philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les chemins de la sagesse (6)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Dim 28 Oct - 11:16

Nelly a écrit:
anémone a écrit:
Nelly a écrit:

"L'avarice adhère à la vieillesse, comme à la jeunesse l'amour."  [William Shakespeare]

Etes-vous d'accord avec ça ?

Peut on appeler avarice, le fait qu'en vieillissant on doit être plus vigilant pour les dépenses ?

Certainement pas, ce n'et pas de l'avarice. Je ne suis d'ailleurs pas d'accord avec cette citation, même s'il est exact que certains de nos anciens sont très… économes, quittes à se priver personnellement alors qu'ils ont les moyens de se faire plaisir. A eux-mêmes et à leurs enfants.


anémone a écrit:
ou aussi d'avoir été trop bon et aidant...les années nous ont rendu méfiant et sélectif…

On peut penser qu'à un certain âge, nos expériences nous ont donné davantage de discernement. Il ne s'agit donc pas de dépenser pour ceux qui profitent, mais peut-être à bon escient.

Pour ma part, je pense qu'en prenant de l'âge, on essaie d'avoir de quoi voir venir pour ne pas se retrouver en situation de demande, pas besoin de faire appel aux enfants pour vivre (survivre). Sait-on de quoi nos vieux jours seront faits ?



P.S. : Anémone, pas besoin d'écrire plus grand depuis que j'ai agrandi les lettres. C'est plus facile pour la réponse. Wink  

Je ne suis pas du tout d'accord. Bien souvent les anciens ont connu des périodes de vaches maigres, c'est pour ça qu'ils ont l'habitude de faire attention. Il peuvent aussi avoir une petite retraite...
Rien à voir avec l'avarice !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Dim 28 Oct - 16:34

marie-josé a écrit:

"L'avarice adhère à la vieillesse, comme à la jeunesse l'amour."  [William Shakespeare]

moi je connais un jeune avare,depuis ses 15 ans ,il a décidé qu'il serait riche,c'est a dire :avoir beaucoup d'argent sur son compte".pour cela,il ne se maria pas(car les femmes pourraient dépenser son argent)il ne sortait pas pour la même raison,il n'allait qu'a des concerts gratuit et s'il était invité par des amis ,aussi il est resté vivre chez ses parents ,alors que ses frères étaient tous instalés.
aujourd'hui, il a 50 ans ,vit seul dans un appart au confort plus que minimal,et il fort est seul.

Parfois, des gens ayant eu une jeunesse difficile pécuniairement tombe dans l'extrême inverse. Ils se promettent de ne plus jamais se retrouver dans le besoin et font ainsi souvent un mauvais choix. Ce monsieur ne semble avoir été heureux à aucun moment de sa vie, s'il l'a passée à économiser et se priver de beaucoup. Il doit être aigri, à ce jour.

Mais tout le monde n'a pas la même réaction dans la même situation.

marie-josé a écrit:
Alors ,je pense que l'avarice n'a pas d'âge,que c'est un état d'esprit plutôt étriqué et même surnois.
Mais etre prévoyant ,ça ne le devons tous a notre entourage pour autant que cela nous est possible.

Tu sais, il y a toujours des exceptions. Nous le voyons régulièrement. La question était de savoir si on devenait plus avare en prenant de l'âge, autrement dit, qu'on était plus généreux auparavant et qu'on devient radin par la suite.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Dim 28 Oct - 16:50

Kitara a écrit:
Nelly a écrit:
anémone a écrit:
Nelly a écrit:

"L'avarice adhère à la vieillesse, comme à la jeunesse l'amour."  [William Shakespeare]

Etes-vous d'accord avec ça ?

Peut on appeler avarice, le fait qu'en vieillissant on doit être plus vigilant pour les dépenses ?

Certainement pas, ce n'et pas de l'avarice. Je ne suis d'ailleurs pas d'accord avec cette citation, même s'il est exact que certains de nos anciens sont très… économes, quittes à se priver personnellement alors qu'ils ont les moyens de se faire plaisir. A eux-mêmes et à leurs enfants.

anémone a écrit:
ou aussi d'avoir été trop bon et aidant...les années nous ont rendu méfiant et sélectif…

On peut penser qu'à un certain âge, nos expériences nous ont donné davantage de discernement. Il ne s'agit donc pas de dépenser pour ceux qui profitent, mais peut-être à bon escient.

Pour ma part, je pense qu'en prenant de l'âge, on essaie d'avoir de quoi voir venir pour ne pas se retrouver en situation de demande, pas besoin de faire appel aux enfants pour vivre (survivre). Sait-on de quoi nos vieux jours seront faits ?

Je ne suis pas du tout d'accord. Bien souvent les anciens ont connu des périodes de vaches maigres, c'est pour ça qu'ils ont l'habitude de faire attention. Il peuvent aussi avoir une petite retraite...
Rien à voir avec l'avarice !

Nos anciens ont connu la difficulté et les périodes de vaches maigres, comme tu dis. Ils ont appris à économiser et à se débrouiller avec peu. Ils connaissent la valeur de l'argent. En même temps, si on exclut les périodes de guerre, où la souffrance était grande, de même que la misère, n'oublions pas que tout le monde autour d'eux, ou presque, était dans la même situation. Les gens étaient solidaires et se parlaient.

Après la dernière guerre est arrivée la période de reconstruction, le baby boum et… du travail pour tout le monde. Je crois qu'il s'agissait d'une époque où, même s'il fallait travailler un certain nombre d'heures, si les congés payés étaient moindres, la vie était acceptable car il en était de même pour la plupart.

Aujourd'hui, la richesse et la grande misère se côtoient. Ceux qui n'ont pas grand chose voient tout cet étalage de produits auxquels ils n'ont pas accès (le nécessaire et du superflu). C'est nettement plus mal accepté.

Alors, avarice ou pas, je ne sais pas. Tout dépend de quoi il s'agit. De toute manière, les petits gains qu'ils ont pu capitaliser leur sont nécessaires, pour beaucoup, pour ne pas se retrouver sans rien quand ils ne seront plus autonomes.

Et puis, il n'y a pas que les avares d'argent. Il y a également ceux qui ne donneront jamais un coup de main gratuitement…

Je crois que les avares se repèrent quand on les fréquente. Il y en a qui n'ont pas un sou pour une bricole, alors que d'autres savent donner plus facilement, dans la mesure de leurs moyens.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Dim 28 Oct - 16:58

Kitara a écrit:

Je ne suis pas du tout d'accord. Bien souvent les anciens ont connu des périodes de vaches maigres, c'est pour ça qu'ils ont l'habitude de faire attention. Il peuvent aussi avoir une petite retraite...
Rien à voir avec l'avarice !

Faire attention, quand on a une petite retraire, ou qu'on a économisé avec difficulté ne font pas un avare. N'as-tu jamais rencontré des gens qui ont la main fermée quand il s'agit de donner, même dans des proportions qui sont acceptables ? Je pense à une collecte, au boulot, pour un pot de départ, ou autres du même type. On les repère vite, non ?

En même temps, pour en revenir aux anciens, ceux qui ont beaucoup travaillé ont souvent du mal à donner à ceux qui ne veulent pas travailler. Eux-mêmes ont souvent des connaissances dans de nombreux métiers et réussiraient à trouver du travail, s'ils avaient l'âge des demandeurs. Comment accepter de seulement donner ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Lun 29 Oct - 10:35


"Ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde point !"  [Plaute]  

Cela paraît évident. De quoi nous mêlons-nous ? Pas touche !

Pourtant, qu'est-ce qui nous regarde ? Ou pas ?

Il est certain qu'il n'est pas bon de s'immiscer dans des choses très personnelles, mais la vie ne nous oblige-t-elle pas, parfois, de nous mêler de ce qui ne nous regarde pas vraiment ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Lun 29 Oct - 10:50

Nelly a écrit:

"Ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde point !"  [Plaute]  

Cela paraît évident. De quoi nous mêlons-nous ? Pas touche !

Pourtant, qu'est-ce qui nous regarde ? Ou pas ?

Il est certain qu'il n'est pas bon de s'immiscer dans des choses très personnelles, mais la vie ne nous oblige-t-elle pas, parfois, de nous mêler de ce qui ne nous regarde pas vraiment ?

Parfois ,ne pas vouloir se meler ,devient de l'indiférence,et ça ,c'est intolérable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Lun 29 Oct - 12:53

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:

"Ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde point !"  [Plaute]  

Cela paraît évident. De quoi nous mêlons-nous ? Pas touche !

Pourtant, qu'est-ce qui nous regarde ? Ou pas ?

Il est certain qu'il n'est pas bon de s'immiscer dans des choses très personnelles, mais la vie ne nous oblige-t-elle pas, parfois, de nous mêler de ce qui ne nous regarde pas vraiment ?

Parfois ,ne pas vouloir se meler ,devient de l'indiférence,et ça ,c'est intolérable!

tout dépend du sujet et de la personne. Avec quelqu'un qu'on connait peu, il vaut mieux écouter et rester évasif. Pour les plus intimes c'est une question de confiance avec qui l'échange est attendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Lun 29 Oct - 13:20

anémone a écrit:
marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:

"Ne vous mêlez pas de ce qui ne vous regarde point !"  [Plaute]  

Cela paraît évident. De quoi nous mêlons-nous ? Pas touche !

Pourtant, qu'est-ce qui nous regarde ? Ou pas ?

Il est certain qu'il n'est pas bon de s'immiscer dans des choses très personnelles, mais la vie ne nous oblige-t-elle pas, parfois, de nous mêler de ce qui ne nous regarde pas vraiment ?

Parfois ,ne pas vouloir se meler ,devient de l'indiférence,et ça ,c'est intolérable!

tout dépend du sujet et de la personne. Avec quelqu'un qu'on connait peu, il vaut mieux écouter et rester évasif. Pour les plus intimes c'est une question de confiance avec qui l'échange est attendu.

Je suis d'accord avec toutes les deux. Il ne faut pas que l'indifférence prenne le pas, pas plus qu'il est acceptable de se mêler de choses qui ne nous regardent pas. S'immiscer dans les affaires des autres sans y être invité est inconcevable à moins de venir en aide à quelqu'un qui est en difficulté.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Mar 30 Oct - 8:43


“Il ne faut jamais faire de confidences, cela abîme les sentiments.” [Raymond Queneau]

Ce n'est pas mon avis, mais peut-être y a-t-il des cas où il est préférable de se taire. Question Suspect

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Mar 30 Oct - 10:01

Nelly a écrit:

“Il ne faut jamais faire de confidences, cela abîme les sentiments.”  [Raymond Queneau]  

Ce n'est pas mon avis, mais peut-être y a-t-il des cas où il est préférable de se taire. Question  Suspect

Certains se confient facilement...pour ma part, il faut que la confiance soit totale. A l'inverse je suis facilement à l'écoute, sans jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Mar 30 Oct - 10:12

Nelly a écrit:

“Il ne faut jamais faire de confidences, cela abîme les sentiments.”  [Raymond Queneau]  

Ce n'est pas mon avis, mais peut-être y a-t-il des cas où il est préférable de se taire. Question  Suspect

tout dépend de a qui on les fait! car cela peut se retourner contre soi avec des personnes peut scrupuleuses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Mar 30 Oct - 10:29

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:

“Il ne faut jamais faire de confidences, cela abîme les sentiments.”  [Raymond Queneau]  

Ce n'est pas mon avis, mais peut-être y a-t-il des cas où il est préférable de se taire. Question  Suspect

tout dépend de a qui on les fait! car cela peut se retourner contre soi avec des personnes peut scrupuleuses

C'est évident. Il est préférable de ne pas se confier à quelqu'un qu'on n'apprécie pas. Peut-être que cela peut arriver dans une discussion. Il arrive que certains se gaussent du malheur des autres alors, il est certain qu'il est préférable d'éviter ce genre de confidences. Ce genre de choses peuvent également provoquer des rumeurs, car il est des gens qui n'écoutent qu'en partie et racontent ensuite des histoires déformées.

Quand je pense "confidences", je pense à des personnes plus proches. Ne dévoile-t-on pas de soi-même en faisant des confidences. Or, certaines confidences pourraient surprendre quelqu'un qui ne nous voit qu'en "bien". Or, dévoiler des défauts pourrait retirer un peu de la bonne image que d'autres se font de nous. Bon, c'est difficile de mettre les bons mots…

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Mar 30 Oct - 10:30

anémone a écrit:
Nelly a écrit:

“Il ne faut jamais faire de confidences, cela abîme les sentiments.”  [Raymond Queneau]  

Ce n'est pas mon avis, mais peut-être y a-t-il des cas où il est préférable de se taire. Question  Suspect

Certains se confient facilement...pour ma part, il faut que la confiance soit totale. A l'inverse je suis facilement à l'écoute, sans jugement.

Il est certain que l'on ne raconte pas sa vie à quelqu'un en qui on n'a pas confiance. Personne n'a envie qu'on se moque de lui dans son dos, par la suite.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Mer 31 Oct - 9:08


"Les justes éloges ont un parfum que l'on réserve pour embaumer les morts."  [Voltaire]

Il ne faut rien exagérer, quand même. Nous parlons ici de justes éloges. Je trouve absolument normal qu'à la fin d'une carrière, par exemple, l'employeur dise un mot positif à propos de son salarié, dans la mesure où c'est mérité. Les employeurs ont d'ailleurs tort de ne pas le leur dire plus souvent, quand ils sont contents.

De même, quand on a rendu service à quelqu'un, un simple merci avec un sourire peut faire plaisir. On ne sait pas toujours si le service a été bien reçu. Il ne faut pas que cela devienne obséquieux, la simplicité reste de mise.

Quand on a des enfants, les féliciter quand ils ont bien agi ou bien travaillé est même impératif. On ne peut pas seulement leur dire quand ce n'est pas bon.

Après, il y a bien des choses que l'on fait sans rien attendre en retour, ce n'est pas un problème.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Mer 31 Oct - 10:51

Nelly a écrit:

"Les justes éloges ont un parfum que l'on réserve pour embaumer les morts."  [Voltaire]

Il ne faut rien exagérer, quand même. Nous parlons ici de justes éloges. Je trouve absolument normal qu'à la fin d'une carrière, par exemple, l'employeur dise un mot positif à propos de son salarié, dans la mesure où c'est mérité. Les employeurs ont d'ailleurs tort de ne pas le leur dire plus souvent, quand ils sont contents.

De même, quand on a rendu service à quelqu'un, un simple merci avec un sourire peut faire plaisir. On ne sait pas toujours si le service a été bien reçu. Il ne faut pas que cela devienne obséquieux, la simplicité reste de mise.

Quand on a des enfants, les féliciter quand ils ont bien agi ou bien travaillé est même impératif. On ne peut pas seulement leur dire quand ce n'est pas bon.

Après, il y a bien des choses que l'on fait sans rien attendre en retour, ce n'est pas un problème.
cette citation me fait plutôt penser,aux oraisons funèbres,quand on entend les commentaires sur le mort,"c'était un si brave homme"????? alors que souvent c'était une teigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Mer 31 Oct - 13:31

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:

"Les justes éloges ont un parfum que l'on réserve pour embaumer les morts."  [Voltaire]

Il ne faut rien exagérer, quand même. Nous parlons ici de justes éloges. Je trouve absolument normal qu'à la fin d'une carrière, par exemple, l'employeur dise un mot positif à propos de son salarié, dans la mesure où c'est mérité. Les employeurs ont d'ailleurs tort de ne pas le leur dire plus souvent, quand ils sont contents.

De même, quand on a rendu service à quelqu'un, un simple merci avec un sourire peut faire plaisir. On ne sait pas toujours si le service a été bien reçu. Il ne faut pas que cela devienne obséquieux, la simplicité reste de mise.

Quand on a des enfants, les féliciter quand ils ont bien agi ou bien travaillé est même impératif. On ne peut pas seulement leur dire quand ce n'est pas bon.

Après, il y a bien des choses que l'on fait sans rien attendre en retour, ce n'est pas un problème.
cette citation me fait plutôt penser,aux oraisons funèbres,quand on entend les commentaires sur le mort,"c'était un si brave homme"????? alors que souvent c'était une teigne!

Oui, parce que la citation parle de mort. Mais avant la mort, il y a la vie. Tu es contre un éloge mérité ? Ca ne te fait pas plaisir que quelqu'un remarque ce que tu as pu faire de positif ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Jeu 1 Nov - 12:42


"L'unique moyen de gouverner les hommes est de taire la vérité." [Roger Mondoloni]

Je ne pense pas que ce soit totalement inexact. Pourtant, les mensonges qu'on nous sert sont à bannir également.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Jeu 1 Nov - 17:15

Nelly a écrit:

"L'unique moyen de gouverner les hommes est de taire la vérité."  [Roger Mondoloni]

Je ne pense pas que ce soit totalement inexact. Pourtant, les mensonges qu'on nous sert sont à bannir également.

Cela me paraît tout à fait exact. Si les simples citoyens connaissaient la vérité, ils pourraient choisir en toute connaissance de cause……

Exemple: en 2019, le gouvernement limite sévèrement la hausse des prestations sociales et des retraites, mais la sécurité sociale sera largement bénéficiaire, et au lieu d'augmenter les prestations et/ou désendetter la sécu, le gouvernement prévoit de s'approprier les excédents, pour les verser dans le budget général de l' Etat.

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Ven 2 Nov - 9:59

Morgan Kane a écrit:
Nelly a écrit:

"L'unique moyen de gouverner les hommes est de taire la vérité."  [Roger Mondoloni]

Je ne pense pas que ce soit totalement inexact. Pourtant, les mensonges qu'on nous sert sont à bannir également.

Cela me paraît tout à fait exact. Si les simples citoyens connaissaient la vérité, ils pourraient choisir en toute connaissance de cause……

Exemple: en 2019, le gouvernement limite sévèrement la hausse des prestations sociales et des retraites, mais la sécurité sociale sera largement bénéficiaire, et au lieu d'augmenter les prestations et/ou désendetter la sécu, le gouvernement prévoit de s'approprier les excédents, pour les verser dans le budget général de l' Etat.  

Ton exemple est flagrant de tout ce qui se passe et des couleuvres qu'on nous fait avaler. Je suis entièrement d'accord avec toi.

Par contre, mets une certaine somme à disposition de quelqu'un qui ne sait pas gérer et tu sais comment moi ce qu'il adviendra. Je suis loin de prétendre que les "élites" qui nous gouvernent sont bons, mais je sais également que nous aurions beaucoup de mal à faire sans des personnes sachant gérer, être diplomate et être… contrôlées.

Je sais également qu'il est de plus en plus difficile de faire des choix par les urnes, d'une part, parce que nous ressentons tous que nos élus sont aussi plus ou moins inaptes pour faire face à la réalité et d'autre part, parce que les avis divergent et que, même quand on souhaite approximativement la même chose, la façon d'y arriver n'est pas la même. De plus, la poudre aux yeux qu'on nous envoie est souvent difficile à éliminer.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Sam 3 Nov - 10:05


"Le mérite est un sot, si l'argent ne l'escorte." [Montfleury]

En voilà une philosophie de vie ! Shocked

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Sam 3 Nov - 10:42

Nelly a écrit:

"Le mérite est un sot, si l'argent ne l'escorte."  [Montfleury]  

En voilà une philosophie de vie ! Shocked

plutôt étrange comme raisonnement?

Le mérite n'a pas besoin d'argent ! il dépend simplement du caractère , de la bonté ou le courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Dim 4 Nov - 12:02

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:

"Le mérite est un sot, si l'argent ne l'escorte."  [Montfleury]  

En voilà une philosophie de vie ! Shocked

plutôt étrange comme raisonnement?

Le mérite n'a pas besoin d'argent ! il dépend simplement du caractère , de la bonté ou le courage

Peut-être peut-on trouver l'explication dans le métier de l'auteur. Il s'agit d'un acteur et là, effectivement, si on ne trouve pas de travail, si on ne rencontre pas le bonnes personnes, même si on a du mérite, on ne gagne pas sa vie.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Dim 4 Nov - 12:21


"Les gens qui ont bonne conscience ont souvent mauvaise mémoire." [Jacques Brel)

Hé, ho ! Suspect
En réalité, je crois que nous nous posons parfois des questions sur des choses que nous avons faites en toute bonne foi…, mais il arrive également que la bonne foi soit momentanément absente quand nos besoins ou notre bien-être sont en jeu.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Dim 4 Nov - 12:54

Nelly a écrit:

"Les gens qui ont bonne conscience ont souvent mauvaise mémoire."  [Jacques Brel)

Hé, ho ! Suspect
En réalité, je crois que nous nous posons parfois des questions sur des choses que nous avons faites en toute bonne foi…, mais il arrive également que la bonne foi soit momentanément absente quand nos besoins ou notre bien-être sont en jeu.

Bah tout dépend de la façon dont on a bonne conscience, soit parce qu'on fait abstraction, soit parce qu'on a un comportement honorable.
Il ne faut pas généraliser mais Jacques Brel parlait peut être de son milieu, qui n'est pas forcément le plus sympa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   Dim 4 Nov - 18:03

Kitara a écrit:
Nelly a écrit:

"Les gens qui ont bonne conscience ont souvent mauvaise mémoire."  [Jacques Brel)

Hé, ho ! Suspect
En réalité, je crois que nous nous posons parfois des questions sur des choses que nous avons faites en toute bonne foi…, mais il arrive également que la bonne foi soit momentanément absente quand nos besoins ou notre bien-être sont en jeu.

Bah tout dépend de la façon dont on a bonne conscience, soit parce qu'on fait abstraction, soit parce qu'on a un comportement honorable.
Il ne faut pas généraliser mais Jacques Brel parlait peut être de son milieu, qui n'est pas forcément le plus sympa !


Certains ont bonne conscience ,car ils ne veulent tous simplement pas voir ce qui se passe autour d'eux,ils préfèrent comme l'autruche,mettrent la tête dans le sable,et comme cela ils ne prennent pas de risques. alors ,pas besoin de mémoire dans ce cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chemins de la sagesse (6)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chemins de la sagesse (6)
Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Proverbes et sagesse
» Dents de sagesse
» Les chemins spirituels petite anthologie des plus beaux textes tibétains - Matthieu Ricard
» besoin de conseils: opération dent de sagesse
» dent de sagesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Littérature & Culture-
Sauter vers: