mais je ne garde plus rien, je l'ai décidé il y a quelques années.
C'est aussi pour ça, peut-être, que mes émotions ne dirigent pas ma vie, c'est que je me tiens à cette décision.

Il n'y a rien de plus frustrant que ne pas pouvoir s'expliquer..Ne pas savoir pourquoi on nous en veut, rester dans le vide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Jeu 30 Aoû - 8:47

anémone a écrit:
Kitara a écrit:

Quand j'ai besoin de m'expliquer avec quelqu'un, dans cette circonstance ou d'en d'autres, ça me pose un réel problème de ne pas pouvoir l'exprimer, je ne me sens pas bien. D'une façon ou d'une autre, je me débrouille pour exprimer ce que je ressens, soit j'en parle à d'autres personnes, soit le l'écris si ce n'est pas possible de voir directement la personne concernée.
C'est pas idéal, mais c'est déjà pas mal.

Mais je ne garde plus rien, je l'ai décidé il y a quelques années.
C'est aussi pour ça, peut-être, que mes émotions ne dirigent pas ma vie, c'est que je me tiens à cette décision.

Il n'y a rien de plus frustrant que ne pas pouvoir s'expliquer..Ne pas savoir pourquoi on nous en veut, rester dans le vide...

Tu sais, dans certains cas, il est vraiment préférable de s'abstenir de commenter au risque de provoquer des dégâts plus graves. Mais le ressentiment persiste.

Pour ma part, comme je sais que la personne incriminée ne comprend pas mon ressenti à moi tout simplement parce qu'elle ne se donne pas le peine de l'entendre, je la sais incapable de comprendre la raison de ma réaction.

Au fond, chacun juge l'autre en fonction de son propre ressenti ou vécu, peut-être en toute bonne foi. Peu sont aptes à écouter les problèmes des autres, surtout si ceux-ci ne se voient pas de l'extérieur.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Ven 31 Aoû - 7:44



"Il ne faut pas croire tout ce qu'on nous dit de ceux qui ne pensent pas comme nous." [Albert Schweitzer]

Est-on toujours objectif quand on n'apprécie pas quelqu'un ? Suspect

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Ven 31 Aoû - 8:57

Nelly a écrit:


"Il ne faut pas croire tout ce qu'on nous dit de ceux qui ne pensent pas comme nous."  [Albert Schweitzer]

Est-on toujours objectif quand on n'apprécie pas quelqu'un ? Suspect

il y aura toujours des pour et des contre,ce n'est pas pour autant que l'on n'apprécie pas les oposants à nos idees! La discusion amene justement a pouvoir en débattre.
Mais des détracteurs peuvent semer le doute dans notre esprit en dénigrant notre vis a vis ,alors essayons de nous faire notre propre opinion,ne hurlons pas avec les loups!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Ven 31 Aoû - 17:06


"Enfants, nous doutions parfois du vent, jamais de nos ailes." [Anne Brunterc'h]

Quand on est jeune, on ne doute pas de soi. Pourquoi faut-il que la vie détruise cette confiance en soi ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Ven 31 Aoû - 20:14

Nelly a écrit:

"Enfants, nous doutions parfois du vent, jamais de nos ailes." [Anne Brunterc'h]

Quand on est jeune, on ne doute pas de soi. Pourquoi faut-il que la vie détruise cette confiance en soi ?

Ce n'est pas toujours le cas car souvent insouciance de la jeunesse qui donne des ailes, est remplacé par l'expérience.
Cela donne effectivement un peu plus de prudence, mais ça ne veut pas dire qu'on n'a plus confiance en soi. Au contraire, on sait bien mieux de quoi on est capable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Sam 1 Sep - 8:40

Kitara a écrit:
Nelly a écrit:

"Enfants, nous doutions parfois du vent, jamais de nos ailes." [Anne Brunterc'h]

Quand on est jeune, on ne doute pas de soi. Pourquoi faut-il que la vie détruise cette confiance en soi ?

Ce n'est pas toujours le cas car souvent insouciance de la jeunesse qui donne des ailes, est remplacé par l'expérience.
Cela donne effectivement un peu plus de prudence, mais ça ne veut pas dire qu'on n'a plus confiance en soi. Au contraire, on sait bien mieux de quoi on est capable.

Tu es toujours aussi positive ?  Wink

Effectivement, heureusement que nos expériences nous enseignent la prudence, mais elles créent souvent aussi de la méfiance envers soi-même. Quand on est insouciant, on se dépasse sans le savoir alors que, plus tard, on réfléchit avant de se lancer, pensant ne pas réussir à aller aussi loin qu'on le souhaiterait.

Quand je vois les cascades que fait notre petit bonhomme de 2 ans, je n'en reviens pas. Aucun obstacle ne lui fait peur. Il faut qu'il apprenne la prudence, certes, mais je trouve qu'il va loin, sans crainte.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Dim 2 Sep - 14:42

Nelly a écrit:
Kitara a écrit:
Nelly a écrit:

"Enfants, nous doutions parfois du vent, jamais de nos ailes." [Anne Brunterc'h]

Quand on est jeune, on ne doute pas de soi. Pourquoi faut-il que la vie détruise cette confiance en soi ?

Ce n'est pas toujours le cas car souvent insouciance de la jeunesse qui donne des ailes, est remplacé par l'expérience.
Cela donne effectivement un peu plus de prudence, mais ça ne veut pas dire qu'on n'a plus confiance en soi. Au contraire, on sait bien mieux de quoi on est capable.

Tu es toujours aussi positive ?  Wink

Ha ha ! Laughing Oui, je le suis, pour moi les choses sont simples : je ne veux pas dans ma vie de ce qui ne me fait pas du bien, même si ça vient de l’intérieur de moi.
La mise en pratique, bien sur, n'est pas si simple que ça, mais j'ai fini par comprendre que ce qui avait le plus d'impact, c'est de prendre cette décision.

Le reste fini par suivre, parfois partiellement, parfois de façon pas complètement satisfaisante, mais ça sera toujours mieux que si je n'avais pas cette conscience. Alors pour moi, c'est une base, et ensuite je fais du mieux que je peux.

Sur le principe, à partir du moment où on donne le meilleur de soi-même, c'est déjà pas mal.

Mais ça ne veut pas dire que je pratique la pensée positive exclusive comme certaines personnes qui font abstraction du négatif. Au contraire, je n'aime pas du tout ça. Pour moi c'est plus positif d'accepter le négatif et de faire avec, plutôt que de faire l'autruche et faire semblant que la vie est rose, car ce n'est pas le cas.

Etre positif, je sais que parfois ça peut être agaçant (j'en suis désolée si c'est le cas), surtout à l'écrit où le message est beaucoup plus restreint que quand j'aborde la question en face à face.
Et puis ça fait tellement plus sérieux à l'écrit, alors que je ne suis pas sérieuse du tout ! drunken

Nelly a écrit:
Effectivement, heureusement que nos expériences nous enseignent la prudence, mais elles créent souvent aussi de la méfiance envers soi-même. Quand on est insouciant, on se dépasse sans le savoir alors que, plus tard, on réfléchit avant de se lancer, pensant ne pas réussir à aller aussi loin qu'on le souhaiterait.

Quand je vois les cascades que fait notre petit bonhomme de 2 ans, je n'en reviens pas. Aucun obstacle ne lui fait peur. Il faut qu'il apprenne la prudence, certes, mais je trouve qu'il va loin, sans crainte.

Il y a des personnes qui gardent cet état d'esprit enfantin, de foncer sans trop se poser de questions. Ils réussissent plutôt pas mal, et s'ilssse plantent, ils recommencent.

Je ne sais pas si c'est vraiment les expériences qui enseignent la prudence. Car bien souvent, on est prudent sans avoir vraiment eu cette expérience précise, on ne peut donc pas savoir (sauf exception).
On peut se poser la question quand on hésite à faire quelque chose qu'on a envie de faire : est-ce qu'une expérience nous a démontré qu'on allait échouer ? Bien souvent, la réponse est non.

Je crois plutôt que cette prudence est liée à la peur de l'échec, et la crainte, toute naturelle de sortir de sa zone de confort.
C'est différent de l'expérience, il ne faut pas le confondre.

Vous connaissez cette vidéo, je l'aime beaucoup  ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Dim 2 Sep - 15:47

Kitara a écrit:
Etre positif, je sais que parfois ça peut être agaçant (j'en suis désolée si c'est le cas), surtout à l'écrit où le message est beaucoup plus restreint que quand j'aborde la question en face à face.
Et puis ça fait tellement plus sérieux à l'écrit, alors que je ne suis pas sérieuse du tout !  drunken

Non, ce que tu dis n'est pas agaçant mais assez surprenant pour moi qui suis loin d'être aussi positive que toi.

Et comment, tu n'es pas sérieuse ? Tu nous raconterais des bobards ?  Wink

Kitara a écrit:
Nelly a écrit:
Effectivement, heureusement que nos expériences nous enseignent la prudence, mais elles créent souvent aussi de la méfiance envers soi-même. Quand on est insouciant, on se dépasse sans le savoir alors que, plus tard, on réfléchit avant de se lancer, pensant ne pas réussir à aller aussi loin qu'on le souhaiterait.

Quand je vois les cascades que fait notre petit bonhomme de 2 ans, je n'en reviens pas. Aucun obstacle ne lui fait peur. Il faut qu'il apprenne la prudence, certes, mais je trouve qu'il va loin, sans crainte.

Il y a des personnes qui gardent cet état d'esprit enfantin, de foncer sans trop se poser de questions. Ils réussissent plutôt pas mal, et s'ilssse plantent, ils recommencent.

Je ne sais pas si c'est vraiment les expériences qui enseignent la prudence. Car bien souvent, on est prudent sans avoir vraiment eu cette expérience précise, on ne peut donc pas savoir (sauf exception).
On peut se poser la question quand on hésite à faire quelque chose qu'on a envie de faire : est-ce qu'une expérience nous a démontré qu'on allait échouer ? Bien souvent, la réponse est non.

Je crois plutôt que cette prudence est liée à la peur de l'échec, et la crainte, toute naturelle de sortir de sa zone de confort.
C'est différent de l'expérience, il ne faut pas le confondre.

Je pense que l'éducation reçue, de même que l'expérience nous font souvent réfléchir. Après, il y a également la sensibilité de chacun. Tout le monde n'est pas aventurier de nature. Or, pour tenter certaines expériences, l'aventure est proche. Tout dépend de quoi il s'agit, naturellement.

Kitara a écrit:
Vous connaissez cette vidéo, je l'aime beaucoup  ?


Non, je ne connaissais pas, mais elles est intéressante et très parlante.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Lun 3 Sep - 11:18



“On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est.” [Jean Jaurès]

N'enseigne-t-on pas ce qu'on sait ? Suspect

Oui, je sais bien que l'exemple est important, mais tout le monde fait-il ce qu'il dit ou enseigne ? J'ai un doute.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Lun 3 Sep - 19:29

Nelly a écrit:


“On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est.”  [Jean Jaurès]  

N'enseigne-t-on pas ce qu'on sait ? Suspect

Oui, je sais bien que l'exemple est important, mais tout le monde fait-il ce qu'il dit ou enseigne ? J'ai un doute.

Si je mets ça en corrélation avec ma formation de formateur, on peut aussi considérer que quelques soient les informations qu'on transmet, c'est à travers la posture que le message passe. Cela ne veut pas dire forcément qu'on fait tout ce qu'on enseigne, mais qu'on y croit, sinon l'enseignement est de mauvaise qualité.

En lien avec la notion de congruence, que le discours soit aligné avec ce qu'on a à l’intérieur. L'enseignant n'est donc plus seulement un "sachant" mais sa pédagogie doit simplement favoriser l'appropriation des connaissance, sans que ce soit simplement une transmission.

C'est assez visionnaire de la part de Jean Jaures je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Mar 4 Sep - 9:47

Kitara a écrit:
Nelly a écrit:


“On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est.”  [Jean Jaurès]  

N'enseigne-t-on pas ce qu'on sait ? Suspect

Oui, je sais bien que l'exemple est important, mais tout le monde fait-il ce qu'il dit ou enseigne ? J'ai un doute.

Si je mets ça en corrélation avec ma formation de formateur, on peut aussi considérer que quelques soient les informations qu'on transmet, c'est à travers la posture que le message passe. Cela ne veut pas dire forcément qu'on fait tout ce qu'on enseigne, mais qu'on y croit, sinon l'enseignement est de mauvaise qualité.

En lien avec la notion de congruence, que le discours soit aligné avec ce qu'on a à l’intérieur. L'enseignant n'est donc plus seulement un "sachant" mais sa pédagogie doit simplement favoriser l'appropriation des connaissance, sans que ce soit simplement une transmission.

C'est assez visionnaire de la part de Jean Jaures je trouve.

Quand on est enseignant ou formateur, c'est un métier. On peut donc penser qu'il faut nécessairement enseigner ce que l'on sait, mais pas du tout ce que l'on fait, du moins pas obligatoirement. Certes, avoir une vie saine, honnête, avec de l'empathie pour ses élèves est important, mais cela n'engage pas plus que cela, du moins quand on a affaire à des adultes, du moins je l'imagine. Par contre, quand on est parents, grands-parents, ou autre entourage des enfants, il est nécessaire de montrer l'exemple.

Un exemple tout bête : quand on a un enfant avec soi, on traverse le passage pour piétons au feu vert.

Dans le social, on s'aperçoit que les jeunes qui ont des problèmes récurrents aujourd'hui ont souvent été précédés par des parents à problèmes. Certes, il peut y avoir des raisons de moyens financiers, mais on constate également que, quand les parents n'ont pas eu envie de travailler, de s'investir, les enfants en font de même ; si les uns sont grossiers, les jeunes ne sont pas mieux.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Mer 5 Sep - 8:38


"La nature nous a donné deux oreilles et seulement une langue afin de pouvoir écouter d'avantage et parler moins." [Voltaire]

Mais elle nous a donné dix doigts pour taper sur le clavier alors, après, avoir bien écouté, il est possible de taper dix fois plus que parler ! siffleur

Alors, go ! Victoire

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Mer 5 Sep - 18:30

Nelly a écrit:

"La nature nous a donné deux oreilles et seulement une langue afin de pouvoir écouter d'avantage et parler moins."  [Voltaire]

Mais elle nous a donné dix doigts pour taper sur le clavier alors, après, avoir bien écouté, il est possible de taper dix fois plus que parler ! siffleur

Alors, go ! Victoire

Je suis d'accord avec Voltaire (bien souvent), écouter c'est essentiel ! si on pense qu'on ne le fait pas assez, il faut se forcer un peu, mais on voit vite les avantages que ça a !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Jeu 6 Sep - 11:31

Kitara a écrit:
Nelly a écrit:

"La nature nous a donné deux oreilles et seulement une langue afin de pouvoir écouter d'avantage et parler moins."  [Voltaire]

Mais elle nous a donné dix doigts pour taper sur le clavier alors, après, avoir bien écouté, il est possible de taper dix fois plus que parler ! siffleur

Alors, go ! Victoire

Je suis d'accord avec Voltaire (bien souvent), écouter c'est essentiel ! si on pense qu'on ne le fait pas assez, il faut se forcer un peu, mais on voit vite les avantages que ça a !

Joli commentaire, mais peut-on se forcer ? Sait-on se forcer ? Effectivement, il est extrêmement important d'écouter ce qui se dit et… les non dits, mais tellement de gens ne savent pas faire...

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Jeu 6 Sep - 16:15

Nelly a écrit:
Kitara a écrit:
Nelly a écrit:

"La nature nous a donné deux oreilles et seulement une langue afin de pouvoir écouter d'avantage et parler moins."  [Voltaire]

Mais elle nous a donné dix doigts pour taper sur le clavier alors, après, avoir bien écouté, il est possible de taper dix fois plus que parler ! siffleur

Alors, go ! Victoire

Je suis d'accord avec Voltaire (bien souvent), écouter c'est essentiel ! si on pense qu'on ne le fait pas assez, il faut se forcer un peu, mais on voit vite les avantages que ça a !

Joli commentaire, mais peut-on se forcer ? Sait-on se forcer ? Effectivement, il est extrêmement important d'écouter ce qui se dit et… les non dits, mais tellement de gens ne savent pas faire...

Pourquoi est-ce qu'on ne pourrait pas se forcer un peu, au moins à essayer ? au début on ne sait pas bien faire, c'est sur, mais c'est en faisant qu'on apprend. Pour certaines choses, c'est parfois bien d'aller à l'encontre de nos habitudes, de nos réflexes.

Comprendre les non-dits, c'est encore autre chose, c'est beaucoup plus difficile.

Mais en premier lieu on peut s’intéresser à la communication non verbale, ça c'est accessible à toute personne qui a envie de s'y intéresser, même si on ne devient pas un expert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Ven 7 Sep - 8:31

Kitara a écrit:
Nelly a écrit:
Kitara a écrit:
Nelly a écrit:

"La nature nous a donné deux oreilles et seulement une langue afin de pouvoir écouter d'avantage et parler moins."  [Voltaire]

Mais elle nous a donné dix doigts pour taper sur le clavier alors, après, avoir bien écouté, il est possible de taper dix fois plus que parler ! siffleur

Alors, go ! Victoire

Je suis d'accord avec Voltaire (bien souvent), écouter c'est essentiel ! si on pense qu'on ne le fait pas assez, il faut se forcer un peu, mais on voit vite les avantages que ça a !

Joli commentaire, mais peut-on se forcer ? Sait-on se forcer ? Effectivement, il est extrêmement important d'écouter ce qui se dit et… les non dits, mais tellement de gens ne savent pas faire...

Pourquoi est-ce qu'on ne pourrait pas se forcer un peu, au moins à essayer ? au début on ne sait pas bien faire, c'est sur, mais c'est en faisant qu'on apprend. Pour certaines choses, c'est parfois bien d'aller à l'encontre de nos habitudes, de nos réflexes.

Il faut réellement en avoir envie, mais je pense que les personnes qui ne sont pas douées pour l'écoute n'écoutent que ceux qui leur sont très proches et encore, les commentaires sont parfois totalement à côté de la réalité.

Comme déjà dit par ailleurs, j'ai beaucoup souffert de migraines, mais je ne le montrais pas à l'extérieur. Je prenais sur moi. Pourtant, dans la famille, je me suis rendu compte que la plupart n'ont pas compris mes appréhensions lorsque j'évitais certaines choses de crainte de migraine. Je tentais parfois d'expliquer les maux de tête, les nausées, etc., mais ils ne voyaient que l'apparence.

Kitara a écrit:
Comprendre les non-dits, c'est encore autre chose, c'est beaucoup plus difficile.

C'est vrai, il est difficile de lire entre les lignes. Mais là encore, l'écoute et la bienveillance sont nécessaires.

Kitara a écrit:
Mais en premier lieu on peut s’intéresser  à la communication non verbale, ça c'est accessible à toute personne qui a envie de s'y intéresser, même si on ne devient pas un expert.

Tellement de gens ne voient qu'eux-mêmes…

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Sam 8 Sep - 11:19


"Aussi élevé que soit l'arbre, ses feuilles tombent toujours vers la racine." [Chow Ching Lie]

Quels que soient les différends que nous pouvons avoir avec nos enfants, on peut s'apercevoir qu'ils ont toujours gardé des vestiges de l'éducation reçue.

Votre avis ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Sam 8 Sep - 16:24

Nelly a écrit:

"Aussi élevé que soit l'arbre, ses feuilles tombent toujours vers la racine."  [Chow Ching Lie]  

Quels que soient les différends que nous pouvons avoir avec nos enfants, on peut s'apercevoir qu'ils ont toujours gardé des vestiges de l'éducation reçue.

Votre avis ?

il nous arrivent même de nous reconnaître en eux!
la base reste sans problème ,c'est pourquoi il est important de leur donner de belles valeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Dim 9 Sep - 12:54

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:

"Aussi élevé que soit l'arbre, ses feuilles tombent toujours vers la racine."  [Chow Ching Lie]  

Quels que soient les différends que nous pouvons avoir avec nos enfants, on peut s'apercevoir qu'ils ont toujours gardé des vestiges de l'éducation reçue.

Votre avis ?

il nous arrivent même de nous reconnaître en eux!
la base reste sans problème ,c'est pourquoi il est important de leur donner de belles valeurs.

Pourtant, il leur arrive de rejeter ces valeurs, parfois tôt dans leur vie, mais on les reconnaît quand même.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Dim 9 Sep - 15:52

Nelly a écrit:
marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:

"Aussi élevé que soit l'arbre, ses feuilles tombent toujours vers la racine."  [Chow Ching Lie]  

Quels que soient les différends que nous pouvons avoir avec nos enfants, on peut s'apercevoir qu'ils ont toujours gardé des vestiges de l'éducation reçue.

Votre avis ?

il nous arrivent même de nous reconnaître en eux!
la base reste sans problème ,c'est pourquoi il est important de leur donner de belles valeurs.

Pourtant, il leur arrive de rejeter ces valeurs, parfois tôt dans leur vie, mais on les reconnaît quand même.

ok, mais on ne pourra pas nous reprocher de ne pas avoir fait ce qu'il faut pour leur éducation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Lun 10 Sep - 8:48


“L'important dans la vie, ce n'est point le triomphe, mais le combat. L'essentiel n'est pas d'avoir vaincu, mais de s'être bien battu.” [ Pierre de Coubertin]

Il est effectivement important de se battre pour une cause que l'on estime juste, plutôt que de baisser d'avance les bras en se disant qu'on n'y arrivera pas. Le fait de l'avoir fait, même si le résultat n'est pas à la hauteur de nos attentes, nous fait du bien à nous-mêmes.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   Lun 10 Sep - 9:35

Nelly a écrit:

“L'important dans la vie, ce n'est point le triomphe, mais le combat. L'essentiel n'est pas d'avoir vaincu, mais de s'être bien battu.”  [ Pierre de Coubertin]

Il est effectivement important de se battre pour une cause que l'on estime juste, plutôt que de baisser d'avance les bras en se disant qu'on n'y arrivera pas. Le fait de l'avoir fait, même si le résultat n'est pas à la hauteur de nos attentes, nous fait du bien à nous-mêmes.

C'est certain que c'est mieux de perdre après s'être battu plutôt que de se dire qu'on n'a rien fait pour essayer.
Mais il y a quand même des cas où le combat était perdu d'avance et ce combat nous a quand même fait du mal ou épuisé. Parfois, c'est aussi du bon sens de ne pas se battre.

Et l'idéal est quand même de se battre et de gagner !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (5)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chemins de la sagesse (5)
Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Proverbes et sagesse
» Dents de sagesse
» Les chemins spirituels petite anthologie des plus beaux textes tibétains - Matthieu Ricard
» besoin de conseils: opération dent de sagesse
» dent de sagesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Littérature & Culture-
Sauter vers: