philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Divers en bref

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Dim 24 Mar - 14:00

Gaz et électricité

Le bonus-malus est adopté


Le bonus-malus sur les factures de gaz et d’électricité vient d’être voté par le Parlement. Cette première étape de la transition énergétique a pour objectif d’inciter les ménages à réduire leurs consommations d’énergie.



Après 6 mois de débats houleux, le bonus-malus sur les factures d’énergie vient d’être définitivement adopté par le Parlement. L’Assemblée nationale a clos la séquence en votant le texte en dernière lecture le 11 mars 2013. Sauf nouvelle péripétie, si l’opposition gagne le recours engagé devant le Conseil constitutionnel, le dispositif entrera en application en 2016.

Sur le principe, inciter les ménages à réduire leurs consommations d’énergie et leurs factures est une excellente chose. Dans la pratique, en revanche, les ajustements risquent d’être un peu plus compliqués. Le bonus-malus sera calculé à partir d’un volume dit de base, correspondant à la consommation moyenne des 25 % de ménages les plus sobres. Il se module ensuite en fonction du nombre d’occupants du logement, du lieu de résidence et du mode de chauffage.

Finalement, après discussions, les résidences secondaires sont incluses dans le dispositif. Elles n’auront pas droit au bonus mais pourront être assujetties au malus, à partir d’un niveau de consommation égal à 50 % du volume de base alloué à la consommation annuelle d’une personne seule.

Seules les consommations excédant 300 % des volumes dits de base commenceront à faire l’objet d’un malus. Le nombre de ménages concernés devrait donc être limité, d’autant que les foyers en situation de précarité énergétique, souvent logés dans des logements qui consomment beaucoup – les fameuses passoires énergétiques – ne subiront pas de malus. Le texte de loi étend d’ailleurs les tarifs sociaux qui concernent 600 000 ménages aux 4 millions de foyers touchés par la précarité énergétique.

(Source : UFC-Que Choisir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Ven 19 Avr - 9:50

Libération de la famille française enlevée au Cameroun par Boko Haram

La famille de sept otages français - dont quatre enfants - enlevés il y a deux mois dans le nord du Cameroun par le groupe islamiste nigérian Boko Haram et détenus depuis au Nigeria a été libérée et tous sont en bonne santé, selon les présidences camerounaise et française.

(Source : AFP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Ven 19 Avr - 11:03

Nelly a écrit:
Libération de la famille française enlevée au Cameroun par Boko Haram

La famille de sept otages français - dont quatre enfants - enlevés il y a deux mois dans le nord du Cameroun par le groupe islamiste nigérian Boko Haram et détenus depuis au Nigeria a été libérée et tous sont en bonne santé, selon les présidences camerounaise et française.

(Source : AFP)
quel bonheur ,j'en ai des frissons!
BRAVO AU négociateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Ven 19 Avr - 13:32

Une histoire qui marquera la famille à vie.

J'espère que les enfants surmonteront cette épreuve sans trop de séquelles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Sam 20 Avr - 7:54

Brumes a écrit:
Une histoire qui marquera la famille à vie.

J'espère que les enfants surmonteront cette épreuve sans trop de séquelles !
Il restera sans doute des séquelles, mais il semblerait que les enfants avaient le sourire à l'aéroport, ce matin. Le fait que la famille n'ait pas été séparée a sans doute beaucoup joué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Sam 20 Avr - 8:33

Les séquelles peuvent apparaître pus tard !
Ce qui m'a un peu choquée c'est de vouloir retourner le plus tôt possible dans le pays !

Ce sont quand même les français qui ont aidé à leur libération, car, même si ce n'est jamais dit officiellement, on sait qu'il y a eu des "compensations"...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Sam 20 Avr - 8:38

Brumes a écrit:
Les séquelles peuvent apparaître pus tard !
Ce qui m'a un peu choquée c'est de vouloir retourner le plus tôt possible dans le pays !
En même temps, ils devaient quand même se sentir en sécurité, au Cameroun et puis, il y a d'autres salariés, à l'endroit où travaille le père. J'imagine qu'ils vont redoubler de vigilance !

Brumes a écrit:
Ce sont quand même les français qui ont aidé à leur libération, car, même si ce n'est jamais dit officiellement, on sait qu'il y a eu des "compensations"...
C'est certain, mais il est plus facile de dire que c'est le Cameroun qui est à l'origine de tout. Ca évite d'autres explications !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Sam 20 Avr - 8:52

J'aurais préféré entendre :

Pour l'instant nous nous reposons...

I
ls savaient que cette question leur serait posée, ils avaient largement le temps de préparer une réponse pour ne pas écarter ceux qui avaient fait pression pour leur libération.

C'est quand même en France qu'ils ont été de suite dirigés, par avion spécial, "réceptionnés" par le Président de la République, examinés par des spécialistes etc.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Ven 26 Juil - 16:11

Produire de l'énergie propre coûte très cher à la France, souligne le rapport de la Cour des comptes, paru jeudi 25 juillet. En effet, l'Etat va dépenser 3 milliards d'euros en 2013 pour soutenir le développement de l'énergie renouvelable. En cause : le mauvais ciblage des aides, les procédures complexes, et le manque de contrôles, qui empêchent la création d'emplois. De leur côté, les professionnels du secteur déplorent ce pilotage déficient, mais soulignent la baisse des coûts du photovoltaïque et demandent des efforts pour améliorer les filières de l'éolien ou de la biomasse. Le rapport préconise donc de revoir les objectifs.

(Source : France TV info)

Un sondage a été fait aujourd'hui avec la question suivante :

Etes-vous prêt à payer plus cher pour une énergie propre ?

Que répondez-vous à cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand pierre
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Ven 26 Juil - 20:32

Nelly a écrit:


Un sondage a été fait aujourd'hui avec la question suivante :

Etes-vous prêt à payer plus cher pour une énergie propre ?

Que répondez-vous à cela ?

La filière énergie propre se développera en France si ceux qui installent des éoliennes ou des panneaux photovoltaïques peuvent consommer l'énergie qu'ils produisent.
A l'heure actuelle elle doit impérativement être réinjectée dans le réseau ERDF (elle est achetée) mais pour leur consommation ils doivent payer comme tout le monde, c'est un peu absurde, d'autant plus que le vulgus pecum paye une taxe destinée à aider ERDF à financer ce rachat ....

En gros, ceux qui ne sont que de simples consommateurs lambda payent pour ceux qui payent moins cher (du grand n'importe quoi !)
Dernièrement j'ai fais venir une entreprise pour me faire expliquer ce système et bien entendu je n'ai pas donné suite, mes voisins n'ont pas à payer pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Ven 26 Juil - 21:54

Nelly a écrit:


Un sondage a été fait aujourd'hui avec la question suivante :

Etes-vous prêt à payer plus cher pour une énergie propre ?

Que répondez-vous à cela ?

Que les énergies dites propres ne le sont pas tant que cela.

Fabriquer un panneau solaire utilise de l'énergie et des matériaux rares, l'installer consomme énormément d'espace pour un rendement faible et on ne sait pas le recycler. Les éoliennes présentent des inconvénients du même type.

De plus, les panneaux solaires et les éoliennes ne fournissent de l'énergie que sur des durées assez courtes et il faut bien produire l'énergie quand nous en avons besoin alors que l'électricité ne se stocke pas.

La vrai solution repose sur des économies massives d'énergie, par exemple pour chauffer et éclairer les constructions, la géothermie etc.

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Sam 27 Juil - 14:00

grand pierre a écrit:
Nelly a écrit:
Un sondage a été fait aujourd'hui avec la question suivante :

Etes-vous prêt à payer plus cher pour une énergie propre ?

Que répondez-vous à cela ?
La filière énergie propre se développera en France si ceux qui installent des éoliennes ou des panneaux photovoltaïques peuvent consommer l'énergie qu'ils produisent.
A l'heure actuelle elle doit impérativement être réinjectée dans le réseau ERDF (elle est achetée) mais pour leur consommation ils doivent payer comme tout le monde, c'est un peu absurde, d'autant plus que le vulgus pecum paye une taxe destinée à aider ERDF à financer ce rachat ....

En gros, ceux qui ne sont que de simples consommateurs lambda payent pour ceux qui payent moins cher (du grand n'importe quoi !)
En fait, j'ai cru comprendre que l'électricité produite était payée plus cher que celle rachetée. Surprenant ! Il serait effectivement plus simple d'utiliser celle que l'on produit. Trop simple, apparemment...

grand pierre a écrit:
Dernièrement j'ai fais venir une entreprise pour me faire expliquer ce système et bien entendu je n'ai pas donné suite, mes voisins n'ont pas à payer pour moi
Il me semble qu'il faut un gros investissement au départ, non  ? Ensuite, je ne pense pas que le plus gros problème soit les voisins qui, eux, paieront toujours le même prix, que tu en produises ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Dim 28 Juil - 8:58

Morgan Kane a écrit:
Nelly a écrit:
Un sondage a été fait aujourd'hui avec la question suivante :

Etes-vous prêt à payer plus cher pour une énergie propre ?

Que répondez-vous à cela ?
Que les énergies dites propres ne le sont pas tant que cela.

Fabriquer un panneau solaire utilise de l'énergie et des matériaux rares, l'installer consomme énormément d'espace pour un rendement faible et on ne sait pas le recycler. Les éoliennes présentent des inconvénients du même type.

De plus, les panneaux solaires et les éoliennes ne fournissent de l'énergie que sur des durées assez courtes et il faut bien produire l'énergie quand nous en avons besoin alors que l'électricité ne se stocke pas.
OK, faut-il pour autant éviter de produire plus propre ? Il y a sans doute des problèmes à résoudre, dans le style de ceux qui tu soulèves, mais on ne peut pas rester les bras croisés à attendre sans évoluer !

Morgan Kane a écrit:
La vrai solution repose sur des économies massives d'énergie, par exemple pour chauffer et éclairer les constructions, la géothermie etc.    
Tu as certes raison. C'est un objectif qu'il faudrait essayer d'atteindre, mais que faire au niveau du particulier ? Il n'y a pas de petites économies...

Quand j'ai lu la question du sondage, je me suis simplement dit qu'il faudrait commencer par bien répartir les bénéfices obtenus. On nous parle du prix des investissements à effectuer. Depuis quand et qui peut se permettre d'augmenter ses tarifs parce qu'il a un projet à réaliser (je parle du privé) ? Tout ce qui a été réalisé par le passé est certes amorti, mais on sait à l'avance qu'il faudra continuer à investir. Ne faut-il pas provisionner régulièrement en prévision plutôt que de demander encore au particulier de faire des efforts ? On nous explique que les augmentations de tarifs EDF ou GDF ne sont pas justifiés... Qu'en penser ?

Non, je n'ai pas envie de payer plus cher et je sais que bon nombre de particuliers n'ont déjà pas les moyens actuellement pour subvenir aux coûts du chauffage et autres besoins ! Ce n'est pas du luxe, mais une nécessité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Ven 2 Aoû - 14:32

11,96 euros le duplicata chez EDF !

Vous avez perdu votre dernière facture EDF et vous voulez qu'EDF vous la renvoie par mail ? Pas de problème, en trois minutes, c'est fait. Le duplicata arrive accompagné d'une lettre précisant que ce duplicata est facturé 11,96 euros TTC.

Comme le conseiller EDF a omis de vous dire que ce service était payant, vous rappelez EDF. Là, un autre conseiller vous apprend que c'est normalement un service facturé 5,98 euros !

Comme vous refusez de payer au motif que l'on ne vous a pas averti des frais encourus, le conseiller consulte son supérieur. Quand il revient vers vous, vous apprenez que c'est finalement gratuit et que vous avez reçu une lettre type qui n'est plus d'actualité !

Evidemment, il est impossible d'obtenir un courrier stipulant que c'est gratuit. Il ne doit pas y avoir de lettre type pour ce genre de service...

(Source : Républicain Lorrain)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Ven 2 Aoû - 14:35

Nelly a écrit:
11,96 euros le duplicata chez EDF !

Vous avez perdu votre dernière facture EDF et vous voulez qu'EDF vous la renvoie par mail ? Pas de problème, en trois minutes, c'est fait. Le duplicata arrive accompagné d'une lettre précisant que ce duplicata est facturé 11,96 euros TTC.

Comme le conseiller EDF a omis de vous dire que ce service était payant, vous rappelez EDF. Là, un autre conseiller vous apprend que c'est normalement un service facturé 5,98 euros !

Comme vous refusez de payer au motif que l'on ne vous a pas averti des frais encourus, le conseiller consulte son supérieur. Quand il revient vers vous, vous apprenez que c'est finalement gratuit et que vous avez reçu une lettre type qui n'est plus d'actualité !

Evidemment, il est impossible d'obtenir un courrier stipulant que c'est gratuit. Il ne doit pas y avoir de lettre type pour ce genre de service...

(Source : Républicain Lorrain)

belle arnaque, si tu avais payé, je me demanse si ils t'auraient remboursé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Mar 15 Oct - 16:11

Cigarette électronique

Refus du statut de médicament

La proposition de directive mise au vote le 8 octobre lors de la séance plénière du Parlement européen à Strasbourg prévoyait de faire passer la cigarette électronique sous le régime du médicament. Les parlementaires en ont décidé autrement. La cigarette électronique restera un produit de consommation courante qui continuera à être vendue dans les boutiques spécialisées ou dans les bureaux de tabac.

Les parlementaires européens ont tranché : la cigarette électronique ne sera pas considérée comme un médicament. Ils se sont exprimés en faveur de l’amendement proposant qu’elle reste un produit de consommation courante. À l’issue du vote, la rapporteuse Linda McAvan a obtenu un mandat pour négocier avec le Conseil des ministres, de façon à ce que le texte, qui comporte d’autres mesures encadrant la vente du tabac, soit adopté en première lecture et entre en vigueur rapidement.

Concrètement, la cigarette électronique pourra être commercialisée comme un produit lambda tant qu’aucune prétention curative ou préventive ne l’accompagnera. Les parlementaires européens ont approuvé quelques mesures d’encadrement : les produits ne devront pas être vendus aux mineurs, et les liquides n’excèderont pas 30 mg de nicotine par millilitre. Les fabricants devront tenir à la disposition des autorités la liste des ingrédients qui entrent dans la composition des liquides.

Les adeptes de la vapote peuvent pousser un ouf de soulagement. Dans sa version initiale, la proposition de directive prévoyait que les liquides passent sous le statut de médicament, à l’image des substituts nicotiniques. Dans cette hypothèse, ils auraient disparu du marché le temps que les essais cliniques nécessaires à l’autorisation de mise sur le marché (AMM) soient menés à bien. Une fois approuvés par les autorités sanitaires, ils n’auraient pu être disponibles qu’en pharmacie.

(Source : UFC-Que Choisir)

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Mar 15 Oct - 16:14

Ne trouvez-vous pas curieux :

Citation :
"Dans cette hypothèse, ils auraient disparu du marché le temps que les essais cliniques nécessaires à l’autorisation de mise sur le marché (AMM) soient menés à bien. Une fois approuvés par les autorités sanitaires, ils n’auraient pu être disponibles qu’en pharmacie."
Ce qui signifie que cette cigarette électronique n'est pas réellement contrôlée et est à risque ? Shocked

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Dim 20 Oct - 13:25

Carte Cdiscount

Gare aux déconvenues

20 %, parfois même 30 % de réduction sur le montant de sa commande, voilà ce que propose le site de e-commerce Cdiscount.com à ses clients qui demandent à recevoir la carte de crédit « maison ». Malheureusement, le dossier de bon nombre d’entre eux a finalement été refusé. Ils ont dû payer la totalité de leur commande.


À l’image d’autres enseignes, le cybermarchand Cdiscount (filiale du groupe Casino) a lancé sa propre carte de crédit voilà quelques mois. La Mastercard Cdiscount permet notamment de payer ses achats au comptant ou à crédit sur n’importe quel site Internet ou en magasin, en France comme à l’étranger. Elle permet en outre de bénéficier d’assurances complémentaires, d’un délai de rétractation prolongé sur le site Cdiscount.com (30 jours au lieu de 7) et de récupérer 1 % du montant de ses dépenses sous la forme de bons d’achat à utiliser sur ce même site. Et ce n’est pas tout. Pour inciter ses clients à la réclamer, Cdiscount leur fait une super-offre : une réduction de 20 % ou 30 % sur leur première commande dans la limite de 600 €. Pour bénéficier de cette ristourne, il suffit d’opter pour la carte Cdiscount au moment du paiement et de fournir un certain nombre d’informations en ligne. Le client doit par la suite remplir un dossier et retourner à Banque Casino, partenaire financier de Cdiscount, les pièces justificatives demandées dans les 15 jours suivant l’achat. Ce n’est qu’une fois le feu vert donné par la banque que la carte est accordée.

Pas de carte, pas de réduction

Mais, à en croire les témoignages recueillis sur notre forum, de nombreux clients se sont finalement vu refuser la délivrance de la carte. Et donc la réduction promise. Du coup, la totalité du montant de la commande a été débitée de leur compte (au moment du paiement, Cdiscount demande les coordonnées bancaires du client à titre de « caution »). Impossible de faire jouer le droit de rétractation pour obtenir le remboursement de l’article : le refus leur ayant été notifié au-delà de 7 jours, le délai légal est dépassé. Pas possible non plus d’obtenir la moindre explication de la part du site : Cdiscount se retranche derrière la législation pour ne pas justifier ses décisions de refus. Tout juste le service client a-t-il expliqué à certains clients mécontents que leur dossier n’est jamais arrivé à destination, alors que eux affirment l’avoir envoyé en temps et en heure. Du coup, les interprétations vont bon train et certains internautes se demandent si Cdiscount ne chercherait pas, par ce biais, à inciter ses visiteurs à passer commande, quitte à leur refuser par la suite la réduction promise.

Cdiscount droit dans ses bottes

Chez Cdiscount, on assure pourtant n’avoir aucun intérêt à refuser une carte à un client. « Depuis son lancement fin 2012, la carte Cdiscount a déjà séduit plus de 100 000 porteurs et nous souhaitons en attirer 50 000 de plus avant la fin de l’année 2013 », explique le cybermarchand qui promet par ailleurs qu’aucun dossier pré-accepté en ligne n’est refusé par la suite dès lors que les justificatifs demandés sont transmis à temps et qu’ils confirment les informations fournies.

Le site marchand reconnaît néanmoins que cette offre de bienvenue « peut susciter des frustrations » et promet d’étudier chaque cas qui lui sera présenté. Alors n’hésitez pas à adresser vos réclamations directement à Cdiscount ou par le biais du forum de Que Choisir, où un médiateur du cybermarchand intervient. Et pour ceux qui n’auraient pas succombé à cette offre, lisez bien toutes les conditions avant de vous laisser séduire.

(Source : UFC-Que Choisir)

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Mar 5 Nov - 14:32

Matelas

Tout savoir pour bien dormir dans son lit

Difficile de s'y retrouver dans le domaine de la literie, notamment en raison de l'abondance des termes de pur marketing. Quelques réponses aux questions que l'on peut se poser avant d'acheter.

Ouate outlast thermorégulée, ventilation active brevetée, garnissage microclimat, matelas multi-actif, fibres enrichies d'extrait d'aloé vera, confort cocooning, suspension air spring 18/10e, biportance, cross system, bodyzones... lorsqu'il s'agit de vanter les mérites de leurs technologies exclusives, l'imagination des fabricants de matelas est sans limite. Difficile de s'y retrouver parmi ces termes qui relèvent avant tout du marketing. Voici des pistes pour mieux maîtriser le sujet.

Mousse, latex ou ressorts ?
Les ressorts et la mousse se partagent la préférence des Français, le latex arrivant en troisième position. Il est malaisé de résumer les caractéristiques de chaque matière, la façon d'apprécier un matelas étant éminemment subjective. Tout au plus peut-on dire que, dans les matelas à ressorts, la circulation d'air est a priori mieux assurée : les personnes qui transpirent beaucoup peuvent préférer. Les ressorts sont aussi mieux adaptés aux fortes corpulences.

Densité, nombre de ressorts, quelle incidence ?
On peut imaginer que la densité de la mousse ou du latex reflète la plus ou moins grande fermeté. Mais en réalité, ce n'est qu'un indice car le maintien offert par le matelas dépend également de la méthode de fabrication. Reste qu'une densité minimale est nécessaire : en dessous de 25 kg/m3, le confort n'est en général pas au rendez-vous. À l'inverse, attention aux densités très élevées, car l'effort à fournir pour déplacer le matelas sera à l'avenant. Sur les matelas à ressorts, plus ceux-ci seront nombreux, plus les différentes zones du matelas seront différenciées, avec un meilleur confort à la clé. Les ressorts ensachés apportent un plus en termes d'indépendance des couchages : on dérange moins son voisin lorsqu'on se retourne dans le lit.

Ferme ou souple ?
Aucune norme ne précise à quelles conditions un matelas peut être qualifié de « ferme », de « souple » ou autre. Chaque fabricant emploie ces mentions comme bon lui semble, selon ses habitudes ou ses orientations marketing. Notre test le montre, alors que tous les matelas évalués sont présentés comme « fermes », leurs comportements respectifs passent par toutes les gammes de dureté, de « très ferme » à « très souple ».

Faut-il essayer un matelas ?
Cela semble indispensable. En magasin, n'ayez pas peur du ridicule : allongez-vous sur les matelas qui vous tentent, à deux si l'achat est destiné à un couple. Déterminez d'abord quel type d'âme vous convient (mousse, latex ou ressorts) avant de tester quelques matelas. Dans l'idéal, votre coude ne doit pas trop s'enfoncer lorsque vous vous retournez (trop mou) et, lorsque vous êtes couché sur le dos, il ne doit pas y avoir d'espace entre les lombaires et le matelas (trop dur). Si vous êtes mince, attention aux modèles très fermes, qui pourraient vous occasionner des fourmillements. Pour le reste, tout est question de préférences personnelles. Sachez que certaines enseignes offrent des facilités du type « quinze nuits à l'essai » qui peuvent être utiles.

Doit-il être bien épais ?
Nous avons tendance à le penser car l'épaisseur des matelas est, dans l'inconscient collectif, liée à un certain statut social. Mais ce n'est vrai que jusqu'à un certain point. Au-dessous de 15 cm d'épaisseur, vous risquez de toucher le sommier lorsque vous enfoncez le coude dans le matelas. Pas très agréable ! Mais, entre un matelas de 15 à 20 cm et un autre beaucoup plus épais, il n'y a guère de différences de confort car ce sont les 5 à 6 premiers centimètres qui sont sollicités à longueur de nuit. Pensez aussi au fait qu'un matelas très épais sera plus difficile à déplacer et à loger dans un drap-housse.

Quant aux surmatelas, très utilisés dans des pays où les matelas sont traditionnellement durs, ils ne sont guère utiles chez nous où les couches de garnissages sont souvent épaisses.

Faces été/hiver, est-ce utile ?
Ça ne change pas grand-chose, comme l'avait montré l'un de nos tests il y a quelques années. En mesurant l'énergie nécessaire au maintien de la température selon la face du matelas, nous avions établi qu'il n'y avait pas de différences. Car, outre la nature du tissu employé, l'épaisseur du garnissage est déterminante. Et lorsque des matières prestigieuses (soie, cachemire) sont mises en oeuvre, les couches sont souvent trop minces pour jouer sur le confort. Cela dit, retourner son matelas au changement de saison permet de l'aérer et de mieux répartir les pressions.

Antibactériens, anti-acariens, c'est efficace ?
La multiplication des antibactériens dans notre environnement n'est pas souhaitable et le fait que le matelas soit recouvert d'un drap-housse, voire d'un protège-matelas laisse perplexe sur l'intérêt de cette propriété. Quant aux matelas anti-acariens, ils n'ont pas fait la preuve de leur efficacité et, si l'on est allergique, d'autres mesures d'éviction sont prioritaires : changement des draps et passage d'aspirateur sur le matelas une fois par semaine, lavage du linge de lit à 60 °C, sommier à lattes non recouvert (plus aéré), couettes et oreillers garnis de matières synthétiques plutôt que de laine ou de duvet, aération quotidienne et maintien d'une température fraîche dans la chambre.

(Source : UFC-Que Choisir)

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Dim 8 Déc - 17:42

Divorces algériens pas reconnus en France

Un épouse algérienne vivant en France peut parfois demander le divorce en France, même si un jugement algérien l'a déjà prononcé, car il se peut que le droit français ne reconnaisse pas la première décision. Certaines dispositions légales algériennes sont en effet contraires, selon la Cour de cassation, "à la conception française de l'ordre public".

C'est le cas du divorce prononcé à la requête du mari, qui s'apparente à une répudiation. Ce divorce prévu par la loi algérienne est contraire au principe de l'égalité des époux imposé par la Convention européenne des droits de l'homme, ratifiée par la France.

Le droit algérien, d'après la Cour de cassation, permet au mari de demander le divorce sans explication, par une sorte de répudiation discrétionnaire, alors que l'épouse ne peut le demander que dans des cas précis, pour des raisons prévues.

La loi ne donne aucun moyen à l'épouse de s'opposer à la demande de divorce de son mari. Son opposition est sans effet, ajoute la Cour, pour en déduire que le divorce prononcé dans ces conditions ne peut pas être applicable en France. Une nouvelle procédure de divorce peut en conséquence y être engagée, sans tenir compte du jugement algérien.

(Source : Républicain lorrain)

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Lun 16 Déc - 15:24

La revanche des légumes moches

Pommes tachées, carottes difformes et concombres tordus comme nouveau créneau d'avenir ? Certains distributeurs européens misent sur les fruits et légumes disgracieux pour se forger une image de pourfendeur du gaspillage.

Edeka, premier distributeur d'Allemagne, a lancé un projet-pilote de vente de ces produits normalement destinés au rebut ou à nourrir les animaux. Le consommateur "achète aussi avec les yeux et s'est habitué à des normes" de forme ou de couleur, explique Gernot Kasel, porte-parole d'Edeka. Pour rompre avec cela, un certain nombre des magasins de l'enseigne ont décidé de proposer des produits s'écartant des normes, assortis du slogan "personne n'est parfait", et à un prix inférieur à celui des fruits et légumes "normaux".

En Suisse, Coop a lancé au cours de l'été une gamme baptisée "Unique" pour commercialiser ces "humeurs de la nature". Après des abricots tachés par la grêle, ce sont entre autres des carottes à trois pattes qui cherchent preneur, environ 60 % moins chères que les "première classe".

L'an dernier, le britannique Sainsbury's avait ouvert la voie. Une météo désastreuse avait fortement amputé les récoltes et s'était traduite par une proportion anormalement élevée de fruits et légumes abîmés et mal formés. La chaîne s'était tout de même engagée à acheter toutes la récolte de ses fournisseurs, produits imparfaits compris.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Lun 16 Déc - 15:29

moi je trouves cela parfait, car le goût sera le même et les legumes une fois cuisinés, on n'y vera que du feu, et le portemonai s'en portera mieux ,ainsi que les paysans qui voient ainsi leur travail réévalué
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Lun 16 Déc - 15:33

marie-josé a écrit:
moi je trouves cela parfait, car le goût sera le même et les legumes une fois cuisinés, on n'y vera que du feu, et le portemonai s'en portera mieux ,ainsi que les paysans qui voient ainsi leur travail réévalué
Effectivement, nos agriculteurs seraient moins pénalisés et cela assainirait peut-être également un peu la profession. Je veux dire qu'on nous vend parfois du "bio" qui est quand même traité, mais si c'est un peu moins. Or, dans les conditions ci-dessus, on pourrait peut-être s'en approcher encore davantage. C'est tout une éducation à refaire !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Jeu 13 Fév - 17:12

Une de nos bénévoles est salariée en maison de retraite.

Dans l'unité Alzheimer où il lui arrive de travailler, elle a assisté à une réunion à propos de l'animation de cette section, en présence d'un psychiatre.

Comme elle proposait de faire faire de la peinture à ces personnes, le psy a répondu qu'elle n'avait pas le droit : ce serait de la maltraitance !  Shocked Idem pour des coloriages.

Comme je m'étonnais de ce terme, elle m'a répondu que le psy lui avait dit qu'il s'agissait d'infantilisation de ces personnes...

Elle lui a répondu alors : "Mettez-vous un peu assis sur une chaise à ne rien faire, toute la journée, et vous me direz ensuite où est la maltraitance !".

Par contre, le personnel a le droit de faire des jeux avec les malades. Il n'en reste pas moins que la journée est longue.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlestone
******
avatar


MessageSujet: Re: Divers en bref   Ven 14 Fév - 2:24

Nelly a écrit:
Une de nos bénévoles est salariée en maison de retraite.

Dans l'unité Alzheimer où il lui arrive de travailler, elle a assisté à une réunion à propos de l'animation de cette section, en présence d'un psychiatre.

Comme elle proposait de faire faire de la peinture à ces personnes, le psy a répondu qu'elle n'avait pas le droit : ce serait de la maltraitance !  Shocked Idem pour des coloriages.

Comme je m'étonnais de ce terme, elle m'a répondu que le psy lui avait dit qu'il s'agissait d'infantilisation de ces personnes...

Elle lui a répondu alors : "Mettez-vous un peu assis sur une chaise à ne rien faire, toute la journée, et vous me direz ensuite où est la maltraitance !".

Par contre, le personnel a le droit de faire des jeux avec les malades. Il n'en reste pas moins que la journée est longue.

Les malades d'Alzheimer sont astreint à un protocole médical bien déterminé. On ne fait pas subir n'importe quoi à cette catégorie de malade. Le Docteur avait raison de qualifier ce genre d'activité de maltraitance. Il me semble qu'un malade de cette catégorie ne sent pas l'ennui des journées...C'est l'affaire des spécialistes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Divers en bref   

Revenir en haut Aller en bas
 
Divers en bref
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Divers en bref
» Bref présentation
» Quizz divers en Histoire Géographie
» Animaux divers (poissons, crustacés)
» Cruauté: Faits divers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Actualité & Politique-
Sauter vers: