philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Difficile d'éduquer!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Mer 19 Jan - 13:28

Nelly a écrit:

« Démission des parents : action consistant à donner beaucoup d'argent de poche et peu de gifles. » [Jean Dutourd]

C'est ô combien vrai, dans de nombreux cas. Et que font ces mêmes enfants quand ils sont obligés d'assumer eux-mêmes leur subsistance ? Sad
je ne suis pas partisante de distribution de gifles!
mais il faut savoir avoir une main de fer ,pour tenir nos jeunes qui sont exposés à toutes sortes de tentation.
Mon filleul,Mickaël,18 ans , brave garçon,mais qui a tout de même expérimenté la drogue.
Heureusement, sont intelligence ,l'a sauvé,car il s'est vite rendu compte de la dépendance et des conséquences que cela aurait sur sa vie.
Même les plus sages, qui sont prévenus et que l'on suie,risque d'être confrontés à tout ça Sad
il a du lutter pendant plus d'un an ,alors qu'il n'avait que fumer du crack................
de grâce, les enfants ,ne gâchez pas votre vie pour cette saleté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Mer 19 Jan - 16:42

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:
« Démission des parents : action consistant à donner beaucoup d'argent de poche et peu de gifles. » [Jean Dutourd]

C'est ô combien vrai, dans de nombreux cas. Et que font ces mêmes enfants quand ils sont obligés d'assumer eux-mêmes leur subsistance ? Sad
je ne suis pas partisante de distribution de gifles!
mais il faut savoir avoir une main de fer ,pour tenir nos jeunes qui sont exposés à toutes sortes de tentation.
La gifle n'est pas forcément nécessaire, loin de là. Le but est de ne pas démissionner, de ne pas remplacer l'éducation par de l'argent. Certains cèdent à tous les caprices de leurs enfants parce qu'ils ne sont pas suffisamment disponibles pour les éduquer. Or, l'un ne compense certainement pas l'autre !

marie-josé a écrit:
Mon filleul,Mickaël,18 ans , brave garçon,mais qui a tout de même expérimenté la drogue.
Heureusement, sont intelligence ,l'a sauvé,car il s'est vite rendu compte de la dépendance et des conséquences que cela aurait sur sa vie.
Beaucoup de jeunes se laissent tenter par cette expérience. Elle est beaucoup trop banalisée au lycée, et il y a trop de tentations.

marie-josé a écrit:
Même les plus sages, qui sont prévenus et que l'on suie,risque d'être confrontés à tout ça Sad
il a du lutter pendant plus d'un an ,alors qu'il n'avait que fumer du crack................
Comme parents, je crois qu'il faut être conscients du danger et être vigilants. Ca peut arriver quand même, certes, mais, même à ce moment-là, les parents doivent être présents à côté de leur jeune pour l'aider à s'en sortir. Mais que dire de la démission tellement fréquente des adultes qui ne se reconnaissent plus dans leur adolescent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Mer 19 Jan - 17:54

Quand je disais qu'être parents, c'est le plus beau mais aussi le plus difficile métier au monde Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 20 Jan - 10:45

Je confirme Marie-Jo !!! C’est quelque chose de merveilleux mais difficile. Il faut se dire aussi qu'un jour nos enfants partiront, ils ne seront jamais à nous, et ça s'est important de leur donner ce qu'il faut pour qu'ils arrivent plus tard à s'en sortir dans leur propres vies. Ce n'est pas facile je le confirme, on a souvent envie qu'ils fassent ce que nous on aimerait faire ou que l’on n’a pas fait, et c'est vrai pour beaucoup de parents, mais il faut aussi tout en les guidant, leur laisser faire ce qu'ils aimeraient faire. Leurs envies ne doivent pas être les nôtres. Je le vois bien aujourd'hui, Yves a fait des études qu'il lui plaisait, des études qu'il a choisi. Aujourd'hui il cherche du travail dans le domaine qu'il connaît, oui c'est dur !!! il cherche, et je fais tout pour l'aider. Je crois que le rôle de parents, c'est aussi d'accompagner nos enfants, même grands, mais sans jamais imposer notre point de vue ou nos envies. Vous me direz c'est difficile, mais quand vous voyez que votre enfant est heureux parce qu'il fait quelque chose qui lui plait, et bien c'est la plus belle récompense.

Benoît passe son bac à la fin de l'année, il doit comme beaucoup de jeune faire ses vœux sur Post-Bac, là encore je vais l'aider à trouver une école, mais sans choisir à sa place, vu les difficultés de son frère pour trouver un travail, on est en train de voir les plus de l'alternance, mais là encore, le choix ne viendra que de lui.

Pour conclure, quand on met des enfants au monde, on assume jusqu'au bout notre rôle de parents qui est pour moi, faire découvrir, éduquer, donner des valeurs, mais à un certain moment, laisser le jeune choisir, selon ses désirs, tout en le soutenant.

Pour ce qui est des gifles, je n'ai jamais été pour. J’ai donné de claques sur les fesses, des fessées, mais jamais sur le visage, car je trouve que c'est humiliant d'autant plus quand c'est en publique. On peut punir, on doit punir, mais sans humilier l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 20 Jan - 11:11

renal a écrit:
Je confirme Marie-Jo !!! C’est quelque chose de merveilleux mais difficile. Il faut se dire aussi qu'un jour nos enfants partiront, ils ne seront jamais à nous, et ça s'est important de leur donner ce qu'il faut pour qu'ils arrivent plus tard à s'en sortir dans leur propres vies. Ce n'est pas facile je le confirme, on a souvent envie qu'ils fassent ce que nous on aimerait faire ou que l’on n’a pas fait, et c'est vrai pour beaucoup de parents, mais il faut aussi tout en les guidant, leur laisser faire ce qu'ils aimeraient faire. Leurs envies ne doivent pas être les nôtres.
Effectivement, beaucoup de parents ont tendance à se projeter dans leurs enfants et leur faire faire ce qu'eux souhaitent où qu'ils n'ont pas réussi à faire. Or, les jeunes ne peuvent pas réussir dans la vie s'ils sont mal dans leur peau en faisant des choses qu'ils n'aiment pas du tout.

renal a écrit:
Je le vois bien aujourd'hui, Yves a fait des études qu'il lui plaisait, des études qu'il a choisi. Aujourd'hui il cherche du travail dans le domaine qu'il connaît, oui c'est dur !!! il cherche, et je fais tout pour l'aider. Je crois que le rôle de parents, c'est aussi d'accompagner nos enfants, même grands, mais sans jamais imposer notre point de vue ou nos envies. Vous me direz c'est difficile, mais quand vous voyez que votre enfant est heureux parce qu'il fait quelque chose qui lui plait, et bien c'est la plus belle récompense.
Tu as bien raison et c'est ce qu'il faut : son maximum pour les aider. D'ailleurs, un jour ou l'autre, Yves trouvera quelque chose qui lui conviendra. Peut-être devra-t-il passer par d'autre biais avant de trouver ce qu'il recherche. N'oublie pas que toute expérience est utile, dans la vie.

renal a écrit:
Benoît passe son bac à la fin de l'année, il doit comme beaucoup de jeune faire ses vœux sur Post-Bac, là encore je vais l'aider à trouver une école, mais sans choisir à sa place, vu les difficultés de son frère pour trouver un travail, on est en train de voir les plus de l'alternance, mais là encore, le choix ne viendra que de lui.
La formation en alternance a énormément d'atouts et semble beaucoup plaire, à la fois aux jeunes qui voient sur le terrain la réalité du travail et aux employeurs qui s'aperçoivent plus facilement à qui ils ont affaire. Parfois, certains contrats en alternance peuvent déboucher sur un CDI.

renal a écrit:
Pour conclure, quand on met des enfants au monde, on assume jusqu'au bout notre rôle de parents qui est pour moi, faire découvrir, éduquer, donner des valeurs, mais à un certain moment, laisser le jeune choisir, selon ses désirs, tout en le soutenant.
C'est effectivement idéal et il faut beaucoup de sagesse pour l'appliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 20 Jan - 11:43

Souvent lorsque je songe à l'évolution de notre société, je perçois une chose douloureuse telle que l'éclatement géographique des familles auquel vient s'ajouter l'engagement professionel des deux parents.

Il en résulte une solitude accrue de l'enfant au sein du foyer et dès qu'il est un peu autonome et que l'on peut se dispenser de nounou, l'ordinateur et les réseaux sociaux avec leur grands n'importe quoi sont en passe de devenir les vecteurs actifs des repères Rolling Eyes .

Moi, je serais plutôt favorable à ce que l'on crée un statut avec salaire et cotisation retraite(plutôt que des allocs) pour tout parent qui mettrait en parenthèse son activité professionnelle afin d'élever ses enfants.
Ce statut de parent éducateur (père ou mère au choix ou alternativement) engagerait celui-ci, lorsque les enfants auraient atteint l'âge scolaire, à effectuer un nombre d'heures hebdomadaires d'utilité publique et d'engagement auprès des activités socio-culturelles, caritatives, sportives ou sanitaires ainsi que des structures scolaires en fonction des compétences de chacun.

Ce statut ferait l'objet également de formation en matière d'éducation et de stages, de réunion d"échange face aux difficultés ou pour échanger les bons tuyaux, les conseils.

ça aurait la vertu de recréer le tissu social qui fait défaut tant au milieu urbain et rural, des réseaux d'entraide actifs, ensuite une présence à la maison auprès de ses enfants, histoire de "cadrer" l'accès aux médias et surtout d'avoir le temps de transmettre de vraies valeurs affectives, humaines à ses enfants, les aider à "grandir".

Combien de gens sont-ils obligés de déserter leur rôle de parents, et ce ne sont pas les 35h qui y ont changé quoique ce soit, on le sait bien....revenus bloqués, et stress accru au travail histoire d'amménager les fameux RTT geek .

Bon...on peut toujours rêver mais ce n'est pas dans l'air du temps, à priori.


Dernière édition par stip le Jeu 20 Jan - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 20 Jan - 11:52

Pour les enfants adoptés, j'ai entendu que l'on estime à 10% d'échec des adoptions.
ça m'a semblé peu au final, si l'on songe au nombre d'enfants qui tournent le dos à leur famille.
La différence probablement est que dans le deuxième cas, on considère même en l'absence de volonté mutuelle, le lien indéfectible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 20 Jan - 17:59

stip a écrit:
Pour les enfants adoptés, j'ai entendu que l'on estime à 10% d'échec des adoptions.
ça m'a semblé peu au final, si l'on songe au nombre d'enfants qui tournent le dos à leur famille.
Il faudrait peut-être d'abord savoir à quel moment on peut considérer une adoption comme un échec. Si l'éducation et l'entente se déroulent normalement jusqu'à un âge correct, je ne pense pas qu'on puisse parler d'échec, même si le/la jeune se détourne de ses parents par rébellion ou par conviction personnelle. Comme tu dis, tellement de jeunes de familles biologiques tournent le dos à leurs parents que certains d'entre eux, adoptés, entrent tout simplement dans ce cas de figure sans qu'il puisse être considéré, à mon avis, qu'il s'agisse d'un échec.

Pour moi, l'échec réside dans la non-acceptation des parents par l'enfant ou l'inverse.

stip a écrit:
La différence probablement est que dans le deuxième cas, on considère même en l'absence de volonté mutuelle, le lien indéfectible.
Lien indéfectible... tout un programme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 20 Jan - 18:42

stip a écrit:
Souvent lorsque je songe à l'évolution de notre société, je perçois une chose douloureuse telle que l'éclatement géographique des familles auquel vient s'ajouter l'engagement professionnel des deux parents.

Il en résulte une solitude accrue de l'enfant au sein du foyer et dès qu'il est un peu autonome et que l'on peut se dispenser de nounou, l'ordinateur et les réseaux sociaux avec leur grands n'importe quoi sont en passe de devenir les vecteurs actifs des repères Rolling Eyes .
Il s'agit d'un réel problème, mais qui n'est pas nouveau, même s'il est plus fréquent. Je crois que l'enfant se retrouvant dans une famille recomposée a peut-être davantage de problèmes car il doit s'accommoder à un univers nouveau, un autre conjoint, peut-être d'autres frères et soeurs.

stip a écrit:
Moi, je serais plutôt favorable à ce que l'on crée un statut avec salaire et cotisation retraite(plutôt que des allocs) pour tout parent qui mettrait en parenthèse son activité professionnelle afin d'élever ses enfants.
Il existe déjà un congé parental rémunéré jusqu'à l'âge de 3 ans. Il est vrai que c'est largement insuffisant pour une éducation complète. Mais que fais-tu des parents qui souhaitent continuer à travailler ? De plus en plus de femmes ont fait des études et veulent continuer leur carrière professionnelle. Combien seraient prêtes à la sacrifier ? De plus, on parle énormément du salaire des femmes. Le fait qu'elles s'arrêtent pour l'éducation de leurs enfants, fut-ce de plus courte durée, a une énorme incidence sur leur rémunération.

stip a écrit:
Ce statut de parent éducateur (père ou mère au choix ou alternativement) engagerait celui-ci, lorsque les enfants auraient atteint l'âge scolaire, à effectuer un nombre d'heures hebdomadaires d'utilité publique et d'engagement auprès des activités socio-culturelles, caritatives, sportives ou sanitaires ainsi que des structures scolaires en fonction des compétences de chacun.
Et si, pour commencer, on mettait déjà un certain nombre de chômeurs au travail plutôt que de leur verser des allocations qui sont devenues un dû ?

stip a écrit:
Ce statut ferait l'objet également de formation en matière d'éducation et de stages, de réunion d"échange face aux difficultés ou pour échanger les bons tuyaux, les conseils.
Puisque nous sommes dans les hypothèses et les suggestions, pourquoi ne créerait-on pas de plus nombreuses structures, comme les crèches, mais où certaines mamans travailleraient en s'occupant de leurs propres enfants, mais également de ceux d'autres parents. Il pourrait y avoir un roulement dans les horaires, de manière à démarrer tôt dans la journée et terminer tard. Et tout cela sous la couverture d'un(e) spécialiste reconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 20 Jan - 19:52

Nelly a écrit:
.Mais que fais-tu des parents qui souhaitent continuer à travailler ? De plus en plus de femmes ont fait des études et veulent continuer leur carrière professionnelle. Combien seraient prêtes à la sacrifier ? De plus, on parle énormément du salaire des femmes. Le fait qu'elles s'arrêtent pour l'éducation de leurs enfants, fut-ce de plus courte durée, a une énorme incidence sur leur rémunération.

Bien entendu , hors de question d'obliger qui que ce soit.... Rolling Eyes et hors de question de viser les femmes plutôt que les hommes.

J'ai un copain qui a été père au foyer, c'était un choix avec sa femme qui gagnait correctement sa vie....moi, je trouve ça plutôt chouette Top ! sauf que je persiste à penser qu'il y a une forme d'injustice à ce que les pouvoirs publics subventionnent les journées crèche des enfants dont les parents travaillent par exemple et pendant ce temps les enfants sont souvent livrés à eux-même, ils voient peu leurs parents, n'ont parfois pas la chance de vivre auprès de grands parents et les moins qualifiés des parents sont souvent isolés.
Dans mon idée, ce serait plutôt créer de la mixité sociale et intergénérationnelle, favoriser l'échange, éduquer nos enfants pour en faire des personnes capables de communiquer autrement que par tchat ou facebook, reformer une cohésion morale entre les adultes et réinvestir ce rôle d'adulte pour l'éveil et la sensibilisation des enfants....
de la présence, de l'attention et surtout de la parole.....Important la parole!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Ven 21 Jan - 11:20

stip a écrit:
Nelly a écrit:
.Mais que fais-tu des parents qui souhaitent continuer à travailler ? De plus en plus de femmes ont fait des études et veulent continuer leur carrière professionnelle. Combien seraient prêtes à la sacrifier ? De plus, on parle énormément du salaire des femmes. Le fait qu'elles s'arrêtent pour l'éducation de leurs enfants, fut-ce de plus courte durée, a une énorme incidence sur leur rémunération.
Bien entendu , hors de question d'obliger qui que ce soit.... Rolling Eyes et hors de question de viser les femmes plutôt que les hommes.
J'avais compris qu'il n'était pas question d'obligation mais à partir du moment où ce côté est davantage encouragé, il y aura un sentiment de culpabilité certain chez l'une ou l'autre. De plus, le plan de carrière est de plus en plus important avec les ménages éclatés et celui-ci risque de peser lourd niveau salaire et retraite. Quand on voit le revenu de certaines veuves, actuellement, c'est à en pleurer.

stip a écrit:
J'ai un copain qui a été père au foyer, c'était un choix avec sa femme qui gagnait correctement sa vie....moi, je trouve ça plutôt chouette Top !
Je trouve que c'est une bonne formule, mais j'ai l'impression qu'elle n'est pas encore entrée totalement des les moeurs. A entendre parler à la TV certains pères ayant fait ce choix, ceux-ci sont loin d'être épanouis, pour la plupart. Il n'est pas facile de sortir du lot, d'aller au square avec les mamans, quand on est un homme. De même les conversations entre hommes ne sont plus adaptées...

stip a écrit:
sauf que je persiste à penser qu'il y a une forme d'injustice à ce que les pouvoirs publics subventionnent les journées crèche des enfants dont les parents travaillent par exemple et pendant ce temps les enfants sont souvent livrés à eux-mêmes, ils voient peu leurs parents, n'ont parfois pas la chance de vivre auprès de grands parents et les moins qualifiés des parents sont souvent isolés.
Là, tu les fais culpabiliser à fond : n'oublie pas que la qualité est souvent plus importante que la quantité. Une mère de famille, obligée de rester chez elle alors qu'elle a envie de travailler, ne sera pas forcément une bonne mère. Il en serait différemment si la même maman pouvait s'épanouir à l'extérieur. Il y a peut-être une question de dosage. Quant aux enfants livrés à eux-mêmes... crois-tu que ceux dont on parle le plus n'ont pas de parents chez eux ? Suspect

stip a écrit:
Dans mon idée, ce serait plutôt créer de la mixité sociale et intergénérationnelle, favoriser l'échange, éduquer nos enfants pour en faire des personnes capables de communiquer autrement que par tchat ou facebook, reformer une cohésion morale entre les adultes et réinvestir ce rôle d'adulte pour l'éveil et la sensibilisation des enfants....
de la présence, de l'attention et surtout de la parole.....Important la parole!
Totalement d'accord. Atteindre ce but serait formidable. Je ne suis pas convaincue du tout, par contre, que l'incitation à demeurer chez soi, telle que tu la préconises, soit la solution idéale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Ven 21 Jan - 12:56

dans ma rue,nous avons un couple avec trois jeune enfants,ils ont achetés une vielle maison,et c'est lui qui la restaure.
Mais comme il s'occupe également des enfants ,et ce depuis trois ans, il ne sait travailler que de 9h,après les avoir déposés à l'école ("3ans,'4ans,5ans)
jusqu'a 16h où il va les chercher.

Sa femme travaille dans un bureau d'avocat ,où elle peut avancer en grade ,et où elle gagne bien.
Lui ;travaillait dans le bâtiment .
alors ils ont choisi cette solution,et les enfants ont l'air très heureux,car papa ,une fois 4h ,ne s'occupe plus que d'eux.....sport, longues promenade,jeux divers.
On voit que cette famille est très heureuse ,juste ,la maison ne sera vraiment restaurée que dans 10 ans,mais ils ont le temps, leur enfants passent en premier lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Ven 21 Jan - 17:38

marie-josé a écrit:
Sa femme travaille dans un bureau d'avocat ,où elle peut avancer en grade ,et où elle gagne bien.
Lui ;travaillait dans le bâtiment .
alors ils ont choisi cette solution,et les enfants ont l'air très heureux,car papa ,une fois 4h ,ne s'occupe plus que d'eux.....sport, longues promenade,jeux divers.
Il est certain qu'il s'agit d'une solution idéale pour les enfants : avoir un parent à domicile. Je dis simplement que cette façon de faire n'est pas encore entrée dans les usages et que j'ai entendu le témoignage de l'un ou l'autre papa qui avait du mal à trouver ses marques, non parce qu'il ne savait pas s'occuper des enfants, mais que cette situation inhabituelle le mettait un peu hors jeu. Toute nouveauté doit d'abord être intégrée par la société et il est difficile de vivre en marge de celle-ci. Maintenant, la personne dont tu parles trouve peut-être quand même des satisfactions du fait de la réhabilitation de leur maison ?

marie-josé a écrit:
On voit que cette famille est très heureuse ,juste ,la maison ne sera vraiment restaurée que dans 10 ans,mais ils ont le temps, leur enfants passent en premier lieu.
Si Madame est avocate et qu'ils ont trois enfants et des allocations familiales, ils devraient pouvoir payer quelques travaux pour faire avancer le processus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Ven 21 Jan - 19:02

Si Madame est avocate et qu'ils ont trois enfants et des allocations familiales, ils devraient pouvoir payer quelques travaux pour faire avancer le processus.

madame n'est pas avocate mais secretaire chez des avocats!
c'est différent dans le porte monaie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Ven 21 Jan - 20:03

Nelly a écrit:
.Là, tu les fais culpabiliser à fond : n'oublie pas que la qualité est souvent plus importante que la quantité.

Excuse-moi...cette formule siffleur à mes yeux c'est du pipeau un tantinet présomptueux parce que la qualité ne vient pas à la commande, hélas! tout le monde le sait bien et si l'adulte n'est pas disponible bah....ça va réduire d'autant les conflits certes mais les moments de qualité aussi.

Nelly a écrit:


Une mère de famille, obligée de rester chez elle alors qu'elle a envie de travailler, ne sera pas forcément une bonne mère.
Tout à fait d'accord, tout comme un parent malheureux au travail alors qu'il préfèrerait voir son enfant grandir et se rendre utile à son cadre de vie, il ou elle (alors quand ce sont les deux affraid ) rentreront crevés stressés très moyen pour la fameuse qualité Wink )

Nelly a écrit:

Il en serait différemment si la même maman pouvait s'épanouir à l'extérieur. Il y a peut-être une question de dosage.

Pourquoi Faire peser ça toujours sur les femmes, ma Nelly?
Il faut tourner la page Laughing .
Je m'insurge contre la psycho à 2 balles très largement répandue et pour le coup extrêmement culpabilisante qui consiste, lorsqu'un gamin a des troubles ou des problèmes, incriminer immédiatement "la mère et son activité".
Si elle travaille ce sera parce qu'elle n'est pas assez disponible, si elle est à la maison ce sera parce qu'elle n'est pas épanouie Suspect .
Il y en a marre de cette forme insidieuse et odieuse d'atteinte systèmatique au rôle de la femme, la misogynie telle qu'elle se pratique aujourd'hui et impunément.
Enfin, pour l'histoire de dosage.....je crois que peu de carrières laissent cette possiblité.
Les personnes du secteur privé qui prendront un mi-temps verront leur plan de carrière très fortement compromis, les metiers libéraux ne laissent que peu de choix.
Enfin..... Quelle qu'en soit la sauce, les arrêtes du poisson sont difficiles à avaler Je veux dire par là que quels que soient nos choix rien n'est absolument idéal, c'est notre vie d'humain qui nous enseigne ça, il s'agit cependant d'avoir au moins le choix après on peut assumer.

Nelly a écrit:


Quant aux enfants livrés à eux-mêmes... crois-tu que ceux dont on parle le plus n'ont pas de parents chez eux ? Suspect

Si tu veux parler de ceux qui lapinent pour toucher les allocs...puis laissent traîner leurs gosses dehors .....justement, ce sont ceux là qu'il faudrait toucher en les impliquant dans la vie sociale, en les sortant de leur trou.
Et puis ce salaire contre implication dans la vie locale, serait fixe 2,3 ou 12 gosses, jusqu'aux 17 ans du dernier Wink .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Sam 22 Jan - 10:57

stip a écrit:
Nelly a écrit:
.Là, tu les fais culpabiliser à fond : n'oublie pas que la qualité est souvent plus importante que la quantité.
Excuse-moi...cette formule siffleur à mes yeux c'est du pipeau un tantinet présomptueux parce que la qualité ne vient pas à la commande, hélas! tout le monde le sait bien et si l'adulte n'est pas disponible bah....ça va réduire d'autant les conflits certes mais les moments de qualité aussi.
Je fais partie des femmes qui ont choisi de travailler. Oui, j'ai eu la chance d'avoir une grand-mère pour s'occuper du fiston. Je l'adore plus que tout mais si j'avais dû m'arrêter, je n'aurais pas été épanouie de la même manière. Notre fils savait exactement qui décidait, dans la maison et savait répéter aux grands-parents, qui avaient tendance à être un peu restrictifs, quels étaient ses "droits", accordés par les parents.

stip a écrit:
Nelly a écrit:
Une mère de famille, obligée de rester chez elle alors qu'elle a envie de travailler, ne sera pas forcément une bonne mère.
Tout à fait d'accord, tout comme un parent malheureux au travail alors qu'il préfèrerait voir son enfant grandir et se rendre utile à son cadre de vie, il ou elle (alors quand ce sont les deux affraid ) rentreront crevés stressés très moyen pour la fameuse qualité Wink )
Comment fait-on, à l'heure actuelle, avec un seul salaire moyen ? On en survit. Et que fait-on en cas de tuile ? On risque de devoir aller aux restos du coeur si on n'a pas de famille qui vous soutient. Comment, à l'âge de 40/45 ans, peut-on trouver du travail quand on s'est arrêté depuis de longues années ? Même les personnes expérimentées on du mal à trouver disons, après 50 ans !

stip a écrit:
Nelly a écrit:
Il en serait différemment si la même maman pouvait s'épanouir à l'extérieur. Il y a peut-être une question de dosage.
Pourquoi Faire peser ça toujours sur les femmes, ma Nelly?
Il faut tourner la page Laughing .
Je m'insurge contre la psycho à 2 balles très largement répandue et pour le coup extrêmement culpabilisante qui consiste, lorsqu'un gamin a des troubles ou des problèmes, incriminer immédiatement "la mère et son activité".
Tu as raison de dire que je fais peser ça sur les femmes. Je crois simplement qu'il nous faut encore évoluer, et ça se fait doucement, pour parler aussi facilement de la carrière féminine et celle masculine. Personnellement, ça ne me gêne pas, si les hommes demeurent au foyer à partir ou tout le monde y trouve son compte, il est simplement avéré que ce n'est pas encore totalement entré dans les moeurs. Pourquoi les enfants, même très jeunes, quand ils voient un personnage asexué avec un tabler ou devant un fourneau l'assimilent-ils à la maman et un autre devant un bureau ou avec un journal, au papa ? Il y a encore du boulot... Wink

stip a écrit:
Si elle travaille ce sera parce qu'elle n'est pas assez disponible, si elle est à la maison ce sera parce qu'elle n'est pas épanouie Suspect .
Effectivement, je ne veux pas entrer dans ce genre de polémique. Il se trouve que les femmes sont moins payées que les hommes, que notre éducation ancestrale est encore bien ancrée, et que ce sont souvent encore les hommes qui prennent certaines décisions, en haut lieu. Et ce ne sont pas les textes de loi incitant à verser un salaire égal à travail égal qui changera les choses. Il faut que les mentalités suivent.

stip a écrit:
Enfin, pour l'histoire de dosage.....je crois que peu de carrières laissent cette possiblité.
L'administration...
Personnellement, j'ai également eu la chance de pouvoir faire du 3/4 de temps, dans le privé, à un moment donné.

stip a écrit:
Les personnes du secteur privé qui prendront un mi-temps verront leur plan de carrière très fortement compromis, les metiers libéraux ne laissent que peu de choix.
Enfin..... Quelle qu'en soit la sauce, les arrêtes du poisson sont difficiles à avaler Je veux dire par là que quels que soient nos choix rien n'est absolument idéal, c'est notre vie d'humain qui nous enseigne ça, il s'agit cependant d'avoir au moins le choix après on peut assumer.
Avoir le choix, c'est l'idéal, certes. Mais le choix ne se fait pas seulement au niveau du salarié et c'est tout le problème des salaires féminins. De plus, connaît-on toujours les conséquences de son propre choix ? Question

stip a écrit:
Nelly a écrit:
Quant aux enfants livrés à eux-mêmes... crois-tu que ceux dont on parle le plus n'ont pas de parents chez eux ? Suspect
Si tu veux parler de ceux qui lapinent pour toucher les allocs...puis laissent traîner leurs gosses dehors .....justement, ce sont ceux là qu'il faudrait toucher en les impliquant dans la vie sociale, en les sortant de leur trou.
Et puis ce salaire contre implication dans la vie locale, serait fixe 2,3 ou 12 gosses, jusqu'aux 17 ans du dernier Wink .
Comme tu y vas ! Laughing Vois-tu une maman de 12 enfants être obligée de s'impliquer dans la vie sociale ? Où prendrait-elle le temps ? Et comme tu parles de familles nombreuses, ce sont toujours encore les femmes qui portent les enfants et accouchent. Tout le monde ne peut pas et ne veut pas faire comme notre ex-ministre qui ne s'est absentée que quelques jours, au moment de son accouchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Absence scolaire non justifiée   Ven 10 Mai - 17:06

Ce week-end aurait pu être prolongé, du mercredi au dimanche, mais certains établissements scolaires n'ont pas souhaité "faire le pont". Un jour non travaillé doit être récupéré par les élèves par deux demi-journées, le mercredi. Des parents n'ont majoritairement pas adhéré, dans certains établissements, ce qui fait qu'il y avait classe.

Or, il est des parents qui sont passés outre et un certain nombre d'enfants ont néanmoins "fait le pont".

En dehors du fait que ces jeunes ont perdu une journée de travail, ce qui me chagrine est le mauvais exemple donné à ces enfants : en les laissant désobéir au système, au travail, voire en les incitant à ne pas se rendre à leur collège, comment ces jeunes apprendront-ils ce qu'est l'obéissance et le respect ?

Certains parents les ont emmenés en week-end, d'autres les ont laissés faire la grasse matinée !

N'y a-t-il pas un problème ? Trouvez-vous cela normal ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Sam 11 Mai - 9:10

Nelly a écrit:
Ce week-end aurait pu être prolongé, du mercredi au dimanche, mais certains établissements scolaires n'ont pas souhaité "faire le pont". Un jour non travaillé doit être récupéré par les élèves par deux demi-journées, le mercredi. Des parents n'ont majoritairement pas adhéré, dans certains établissements, ce qui fait qu'il y avait classe.

Or, il est des parents qui sont passés outre et un certain nombre d'enfants ont néanmoins "fait le pont".

En dehors du fait que ces jeunes ont perdu une journée de travail, ce qui me chagrine est le mauvais exemple donné à ces enfants : en les laissant désobéir au système, au travail, voire en les incitant à ne pas se rendre à leur collège, comment ces jeunes apprendront-ils ce qu'est l'obéissance et le respect ?

Certains parents les ont emmenés en week-end, d'autres les ont laissés faire la grasse matinée !

N'y a-t-il pas un problème ? Trouvez-vous cela normal ? Suspect

Hum, je n'en sais rien. Ton avis est aussi logique qu'argumenté mais dans cet océan de critiques que je me permets de formuler à l'encontre de l'Education Nationale, ce n'est pas la pire... Trouves-tu normal que ce soit ma fille de 4 ans, en moyenne section de maternelle qui récupère un jour de pont et pas celle de 11 ans en 6ème Question Normal que ma fille en 6ème arrête son année scolaire le ... 26 juin en nous mettant par la même occasion dans une sacrée panade nous qui avons pourtant la chance d'avoir beaucoup de vacances Question Devant ces "approximations" (parmi beaucoup d'autres), je peux comprendre le choix de ces parents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Sam 11 Mai - 17:57

Frank a écrit:
Nelly a écrit:
Ce week-end aurait pu être prolongé, du mercredi au dimanche, mais certains établissements scolaires n'ont pas souhaité "faire le pont". Un jour non travaillé doit être récupéré par les élèves par deux demi-journées, le mercredi. Des parents n'ont majoritairement pas adhéré, dans certains établissements, ce qui fait qu'il y avait classe.

Or, il est des parents qui sont passés outre et un certain nombre d'enfants ont néanmoins "fait le pont".

En dehors du fait que ces jeunes ont perdu une journée de travail, ce qui me chagrine est le mauvais exemple donné à ces enfants : en les laissant désobéir au système, au travail, voire en les incitant à ne pas se rendre à leur collège, comment ces jeunes apprendront-ils ce qu'est l'obéissance et le respect ?

Certains parents les ont emmenés en week-end, d'autres les ont laissés faire la grasse matinée !

N'y a-t-il pas un problème ? Trouvez-vous cela normal ? Suspect
Hum, je n'en sais rien. Ton avis est aussi logique qu'argumenté mais dans cet océan de critiques que je me permets de formuler à l'encontre de l'Education Nationale, ce n'est pas la pire... Trouves-tu normal que ce soit ma fille de 4 ans, en moyenne section de maternelle qui récupère un jour de pont et pas celle de 11 ans en 6ème Question
Non, c'est totalement absurde. La règle devrait être identique pour chacune : on fait le pont, mais on récupère. J'ignore comment les proviseur et enseignants peuvent argumenter différemment. Question

Frank a écrit:
Normal que ma fille en 6ème arrête son année scolaire le ... 26 juin en nous mettant par la même occasion dans une sacrée panade nous qui avons pourtant la chance d'avoir beaucoup de vacances Question
Il s'agit d'un débat qui date... En effet, les professeurs sont sollicités pour des corrections de BAC et il n'y aurait pas d'autre moyen...

Frank a écrit:
Devant ces "approximations" (parmi beaucoup d'autres), je peux comprendre le choix de ces parents...
Même si je comprends parfaitement ta réaction, ce qui me gêne le plus, c'est le mauvais exemple des parents : les enfants comprennent-ils la différence entre l'école buissonnière de leur fait et celui de manquer les cours avec la bénédiction des parents ? Dans ce monde de permissivité, j'ai l'impression qu'on marche sur la tête.

Et cela ne signifie pas que je souscris à ce qui se fait en haut niveau, bien au contraire parce que j'estime qu'il faudrait accorder tous les violons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Mar 14 Mai - 10:57

Nelly a écrit:
Frank a écrit:
Nelly a écrit:
Ce week-end aurait pu être prolongé, du mercredi au dimanche, mais certains établissements scolaires n'ont pas souhaité "faire le pont". Un jour non travaillé doit être récupéré par les élèves par deux demi-journées, le mercredi. Des parents n'ont majoritairement pas adhéré, dans certains établissements, ce qui fait qu'il y avait classe.

Or, il est des parents qui sont passés outre et un certain nombre d'enfants ont néanmoins "fait le pont".

En dehors du fait que ces jeunes ont perdu une journée de travail, ce qui me chagrine est le mauvais exemple donné à ces enfants : en les laissant désobéir au système, au travail, voire en les incitant à ne pas se rendre à leur collège, comment ces jeunes apprendront-ils ce qu'est l'obéissance et le respect ?

Certains parents les ont emmenés en week-end, d'autres les ont laissés faire la grasse matinée !

N'y a-t-il pas un problème ? Trouvez-vous cela normal ? Suspect
Hum, je n'en sais rien. Ton avis est aussi logique qu'argumenté mais dans cet océan de critiques que je me permets de formuler à l'encontre de l'Education Nationale, ce n'est pas la pire... Trouves-tu normal que ce soit ma fille de 4 ans, en moyenne section de maternelle qui récupère un jour de pont et pas celle de 11 ans en 6ème Question
Non, c'est totalement absurde. La règle devrait être identique pour chacune : on fait le pont, mais on récupère. J'ignore comment les proviseur et enseignants peuvent argumenter différemment. Question

Frank a écrit:
Normal que ma fille en 6ème arrête son année scolaire le ... 26 juin en nous mettant par la même occasion dans une sacrée panade nous qui avons pourtant la chance d'avoir beaucoup de vacances Question
Il s'agit d'un débat qui date... En effet, les professeurs sont sollicités pour des corrections de BAC et il n'y aurait pas d'autre moyen...

Frank a écrit:
Devant ces "approximations" (parmi beaucoup d'autres), je peux comprendre le choix de ces parents...
Même si je comprends parfaitement ta réaction, ce qui me gêne le plus, c'est le mauvais exemple des parents : les enfants comprennent-ils la différence entre l'école buissonnière de leur fait et celui de manquer les cours avec la bénédiction des parents ? Dans ce monde de permissivité, j'ai l'impression qu'on marche sur la tête.

Et cela ne signifie pas que je souscris à ce qui se fait en haut niveau, bien au contraire parce que j'estime qu'il faudrait accorder tous les violons...


effectivement, il n'y a plus de respect des institutions!
mais a qui la faute?
ils font tellement du n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Mar 14 Mai - 11:36

marie-josé a écrit:
effectivement, il n'y a plus de respect des institutions!
mais a qui la faute?
Crois-tu que les institutions étaient mieux auparavant ? Pas moi. Nous nous posions simplement moins de questions quant aux respect des mesures annoncées.

marie-josé a écrit:
ils font tellement du n'importe quoi.
Il ne faut pas généraliser non plus. Là, aucune consigne générale n'avait été donnée et chaque établissement scolaire a fait ce qu'il jugeait bon, d'où ce désordre.

Mais la question était : est-il normal que les parents ne suivent pas les instructions de l'établissement ? N'est-ce pas justement un mauvais exemple donné aux enfants ? Même s'il y avait parfois un côté absurde, était-il acceptable que les parents (ou les enfants) décident de s'abstenir d'école alors que les enfants auraient dû y être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Mar 14 Mai - 11:49

Nelly a écrit:
marie-josé a écrit:
effectivement, il n'y a plus de respect des institutions!
mais a qui la faute?
Crois-tu que les institutions étaient mieux auparavant ? Pas moi. Nous nous posions simplement moins de questions quant aux respect des mesures annoncées.

marie-josé a écrit:
ils font tellement du n'importe quoi.
Il ne faut pas généraliser non plus. Là, aucune consigne générale n'avait été donnée et chaque établissement scolaire a fait ce qu'il jugeait bon, d'où ce désordre.

Mais la question était : est-il normal que les parents ne suivent pas les instructions de l'établissement ? N'est-ce pas justement un mauvais exemple donné aux enfants ? Même s'il y avait parfois un côté absurde, était-il acceptable que les parents (ou les enfants) décident de s'abstenir d'école alors que les enfants auraient dû y être ?

Tu vois, l'année dernière , Nathalie avait réservé un voyage a Lanzarote,pour eux trois, seulement , une collegue, avait son mari accidenté et qui devait être opéré le 6 eme jour des vacance?
ceci c'est donc décidé a la toute dernière minute.
Pour tout de même avoir les 8 jours de vacance, elle devait partie deux jours avant la date des vacances.
elle a fait la demande à l'école et au minitère de l'éducation, et ceci lui fut refusé.

pourtant, au vacances de Noël, un autre éleve de la classe de Louka avait lui aussi fait cette demande , car son père patron d'un boîte importante ne savait partir a un autre moment, et ceci fut accordé?

Ma Fille a donc prit sur elle et a quitte les deux jours plutôt vers L'île!

au retour elle reçu bien entendu les semonces ,mais quand elle a rappelé l'incident de Noël, elle ne reçu aucune réponse mais aussi plus de semonces....comme quoi que souvent ,il faut montrer ses dents. Je précise qu'elle respecte toujours les dates de vacances et les directions des écoles de Louka.
Ceci était exeptionnel, mais montrait à nouveau que l'argent avait toujours l'avantage sur la logique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Mar 14 Mai - 12:00

marie-josé a écrit:
Je précise qu'elle respecte toujours les dates de vacances et les direction des écoles de Louka.
Ceci était exeptionnel, mais montrait a nouveau que l'argent avait toujours l'avantage sur la logique!
L'argent où les relations ne doivent pas avoir d'incidence sur ce genre d'histoire. C'est tout à fait anormal.

La situation dont tu parles était exceptionnelle, mais, à mon avis, il faut éviter autat que possible. D'une manière générale, les enfants sont gâtés et ont ce qu'ils veulent quand ils veulent, ou presque... Ils n'ont plus guère de respect des règles et se permettent souvent d'en faire abstraction sans raison.

Or, dans la situation évoquée ci-dessus, certains enfants ne sont parfois pas allés en classe tout simplement parce qu'ils ont fait la grasse matinée. Pour d'autres, ça arrangeait les parents, mais il y en avait qui ont été en classe, même si ça ne les arrangeaient pas. J'ai entendu parler d'un papa de 4 enfants. L'un allait en maternelle, l'autre au primaire, le troisième au collège et le quatrième au lycée. Seul l'enfant allant au collège avait cours. De ce fait, tout le monde est resté à la maison. Si l'enfant scolarisé ce jour-là n'avait pas eu cours, toute le famille serait allée passer quelques jours chez la grand-mère...

Ce genre d'exemple se fait de plus en plus rare et pourtant, les enfants en ont besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Mar 14 Mai - 12:09

Nelly a écrit:
marie-josé a écrit:
Je précise qu'elle respecte toujours les dates de vacances et les direction des écoles de Louka.
Ceci était exeptionnel, mais montrait a nouveau que l'argent avait toujours l'avantage sur la logique!
L'argent où les relations ne doivent pas avoir d'incidence sur ce genre d'histoire. C'est tout à fait anormal.

La situation dont tu parles était exceptionnelle, mais, à mon avis, il faut éviter autat que possible. D'une manière générale, les enfants sont gâtés et ont ce qu'ils veulent quand ils veulent, ou presque... Ils n'ont plus guère de respect des règles et se permettent souvent d'en faire abstraction sans raison.

Or, dans la situation évoquée ci-dessus, certains enfants ne sont parfois pas allés en classe tout simplement parce qu'ils ont fait la grasse matinée. Pour d'autres, ça arrangeait les parents, mais il y en avait qui ont été en classe, même si ça ne les arrangeaient pas. J'ai entendu parler d'un papa de 4 enfants. L'un allait en maternelle, l'autre au primaire, le troisième au collège et le quatrième au lycée. Seul l'enfant allant au collège avait cours. De ce fait, tout le monde est resté à la maison. Si l'enfant scolarisé ce jour-là n'avait pas eu cours, toute le famille serait allée passer quelques jours chez la grand-mère...

Ce genre d'exemple se fait de plus en plus rare et pourtant, les enfants en ont besoin.

les enfants ont surtout besoin de logique et non de deux mesures pour la même cause.

d'accord avec toi pour certains parents et enfants, mais heureusement ,ils ne sont pas tous comme cela, au contraire.
Moi je cotoyes des étudiants qui doivent travailler pour payer leurs etudes, et malgré la difficulté de parfois rentrer du boulot à 6 h du mat, ils sont présents à l'unif, ils se démerdent pour faire les deux.
alors ,oui, j'admire ces jeunes et bien d'autres qui font tout ce qu'il faut pour tout faire correctement.
Ne soyons pas trop négatifs pour nos jeunes, ils n'ont pas facile dans ce monde de fous actuel/
comme tu dis, NE GENERALISONS PAS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Mar 14 Mai - 17:34

marie-josé a écrit:
les enfants ont surtout besoin de logique et non de deux mesures pour la même cause.
Les enfants ont besoin de cohérence. Ils ne peuvent pas adhérer à "Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais". Il faut que les parents montrent l'exemple, sinon plus aucun repère n'est valable.

marie-josé a écrit:
d'accord avec toi pour certains parents et enfants, mais heureusement ,ils ne sont pas tous comme cela, au contraire.
Moi je cotoyes des étudiants qui doivent travailler pour payer leurs etudes, et malgré la difficulté de parfois rentrer du boulot à 6 h du mat, ils sont présents à l'unif, ils se démerdent pour faire les deux.
alors ,oui, j'admire ces jeunes et bien d'autres qui font tout ce qu'il faut pour tout faire correctement.
Tu as raison, j'admire également ces jeunes qui font deux choses en même temps. Quand ils réussissent à mener les deux combats de front, études et travail, c'est qu'ils ont une sacrée volonté et que ce sont des battants. Ils en garderont les bénéfices toute leur vie.

marie-josé a écrit:
Ne soyons pas trop négatifs pour nos jeunes, ils n'ont pas facile dans ce monde de fous actuel/
comme tu dis, NE GENERALISONS PAS
Il ne faut certes pas généraliser, mais nous savons que les parents ne savent pas toujours le tort qu'ils font à leurs enfants en ne respectant pas certaines règles. D'autres sont également concernées : jeter des papiers n'importe où, fumer, etc. Certes, tous les enfants ne suivront pas, heureusement, mais le risque est amplifié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Difficile d'éduquer!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» L`Apocalypse de Jean est un texte difficile a décoder!
» établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent
» Classe européenne ? Carte scolaire ? Est-ce difficile ?
» premier trimestre difficile mais ça se calme
» Un choix difficile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Actualité & Politique-
Sauter vers: