philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Difficile d'éduquer!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Mer 13 Aoû - 17:13

Voilà, je vous ai déménagées en douceur pour faire le regroupement...

Est-ce que ça vous va comme ça ? Very Happy

_________________
Admin
Pour vous servir ou pour vous détruire, selon la cohérence de votre choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 14 Aoû - 8:29

L'enseignant qui a giflé un élève dans un moment de colère a été condamné à une amende de 500 €. Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-jo 17
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 14 Aoû - 10:41

l'enseignant a reçu une formation pédagogique!......;il est là pour donner a nos enfants l'exemple!.......il est censé savoir ce qu'il entame comme carrière et doit pouvoir faire face aux multiples problèmes qu'il pourrait rencontrer!!!!
MAIS!..........................il est tout de même un être humain , avec ses qualités et ses défauts!....alors quand il se trouve pendant les trois quarts de l'année confronté a des jeunes , révoltés , qui n'ont qu'une idée, bouffer de l'insti!!!!!
je peux concevoir, que l'on puisse perdre son sang froid!...........................ce n'est pas toujours facile et en plus, ils n'ont pas souvent le soutien des parents!!!!

je n'accepterais pas que mon enfant soit giflé a l'école, mais je me renseignerais avant tout du pourquoi de la chose!!!!........et seulement alors je proférerais un jugement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clementine
***
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 14 Aoû - 15:27

Nelly a écrit:
L'enseignant qui a giflé un élève dans un moment de colère a été condamné à une amende de 500 €. Qu'en pensez-vous ?

qu'il s'en tire plutôt bien vu les droits de l'homme Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 14 Aoû - 15:58

Marie-jo 17 a écrit:
l'enseignant a reçu une formation pédagogique!......;
Pas sûr. Il devrait l'avoir parce qu'il est impensable d'enseigner à des enfants sans avoir reçu ce genre de formation. Pourtant, je sais qu'il y a quelques années encore, cette formation n'était pas dispensée. L'enseignant en question n'étant plus tout jeune, on peut supposer qu'il n'en a donc pas bénéficié.

Marie-jo 17 a écrit:
il est là pour donner a nos enfants l'exemple!.......il est censé savoir ce qu'il entame comme carrière et doit pouvoir faire face aux multiples problèmes qu'il pourrait rencontrer!!!!
Les enfants suivent-il l'exemple des enseignants, à ton avis ? Certainement pas !

Marie-jo 17 a écrit:
MAIS!..........................il est tout de même un être humain , avec ses qualités et ses défauts!....alors quand il se trouve pendant les trois quarts de l'année confronté a des jeunes , révoltés , qui n'ont qu'une idée, bouffer de l'insti!!!!!
je peux concevoir, que l'on puisse perdre son sang froid!...........................ce n'est pas toujours facile et en plus, ils n'ont pas souvent le soutien des parents!!!!
Quand on pense que cet enseignant a fait toute une carrière sans avoir de problèmes, je pense qu'on peut quand même se poser la question de savoir ce qui lui a fait perdre ses nerfs. Les jeunes ont dû largement évoluer entre le moment où il a débuté sa carrière et actuellement !

Marie-jo 17 a écrit:
je n'accepterais pas que mon enfant soit giflé a l'école, mais je me renseignerais avant tout du pourquoi de la chose!!!!........et seulement alors je proférerais un jugement
Si ce jeune est un énergumène provocateur et dont la provocation est prouvée puisque tous les autres enfants étaient témoins de la scène, je comprendrais la réaction de l'enseignant, même s'agissant de mon fils : une gifle n'a jamais tué personne, même si elle n'est pas souhaitable.

Pour moi, l'affaire n'aurait jamais dû sortir du lycée où elle a eu lieu. Les parents auraient dû se contenter d'aller voir le proviseur pour demander des explications et, dans les circonstances connues, donner une punition supplémentaire à leur fils pour qu'il ne s'avise plus de recommencer.

Le fait-même que l'enseignant soit condamné lui retire toute crédibilité auprès de ses élèves. Il doit reprendre ses cours en septembre : qui va le respecter ? Les jeunes peuvent se permettre de l'insulter, dorénavant ? L'enseignant n'aura plus qu'à se taire. Shocked Crying or Very sad Quel bienfait pour toute sa classe ?

Pour moi, il s'agit de l'exemple flagrant de parents qui ne prennent pas leurs responsabilités. Ils n'ont pas su inculquer un minimum de respect à leur fils, tiendront pour responsable l'Education Nationale s'il ne réussit pas ses examens tout en criant au scandale parce qu'il ne faut surtout pas toucher un cheveu de leur gamin.

Autant je suis contre les sévices corporels excessifs, autant je suis outrée devant le mauvais exemple donné à l'extérieur. Quelle possibilité ont encore les enseignants de se faire respecter ? N'oublions pas que les jeunes sont de plus en plus précoces, de plus en plus forts, de plus en plus soutenus par les parents et de plus en plus virulents. La plupart, ce jeune en est l'exemple, n'a plus d'interdits chez lui. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 14 Aoû - 16:02

clementine a écrit:
Nelly a écrit:
L'enseignant qui a giflé un élève dans un moment de colère a été condamné à une amende de 500 €. Qu'en pensez-vous ?
qu'il s'en tire plutôt bien vu les droits de l'homme Laughing
L'enseignant n'est-il pas un être humain ?

Tu te vois aller travailler quotidiennement la peur au ventre parce que les jeunes te manquent de respect ? L'enseignant est en arrêt de travail pour dépression depuis cette histoire. Il devrait reprendre son travail à la rentrée. Quel doit être son état d'esprit ? Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clementine
***
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 14 Aoû - 16:07

Nelly a écrit:
clementine a écrit:
Nelly a écrit:
L'enseignant qui a giflé un élève dans un moment de colère a été condamné à une amende de 500 €. Qu'en pensez-vous ?
qu'il s'en tire plutôt bien vu les droits de l'homme Laughing
L'enseignant n'est-il pas un être humain ?

Tu te vois aller travailler quotidiennement la peur au ventre parce que les jeunes te manquent de respect ? L'enseignant est en arrêt de travail pour dépression depuis cette histoire. Il devrait reprendre son travail à la rentrée. Quel doit être son état d'esprit ? Sad

ma réponse était ironique Nelly, je viens de lire ton message précédent, je n'ai pas grand chose à rajouter, je partage ton point du vue. Je pense même que être enseignant à l'heure actuelle a dépassé le stade de la vocation, être enseignant de nos jours relève d'un vrai exploit parce que certains ados perturbateurs, provocateurs et j'en passe... faut avoir envie de se les farcir.

Dans l'histoire, les premiers à blâmer sont les parents!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 14 Aoû - 16:36

Clémentine a écrit :
Citation :
Dans l'histoire, les premiers à blâmer sont les parents!

Moi je dirais, les premiers responsables sont Les parents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clementine
***
avatar


MessageSujet: Le sentiment de culpabilité, le bon dosage   Jeu 11 Sep - 14:45

Je cite:

[...] En réalité aucune éducation ne peut se passer du fait de culpabiliser. Qu’elle soit ou non religieuse, toute éducation conduit à différencier ce qui est autorisé de ce qui ne l’est pas. On ne peut concevoir une vie en société sans ce sentiment de culpabilité.

– Mais comment le doser ?

– Parfois, il y en a trop, cela devient paralysant, et fabrique des névrosés. De même que Winnicott prônait une mère
« suffisamment bonne », je dirais qu’il faut « suffisamment de culpabilité » pour se construire, aimer, et vivre en société. Suffisamment, mais pas trop.

– Aujourd’hui, le malaise vient souvent du fait de ne pas « se sentir à la hauteur », comme femme, comme homme…

– Il y a actuellement des mythes sociaux culpabilisants, bien plus que ne l’étaient les idéaux d’une éducation judéo-chrétienne. Piégées par la mode de l’éternelle jeunesse et le prix accordé à la beauté physique, beaucoup de femmes ont l’impression qu’elles ne répondent pas aux exigences liées au mythe contemporain.
Quant aux hommes, tout le monde semble d’accord pour trouver normal qu’ils partagent les tâches ménagères et s’occupent des enfants. Dans la réalité, peu y parviennent. D’où leur sentiment de ne pas être à la hauteur. Sans compter la norme selon laquelle ils doivent à tout prix satisfaire la femme sexuellement.


Robert Neuburger (psychiatre)


Le sentiment de culpabilité nous empêche t il de vivre bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 11 Sep - 18:13

Avant tout, il me semble qu'il faut qu'il y aie "sens des responsabilités". Que penser d'une éducation qui s'étayerait sur la culpabilité pour y parvenir ? No
Le sentiment de culpabilité vient du sentiment justifié ou non d'avoir commis une faute, d'avoir failli à un devoir.
Il est effectivement inhérent à la formation de notre morale, de la conception que nous nous faisons de notre rôle social et surtout de l'idée que nous nous faisons de la société idéale.
Sans éducation à l'empathie, l'être humain ne s'en embarrasse guère. Qu'on vienne à les persuader qu'une partie désignée de leurs semblables est inférieure ou irresponsable (racisme, sexisme) et le sentiment de culpabilité la concernant pourra disparaître .
L'extrême inverse qui constitue à endosser la culpabilité de ce qui n'a jamais rien eu à voir avec notre responsabilité, existe aussi. No ça donne de la repentance à tour de bras, très à la mode . On ferait mieux de s'occuper d'aujourd'hui et de préparer demain!
Enfin, une des choses difficiles mais indispensable à apprendre pour devenir un homme à part entière : Reconnaître ses erreurs personnelles, demander pardon à qui de droit Rolling Eyes .
Tout un programme mais souverain contre cette empoisonneuse de culpabilité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-jo 17
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 11 Sep - 18:36

le culpabilité est un sentiment, elle consiste a être en désaccord avec les règles imposées , ou avec soi même!
dans une situation, on a le choix
être fidèle a soi ou a déroger a ses principes ou a ceux de la société.
on peut ressentir une culpabilité envers les autres , selon les décisions que l'on prend
ex; faire une chose qui pourrait blessé un amis, mais qui protège notre intimité(comme dire : non, ce soir nous ne sommes pas a la maison!)
ou décevoir un parent
ex:ne pas obtenir de bons chiffres a l'école
mais le fait de dire "je me sens coupable" ne donne t-il pas l'espoir d'être moins responsable ?
cet aveu de culpabilité est une manière aussi de diminuer les conséquences de notre geste!
cette culpabilité là, est pernicieuse, elle est un subterfuge pour éviter de s'assumer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clementine
***
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Jeu 11 Sep - 22:25

Le sentiment de culpabilité nous empêche certainement d'avoir l'esprit léger pourtant grâce à lui nous cherchons à "mieux agir" envers les autres, envers nous mêmes, c'est dans cela qu'il est utile à notre construction.

Mais de "mieux agir" par rapport à quoi? Le bien? Le mal? Les questions liées au sentiment de culpabilité ne viendraient elles pas principalement de la Bible qui nous indique que chacun de nous est un pécheur, du coup tous ceux qui lisent ce livre sentent leur culpabilité planer au dessus des "mauvaises choses (?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Dim 14 Sep - 8:14

Je persiste à prétendre que le sentiment de culpabilité est un poison dont il faut se débarrasser en agissant à sa cause.
Alors bien-sûr il n'est pas toujours possible de réparer ce qui nous pèse, parfois on se trouve de la culpabilité dans des évènements irréversibles et purement accidentels (penser à ça dès qu'on prend le volant avec d'autres par exemple.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-jo 17
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Lun 15 Sep - 18:03

il est vrai que ressentir de la culpabilité, n'est pas un sentiment facile a gérer, ..;pourtant certains n'en sont pas trop dérangés vu leur attitudes répétitives a créer des évènements qui pourraient amener a en avoir,
sans pourtant en éprouver.
on peut également se retrouver dans la position d'un coupable,sans vraiment l'avoir provoqué:ex: comme le dit si bien Stip - un accident de voiture dans lequel un amis perd la vie!
même en étant dans son droit, je pense que cette culpabilité nous poursuivra très longtemps.
maintenant on peut aussi se trouver dans une situation de culpabilité , provoquée par des propos mensongers d'un tiers!
sans vraiment que ceci soit exact, vous vous retrouvez dans une situation de coupable, .difficile sans preuves a l'appui de s'en disculper!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Lun 22 Sep - 15:13

stip a écrit:
Je persiste à prétendre que le sentiment de culpabilité est un poison dont il faut se débarrasser en agissant à sa cause.
Comme tu y vas ! Je suis plutôt d'avis qu'il faut ressentir un minimum de sentiment de culpabilité pour ne pas vivre en égoïste ! Certes, il y a une question de dosage et il faut éviter de sombrer, mais vivre sa vie sans se préoccuper des dégâts collatéraux me paraît énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Lun 22 Sep - 15:30

Nelly a écrit:
Comme tu y vas ! Je suis plutôt d'avis qu'il faut ressentir un minimum de sentiment de culpabilité pour ne pas vivre en égoïste ! Certes, il y a une question de dosage et il faut éviter de sombrer, mais vivre sa vie sans se préoccuper des dégâts collatéraux me paraît énorme.
Qui n"a pas un sentiment de culpabilité est imperméable à d'autres sentiments comme la compassion, l'amitié...etc...Bien sur il s'agit de ne pas non plus sombrer et se sentir coupable de tout..Ce serait invivable de ne vivre que de regrets de n'avoir pas fait, pas donner.
Je crois que chacun a un jour été coupable, plus ou moins gravement..de ne pas avoir fait plus....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Lun 22 Sep - 15:37

anémone a écrit:
Je crois que chacun a un jour été coupable, plus ou moins gravement..de ne pas avoir fait plus....
Tu as raison et c'est ce sentiment de culpabilité qu'il faudrait réussir à occulter : quand on a fait le maximum et ce qu'il nous semblait possible ou, tout simplement, quand on a agi normalement sans savoir qu'il y aurait des répercussions, on ne devrait pas ressentir de culpabilité.

Je trouve qu'on pourrait le comparer au mensonge : pour moi, un mensonge ne peut être considéré comme tel que quand on sait que ce qu'on dit est faux. Une erreur ne peut pas être considérée comme un mensonge !

Pour en revenir à la culpabilité, quel parent n'a jamais éprouvé ce sentiment par rapport à l'éducation donnée à ses enfants ? Nous ne sommes pas parfaits et faisons ce qui nous semble juste par rapport à eux, pourtant, nous ne sommes que des humains, avec nos erreurs, nos bons sentiments et... la culpabilité qui vient nous titiller quand elle n'a pas lieu d'être !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Lun 22 Sep - 15:48

Nelly a écrit:
Pour en revenir à la culpabilité, quel parent n'a jamais éprouvé ce sentiment par rapport à l'éducation donnée à ses enfants ? Nous ne sommes pas parfaits et faisons ce qui nous semble juste par rapport à eux, pourtant, nous ne sommes que des humains, avec nos erreurs, nos bons sentiments et... la culpabilité qui vient nous titiller quand elle n'a pas lieu d'être !
Et inversement vis à vis des parents...quand ils ne sont plus là, tu ressens déjà un grand vide et ce sentiment de manque en fait jaillir un autre celui de ne pas avoir fait plus pour eux, alors qu'ils ont tant donné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Ven 26 Sep - 14:40

Enseigner, un métier difficile…


Dans cette petite école de la brousse africaine, plus d’une cinquantaine d’enfants étaient entassés à trois devant de petites tables. Mais, aux fenêtres basses de la baraque en bois, couverte de tôle ondulée, une trentaine d’enfants aux frimousses souriantes étaient collés et suivaient les tables de multiplication au tableau noir.

De temps à autre, le maître venait vers eux, expliquait, questionnait, souriait et allait de fenêtre à fenêtre, sans oublier la classe silencieuse et attentive dans son dos.

Apprendre ! Savoir lire ! Savoir déchiffrer un mot ! Entrer dans le monde mystérieux de l’écriture…


Chez nous, l’école est si présente, si entrée dans les mœurs que nombreux sont ceux qui oublient la chance de pouvoir aller à l’école avec les professeurs et les maîtres ; car, instituteur ou professeur des écoles, on l’appelle « le maître ». Homme de savoir, il ne partage ce titre qu’avec les notaires, les artistes et les avocats. Avec lui, l’univers devient un livre merveilleusement ouvert, avec lui, le temps renaît quand il inscrit solennellement au tableau la date d’un jour qui, peut-être ne commencerait pas sans cette inscription créatrice.

Hier, il n’était que le maître. Aujourd’hui, l’école devient le lieu de toutes les attentes, et la caisse de résonance de toute la société. Elle est le miroir des fractures sociales et, de même que les vagues de l’océan frappent contre les digues, de même tous les maux sociaux s’introduisent à l’école : chômage, désintégration des familles, violence, racket, éclatement de pans entiers de la société, toxicomanie… le maître devient alors conseiller, médiateur, assistante sociale, juge de paix, confident, animateur, arbitre… et bien d’autres choses encore.

Dans la palette de ces multiples fonctions, on voudrait rendre l’école responsable de tous les maux. Parents et société se tournent alors vers l’école pour l’accuse de tous les malheurs, en oubliant le dévouement, la passion et le discret travail des enseignants qui, jour après jour, peinent pour le surgissement des enfants. Ils oublient qu’il leur faut une patience sans égale et une autorité audacieuse pour ne jamais renoncer à indiquer les chemins qui mènent au savoir et à la vie. Lorsque l’autorité des parents est dépassée, c’est vers le maître qu’ils se tournent pour demander conseil souvent, et parfois même l’accuser et libérer sur lui leur malheur.

Critiquer, dénigrer les enseignants, déstabilise non seulement ceux qui servent l’école, mais aussi ceux qui lui confient leurs enfants – et ébranle les enfants eux-mêmes. Car l’autorité est solidaire et toutes les autorités se tiennent. Les parents qui prennent position avec les enseignants contre les enseignants ont besoin de toute la communauté éducative pour l’aventure difficile de l’éducation.

Il n’est de métier plus privilégié que celui de l’enseignant qui éveille un être humain à ses trésors, à son futur, et lui transmet le savoir. Une société qui n’honore plus ses maîtres est une société en péril.

René Xavier Naegert
Dit le Pope


Que pensez-vous de ce texte, peut-être un peu idéaliste. Il est paru récemment dans l'Ami Hebdo? Est-il d'un autre temps ou peut-on encore s'y référer aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rime
*****
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Ven 26 Sep - 16:38

[quote="Nelly"]
Enseigner, un métier difficile…

Voilà entre autre ce qui m'a amené sur ce site, merçi Nelly et aussi merçi Charly ( à qui je vais évidemment poser plein de questions!)
Pour en venir à ton texte Nelly sur l'éducation. C'est de l'idéalisme n'en doutons pas mais ses fondements sont la vérité première de l'éducation. J'ai toujours estimé instituteurs et professeurs car plus que l'éducation qu'ils peuvent apporter par la transmission de leur savoir , ils sont aussi les garants d'une société qu'ils veulent équilibrée, juste. Ils sont et demeurent plus que jamais les pères et mères " extérieurs " de milliers d'enfants. La garantie en quelque sorte que si le millieu familial n'est pas favorable , l'enfant trouvera chez son "maître" ou sa maîtresse" quelque réconfort.
J'ai de l'admiration pour ces gens là, cette marge discrète de la société qui fait tant pour nous. C'est un texte idéaliste certes Nelly mais je crois sincèrement qu'ils sont tous peu ou prou l'idéal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Ven 26 Sep - 17:06

Rime a écrit:
Nelly a écrit:
Enseigner, un métier difficile…

Pour en venir à ton texte Nelly sur l'éducation. C'est de l'idéalisme n'en doutons pas mais ses fondements sont la vérité première de l'éducation. J'ai toujours estimé instituteurs et professeurs car plus que l'éducation qu'ils peuvent apporter par la transmission de leur savoir , ils sont aussi les garants d'une société qu'ils veulent équilibrée, juste. Ils sont et demeurent plus que jamais les pères et mères " extérieurs " de milliers d'enfants. La garantie en quelque sorte que si le millieu familial n'est pas favorable , l'enfant trouvera chez son "maître" ou sa maîtresse" quelque réconfort.
Il me semble que ce métier est souvent bafoué, en particulier par les parents et, par extension, leurs enfants. Je crois que, de nos jours, bon nombre d'enseignants ne peuvent plus exercer sereinement leur métier. Les parents n'ont plus assez de temps pour s'occuper de leurs enfants alors, ils s'attendent à ce que les enseignants prennent le relais. Non seulement, ce n'est pas leur vocation, mais il n'en ont pas les pouvoirs. En effet, dès qu'un enseignant se permet de sermonner un peu fortement un élève, certains parents font une levée de boucliers et donnent systématique raison à leur rejeton. Il n'en était pas de même, quand j'étais jeune. Nous devions le respect à nos enseignants et il n'y avait aucune discussion à ce sujet. Ca ne doit certainement pas empêcher les parents de se renseigner s'ils pensent devoir le faire, mais en toute sérénité et sans parti-pris.

Rime a écrit:
J'ai de l'admiration pour ces gens là, cette marge discrète de la société qui fait tant pour nous. C'est un texte idéaliste certes Nelly mais je crois sincèrement qu'ils sont tous peu ou prou l'idéal.
Je crois que le métier devient de plus en plus difficile pour ceux qui veulent réellement s'investir.

J'ai également voulu souligner le fait que nous trouvions cet enseignement tellement normal alors que, dans certains pays, il s'agit encore d'un luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rime
*****
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Sam 27 Sep - 6:35

Nelly a écrit:
[Il me semble que ce métier est souvent bafoué, en particulier par les parents et, par extension, leurs enfants. Je crois que, de nos jours, bon nombre d'enseignants ne peuvent plus exercer sereinement leur métier. Les parents n'ont plus assez de temps pour s'occuper de leurs enfants alors, ils s'attendent à ce que les enseignants prennent le relais. Non seulement, ce n'est pas leur vocation, mais il n'en ont pas les pouvoirs. En effet, dès qu'un enseignant se permet de sermonner un peu fortement un élève, certains parents font une levée de boucliers et donnent systématique raison à leur rejeton. Il n'en était pas de même, quand j'étais jeune. Nous devions le respect à nos enseignants et il n'y avait aucune discussion à ce sujet. Ca ne doit certainement pas empêcher les parents de se renseigner s'ils pensent devoir le faire, mais en toute sérénité et sans parti-pris.

Certes Nelly, tu as parfaitement raison de penseR ainsi mais il faut, à décharge, y adjoindre tous les parametres...L'école, et par là même l'éducation est une chose qui bouge en même temps que la société qui l'entoure. Elle a besoin de s'adapter comme la société elle même doit aussi tenir compte de multiples facteurs. Prends l'exemple de la population.Non seulement cette dernière subit un profond changement avec le flux de l'immigration mais aussi avec celui du travail. Telle région est surpeuplée pour des raisons d'emploi, telle autre est désertifiée. Crois tu que l'éducation évolue au même rytme en campagne qu'en ville ? Certes les programmes restent identiques mais il est surement plus facile d'enseigner à 20 qu'à 40 élèves... Quand au respect que les parents ont pour le corps enseignant, là aussi c'est discutable.
La société dans son ensemble est en constante mutation et certains principes anciens que l'on croyait immuables ont vacillés sur leur base. Il faut éduquer moderne, il faut se bouger, répondre toujours présent à des nouvelles idées...
Exemple: Avant, il n'existait pas ou peu de réunions de parents d'élèves ( qui sont parfois désertes mais c'est un autre pendant du problème). Pourquoi selon toi ? Parce que l'autorité de l'école était indiscutable, sacralisée en somme...
J'ia vu dans certaines rèunions des parents défendre bec et ongles leur rejeton car on voulait, sacrilège, le faire redoubler !
Beaucoup de gens ne comprennent plus rien à l'école en fait parce que la société qui les entoure fait tout pour celà. Il faut que les générations futures puissent Travailler,Gagner leur vie convenablement et pour celà, il faut des diplômes. Et pas dans 15 ans! le plus rapidement possible afin que l'on soit tranquille mentalement, débarassé de ce souci !
Tout celà est extrémement complexe non ? Wink

J'ai également voulu souligner le fait que nous trouvions cet enseignement tellement normal alors que, dans certains pays, il s'agit encore d'un luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Sam 27 Sep - 12:49

Rime a écrit:
Nelly a écrit:
[Il me semble que ce métier est souvent bafoué, en particulier par les parents et, par extension, leurs enfants. Je crois que, de nos jours, bon nombre d'enseignants ne peuvent plus exercer sereinement leur métier. Les parents n'ont plus assez de temps pour s'occuper de leurs enfants alors, ils s'attendent à ce que les enseignants prennent le relais. Non seulement, ce n'est pas leur vocation, mais il n'en ont pas les pouvoirs. En effet, dès qu'un enseignant se permet de sermonner un peu fortement un élève, certains parents font une levée de boucliers et donnent systématique raison à leur rejeton. Il n'en était pas de même, quand j'étais jeune. Nous devions le respect à nos enseignants et il n'y avait aucune discussion à ce sujet. Ca ne doit certainement pas empêcher les parents de se renseigner s'ils pensent devoir le faire, mais en toute sérénité et sans parti-pris.
Certes Nelly, tu as parfaitement raison de penseR ainsi mais il faut, à décharge, y adjoindre tous les parametres...L'école, et par là même l'éducation est une chose qui bouge en même temps que la société qui l'entoure. Elle a besoin de s'adapter comme la société elle même doit aussi tenir compte de multiples facteurs. Prends l'exemple de la population.Non seulement cette dernière subit un profond changement avec le flux de l'immigration mais aussi avec celui du travail. Telle région est surpeuplée pour des raisons d'emploi, telle autre est désertifiée. Crois tu que l'éducation évolue au même rytme en campagne qu'en ville ?
Je crois que ta dernière phrase mériterait un débat à elle toute seule. Je ne m'étais jamais posé la question de savoir si l'éducation pouvait être différente dans un milieu urbain que plus rural, sauf dans les zones sensibles. Oui, le flux migratoire change la donne mais, je crois que, même dans un milieu, on va dire semi-rural, on rencontre des difficultés.

Rime a écrit:
Certes les programmes restent identiques mais il est surement plus facile d'enseigner à 20 qu'à 40 élèves...
Vois-tu, tout en étant totalement d'accord avec toi, je ne peux pas m'empêcher de me souvenir qu'à mon entrée au CM1, dans mon village, nous étions une quarantaine d'élèves dans la même salle, la même enseignante, mais 5 sections différentes. Et nous n'étions pas les plus mauvaises en arrivant dans le secondaire, loin de là. Oui, le monde a évolué, mais est-ce toujours dans le bon sens ? Sans revenir en arrière avec de tels procédés, pourquoi ne réussit-on pas à enseigner correctement à une trentaine d'élèves dans la même classe ? Parce que leur éducation de base ne le permet pas, par manque de respect envers l'enseignant, parce que chacun n'a plus que des droits, mais aucun devoir et j'en passe. On retrouve la même chose par la suite, dans le parcours professionnel ! Crying or Very sad

Je vais répondre à part pour la suite, sinon on va s'embrouiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Sam 27 Sep - 12:59

Nelly a écrit:

Certes les programmes restent identiques mais il est surement plus facile d'enseigner à 20 qu'à 40 élèves...
Vois-tu, tout en étant totalement d'accord avec toi, je ne peux pas m'empêcher de me souvenir qu'à mon entrée au CM1, dans mon village, nous étions une quarantaine d'élèves dans la même salle, la même enseignante, mais 5 sections différentes. Et nous n'étions pas les plus mauvaises en arrivant dans le secondaire, loin de là. Oui, le monde a évolué, mais est-ce toujours dans le bon sens ? Sans revenir en arrière avec de tels procédés, pourquoi ne réussit-on pas à enseigner correctement à une trentaine d'élèves dans la même classe ? Parce que leur éducation de base ne le permet pas, par manque de respect envers l'enseignant, parce que chacun n'a plus que des droits, mais aucun devoir et j'en passe. On retrouve la même chose par la suite, dans le parcours professionnel ! Crying or Very sad

[/quote]
A mon avis, il y a une éducation des parents à revoir..déjà ne pas prendre les enseignants pour les premiers éducateurs..et assumer son rôle de parents à part entière...
Petite histoire que j'ai eu..le " bonheur " d'entendre : des enfants jouaient depuis la sortie de l'école devant le batiment, une mère arrive et demande à son garçon de rentrer..moi tout bêtement je dis au gamin ..ben oui c'est l'heure de faire les devoirs..réponse de la mère : Oh non, c'est le travail de la maitresse, moi j'ai autre chose à faire...je suis restéesidérée..sans voix !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   Sam 27 Sep - 13:06

Rime a écrit:
Quand au respect que les parents ont pour le corps enseignant, là aussi c'est discutable.
Les parents n'on souvent guère de respect pour les enseignants car ils sont en adoration devant leur enfant-roi. Comment ces mêmes enfants pourraient-ils reconnaître cette autorité, dans ce cas ? Nous savons que les parents ne rendent pas service à leur progéniture en se comportant ainsi, mais il est souvent trop tard quand ils s'en aperçoivent, dans la mesure où ils seront un jour à même d'accepter de reconnaître leurs propres erreurs de jugement.

Rime a écrit:
La société dans son ensemble est en constante mutation et certains principes anciens que l'on croyait immuables ont vacillés sur leur base. Il faut éduquer moderne, il faut se bouger, répondre toujours présent à des nouvelles idées...
Exemple: Avant, il n'existait pas ou peu de réunions de parents d'élèves ( qui sont parfois désertes mais c'est un autre pendant du problème). Pourquoi selon toi ? Parce que l'autorité de l'école était indiscutable, sacralisée en somme...
Je réponds oui à ta dernière phrase et il fut un temps où il y a eu abus d'autorité dans l'autre sens. Certains enfants ont été traumatisés par des sévices corporels humiliants et déshonorants pour le corps enseignant. C'est pourquoi je ne trouve pas inutile que ceux-ci aient dû lâcher du lest pour que le tout soit mieux positionné. Cependant, tout a basculé dans l'autre sens. Nous sommes toujours dans l'excès.

En ce qui concerne les réunions de parents d'élèves, je crois qu'il n'est pas inintéressant d'en faire partie : cela permet de mieux comprendre les problèmes rencontrés par les enseignants et, parfois de les aider à progresser. J'ai souvent entendu les enseignants se plaindre du fait que les parents des enfants à problèmes ne venaient à aucune réunion...

Dans le cadre de l'évolution du système, il faut quand même retenir que la société a beaucoup évolué : il fut un temps où les parents n'avaient guère fait d'études et, par conséquent, n'étaient pas tous à même d'avoir une discussion d'égal à égal avec l'enseignant. Ces temps sont révolus, du moins pour un grand nombre de la population qui ne dit plus "amen" à tout. Oui, on peut recadrer, mais pas exagérer et pas sous-estimer le travail de l'enseignant (certains plus que d'autres, comme partout).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Difficile d'éduquer!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Difficile d'éduquer!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Difficile d'éduquer!
» L`Apocalypse de Jean est un texte difficile a décoder!
» établissement difficile et discipline : tous vos trucs et astuces qui marchent
» Classe européenne ? Carte scolaire ? Est-ce difficile ?
» premier trimestre difficile mais ça se calme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Actualité & Politique-
Sauter vers: