philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 qu'est ce que la CONSCIENCE?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 13:42

marc a écrit:
thierry:
Citation :
Ma princesse est sidérée quand, à la question :"A quoi tu penses ?", je lui réponds : "A rien."
je rejoins un peu la réponse de Nelly....
On ne peut penser à rien, ça n'existe pas, c'est une illusion.
Cela me fait penser justement à la question:
- "ne pensez pas à un chat bleu" par exemple.
Comment y arriver ? Wink

Ah, bon, c'est gentil de me signifier clairement ce qu'il se passe dans MA tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc
*****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 14:20

Voici quelques petits trucs pour ne penser à rien...

Pour réussir à ne penser à rien, essayez de penser à quelque chose qui ne vous fait penser à rien.
Pensez-y fort, il doit sûrement y avoir quelque chose dans votre mémoire à court ou long terme qui n’évoque absolument rien.

Lors d’une séance dédiée au « penser à rien », pensez à maintenir à un niveau optimal certains paramètres.
L’hydratation, entre autre. Pour éviter d’être tracassé par une soif soudaine, pensez à garder près de vous un verre d’eau. Et pensez à en prendre une gorgée toutes les 10 à 12 minutes.

Il y a aussi le confort physique. Au cours de votre séance, pensez à changer de position aux 20 à 30 minutes, question d’éviter les engourdissements.

Finalement, pensez avoir avec vous un cadran dont vous ajusterez l‘alarme de façon à ce qu’elle sonne quelques minutes avant la fin de la séance.
L’idée de l’alarme est de vous rappeler que la période allouée à ne penser à rien s’achève et que si vous n’avez pas encore réussi à penser à rien, il faudrait commencer à penser à s’y mettre.

Voilà, suffisait d’y penser. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 14:28

marc a écrit:
Voici quelques petits trucs pour ne penser à rien...

Pour réussir à ne penser à rien, essayez de penser à quelque chose qui ne vous fait penser à rien.
Pensez-y fort, il doit sûrement y avoir quelque chose dans votre mémoire à court ou long terme qui n’évoque absolument rien.

Lors d’une séance dédiée au « penser à rien », pensez à maintenir à un niveau optimal certains paramètres.
L’hydratation, entre autre. Pour éviter d’être tracassé par une soif soudaine, pensez à garder près de vous un verre d’eau. Et pensez à en prendre une gorgée toutes les 10 à 12 minutes.

Il y a aussi le confort physique. Au cours de votre séance, pensez à changer de position aux 20 à 30 minutes, question d’éviter les engourdissements.

Finalement, pensez avoir avec vous un cadran dont vous ajusterez l‘alarme de façon à ce qu’elle sonne quelques minutes avant la fin de la séance.
L’idée de l’alarme est de vous rappeler que la période allouée à ne penser à rien s’achève et que si vous n’avez pas encore réussi à penser à rien, il faudrait commencer à penser à s’y mettre.

Voilà, suffisait d’y penser. Laughing

Si c'est à partir de ça que tu affirmes que ne penser à rien est impossible, effectivement, c'est mort. Là, on est juste dans de la cuisine.
"Penses-y" sérieusement.
Et puis après, intéresse toi à la méditation zazen par exemple. Et puis, si possible, va discuter avec un adepte. Tout en sachant que cette "voie" n'en est qu'une parmi beaucoup d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc
*****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 15:02

thierry:
Citation :
Et puis après, intéresse toi à la méditation zazen par exemple. Et puis, si possible, va discuter avec un adepte.
Il se trouve que j'ai pratiqué le zazen qqs temps, mais je n'ai pas atteind le stade du "penser à rien", peut-être que les grands maîtres oui ?
Est-tu grand maître ?
Explique-moi comment on se rend compte que l'on est en train de penser à rien sans y penser ?
Dis-moi que l'on se sent détendu, zen, léger, flottant, relax....tout ce que tu voudras, mais ne me dis pas que l'on peut faire abstraction de toutes pensées ou sensation de pensées à ton niveau ou au mien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 15:14

marc a écrit:
thierry:
Citation :
Et puis après, intéresse toi à la méditation zazen par exemple. Et puis, si possible, va discuter avec un adepte.
Il se trouve que j'ai pratiqué le zazen qqs temps, mais je n'ai pas atteind le stade du "penser à rien", peut-être que les grands maîtres oui ?
Est-tu grand maître ?
Explique-moi comment on se rend compte que l'on est en train de penser à rien sans y penser ?
Dis-moi que l'on se sent détendu, zen, léger, flottant, relax....tout ce que tu voudras, mais ne me dis pas que l'on peut faire abstraction de toutes pensées ou sensation de pensées à ton niveau ou au mien.
Si tu ne veux pas que je te le dise, pourquoi est-ce que je te le dirai ? On parle dans le vide. Je préfère ne pas y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc
*****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 15:16

facile... Laughing tu bottes en touche.
Donne moi un seul bon argument et je reconnaîtrai ma méconnaissance alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 15:23

Nelly a écrit:
Thierry a écrit:
Heureusement que chaque être est différent ! Ce monde serait d'une désespérante monotonie sinon.
Pour ce qui est du foisonnement des pensées et de l'alternance avec le vide, il s'agit juste de ce qui me convient. Ma princesse est sidérée quand, à la question :"A quoi tu penses ?", je lui réponds : "A rien."
Oh, mais je ne me contenterais pas de cette réponse, à sa place. Quand on répond "A rien", c'est plutôt que la pensée vagabonde, qu'elle n'accroche pas, ou encore qu'on n'a pas envie de dire ce à quoi on pense.
Ma compagne vient de me poser la question il y a 1/4 d'heure et j'ai répondu ... "à rien" Exclamation Laughing
Et comme écrit par Nelly, je pensais à des trucs en vrac mais rien que je ne voulais pas raconter. Mais je n'ai pas peur d'avouer que cette dernière hypothèse existe chez moi. Pour diverses raisons; pas par science du mensonge mais "pas intéressant", "trop compliqué à expliquer précisément" etc... Il existe beaucoup de raisons, en tout cas chez moi. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 18:04

marc a écrit:
facile... Laughing tu bottes en touche.
Donne moi un seul bon argument et je reconnaîtrai ma méconnaissance alors.

Il n'est pas question de méconnaissance Marc et je n'en "sais" pas plus que toi. Je n'ai pas d'explication, c'est comme ça, ça vient, ça part. Je ne maîtrise rien mais je sais par contre quand ça a commencé et pourquoi. Un chemin très long et douloureux.

Je sais que je ne pensais à rien non pas en y pensant mais lorsque la pensée revient et que je quitte cette "absence" dans laquelle je suis en contact avec une autre "présence".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 18:08

Août 2008

Toujours cette étrange distanciation avec le monde qui m'entoure, comme si je vivais dans une bulle qui filtrerait les éléments essentiels. Je peux user de ma raison quand c'est nécessaire mais dès que je n'ai plus aucune intervention à avoir, aucune action à mener, je me sens partir dans une dimension de silence que j'aime de plus en plus. C'est davantage qu'un silence extérieur bien entendu. C'est l'absence de pensées, une certaine "lobotomie," une plongée incontrôlée dans une dimension intemporelle, dé-mentalisée, un abandon complet. Je vois un entonnoir en moi et le tourbillon des pensées insoumises qui disparaît, je n'ai aucune volonté, (ça reviendrait à créer un ancrage), si ça n'aboutit pas je ne m'en fais pas, c'est juste que je n'étais pas prêt, ça ne dépend pas de moi, c'est comme un besoin interne, la raison n'a rien à y faire, comme une évaporation, je ne connais pas la source de la chaleur, elle est là, c'est tout.
Lorsqu'il n'y a plus rien, je sens (mais les cinq sens sont étrangers à tout ça) une certaine félicité, une sérénité qui ne m'est pas accessible dans la dimension raisonnée. Il n'y a plus rien et étrangement l'impression que "tout" est là. Une présence dans le vide.

Je réalise que cette "évaporation" survient de plus en plus souvent. Même en présence d'autres personnes. Je peux m'extraire de l'instant dès lors que rien ne m'est demandé, que je n'ai rien à faire. Je ne connaissais cet état que dans la solitude et je le vis maintenant dans mes relations quotidiennes. Si je n'ai pas à intervenir, si je suis juste en présence de personnes, je n'entends plus rien, ni les discussions, ni les bruits divers, je suis "ailleurs". Je me souviens par exemple d'une conférence pédagogique totalement insipide et de laquelle je me suis extrait... Comme si ce vide s'étendait autour de moi et qu'il créait un espace étanche, imperméable, élastique, il s'étend, il s'étend, les éléments disparaissent, comme si je n'étais plus inséré dans le fatras des conditions de vie mais que je maintenais pourtant un lien insécable avec ce monde extérieur, je peux le réintégrer en une fraction de seconde, dès lors que c'est nécessaire, dès lors que la raison doit être enclenchée pour une action précise. Je sais pour autant que le vide est toujours là, qu'il ne s'efface plus, il existe, rien ne peut l'éliminer, il suffira que je cesse de penser pour entrer de nouveau dans cette dimension personnelle. J'en suis heureux. Je n'ai pas besoin de me raisonner en me disant que je dois cesser de penser, je sais de toute façon que la méthode est absurde. Le vide est là, il suffit que je me "déplace", que je quitte les structures mentalisées et il m'accueille.

Je ne sais pas ce que c'est.
Et d'ailleurs à quoi me servirait-il de le savoir ? Si j'essaie d'y mettre un nom, je l'identifie et dès lors je le limite. Et il n'a pas de limite, comme il n'a pas de nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 18:11

"Les pensées sont comme des mouches qui entrent et sortent d'une chambre. L'important est donc de laisser les fenêtres grandes ouvertes. Ainsi, les mouches, pourront aller et venir, sans guère gêner l'occupant de la chambre. Bientôt déçues par ce lieu inhospitalier, elles n'y entreront même plus."

Jacques Brosse.

J'aimais bien ce petit texte. Nettement moins depuis quelques temps. J'ai eu l'impression qu'en laissant les fenêtres grandes ouvertes, les mouches ne se lassaient pas du tout de leurs allers-retours et leurs bourdonnements constants m'horripilaient. J'attendais impatiemment qu'elles s'en aillent mais elles étaient irrémédiablement remplacées par d'autres et les différences de bourdonnement captaient mon attention, je finissais par les identifier, "tiens, revoilà la grosse noire, ah, celle-là c'est la petite nerveuse, et voilà la vieille mollassonne..." Et lorsque le tohu-bohu se calmait, je me retrouvais à craindre leur retour et je ne profitais même pas de l'accalmie.

J'ai donc voulu fermer les fenêtres mais je me suis retrouvé avec les mouches enfermées à l'intérieur et le ronflement de leurs corps butés contre la vitre était redoutablement irritant. D'autant plus que là, il n'y avait aucune chance que ça cesse. J'étais condamné.

J'ai bien imaginé que je n'avais qu'à bourdonner avec elles, me muer en insecte, plonger dans la nuée, mais la tête me tournait bien vite. Un vrai cauchemar. Ce vol anarchique n'était pas pour moi.

Et puis, là, soudain, la solution s'est imposée. Le problème ne venait pas des mouches mais de la présence de l'enceinte. Elles étaient attirées par le lieu, espérant sans doute y trouver quelques pitances ou un partenaire ou je ne sais quoi. Mais l'espace restreint contenait trop de promesses à saisir pour qu'elles puissent résister à l'attirance.

Il fallait donc pulvériser la pièce, abattre les murs, réduire à néant cette enceinte captivante. Il m'a fallu beaucoup d'énergie pour venir à bout des murailles, ne pas craindre l'immensité de l'espace qui s'ouvrait, abandonner les appartenances, l'identification à ce lieu de perdition.

J'ai tout détruit. Et les mouches désormais ne font que passer sans marquer le moindre arrêt. Elles ne sont plus que des zébrures noires qui traversent dans un zeste criard le ciel lumineux au-dessus de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 18:37

Intemporel
Juillet 2009

Dimanche dernier, j'ai fait mon premier vol biplace en parapente. Très impressionnant. On n'imagine pas quand on les regarde d'en bas à quel point ça peut brasser quand on monte de 7 mètres par seconde dans une thermique... Il vaut mieux ne pas avoir chargé l'estomac avant...



Mais là n'est pas l'essentiel.



Pour rejoindre le décollage, tous les participants prennent une navette, un mini-bus de neuf places. Douze kilomètres de montée sur une route sinueuse et étroite. Je me suis assis sur la banquette du fond aux côtés de mon plus jeune garçon et de son amoureuse. Tous les autres passagers étaient des adultes. Les gens parlaient entre eux pendant que les deux ados à mes côtés se câlinaient en se regardant dans le fond des yeux.



Sans rien fixer de précis, les yeux envahis par les immensités et les couleurs des montagnes, je regardais rêveusement le paysage par la fenêtre et j'écoutais d'une oreille distraite les quelques échanges qui me parvenaient : des vols merveilleux au-dessus des montagnes, une nouvelle voile performante, la prochaine compétition, un nouveau site à découvrir, des voyages, un accident... Des discussions de passionnés à d'autres passionnés.

Une longue montée. Je me suis laissé bercer. Je me suis « éloigné » progressivement.

A la sortie d'un virage dans lequel je trouvais que le conducteur était passé très près du fossé, j'ai senti que je n'étais pas là.

Une impression indéfinissable. Soudaine. Un vide étrange, comme si je n'existais pas. Je sentais bien que quelque chose était là puisque "je" voyais le paysage, que j'entendais les discussions, que je me faisais des remarques sur le conducteur... Mais je ne parvenais pas à avoir une image de celui qui vivait tout ça, comme si le récepteur de ces impressions n'était pas réel, comme s'il ne s'agissait que d'un rêve et que je n'étais même pas le rêveur.

Je n'arrivais pas non plus à me situer parmi tous les passagers. Je savais très bien que je n'étais pas comme les deux ados à mes côtés mais je ne pouvais pas non plus m'identifier aux adultes présents. Je n'étais pas parmi eux en tant qu'individu reconnaissable, je ne pouvais pas établir à travers leurs regards la consistance de mon être, je ne pouvais pas prendre forme en me nourrissant de leurs attentions, tout ça n'était qu'un mirage.

Je n'avais pas d'âge. J'essayais de visualiser mon visage et je n'en avais aucune image nette, comme s'il me fallait nécessairement un miroir pour pouvoir "matérialiser" cette entité pensante qui s'interrogeait sur son existence.



Un sentiment très étrange.

Intemporel.

Une désidentification totale, brutale, comme un vide incommensurable en moi et pourtant une absence totale de peur, aucune interrogation, aucune inquiétude ou tentative de rappel, de réveil ou je ne sais quelle réaction de survie...Je me suis laissé partir.



Je me suis souvenu de toutes ces impressions particulières, dans différentes situations, cette inexplicable sensation de n'avoir pas d'âge, de ne pas faire partie intégrante du groupe de gens, une impossibilité d'exister dans cette activité sociale, comme si au-delà des regards que je pouvais recevoir, des paroles qu'on pouvait me proposer, des idées mêmes qu'on pouvait m'attribuer, qu'au-delà de ce foisonnement d'émotions il n'y avait rien...

Des plongées abyssales dans un néant de plénitude, une abolition totale de toute appartenance intérieure. Les images reçues de l'extérieur n'avaient aucune réalité. Et rien n'était là pour recevoir cette sensation d'inexistence. Impossible de décrypter l'entité. Je n'étais rien, qu'un vide animé par une palpitation innommée. L'idée soudaine que ce vide en moi contenait en fait la source même de la vie, de cette vibration inexpliquée, de la cohésion des cellules, l'aimantation des molécules. La seule réalité. J'ai vu là, dans ce noir d'univers opaque et stable une absorption irrémédiable de toutes les images inhérentes à mon être social, comme un trou noir engloutissant un conglomérat disloqué de matières recyclables...



Je n'ai rien cherché à maintenir. D'ailleurs, je ne maîtrisais rien, il n'y avait rien de volontaire, ni de construit, ni d'intentionnel, comme une marée cosmique qui emportait les résidus éparpillés d'un moi illusoire.

Je sais qu’à un moment il n’y a plus rien eu. Même plus d’impressions. Rien, plus rien, aucune pensée, aucun attachement. « Je » n’étais plus là.

C'est l'arrêt brutal du fourgon au bout de la piste qui m'a ranimé en me plongeant de nouveau dans le "sommeil".

Je suis allé voler avec mon moniteur, sous une grande voile rouge dont je voyais l'ombre avancer sur la cime des arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Sam 13 Fév - 19:40

Tu sais Thierry, parfois il y a des choses que l'on ne peut expliquer, et puis ce que tu vis, c'est toi qui le vit, personne ne peut dire ce qui se passe en toi. Moi je te crois et je trouve que ce ne doit pas être facile de vivre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 3:00

Thierry, on dirait que tu fais une sorte de dédoublement de personnalité.

Ça m'arrive parfois quand je suis dans "une histoire"... je suis ailleurs, mais je reviens immédiatement dans la réalité. Mon cerveau n'est pas vide, il est dans l'imaginaire. Like a Star @ heaven alien

Je me souviens d'un parc datant du XIIè... "Je voyais" des personnages d'un autre temps admirant les mêmes arbres, foulant le même sol. Mais mon esprit revenait immédiatement à l'instant présent. Je crois que je garde toujours la maîtrise de ces évasions. Comme je le dis souvent "la tête dans les Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven mais les pieds bien sur terre.

Jamais je n'ai ressenti ce vide dont tu parles. Pourtant il m'arrive de dire "je fais le vide dans ma tête", il ne s'agit que d'écarter des problèmes qui me déplaisent, me font mal... je pars aussitôt dans des rêves qui me transportent dans un autre monde.

Est-ce naturel ? Un moi profond ? Ou bien une attitude que j'ai prise au fil du temps ? Je n'ai jamais analysé.

Il me semble que toi tu vas plus loin. Tu arrives à te détacher totalement du présent. Nous entrons dans un autre domaine.

J'ajoute, que, par contre, je peux [i]faire le vide autour de moi.
Il y a du monde, les conversations ne m'intéressent pas, dans une salle d'attente, je ferme "les écoutilles", m'isolant de l'environnement pour partir dans ce monde imaginaire que j'aime. Toutefois, j'ai la présence d'esprit de dire de temps en temps 2 ou 3 mots, vagues,qui n'engagent à rien. Valable bien sûr s'il y a plusieurs personnes, à deux je ne fais pas ce genre d'exercice. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 8:09

"Dédoublement de la personnalité"...Franchement je ne pense pas...Il ne s'agit pas d'une autre personnalité mais de l'effacement de la personnalité originelle. Je vois davantage ça comme une "présence" réelle, détachée des conditions de vie. J'en ai parlé avec Lama Teundroup. Il m'avait invité à Karma Ling après avoir lu un de mes bouquins. Une grande surprise pour moi...
http://eveilimpersonnel.blogspot.com/2007/08/le-dharma-primordial-lama-denys.html
Voilà un condensé de ce qu'il m'avait expliqué. Je précise que je n'ai aucun attachement à la voie bouddhique même si elle me plaît infiniment. Mais je ne suis pas adepte des monastères, ni d'aucune pratique religieuse. C'est à la philosophie bouddhiste que je m'intéresse. Ca s'est fait peu à peu, au fil de mes expériences de vie. Ca m'a beaucoup aidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 8:39

Thierry a écrit:




Des plongées abyssales dans un néant de plénitude, une abolition totale de toute appartenance intérieure. Les images reçues de l'extérieur n'avaient aucune réalité. Et rien n'était là pour recevoir cette sensation d'inexistence. Impossible de décrypter l'entité. Je n'étais rien, qu'un vide animé par une palpitation innommée. L'idée soudaine que ce vide en moi contenait en fait la source même de la vie, de cette vibration inexpliquée, de la cohésion des cellules, l'aimantation des molécules. La seule réalité. J'ai vu là, dans ce noir d'univers opaque et stable une absorption irrémédiable de toutes les images inhérentes à mon être social, comme un trou noir engloutissant un conglomérat disloqué de matières recyclables...




Merci, Thierry!
Je crois que tu as fait une immersion vers l'essentiel, tu décris (très bien) un état que je comprends et les déductions que l'on en tire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 9:03

renal a écrit:
Tu sais Thierry, parfois il y a des choses que l'on ne peut expliquer, et puis ce que tu vis, c'est toi qui le vit, personne ne peut dire ce qui se passe en toi. Moi je te crois et je trouve que ce ne doit pas être facile de vivre ça.

Oups, j'avais "zappé" ce message Renal.
Il n'y a aucune inquiétude de ma part vis à vis de ces "expériences". Je sais que je n'y suis pas en danger. Bien au contraire. Et ça ne perturbe pas mon existence sociale. Je ne suis pas devenu un "Chartreux" retiré au fin fond des vallées de Belledonne ^^. Disons juste que je me suis détaché progressivement de ce qui autrefois pouvait me faire du mal. Ca n'a plus aucune importance. Parce que ça n'avait pas plus d'existence que celle que je voulais bien donner, par négligence. Ou manque de lucidité. Je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 9:04

stip a écrit:
Thierry a écrit:




Des plongées abyssales dans un néant de plénitude, une abolition totale de toute appartenance intérieure. Les images reçues de l'extérieur n'avaient aucune réalité. Et rien n'était là pour recevoir cette sensation d'inexistence. Impossible de décrypter l'entité. Je n'étais rien, qu'un vide animé par une palpitation innommée. L'idée soudaine que ce vide en moi contenait en fait la source même de la vie, de cette vibration inexpliquée, de la cohésion des cellules, l'aimantation des molécules. La seule réalité. J'ai vu là, dans ce noir d'univers opaque et stable une absorption irrémédiable de toutes les images inhérentes à mon être social, comme un trou noir engloutissant un conglomérat disloqué de matières recyclables...




Merci, Thierry!
Je crois que tu as fait une immersion vers l'essentiel, tu décris (très bien) un état que je comprends et les déductions que l'on en tire.

Très heureux que "ça" résonne en toi Stip.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc
*****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 10:30

thierry:
Citation :
J'ai vu là, dans ce noir d'univers opaque et stable une absorption irrémédiable de toutes les images inhérentes à mon être social, comme un trou noir engloutissant un conglomérat disloqué de matières recyclables...
Très joliment dit, mais en clair cela veut dire quoi ?
Citation :
la cohésion des cellules
Peux-tu m'expliquer cela stp, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 10:32

Thierry a écrit:
Disons juste que je me suis détaché progressivement de ce qui autrefois pouvait me faire du mal. Ca n'a plus aucune importance. Parce que ça n'avait pas plus d'existence que celle que je voulais bien donner, par négligence. Ou manque de lucidité. Je ne sais pas.
Réussir à se détacher de ce qui a fait mal antérieurement me paraît totalement différent du reste. Des événements postérieurs peuvent prendre davantage d'importance et reléguer des antécédents à leur juste place. Ce peut également être une évolution, un travail sur soi-même qui le provoque. Disons que cette partie-là me paraît plus "explicable" que l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 10:40

Thierry a écrit:
Je réalise que cette "évaporation" survient de plus en plus souvent. Même en présence d'autres personnes. Je peux m'extraire de l'instant dès lors que rien ne m'est demandé, que je n'ai rien à faire.
Mais si ça t'arrive de plus en plus fréquemment, au fond parce que tu laisses faire, parce que cela te convient, il ne te sera bientôt plus possible de suivre une conversation "normale" dès lors qu'elle manquera momentanément d'intérêt pour toi ? Si tu es déconnecté, tu n'entends plus, ton cerveau n'enregistre plus, tu ne peux donc pas répondre.

Thierry a écrit:
(...) je peux le réintégrer en une fraction de seconde, dès lors que c'est nécessaire, dès lors que la raison doit être enclenchée pour une action précise.
A quoi bon si tu n'as pas suivi ce qui précédait. Ce doit être un peu comme si tu entrais dans une pièce en cours de conversation, ou de conférence. Tu n'es plus "branché", c'est le cas de le dire, tu prends le train en marche !

Et qu'en est-il pendant tes cours ? Tu réussis à rester connecté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 10:47

marc a écrit:
thierry:
Citation :
J'ai vu là, dans ce noir d'univers opaque et stable une absorption irrémédiable de toutes les images inhérentes à mon être social, comme un trou noir engloutissant un conglomérat disloqué de matières recyclables...
Très joliment dit, mais en clair cela veut dire quoi ?
Citation :
la cohésion des cellules
Peux-tu m'expliquer cela stp, merci.

Je ne suis même pas satisfait de ce que j'écris dans un roman entier alors en quelques lignes...C'est impossible. Ca reste à mon niveau intraduisible...
Pour ce qui est de "la cohésion des cellules", je dirais qu'il s'agit de la "conscience" du flux vital, tout est relié, tout est nourri par le pricnipe vital et il est possible de le ressentir. Mais ça se vit bien plus que ça ne se décrit. A mon grand désarroi. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc
*****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 10:59

thierry:
Citation :
Pour ce qui est de "la cohésion des cellules", je dirais qu'il s'agit de la "conscience" du flux vital, tout est relié, tout est nourri par le pricnipe vital et il est possible de le ressentir
avoir la conscience du flux vital... Suspect ah?! et on le ressent comment ? Parles-tu du sang qui coule dans nos veines ? De la pression artérielle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry
****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 11:11

marc a écrit:
thierry:
Citation :
Pour ce qui est de "la cohésion des cellules", je dirais qu'il s'agit de la "conscience" du flux vital, tout est relié, tout est nourri par le pricnipe vital et il est possible de le ressentir
avoir la conscience du flux vital... Suspect ah?! et on le ressent comment ? Parles-tu du sang qui coule dans nos veines ? De la pression artérielle ?

http://www.unisson06.org/dossiers/science/sheldrake_champs-morphiques.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-jo 17
******
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 11:12

marc a écrit:
thierry:
Citation :
Pour ce qui est de "la cohésion des cellules", je dirais qu'il s'agit de la "conscience" du flux vital, tout est relié, tout est nourri par le pricnipe vital et il est possible de le ressentir
avoir la conscience du flux vital... Suspect ah?! et on le ressent comment ? Parles-tu du sang qui coule dans nos veines ? De la pression artérielle ?
:
toc toc MARC?........il y a un autre flux vital Laughing .....j'espère pour toi que tu as déjà expérimenté de ce côté affraid lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc
*****
avatar


MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   Dim 14 Fév - 12:39

Thierry,

j'ai lu et j'ai encore chez moi le livre de Rupert Sheldrake, "le Septième sens" et il me semble qu'il ne parle pas de flux vital...
Il parle des champs morphiques qui sont des interconnections intimes avec le monde extérieur.
Notre esprit 'est pas confiné à notre cerveau, mais il émet des prolongements qui entrent en contact avec les objets et les êtres que nous percevons autour de nous.
Ceci peut faire comprendre éventuellement les phénomènes de télépathie ou de prémonitions.

Donc, je ne vois pas vraiment le rapport entre Sheldrake et ton expérience de vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: qu'est ce que la CONSCIENCE?   

Revenir en haut Aller en bas
 
qu'est ce que la CONSCIENCE?
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Sciences sociales & Psychologie-
Sauter vers: