philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Beaux textes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Beaux textes   Lun 27 Juin - 8:59

Recueil : Sonnets (1851)

Beauté, ne chéris pas quelque vulgaire humain !
Fais éclore au soleil la rose parfumée !
Au talent qu'on admire, unis ta grâce aimée ;
Aujourd'hui fais-le vivre, et vis par lui demain !

Tends ta main lisse et blanche à quelque illustre main !
Au souffle d'un cœur fier tiens ton âme allumée !
Choisis-le bien ce nom dont tu seras nommée !
Qu'avec le grand, le beau contracte un noble hymen !

La beauté pour époux doit avoir le génie !
Ô femme, comprends donc cette sainte harmonie,
Alliance qui seule à la durée en soi !

Qu'il te vaille, ô beauté, l'être à qui tu te livres !
Adore le poète, et tu verras ses livres
Éterniser les vers qu'il aura faits pour toi !


Évariste Boulay-Paty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Beaux textes   Dim 7 Aoû - 11:57

Les mains de mon père

Un jeune homme sollicita un poste dans une grande entreprise. Après l’entretien d’embauche de sélection, le directeur adjoint l’envoya vers le directeur général pour une dernière entrevue.

Le directeur a bien regardé son CV : il était tout simplement excellent (de grandes écoles, de beaux stages…).  
Aussi, le DG lui a demandé :

« As-tu reçu une bourse d’étude pendant ton cursus scolaire ? »

Le jeune diplômé lui a répondu tout simplement « non ».

« Est-ce ton père qui a payé tes études ? »
« Oui » répondit le jeune.
« Où travaille ton père ? »
« Mon père fait des travaux de forge. »

Le directeur a demandé au jeune de lui montrer ses mains. Le jeune lui a montré une paire de mains lisses et parfaites.

« As-tu jamais aidé ton père dans son travail, ne serait-ce qu’une seule fois ? »
« Mon père a toujours voulu que j’étudie davantage. En outre, il peut mieux faire ces tâches que moi.»

Le directeur a dit :

« J’ai une demande à te faire : quand tu iras à la maison aujourd’hui, observe et lave les mains de ton père puis reviens me voir demain matin. »

Ni une, ni deux, le jeune s’empresse de prendre congé pour aller vite répondre à la requête du DG.
Quand il rentra à la maison, il se mit à chercher son père et lui demanda la permission de laver ses mains.
Son père se sentit heureux de la subite attention de son fils et les lui présenta avec bienveillance. Après un temps d’arrêt, le jeune homme entreprit de laver doucement les mains paternelles.

Pour la première fois, il se rendit compte de l’état des mains de son père : elles étaient ridées et avaient tant de cicatrices qu’il pouvait à peine toutes les compter. Certaines d’entre elles étaient encore à vif et quand il avait le malheur d’y toucher, son père tressaillait de douleur.

Pour le jeune homme, ce fut comme un seau d’eau glacée lancé en plein visage ! Il se rendit peu à peu compte du sacrifice de son père. Car chacune de ces cicatrices représentait le prix à payer pour SON éducation, SES activités de l’école et SON futur.

Après avoir fini de nettoyer les mains de son père, le jeune commença à mettre de l’ordre dans l’atelier. Cette nuit-là fut un magnifique moment ‘père et fils’ durant lequel ils parlèrent très longtemps.

Au matin suivant et comme prévu, le jeune est retourné voir le directeur.

Ce dernier s’est vite rendu compte des larmes dans les yeux du jeune homme. Aussi lui-a-t-il demandé : « Peux-tu me dire ce qui te fait pleurer et ce que tu as appris hier en rentrant chez toi ? »

Le jeune a répondu : « j’ai nettoyé les mains de mon père puis j’ai fini par ranger son atelier… mais ce n’est pas le plus important.
Je sais maintenant reconnaître ce qui mérite d’être apprécié. Sans mon père, je ne serais pas celui que je suis aujourd’hui. En aidant mon père, je me suis rendu compte de la dureté de son labeur et de mon arrogante indifférence. Aujourd’hui, j’apprécie son sacrifice à sa juste valeur et le trésor qu’est l’aide familiale.

Le directeur a dit : « Voilà ce que je cherche chez mon personnel. Je veux engager des personnes pouvant apprécier l’effort fourni par les autres, des personnes qui ont conscience de la souffrance d’autrui, des personnes qui ne mettent pas l’argent comme seul objectif dans la vie… Tu es embauché ».

Un enfant trop protégé à qui les parents donnent tout ce qu’il veut, développe « une mentalité de droit » et ignore les sacrifices qu’il a fallu faire pour en arriver là ! Si vous vous reconnaissez dans ce type de pères protecteurs, pensez-vous agir pour le bien de vos enfants ou au contraire, les guider sur le mauvais chemin ?
Vous pouvez donner à vos enfants ce qu’ils souhaitent le plus au monde : une maison chaleureuse, un bon repas, une grande école, un téléphone portable dernier cri…

Quand vous devez faire le ménage ou peindre une chambre, pensez tout simplement à les mettre à contribution. Après avoir mangé, qu’ils lavent et rangent la vaisselle entre frères et sœurs pour apprendre la vraie valeur de l’entraide et les qualités nécessaires pour mener une belle vie.

Un jour, quand vous aurez les cheveux bien blancs, vous serez heureux de voir vos enfants épanouis, suivre votre exemple et apprendre à leurs propres enfants l’expérience de la difficulté et l’importance du travail en groupe.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Beaux textes   Sam 28 Jan - 10:43

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son cœur ;
Sans remords, sans regret, sans regarder l'heure;
Aller de l'avant, arrêter d'avoir peur;
Car, à chaque âge, se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son corps;
Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L'âge n'a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté, c'est donner un coup de pouce
À ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu'il y a toujours quelqu'un à la rescousse.

Vieillir en beauté, c'est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d'antan.
Être fier d'avoir les cheveux blancs,
Car, pour être heureux, on a encore le temps.

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec amour,
Savoir donner sans rien attendre en retour;
Car, où que l'on soit, à l'aube du jour,
Il y a quelqu'un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec espoir;
Être content de soi en se couchant le soir.
Et lorsque viendra le point de non-recevoir,
Se dire qu'au fond, ce n'est qu'un au revoir.

Auteur inconnu

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Beaux textes   Dim 29 Jan - 10:02

savoir bien vieillir n'est pas donné à tout le monde!

Mais ceux qui savent le faire sont plus heureux que les autres même sans grds moyens,juste L'Amour d'autruit et de la vie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Beaux textes   Dim 29 Jan - 12:49

marie-josé a écrit:
savoir bien vieillir n'est pas donné à tout le monde!

Mais ceux qui savent le faire sont plus heureux que les autres même sans grds moyens,juste L'Amour d'autruit et de la vie!

Il faut déjà avoir un minimum de santé pour essayer de le faire. Quand on ne réussit plus guère à sortir de chez soi, il est difficile d'avoir le moral.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Beaux textes   Jeu 8 Nov - 15:04

De la pure Vérité !!!

Un jeune a demandé à son grand-père :

"Grand-père, comment viviez-vous avant, avec aucune technologie !!!

Pas d'avions,
Pas d'Internet,
Pas d'ordinateurs,
Pas de téléviseurs,
Pas de téléphone portable "

Grand-père a répondu :

"Tout comme votre génération vit aujourd'hui :

Pas de compassion,
Pas d'honneur,
Pas de respect,
Pas de honte,
Pas de modestie "
Nous, les gens nés entre 1940-1960 sommes les bienheureux !!!
Notre vie en est une preuve vivante.

👉 En jouant et en faisant du vélo, nous n'avons jamais porté de casque.
👉Après l'école, nous avons joué jusqu'au crépuscule; Nous n'avons jamais regardé la télé.
👉Nous avons joué avec de vrais amis, pas des amis sur internet.
👉 Si jamais nous avions soif, nous buvions de l'eau du puits et non de l'eau embouteillée.
👉Nous ne sommes jamais tombés malades en partageant le même verre de jus avec quatre amis.
👉Nous n'avons jamais pris de poids en mangeant des assiettes de pâtes tous les jours.
👉 Rien n'est arrivé à nos pieds malgré l'errance aux pieds nus.
👉Nous n'avons jamais utilisé de suppléments pour rester en bonne santé.
👉Nous avions l'habitude de créer nos propres jouets et de jouer avec ceux-ci.
👉Nos parents n'étaient pas riches. Ils  nous ont donné l'amour .. pas le matériel.
👉Nous n'avons jamais eu de téléphone portable, de DVD, de console de jeux, de Xbox, de jeux vidéo, d'ordinateurs personnels, d'Internet, de chat, mais nous avions de vrais amis.
👉Nous rendions visite à nos amis sans y être invités et avons partagé et apprécié la nourriture avec eux.
👉Des parents vivaient à proximité pour profiter du temps passé en famille.
👉 Nous avons pu avoir des photos en noir et blanc, mais vous pouvez trouver des souvenirs colorés dans ces photos.

👉 Nous sommes une génération unique et la plus compréhensive, car nous sommes la dernière génération à écouter ses parents …

Et nous sommes aussi les premiers qui avons dû écouter leurs enfants.

Nous sommes une édition limitée ! Profitez de nous. Apprenez de nous.

                                                                Nous sommes des Trésors appelés à disparaître.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: Beaux textes   Mer 5 Déc - 6:34

Léo Ferré a écrit:
Léo Ferré
LA SOLITUDE


Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude.
Je m'invente aujourd'hui des chemins de traverse. Je ne suis plus de chez vous.
J'attends des mutants. Biologiquement je m'arrange avec l'idée que je me fais de la biologie: je pisse, j'éjacule, je pleure. Il est de toute première instance que nous façonnions nos idées comme s'il s'agissait d'objets manufacturés.
Je suis prêt à vous procurer les moules. Mais...

La solitude...

Les moules sont d'une testure nouvelle, je vous avertis.
Ils ont été coulés demain matin. Si vous n'avez pas dès ce jour, le sentiment relatif de votre durée, il est inutile de regarder devant vous car devant c'est derrière, la nuit c'est le jour. Et...

La solitude...

Il est de toute première instance que les laveries automatiques, au coin des rues, soient aussi imperturbables que les feux d'arrêt ou de voie libre. Les flics du détersif vous indiqueront la case où il vous sera loisible de laver ce que vous croyez être votre conscience et qui n'est qu'une dépendance de l'ordinateur neurophile qui vous sert de cerveau. Et pourtant...

La solitude...

Le désespoir est une forme supérieure de la critique. Pour le moment, nous l'appellerons "bonheur", les mots que vous employez n'étant plus "les mots" mais une sorte de conduit à travers lesquels les analphabètes se font bonne conscience. Mais...

La solitude...

Le Code civil nous en parlerons plus tard. Pour le moment, je voudrais codifier l'incodifiable. Je voudrais mesurer vos danaïdes démocraties.
Je voudrais m'insérer dans le vide absolu et devenir le non-dit, le non-avenu, le non-vierge par manque de lucidité. La lucidité se tient dans mon froc.



Terrible ….

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Beaux textes   Mer 5 Déc - 9:33


Eh bien… !!!

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beaux textes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beaux textes
Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» Les chemins spirituels petite anthologie des plus beaux textes tibétains - Matthieu Ricard
» recherche beaux textes de dictée...
» Je cherche des textes sur les arbres
» Textes des Pères de l'Église
» 1 coeur en hiver.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Littérature & Culture-
Sauter vers: