philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Textes ou extraits qui nous ont plu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25  Suivant
AuteurMessage
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mar 9 Oct - 12:56



Il faut
commencer tôt
« Il EN VA DE L'ÂGE COMME DE TOUTE AUTRE CHOSE. Il faut commencer tôt pour réussir. » En déclarant cela, Fred Astaire voulait dire qu'il n'est possible de bien vivre que si l'on accepte de vieillir, que si l'on profite de la chance que nous offre chaque âge de la vie. Au lieu de m'accrocher à ma jeunesse, il me conseille donc d'accepter de vieillir, c'est-à-dire d'être prêt à abandonner certaines choses pour en accueillir de nouvelles. Seul est vivant celui qui sait lâcher du lest devenir adulte, c'est, pour le jeune, savoir laisser derrière lui sa jeunesse au zénith de la vie, il faut savoir dire adieu à certains des rêves que l'on a échafaudés ; à l'âge de la retraite, il faut savoir quitter le travail avec
lequel on s'est identifié. Il faut développer en soi d'autres valeurs pour rester vivant. Vieillir, c'est la chance de mûrir, de s'épanouir. Il est réconfortant pour tout le monde de s'entretenir avec une personne âgée qui a réellement atteint la sagesse. La sagesse de l'âge est comme une douce lumière qui se répand sur notre vie. Dans la lueur de cette douce lumière, nous osons regarder notre vie telle qu'elle est. Mais on ne vieillit pas sans douleur. vivre consciemment sa vie, c'est l'accepter aussi avec tout ce qu'elle a de pénible et de douloureux, c'est savoir prendre congé de l'illusion que nous « contrôlons » tout.
(extrait du livre "Le petit livre de la vie réussie d’Anselm Grün)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mar 9 Oct - 18:52

Voui... ma Nicole,

Vieillir c'est extra ! Avoir des rides, des difficultés pour se mouvoir, l’ouïe qui se taille, la vue qui fait prendre les vessies pour des lanternes,

Comme la "galanterie" se perd... attention au jeune homme qui t'accoste aimablement... ce n'est pas pour te faire la cour, mais peut-être pour te faucher le sac !l ne faut pas se faire d'illusion... il n'en pince pas pour toi.

Si j'avais le choix... je préfèrerai le chiffre 30... plutôt que le 80 !

Mais z'enfin, le bon côté : .... "quand je l'aurai trouvé je le dirai !

lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mar 9 Oct - 18:58

Brumes a écrit:
Voui... ma Nicole,

Vieillir c'est extra ! Avoir des rides, des difficultés pour se mouvoir, l’ouïe qui se taille, la vue qui fait prendre les vessies pour des lanternes,
Pourquoi ? Tu connais quelqu'un de vieux ? Pas moi. Evil or Very Mad

Ceci dit, vieillir n'est pas formidable, certes, mais les rides sont à la mode, alors... qu'importe le temps qui passe, à partir du moment où on peut boire un verre avec notre déjantée préférée !
drunken drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mer 10 Oct - 16:17

Nelly a écrit:
Brumes a écrit:
Voui... ma Nicole,

Vieillir c'est extra ! Avoir des rides, des difficultés pour se mouvoir, l’ouïe qui se taille, la vue qui fait prendre les vessies pour des lanternes,
Pourquoi ? Tu connais quelqu'un de vieux ? Pas moi. Evil or Very Mad

Ceci dit, vieillir n'est pas formidable, certes, mais les rides sont à la mode, alors... qu'importe le temps qui passe, à partir du moment où on peut boire un verre avec notre déjantée préférée !
drunken drunken drunken

ce sont pas les rides qui sont le plus difficile à accepter, mais de voir que les hommes nous regardent moins, que nos cheveux se font rare, que nos articulations nous font souffrir, que notre porte monnaie n'est pas à la hauteur de nos ambitions, que notre homme pète en notre présence, qu'il sort son râtelier devant nous , que les escaliers nous paressent grandir de jours en jours, ETC ETC ETC ...........Enfin, trois x rien quoi
affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mer 10 Oct - 18:47

marie-josé a écrit:
ce sont pas les rides qui sont le plus difficile à accepter, mais de voir que les hommes nous regardent moins,
Quand je suis à tes côtés, j'ai l'impression que tout le monde nous regarde ! Laughing

marie-josé a écrit:
que nos cheveux se font rare,
Qu'est-ce que tu chantes là ? Avec la tignasse que tu te paies ? afro N'importe quoi !

marie-josé a écrit:
que notre porte monnaie n'est pas à la hauteur de nos ambitions,
Ce n'est pas une question d'âge. Désolée !

marie-josé a écrit:
que les escaliers nous paressent grandir de jours en jours, ETC ETC ETC ........... affraid
Je connais également des jeunes qui ont des problèmes de souffle. Pour ma part, je n'ai jamais réussi à monter plus de trois étages avant de m'arrêter pour souffler. J'imagine qu'il s'agit surtout d'un manque d'entraînement !

Après, certains problèmes sont inévitables, certes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Ven 26 Oct - 14:55

Petits pas vers un monde meilleur


Le monde dans lequel nous vivons est rempli de dureté mais aussi de
beaucoup de tendresse, de solitude mais aussi de liens, de souffrance mais
également de potentiel de guérison et d’épanouissement.



Cette vision positive du bonheur dans tous ses états ne consiste pas à
fermer les yeux sur les énormes souffrances, inégalités et déséquilibres qui se
présentent à nous. Elle nous propose de nous concentrer sur les outils et les
conditions qui nous permettent d’améliorer cette situation en appréciant ce
qu’il y a de meilleur dans le monde, tant au niveau individuel que relationnel,
organisationnel, politique et environnemental.



La psychologie positive laisse
entrevoir un changement révolutionnaire dans le domaine des sciences humaines,
parce qu’elle s’intéresse aux conditions qui permettent une vie individuelle et
sociale plus épanouie en partant des qualités des forces et des ressources des
individus et de groupes. Son objectif est de développer la capacité d’aimer et
d’être aimé, de donner du sens à nos comportements, d’être responsables de ce
que nous pouvons changer et de faire face à ce qui est inévitable. Elle nous
propose une vision optimiste de la vie, dans la lignée de cette citation du
philosophe Emerson : « Il n’y a pas de mauvaise herbes, il n’y a que
des plantes dont on n’a pas encore découvert les vertus. »



Nous avons tous, en tant qu’être
humains, une aptitude naturelle différente au bonheur et ce, quels que soient
notre environnement et nos difficultés de vie. Dans une large mesure, il nous
appartient de décider si nous allons, ou non, la cultiver. Il nous appartient
aussi de décider si nous voulons contribuer à cultiver les possibilités d’un
mieux-être à un niveau plus élevé : pour une société et un monde plus ouverts,
harmonieux et bienveillants. C’est dans cet esprit que nous vous proposons
d’arroser les fleurs dans vos jardins privés et collectifs et de ne pas vous
occuper seulement des chardons…



(Ilios Kotsou
et Caroline Lesire, extrait du livre « Psychologie positive, le bonheur
dans tous se états
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Dim 2 Déc - 9:19

En ce premier dimanche de l'Avent, un joli conte, bonne journée à tous.

Lumière pour le temps de Noël
Il était une fois une petite toile de peinture abandonnée
Tout était sombre et rien ne laissait deviner la luminosité et la valeur de l’œuvre.
Elle gisait là, dans un coin poussiéreux.
Oubliée de tous et de toutes, jusqu’au jour où une enfant de neuf ans la redécouvrit...
Elle s’assit, la prit dans ses mains, la contempla, et souffla sur la poussière qui s’envola, formant un nuage crémeux. Elle frotta du revers de sa manche la toile et soudain, une lumière blanche venue du centre de la toile lui illumina le visage et éclaira ses yeux.
Quelle beauté !
Le dessin ? Un vieil homme et un enfant, tenant une bougie dans ses mains…
La fragilité de l’œuvre mais aussi la sensibilité du dessin n’échappa pas à l’enfant qui bien qu’ignorant tout de la peinture en fut ravie et la descendit dans sa chambre.
Elle la cacha sous son lit et, chaque soir quand les lumières de la maison s’éteignaient et que les bruits s’estompaient, elle regardait le tableau fasciné par la lumière intérieure qui s’en dégageait.
Elle ne dit rien à personne et garda son secret toute sa vie.
Et les mois, les années passèrent, et Lucile ne cessait de contempler son tableau, dans les instants de joies et de peines, de soleil et de pluie.
Quand Lucile fut une vielle dame, elle le donna à sa petite fille Louise. Elle prit soin de lui expliquer l’histoire de la naissance de la lumière, celle qui ne meurt jamais et qui accompagne chacun et chacune de nous quelles que soient les circonstances.
« Noël, dit-elle à Louise, ce n’est que cela, la découverte d’une lumière que l’on attendait sans trop y croire et qui soudain vous éclaire les yeux, le visage, le cœur et illumine votre vie entière, révélant le secret du mystère de la vie. »
En ces temps de l’Avent et de Noël qu’il soit donné à chacun et à chacune d’entre nous catéchètes, de découvrir et partager avec les enfants et les jeunes cette lumière venue de l’intérieur, celle du cœur, de l’amour et de la paix et, qu’ensemble, nous nous laissions conduire par elle.
Nicole VERNET
(D’après un texte de Laurence Fouchier)
Source : http://www.pointkt.org



[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Dim 9 Déc - 18:39

A toutes fins utiles !

A mes vieux amis, dont le cerveau est toujours jeune !

Un très beau texte de notre ami Bernard Pivot. Cela fait du bien
de lire pareille chose ! !

Extrait de son livre paru en avril 2011: [size=18]Les mots de ma vie
.

Vieillir, c'est chiant. J'aurais pu dire: vieillir, c'est désolant, c'est insupportable, c'est douloureux, c'est horrible, c'est déprimant, c'est mortel. Mais j'ai préféré « chiant » parce que c'est un adjectif vigoureux qui ne fait pas triste. Vieillir, c'est chiant parce qu'on ne sait pas quand ça a commencé et l'on sait encore moins quand ça finira. Non, ce n'est pas vrai qu'on vieillit dès notre naissance.

On a été longtemps si frais, si jeune, si appétissant. On était bien dans sa peau. On se sentait conquérant, invulnérable. La vie devant soi. Même à cinquante ans, c'était encore très bien. Même à soixante. Si, si, je vous assure, j'étais encore plein de muscles, de projets, de désirs, de flamme.

Je le suis toujours, mais voilà, entre-temps j'ai vu dans le regard des jeunes, des hommes et des femmes dans la force de l'âge qu'ils ne me considéraient plus comme un des leurs, même apparenté,
même à la marge.
J'ai lu dans leurs yeux qu'ils n'auraient plus jamais d'indulgence àmon égard. Qu'ils seraient polis, déférents, louangeurs, mais impitoyables. Sans m'en rendre compte, j'étais entré dans l'apartheid de l'âge. Le plus terrible est venu des dédicaces des écrivains, surtout des débutants. « Avec respect », « En hommage respectueux », Avec mes sentiments très respectueux. Les salauds !

Ils croyaient probablement me faire plaisir en décapuchonnant leur stylo plein de respect? Les cons ! Et du « cher Monsieur Pivot » long et solennel comme une citation à l'ordre des Arts et Lettres qui vous fiche dix ans de plus !

Un jour, dans le métro, c'était la première fois, une jeune fille s'est levée pour me donner sa place. J'ai failli la gifler. Puis la priant de se rasseoir, je lui ai demandé si je faisais vraiment vieux, si je lui étais apparu fatigué. « Non, non, pas du tout, a-t-elle répondu, embarrassée. J'ai pensé que… »
Moi aussitôt : «Vous pensiez que…?
-- Je pensais, je ne sais pas, je ne sais plus, que ça vous ferait plaisir de vous asseoir. Parce que j'ai les cheveux blancs? Non, c'est pas ça, je vous ai vu debout et comme vous êtes plus âgé que moi, ça été un réflexe, je me suis levée…
-- Je parais beaucoup, beaucoup plus âgé que vous? Non, oui, enfin un peu, mais ce n'est pas une question d'âge…
--Une question de quoi, alors ? Je ne sais pas, une question depolitesse, enfin je crois…» J'ai arrêté de la taquiner, je l’ai remerciée de son geste généreux et l’ai accompagnée à la station où
elle descendait pour lui offrir un verre.
Lutter contre le vieillissement c'est, dans la mesure du possible, ne renoncer à rien. Ni au travail, ni aux voyages, ni aux spectacles, ni aux livres, ni à la gourmandise, ni à l'amour, ni à la sexualité, ni au rêve.

Rêver, c'est se souvenir tant qu'à faire, des heures exquises. C'est penser aux jolis rendez-vous qui nous attendent. C'est laisser son esprit vagabonder entre le désir et l'utopie. La musique est un
puissant excitant du rêve. La musique est une drogue douce.

J'aimerais mourir, rêveur, dans un fauteuil en écoutant soit l'adagio du Concerto n° 23 en “la-majeur“ de Mozart, soit, du même, l'andante de son Concerto n° 21 en “ut-majeur“, musiques au bout desquelles se révéleront à mes yeux pas même étonnés les paysages sublimes de l'au-delà.
Mais Mozart et moi ne sommes pas pressés. Nous allons prendre notre temps. Avec l'âge le temps passe, soit trop vite, soit trop lentement. Nous ignorons à combien se monte encore notre capital. En années ? En mois ? En jours ?... Non, il ne faut pas considérer le temps qui nous reste comme un capital. Mais comme un usufruit dont, tant que nous en sommes capables, il faut jouir sans modération.

Après nous, le déluge ?... Non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Lun 10 Déc - 9:36

un texte rempli d'optimisme, j'aime ! Merci Nelly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Lun 14 Jan - 13:22

À ceux que j'aime et ceux qui m'aiment

Quand je ne serai plus là, relâchez-moi.
Laissez-moi partir, j'ai tellement de choses à faire et à voir.
Ne pleurez pas en pensant à moi, soyez reconnaissants pour les belles années, je vous ai donné mon amitié, vous pouvez seulement deviner le bonheur que vous m'avez apporté.
Je vous remercie de l'Amour que chacun m'a démontré, maintenant il est temps de voyager seul.
Pour un court moment, vous pouvez avoir de la peine.
La Foi vous apportera réconfort et consolation.
Nous serons séparés pour quelques temps.
Laissez les souvenirs apaiser votre douleur, je ne suis pas loin et la Vie continue...
Si vous en avez de besoin, appelez-moi et je viendrai.
Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là.
Et si vous écoutez votre cœur, vous éprouverez clairement la douceur de l'amour que j'apporterai.
Et quand il sera temps pour vous de partir, je serai là pour vous accueillir.
Absent de mon corps, présent avec Dieu.
N'allez pas sur ma tombe pour pleurer, je ne suis pas là, je ne dors pas.
Je suis les mille vents qui souffle.
Je suis la lumière qui traverse les champs de blé.
Je suis la douce pluie d'automne.
Je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin.
Je suis celui qui brille dans la nuit.
N'allez pas sur ma tombe pour pleurer je ne suis pas là, je ne suis pas mort

Matcaci

Source: texte écrit par Charlotte Néwashish-Flamand....www.lespasseurs.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mar 15 Jan - 8:51

Leçon de persévérance

As-tu déjà observé l’attitude des oiseaux face à l’adversité ?
Pendant des jours et des jours ils font leur nid, recueillant des matériaux parfois ramenés de très loin. Et lorsqu’ils ont terminé et qu’ils sont prêts à déposer les œufs, les intempéries ou l’œuvre de l’être humain ou d’un quelconque animal le détruit et envoie au sol ce qu’ils ont réalisé avec tant d’effort. Que fait l’oiseau ?
Il se paralyse et abandonne la tâche ? En aucune façon. Il recommence encore et encore jusqu’à ce que les premiers œufs apparaissent dans le nid. Parfois –très souvent – avant que naissent les oisillons, un animal, un enfant, une tempête détruit une fois de plus le nid, mais cette fois avec son précieux contenu.
Cela fait mal de recommencer depuis zéro… même ainsi, l’oiseau ne se tait jamais, ni ne recule, il continue de chanter et de construire, construisant et chantant.

As-tu parfois eu le sentiment que ta vie, ton travail, ta famille ne sont pas ce que tu avais rêvé ?
As-tu parfois envie de dire “assez”, l’effort ne vaut pas la peine,
C’est trop pour moi?
Es-tu fatigué de recommencer, du gaspillage de la lutte quotidienne, de la confiance trahie, des buts non atteints quand tu étais sur le point d’y arriver ?
La vie te frappe ainsi parfois, mais ne te rends jamais, dis une prière, mets ton espoir en avant et fonce.

Ne te préoccupe pas si dans la bataille tu reçois une blessure, il faut s’y attendre. Réunis les morceaux de ton espérance, reconstruis-la et fonce de nouveau.
Peu importe ce qui se passe… ne faiblis pas, va de l’avant..
La vie est un défi constant, mais cela vaut la peine de l’accepter
Et surtout… n’arrête jamais de chanter.

Auteur inconnu
Source : http://sesouvenirdesbelleschoses.over-blog.com/pages/_Belles_histoires_a_mediter_-1636660.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mar 15 Jan - 9:24

que de beaux textes, si la vie pouvait être tout cela!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mar 15 Jan - 9:28

renal a écrit:
Leçon de persévérance

Peu importe ce qui se passe… ne faiblis pas, va de l’avant..
La vie est un défi constant, mais cela vaut la peine de l’accepter
Oui, c'est super de dire tout cela, mais pas facile du tout à appliquer. Difficile de rebondir dans certaines situations !

renal a écrit:
Et surtout… n’arrête jamais de chanter.
Et comment fait-on quand on ne sait pas chanter ? Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mar 15 Jan - 9:38

Nelly a écrit :
Citation :
Et comment fait-on quand on ne sait pas chanter ?

On chante avec son coeur !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mar 15 Jan - 9:40

renal a écrit:
Nelly a écrit :
Citation :
Et comment fait-on quand on ne sait pas chanter ?

On chante avec son coeur !!!!
et toc!...bien répondu ma Nicole , ...alors la Nelly , ... chante ,chante :lol:de toute façon il neige, alors Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mar 15 Jan - 9:45

renal a écrit:
Nelly a écrit :
Citation :
Et comment fait-on quand on ne sait pas chanter ?
On chante avec son coeur !!!!
Je te parlais surtout des chants du coeur. La voix ne me pose pas de problèmes (peut-être aux autres...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mar 15 Jan - 9:47

marie-josé a écrit:
renal a écrit:
Nelly a écrit :
Citation :
Et comment fait-on quand on ne sait pas chanter ?
On chante avec son coeur !!!!
et toc!...bien répondu ma Nicole , ...alors la Nelly , ... chante ,chante Laughing de toute façon il neige, alors Cool
"Quand je chante, quand je chante, quand je chante, ça va" Razz . Mais ce n'est que du bout des lèvres, et ça m'énerve !

Et tant pis pour la neige ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Dim 20 Jan - 18:59

À propos des amoureux des chats, j'ai trouvé ce texte d'une dame que j'apprécie.
J'ai lu ce livre, il y a quelques années.
01 septembre 2006
Les gens qui aiment les chats



"Les gens qui aiment les chats évitent les rapports de force. ils répugnent à donner des ordres et craignent ceux qui élèvent la voix, qui osent faire des scandales. Ils rêvent d'un monde tranquille et doux où tous vivraient harmonieusement ensemble. Ils voudraient être ce qu'ils sont sans que personne ne leur reproche rien.

Les gens qui aiment les chats adorent cette indépendance qu'ils ont, car cela garantit leur propre liberté. Ils ne supportent pas les entraves ni pour eux-mêmes ni pour les autres. Ils ont cet orgueil de vouloir être choisis chaque jour par ceux qui les aiment et qui pourraient partir librement, sans porte fermée, sans laisse, sans marchandage. Et rêvent bien sûr que l'amour aille de soi, sans effort, et qu'on ne les quitte jamais. Ils ne veulent pas obtenir les choses par force et voudraient que tout soit donné.

Les gens qui aiment les chats font une confiance parfois excessive à l'intuition. L'instinct prime la réflexion. Ils sont portés vers l'irrationnel, les sciences occultes. Ils mettent au-dessus de tout l'individu et ses dons personnels et sont assez peu enclins à la politique. Les tendances générales, les grands courants, les mouvement d'opinion, les embrasements de foule les laissent aussi circonspects que leur animal devant un plat douteux. Et si leur conviction les pousse à s'engager, une part d'eux-mêmes reste toujours observatrice, prête au repli dans son territoire intime et idéaliste, toujours à la frange, comme leurs compagnons, d'un pacte avec la société et d'un retour vers une vie sauvage dans l'imaginaire.

Les gens qui aiment les chats sont souvent frileux. Ils ont grand besoin d'être consolés. De tout. Ils font semblant d'être adultes et gardent secrètement une envie de ne pas grandir. Ils préservent jalousement leur enfance et s'y réfugient en secret derrière leurs paupières mi-closes, un chat sur les genoux.

Enfin, j'ai cru remarquer que les gens qui aiment les chats étaient souvent ainsi ...

J'aime les chats."

Anny Duperey - Les chats de hasard (Seuil 1999)

J'avoue, je m'y retrouve pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Lun 21 Jan - 10:59

il y a dans ce textes quelques vérités,mais tout n'est pas exact comme bien des certitudes, ce sont les exeptions qui font les règles.

Moi qui adore les chats ,je ne me retrouve que partiellement dans ce texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Lun 21 Jan - 13:32

marie-josé a écrit:
il y a dans ce textes quelques vérités,mais tout n'est pas exact comme bien des certitudes, ce sont les exeptions qui font les règles.

Moi qui adore les chats ,je ne me retrouve que partiellement dans ce texte

Moi aussi, je ne me retrouve que partiellement et possiblement pas dans les mêmes parties que toi. C'est d'ailleurs un autoportrait qu'elle fait.
Mais pour le comportement social, cette espèce de distance, je m'y retrouve beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Sam 23 Mar - 16:21

Extraits du livre « Le voyage d’Hector »
De François Lelord

Il était une fois un jeune psychiatre nommé Hector qui n'était pas très content de lui : il voyait bien que, malgré sa bonne volonté, il n'arrivait pas à rendre les gens heureux. Hector décide alors de partir courir le monde afin de comprendre ce qu'est vraiment le bonheur. Pourquoi rêvons-nous souvent d'une vie plus heureuse ? Trouve-t-on le bonheur dans la réussite ou dans les relations avec les autres ? Dépend-il des circonstances ou d'une manière de voir les choses

Voici les leçons qu’il a retenues de son voyage :

Leçon n" 1 : Un bon moyen de gâcher son bonheur, c'est de faire des comparaisons.

Leçon n° 2 : Le bonheur arrive souvent par surprise.

Leçon n" 3 : Beaucoup de gens voient leur bonheur seulement dans le futur.

Leçon n° 4 : Beaucoup de gens pensent que le bonheur, c'est d'être plus riche ou plus important.

Leçon n° 5 : Le bonheur, parfois, c'est de ne pas comprendre.

Leçon n° 6 : Le bonheur c'est une bonne marche au milieu de belles montagnes inconnues.

Leçon n° 7 : L'erreur, c'est de croire que le bonheur est le but (à se faire mieux expliquer).

Leçon n°8 : Le bonheur, c'est d'être avec des gens qu'on aime.

Leçon n° 8 bis : Le malheur, c'est d'être séparé de ceux qu'on aime.

Leçon n° 9 : Le bonheur, c'est que sa famille ne manque de rien.

Leçon n° 10 : Le bonheur, c'est d'avoir une occupation qu'on aime.

Leçon n°11 : Le bonheur, c'est d'avoir une maison et un jardin.

Leçon n° 12 : Le bonheur, c'est plus difficile dans un pays dirigé par de mauvaises personnes.

Leçon n°13 : Le bonheur, c'est de se sentir utile aux autres.

Leçon n° 14 : Le bonheur, c'est d'être aimé pour ce qu'on est.
Remarque : On est plus gentil avec un enfant qui sourit
(très important).

Leçon n° 15 : Le bonheur, c'est de se sentir complètement vivant.

Leçon n°16 : Le bonheur, c'est de faire la fête.

Leçon n°17 : Le bonheur, c'est de penser au bonheur de ceux qu'on aime

Leçon n° 19 : Le soleil et la mer, c’est le bonheur pour tout le monde

Leçon n° 20 : Le bonheur, c’est une manière de voir les choses.

Leçon n° 21 : Un grand poison du bonheur, c’est la rivalité.

Leçon n° 22 : Les femmes sont plus attentives que les hommes au bonheur des autres.

Leçon n° 23 : Le bonheur, c’est de s’occuper du bonheur des autres ?

« La somme de ces trois écarts : entre ce qu’on a et ce qu’on aimerait avoir, entre ce qu’on a aujourd’hui et le mieux de ce qu’on a eu dans le passé, et entre ce qu’on a et ce que les autres ont, et bien cet écart moyen, est très lié au bonheur. Plus il est petit, plus on est heureux. » FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Sam 23 Mar - 17:00

sait-on seulement ce qu'est le bonheur?

c'est tellement différent d"une personne à l'autre.

Ce qui te rend heureux n'est pas forcement la même chose que pour moi.
Le bonheur c'est très relatif.

Il faut surtout selon moi, éviter de comparer,
vivre l'instant présent quel qu'il soit ,pleinement.
être attentif a ce que l'on fait , et le faire bien, c'est une source de bonheur.

Ne pas envier les voisins, car parfois sous des airs de réussite se cache bien des tourments.
Savoir apprécier ce que chaque jour nous apporte et en être reconnaissant.
Le bonheur n'est pas dans la richesse matérielle,mais dans la richesse psychologique.
Il est évident qu'un minimum de moyens est utile pour pouvoir vivre décemment, mais rien de plus,
tous le reste n'est que décorum!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Jeu 28 Mar - 8:31

Une pensée pour Martine


« Ma petite maman était enveloppée de tous les parfums du ciel et de la terre, et moi j’étais au beau milieu de son amour. Au beau milieu, vraiment. Maman, c’était l’infini.


« Ma maman, c’est mon horizon à moi, il suffit que je la regarde pour voyager. D’ailleurs, je viens de son pays, du pays de son amour, là où on est bien protégé à l’abri du gris et du triste et qu’il peut pas nous arriver de bobos. Plus je me sens près d’elle et plus je me sens partir loin. Quand je ne vais pas très bien, elle me serre contre elle, elle me donne des minicaments et de bisous magiques. Ca va tout de suite beaucoup mieux. A nouveau, c’est la vie douce : je fais des provisions de soleil et de sommeil de lait et de câlins, de promenades sous des feuilles qui dansent autour du sourire de maman et des morceaux de ciel. Maman. Lumière, Tendresse. N’amoureux. Très fort. Je m’endors dans mon petit nid tout chaud. Un jour je m’envolerai. »

« A force de regarder dans les yeux de maman, tout au fond de son infini d’amour, quelque chose en moi s’est échappé. Je suis parti si loin, qu’à un moment je ne me suis plus souvenu de rien. Il y a eu un grand soleil dans ma tête, et puis un grand sommeil. Même le doigt de maman que je serrais bien fort pourtant, m’a échappé. J’ai fondu comme le ballon jaune dans l’infini. A un moment, je n’étais plus qu’un petit point, et plus j’étais petit, plus je me sentais léger et drôlement bien. Alors, j’ai été avalé tout soudain par le sommeil et je suis parti, je crois bien, tout à fait au bord du ciel, là où tout est à sa place et où tout le monde s’aime pour de vrai. »

Extraits du livre « Petit trésor »
Souvenirs tout à fait irrésistibles d’un petit garçon de Sept ans.
De François Garagnon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Mer 10 Avr - 7:32

Voici toute une histoire, sans la lettre e !!! lisez, c'est quand même incroyable

Gaston, l'ourson gris
(Texte sans la lettre « e »)

Antonin, un garçon qui n'avait pas tout à fait six ans, habitait à Nancy, au vingt quai Louis-Aragon, non loin du zoo. Un soir sur trois, à minuit, Gaston l'ourson gris, criait, hurlait: «S'il vous plaît, s'il vous plaît!
Ô un air amusant, ô un air gai...
Il fait nuit, il fait froid!»
II voulait dormir mais avait un trac fou du noir ou du bruit.
Son voisin, un lion poltron lui aussi siffla un air idiot...
Un castor, pas plus haut qu'un haricot, joua du hautbois.
Un orang-outan arrogant massacra la Traviata.
Ramaniki, un chat tout blanc plutôt charmant qui passait par là, dit aux animaux trop bruyants :
«Chut! Ça suffit... Antonin voudrait dormir... La paix ! »
Ainsi fut dit, ainsi fut fait.
Finis chahut, brouhaha, tohu-bohu...
Par son balcon, Antonin assistait à la discussion.
Il approuva Ramaniki puis finit par s'assoupir au fond d'un lit tout chaud...

Gildas Feré extrait de « Les mots décollent »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   Sam 29 Juin - 7:32


« Le secret de la vie, c’est de connaître sa mesure ; le but c’est de la fournir ; le moyen, c’est de choisir une sphère d’action proportionnée. »
Eugène Fromentin

Discernement, action, adaptation : s’il fallait choisir trois mots pour répondre à l’énigmatique “Deviens ce que tu es”, ce pourrait être ces trois-là. À l’heure des premiers choix de notre vie, nous sommes un potentiel inexploité. Tout nous est possible. Tout ? Pas tout à fait. Nous disposons d’une liberté illimitée dans le cadre limité de ce qui nous est destiné. Nous ne pouvons pas tout faire ; il y a des choses que nous ne saurons jamais faire. Mais il reste à notre portée de nombreux “possibles” et c’est à nous de choisir parmi tous ces appels du destin, en fonction de notre tempérament et de notre talent, de notre persévérance et de nos affinités électives. Se connaître (dans ses aptitudes comme dans ses limites), s’engager (c’est-à-dire traduire ses intuitions et ses élans en actions), s’adapter enfin (à la mobilité du réel, aux opportunités comme aux contretemps), voilà en effet le meilleur moyen d’exprimer ce que l’on est.

François Garagnon http://www.montecristo-editions.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Textes ou extraits qui nous ont plu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes ou extraits qui nous ont plu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 24 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25  Suivant
 Sujets similaires
-
» Collège : je suis perplexe sur la définition des groupements de textes et extraits.
» des textes autobiographiques un peu amusants...
» Et la littérature jeunesse dans tout cela!!!
» pour Noël
» Quelques extraits de textes d’auteurs :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Littérature & Culture-
Sauter vers: