philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Divers en bref

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Divers en bref   Jeu 10 Juil - 15:44

Le piercing :

Les orthodontistes alertent : les piercings buccaux abîment les dents. Un piercing de la lèvre inférieure, par exemple, comporte une "petite pastille" à l'intérieur de la bouche qui congestionne la gencive et appuie sur la dent, la poussant vers l'arrière, d'après la Fédération française d'orthodontie. Un piercing sur la langue modifie la position naturelle de celle-ci, avec une tendance à appuyer sur les dents et à créer un espace entre elles. Les dents soumises aux chocs répétés de l'acier peuvent aussi se casser. Sans oublier que les piercings peuvent entraîner des infections. Et même des œdèmes, qui peuvent "nécessiter une intubation parce qu'on n'arrive pas à respirer"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Jeu 10 Juil - 15:54

Il n'y a plus de "poulet sans vie sexuelle" au menu des restaurants de Pékin. Ni de "nique le crapaud-buffle".

Ulcérées par les incessantes moqueries de visiteurs étrangers, les autorités chinoises ont décidé de remettre à niveau linguistique les restaurants de la capitale à tout juste cinquante jours de l'ouverture, le 8 août, des jeux Olympiques. En association avec le Bureau du tourisme de la ville, le département des Affaires Etrangères du gouvernement municipal vient de distribuer, aux restaurants et hôtels locaux, un livre de 170 pages nommant dans un anglais parfait les 2 000 plats chinois et occidentaux le plus couramment servis dans le pays. Le manuel doit permettre aux propriétaires de remettre à jour leurs menus avant l'arrivée dans la ville, cet été, de plus de 500 000 visiteurs étrangers.

Les établissements s'étaient, pour l'instant, contenté de faire traduire par des programmes informatiques sommaires leurs spécialités :

- Le célèbre "poulet kung pao" - une recette à base de volaille, de cacahuètes et de piment - était transformé, du fait d'une inversion de caractères en "le gouvernement abuse le poulet"

- Le "Fu Qi Fei Pian" était servi, en anglais, sous le nom de "tranches de poumon du mari et de sa femme " alors qu'il est simplement cuisiné avec des abats de porc.

- La "tête de lion brûlée" avait remplacé les "boulettes de viande de porc".

Source : Les Echos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Sam 12 Juil - 13:23

Homme aux yeux de la loi, mais né dans le corps d'une femme, un transsexuel américain de 34 ans a accouché d'un bébé conçu par insémination artificielle.

Un transsexuel américain qui était né femme avant de subir des traitements pour devenir un homme, a donné naissance à une petite fille. Thomas Beatie, qui est légalement un homme mais qui avait gardé ses organes de reproduction féminins tout en subissant une reconstruction de la poitrine et des traitements aux stéroïdes, avait suscité une curiosité internationale en avril lorsqu'il avait annoncé sa grossesse.

Thomas Beatie, qui porte une barbe, est devenu "l'homme enceinte". Son épouse, Nancy, ne pouvait avoir d'enfant après une hystérectomie. L'enfant a été conçu par insémination artificielle.

La situation unique de Thomas Beatie avait été mise au jour lorsqu'il avait écrit dans un magazine homosexuel américain The Advocate en mars une tribune intitulée "le travail de l'amour". Thomas Beatie ajoute avoir rencontré l'hostilité ou les réticences de personnel médical, d'amis et de membres de la famille. Un médecin avait notamment refusé de s'occuper du couple, après avoir consulté un conseil de l'ordre.

Source : Républicain Lorrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Sam 12 Juil - 13:29

pauvre homme un véritable laboratoire d'expérience à lui tout seul! mais c'est surtout la façon dont l'enfant va vivre sa spécifité qui pourrait inquièter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Sam 12 Juil - 13:43

stip a écrit:
pauvre homme un véritable laboratoire d'expérience à lui tout seul!
C'est son choix et puis, en devenant transsexuel, j'imagine qu'il a dû passer par un certain nombre d'épreuves. A mon avis, il doit avoir un caractère fort et savoir ce qu'il veut.

stip a écrit:
mais c'est surtout la façon dont l'enfant va vivre sa spécifité qui pourrait inquièter.
Dans le cas présent, je ne m'inquiète pas trop du sort de l'enfant. Après tout, il a un statut normal puisqu'il a un père (c'est un vrai mâle, sur la photo) et une mère. Il faudrait surtout que ses parents évitent de continuer à alimenter la presse pour que l'affaire se tasse. Il est certain que l'enfant sera amené à se poser des question quand cette "anomalie" de naissance lui sera révélée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Sam 12 Juil - 16:20

On a le tournis.

L'homosexualité masculine ou féminine n'est plus un tabou,

La transexualité n'est plus rejetée,

L'échangisme est conseillé (j'ai entendu ça à la télé par un médecin, si le couple y trouve "son épanouissement" !!!)

Comme le sado-maso, par ce médecin ou un autre !

Tout à fait normal d'aller dans un sex shop pour s'amuser soi même ou à plusieurs,

Le bien être de l'individu, du couple, doit pouvoir exercer sa sexualité en toute liberté !

Et après ça vous trouvez étonnant qu'une femme qui devient homme puisse également être père et mère ?

Moi pas... je trouve tout ça normaaaaaaaallllllllll Suspect Laughing alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Sam 12 Juil - 16:38

Brumes a écrit:
L'homosexualité masculine ou féminine n'est plus un tabou,

La transexualité n'est plus rejetée,
Jusque là, je crois qu'il faut accepter. Les homosexuels et les transexuels ne sont pas des monstres. Ils sont nés "différents" et, tant qu'ils vivent leur vie dans le respect des autres, je n'y vois aucun inconvénient. Pourquoi les transexuels vont-ils jusqu'à de telles extrémités ? C'est une question que je me suis déjà posée car les différentes opérations sont lourdes et il faut en vouloir.

Brumes a écrit:
L'échangisme est conseillé (j'ai entendu ça à la télé par un médecin, si le couple y trouve "son épanouissement" !!!)
A certaines gens, il faut toujours davantage d'émotions (où s'arrêteront-ils ?). Je sais que bon nombre de couples pratiquant l'échangisme disent ne courir aucun risque... Cela me laisse songeuse. J'ai du mal à le croire. Personnellement, je ne partage pas. Mad

Brumes a écrit:
Tout à fait normal d'aller dans un sex shop pour s'amuser soi même ou à plusieurs,
Voyons, Brumes, chacun ses fantasmes... Wink

Brumes a écrit:
Et après ça vous trouvez étonnant qu'une femme qui devient homme puisse également être père et mère ?
Non, non, dans le cas précité, la mère redevient père et son épouse sera la mère... simple, non ? Laughing

Brumes a écrit:
Moi pas... je trouve tout ça normaaaaaaaallllllllll Suspect Laughing alien
Il faut essayer avant de juger ! ! ! affraid No Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Les nounours Steiff quittent la Chine   Mer 16 Juil - 12:48

Les peluches de la célèbre marque allemande reviennent sur le vieux continent pour des raisons de qualité de fabrication.

Les nounours Steiff reviennent en Europe : le fabricant de l'emblématique ours en peluche allemand a annoncé cette semaine qu'il renonçait à produire en Chine. "Nous pouvons garantir la qualité seulement si la production est entre nos mains", explique le patron de la société. Or, avec des ours haut-de-gamme dont les prix peuvent grimper jusqu'à 120 € pièce, la qualité est une question primordiale pour cette traditionnelle entreprise familiale. La production ne sera pas rapatriée en Allemagne mais au Portugal.

Steiff n'est pas un cas isolé. "N'importe quelle entreprise y pense sérieusement", explique Ulrich Brobeil, juriste de la fédération de l'industrie du jouet DVSI.

Ailleurs aussi, la tendance est perceptible. Ainsi, dans le textile, une autre branche qui s'est laissé tenter en masse par les bas salaires chinois. Les prêts-à-porter Gerry Weber quittent la Chine pour l'Ukraine et d'autres envisagent de renverser la délocalisation.

En outre, les salaires du Milieu augmentent, comme les coûts de logistique et de transport, tirés par la hausse des prix de n'énergie. Les coûts de production en Chine ont augmenté de 30 % en un an pour les entreprises du secteur des industries du tricot et des sous-vêtements.

Source : Les Echos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Mer 16 Juil - 13:00

Nelly a écrit:

Ailleurs aussi, la tendance est perceptible.
Personnellement, je me réjouis de ce renversement de situation, pour deux raisons :

- Nous payons des articles très cher pour plusieurs raisons, l'une d'entre elles étant le chômage, dont les indemnités sont ponctionnées sur nos salaires. J'estime préférable que chaque travailleur puisse jouir d'un revenu suffisant pour vivre décemment, mais également, je ne trouve pas normal cet assistanat systématique. Ce qu'il faut, c'est du travail pour tous et des travailleurs motivés.

- Si les Chinois voient leur salaire augmenter, leur pouvoir d'achat montera en conséquence et ils pourront s'offrir des articles qui demeuraient hors de leur portée, jusqu'ici. Que chaque pays produise ce qu'il sait le mieux faire en faisant un maximum pour préserver la qualité.

Souhaitons que, dans quelque temps, les productions restent dans leur pays d'origine en sachant que, dans nos pays européens, les coûts de la main d'oeuvre tendront à se rapprocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Mer 16 Juil - 15:01

Oui, c'est une bonne chose, souvent je regrette lors d'un achat que la provenance en soit mal spécifiée, les conditions de productions également (salariales , pollution).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Jeu 17 Juil - 8:20

stip a écrit:
Oui, c'est une bonne chose, souvent je regrette lors d'un achat que la provenance en soit mal spécifiée, les conditions de productions également (salariales , pollution).
Il y a également le travail des enfants, les heures inombrables, les salariés accumulés dans des logements insalubres. Tout ceci devrait évoluer avec l'augmentation du pouvoir d'achat de certains pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-jo 17
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Ven 18 Juil - 23:46

Brumes a écrit:


Et après ça vous trouvez étonnant qu'une femme qui devient homme puisse également être père et mère ?

Moi pas... je trouve tout ça normaaaaaaaallllllllll Suspect Laughing alien

ben non ma Brumes,..........quand on sait que mon père est maire de mamère , et que mon frère est masseur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Allemagne : trop chère obsèques   Sam 19 Juil - 16:31

Le coût élevé des obsèques conduit de plus en plus d'Allemands à donner leur corps à la science et les instituts d'anatomie se retrouvent débordés.

En Allemagne, les funérailles n'ont jamais été aussi chères et les dons de corps à la science aussi nombreux. A tel point que certaines facultés de médecine limitent désormais les inscriptions de futurs cadavres et réclament une contribution financière pour leur prise en charge. "Ce n'est probablement pas un hasard si dans le secteur des dons d'organes, on n'enregistre aucun boom des offres", remarque Axel Burchardt, de l'Institut d'Iéna : quand on prélève un cœur ou un rein sur une personne qui vient de mourir, le coût des funérailles incombe à la famille. Or, celles-ci sont chères : 3.000 € en moyenne et souvent beaucoup plus. Certaines familles recourent aux services sociaux pour enterrer leurs proches, d'autres les font inhumer "aux Pays-Bas, en Belgique, en France ou en Suisse quand cela peut coûter moins cher.

Source : Républicain Lorrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Sam 19 Juil - 16:38

En Allemagne, le niveau de vie a toujours été plus élevé qu'en France. Avec les décentralisations, la réunification, les augmentations de salaire ont baissé et le chômage s'est accru.

Avec cette illustration, on peut s'apercevoir qu'il y a également des difficultés, outre-Rhin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Lun 21 Juil - 12:42

L'immobilier s'effondre en Grande Bretagne

Le bâtiment licencie à tout va, conséquence de l'éclatement de la bulle immobilière.

Les principaux constructeurs immobiliers britanniques ont annoncé ou confirmé plus de 4 000 suppressions d'emplois ces derniers jours, pour tenter de survivre à la plus grave crise de l'immobilier que le pays ait connue depuis vingt-cinq ans au moins.

Les constructeurs paient l'éclatement désormais avéré de la bulle immobilière britannique. Les prix des maisons ont baissé en juin de 6,1 %. Mauvaise nouvelle aux Etats-Unis : dans un mouvement de panique boursière, deux géants immobiliers du refinancement hypothécaire et piliers du marché immobilier, se sont effondrés à Wall Street.

Source : Les Echos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Lun 21 Juil - 13:08

La situation narrée ci-dessus m'inspire plusieurs réflexions, notamment :

- Sommes-nous mieux lotis en France ? Depuis une dizaine d'années, le prix de l'immobilier s'envole, atteignant des tarifs invraisemblables. Certes, le vendeur d'un bien se frotte les mains, les agences immobilières fleurissent à tous les coins de rues mais que devient l'acheteur ? Il s'endette, souvent pour de longues années mais, quelle sera la valeur du bien acquis lorsqu'il sera entièrement réglé ou pire, que se passera-t-il s'il est obligé de le revendre plus tôt que prévu ?

- Le slogan du bâtiment, en France, est le suivant : "Quand le bâtiment va, tout va !". C'est un terme que je trouve justifié dans la mesure où on n'acquiert un logement que quand on a les moyens de rembourser les échéances de l'emprunt. Devenir propriétaire n'est (ne devrait être) possible qu'en finalité, après l'alimentation, les frais scolaires des enfants, les moyens de transport, les acquisitions indispensables comme le mobilier et l'électroménager, le loyer…

- Quand l'immobilier s'effondre, les échéances continuent à courir et souvent, les salaires ne suivent plus en conséquence. Or, quand un bien est hypothéqué, il est revendu pour une bouchée de pain et j'imagine que le monde doit s'effondrer autour de ceux qui ont travaillé dur pour cette acquisition.

- Quand il est dit que deux géants immobiliers du refinancement hypothécaire se sont effondrés à Wall Street, il s'agit, bien évidemment de leurs actions en bourse laquelle est d'autant plus fragile depuis la crise des "subprimes" aux Etats-Unis. Il n'en reste pas moins vrai qu'ayant refinancé les hypothèques anglaises, ils élargiront leurs précautions, à l'avenir. Ca devient mondial !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Lun 21 Juil - 13:22

Toujours dans le même esprit, j'aimerais soulever un autre problème qui m'a toujours révoltée : le crédit à la consommation.

En effet, je déplore qu'il n'y ait pas de centralisation nationale pour celui-ci. Certaines personnes, beaucoup plus qu'on ne l'imagine, sont totalement inconscientes dans leur frénésie d'achats. Alléchées par la publicité "payable trois fois sans frais", ou "achetez maintenant, payez dans six mois", etc., elles s'endettent encore et encore et, subitement, s'aperçoivent qu'il ne leur est plus possible d'honorer leurs échéances. Certaines vont jusqu'à refaire un nouveau crédit pour payer le précédent et c'est la spirale sans fin… jusqu'au surendettement et la misère.

Avec une centralisation des crédits en cours, il serait facile aux organismes de crédit de se renseigner avant de l'accorder, puis d'accepter ou de refuser en fonction des revenus et de l'endettement.

Les crédits étant accordés sans aucune difficulté, les enseignes vendant avec échéance à moyen terme poussent à l'achat. Ce qu'il advient ensuite ne les concerne plus. Il y a un réel problème social.

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Lun 21 Juil - 14:03

Je suis toujours ahurie de voir avec quelle facilité les gens font des emprunts.
J'ai même reçu du gaz de france une publicité auprès de je ne sais plus quelle banque pour pouvoir emprunter !
Je suis d'une époque où rien n'était acheté si on n'avait pas l'argent nécessaire. Ce n'est plus d'actualité, je sais, la monnaie bouge trop pour pouvoir s'offrir ce "dont aurrait vraiment besoin".
Mais il ne devrait pas être possible de cumuler les dettes, surtout au moment où l'emploi est difficile. Les contrôles plus sévères. Pourquoi voir encore des publicités à la télévision incitant chacun à profiter de "leur taux d'intérêt faible" , de faire des regroupements de crédits, arlors que c'est un mensonge.
L'inconscience frise parfois l'imbécillité.

Il était à prévoir que l'immobilier finirait par revenir en arrière. Ceux qui ont fait des emprunts, peuvent avoir du souci à se faire. S'ils perdent leur emploi aïe!

Il y aurait beaucoup à dire, mais nous sortirions du sujet ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Lun 21 Juil - 14:08

Nelly, j'adhère à ces révoltes et il y en a d'autres. Tout d'abord, je trouve anormal, qu'un foyer qui vit de revenus du travail, ne puisse plus à l'heure actuelle projeter l'accès à la propriété la plupart du temps, certains y parviennent encore en s'éloignant de plus en plus des centre-villes infrastructures et pôles d'activité qui les rendent encore plus dépendants de la voiture (la hausse du prix des carburants crève actuellement leur budget de façon dramatique), tout en durcissant leur quotidien avec un allongement du temps de transport éreintant, la qualité de la vie s'en ressent terriblement! A 80 km de Paris, là où quarante ans en arrière, il n'y avait que des résidences secondaires, aujourd'hui, il n'y a plus que des retraités ou des gens qui travaillent sur Paris qui souvent ont ainsi règlé le choix entre loyers trop chers ou résider en zones urbaine au climat très dégradé. Mais à quel prix! Pour certains 4 Heures par jour juste pour les trajets maison-travail!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Lun 21 Juil - 14:57

Brumes a écrit:
Je suis toujours ahurie de voir avec quelle facilité les gens font des emprunts.
Ca frise l'inconscience, d'où la nécessité d'une centralisation de l'endettement de chacun. A l'ère de l'informatique, ce ne devrait plus poser de problèmes !

Brumes a écrit:
Je suis d'une époque où rien n'était acheté si on n'avait pas l'argent nécessaire.
J'ai été élevée à la même école, mais aujourd'hui, il faut tout, tout de suite ! Shocked

Brumes a écrit:
Ce n'est plus d'actualité, je sais, la monnaie bouge trop pour pouvoir s'offrir ce "dont aurrait vraiment besoin".
Qu'entends-tu par "la monnaie bouge trop ? Les gens ne peuvent ou ne veulent plus faire d'économies ?

Brumes a écrit:
Mais il ne devrait pas être possible de cumuler les dettes, surtout au moment où l'emploi est difficile. Les contrôles plus sévères. Pourquoi voir encore des publicités à la télévision incitant chacun à profiter de "leur taux d'intérêt faible" , de faire des regroupements de crédits, arlors que c'est un mensonge.
Il est exact que le taux d'intérêt était très bas. Il va augmenter puisque le taux de rémunération du livret A va grimper jusqu'à 4 %. L'argent emprunté suit cette lignée. Savoir qu'il est préférable d'emprunter à un moment où le taux est faible n'est pas idiot, mais s'endetter alors quon ne dispose pas des moyens de rembourser demeure impensable. Sais-tu que certaines banques proposent des emprunts immobiliers sur une durée de 50 ans ?

Brumes a écrit:
L'inconscience frise parfois l'imbécillité.
D'où la nécessité de ne pas laisser les gens faire leur propre malheur.

Brumes a écrit:
Il était à prévoir que l'immobilier finirait par revenir en arrière. Ceux qui ont fait des emprunts, peuvent avoir du souci à se faire. S'ils perdent leur emploi aïe!
La même chose peut arriver si l'emprunt a été fait à taux variable, plus intéressant, à l'origine. Dans ce cas, les remboursements augmentent en fonction du taux de base et les salaires, eux, ne suivant pas, ça devient dramatique. Par contre, s'il a été souscrit à taux fixe, la mensualité ne bouge pas.

Brumes a écrit:
Il y aurait beaucoup à dire, mais nous sortirions du sujet ...
Le sujet étant l'actualité, je crains que nous soyons en plein dedans ! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Lun 21 Juil - 15:06

stip a écrit:
Nelly, j'adhère à ces révoltes et il y en a d'autres. Tout d'abord, je trouve anormal, qu'un foyer qui vit de revenus du travail, ne puisse plus à l'heure actuelle projeter l'accès à la propriété la plupart du temps,
Tu as parfaitement raison, mais la région parisienne est très sollicitée, ce qui explique les prix prohibitifs, du moins en partie.

stip a écrit:
certains y parviennent encore en s'éloignant de plus en plus des centre-villes infrastructures et pôles d'activité qui les rendent encore plus dépendants de la voiture (la hausse du prix des carburants crève actuellement leur budget de façon dramatique),
Paris est une ville démente. Même quand j'y viens occasionnellement, je me surprends à courir avec les Parisiens ! Personne ne semble plus y avoir le temps de vivre. Shocked

stip a écrit:
tout en durcissant leur quotidien avec un allongement du temps de transport éreintant, la qualité de la vie s'en ressent terriblement! A 80 km de Paris, là où quarante ans en arrière, il n'y avait que des résidences secondaires, aujourd'hui, il n'y a plus que des retraités ou des gens qui travaillent sur Paris qui souvent ont ainsi règlé le choix entre loyers trop chers ou résider en zones urbaine au climat très dégradé. Mais à quel prix! Pour certains 4 Heures par jour juste pour les trajets maison-travail!
Dire que mon travail se trouvait à 5 mn de mon domicile... Je ne sais pas comment certains tiennent avec de telles journées car, à tout ce que tu énumères, il ne faut pas oublier les parents dont les enfants sont à emmener chez leur nourrice ou à l'école, les grèves à répétition, bref, la galère ! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: O.G.M.   Jeu 24 Juil - 8:46

Dans un débat du forum citoyen (v.sécurité alimentaire) j'ai pu apprécier deux positions classiques et opposées.

Il est vrai que j'ai du mal à me positionner.

-En faveur des O.G.M., je dirai qu'on n'a jamais fait l'évaluation des dégats sanitaires provoqués par les pesticides, engrais et autres produits massivement répandus au 20e siècle, l'impact sur la santé des hommes et de la planète à moyen et long terme.
Si la mise au point d'O.G.M. vise à mettre au point des éléments plus résistants et productifs, moins gourmands, nous permettant de ne plus avoir recours à toute cette chimie ce serait un grand bien.

Toute fois, il me semble avoir regardé un reportage sur "monsanto" qui m'a fait froid dans le dos. http://www.arte.tv/fr/connaissance-decouverte/Le-monde-selon-Monsanto/Le-film---le-debat/1912680.html .

Alors s'il est vrai qu'en l'état actuel de la démographie mondiale, un retour au bio signifierait famines généralisées, comment donner leur chance à de nouvelles voies sans les assujetir à des intérêts financiers privés, tant leur devoir de rentabilité est prioritaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Jeu 24 Juil - 9:34

stip a écrit:
-En faveur des O.G.M., je dirai qu'on n'a jamais fait l'évaluation des dégats sanitaires provoqués par les pesticides, engrais et autres produits massivement répandus au 20e siècle, l'impact sur la santé des hommes et de la planète à moyen et long terme.
Si la mise au point d'O.G.M. vise à mettre au point des éléments plus résistants et productifs, moins gourmands, nous permettant de ne plus avoir recours à toute cette chimie ce serait un grand bien.
Les O.G.M. servent également à la recherche médicale, notamment la mucoviscidose ; un besoin réel et ciblé existe donc.

stip a écrit:
Toute fois, il me semble avoir regardé un reportage sur "monsanto" qui m'a fait froid dans le dos.
Tu as raison, en lisant ce qui est dit, on ne peut être qu'effrayé. Les essais ne devraient pas pouvoir se faire au niveau mondial, mais dans un contexte plus encadré... Mais il est vrai qu'aux Etats-Unis, l'utilisation des O.G.M. est courant. Les répercussions ne seront connues que beaucoup plus tard, peut-être trop tard pour certains... pale

stip a écrit:
Alors s'il est vrai qu'en l'état actuel de la démographie mondiale, un retour au bio signifierait famines généralisées, comment donner leur chance à de nouvelles voies sans les assujetir à des intérêts financiers privés, tant leur devoir de rentabilité est prioritaire.
Je suis toujours consternée de m'apercevoir que, dans un premier temps, on demande de ne plus produire (c'est valable également dans d'autres secteurs, comme l'orientation scolaire), pour s'apercevoir par la suite que nous manquons de ces mêmes produits. Les intérêts financiers et la rentabilité..., oui, certes, il en faut, mais où sont-ils, à long terme ?

Nos agriculteurs sont payés pour laisser leurs champs en jachère et voilà que nous manquons de maïs, de blé, de lait, etc. Comment, dans un monde moderne comme le nôtre, ne sait-on pas appréhender suffisamment tôt ces difficultés ? Ce phénomène est mondial ! Comment peut-on imaginer mettre des agriculteurs en faillite alors que, par ailleurs, il faut produire de la cochonnerie qui risque de rendre malade. Ca me dépasse.

Les Etats-Unis et d'autres pays ne prennent pas en compte le principe de précaution.

Je serais intéressée de savoir si la culture des OGM est réellement bénéfique aux pays dans le besoin ou si le problème n'est pas tout simplement détourné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Jeu 24 Juil - 10:30

-Si je soupçonne certains écologistes de manquer de réalisme, de vision progressiste indispensable pour accompagner au mieux l'inévitable globalisation afin d'en prévenir les effets pervers, j'ai encore plus de méfiance vis à vis des monstres financiers créés par l'ultralibéralisme et suffisament puissants pour assujettir n'importe quel pouvoir politique, économique ou médiatique disposant désormais de moyens évidemment bien inférieurs!Le bien de l'humanité ne pèse pas grand chose face à la logique du profit et de l'argent-roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Jeu 24 Juil - 16:27

stip a écrit:
-Si je soupçonne certains écologistes de manquer de réalisme, de vision progressiste indispensable pour accompagner au mieux l'inévitable globalisation afin d'en prévenir les effets pervers,
Tu as raison, il sont d'avance contre tout. A s'opposer à tout, on passe à côté de l'essentiel, c'est-à-dire la normalité ou la tendance vers elle.

stip a écrit:
j'ai encore plus de méfiance vis à vis des monstres financiers (...) Le bien de l'humanité ne pèse pas grand chose face à la logique du profit et de l'argent-roi.
Tout le monde est pourtant concerné et c'est une situation dramatique qui devient ingérable à un moment donné. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Divers en bref   

Revenir en haut Aller en bas
 
Divers en bref
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 40Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Divers en bref
» Bref présentation
» Quizz divers en Histoire Géographie
» Animaux divers (poissons, crustacés)
» Cruauté: Faits divers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Actualité & Politique-
Sauter vers: