philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les problèmes bancaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Ven 8 Jan - 17:30

Brumes a écrit:
En Allemagne par ex. ce n'est pas obligatoire Il faut avouer que c'est bien pratique. Il faudrait peut-être plus d'union entre les clients pour faire entendre sa voix ! Les bénéfices des banques (qui s'entendent pour faire fermer les établissements moins solides) est une véritable escroquerie.
L'ennui, c'est qu'en Allemagne, il faut te munir d'un paquet de billets si tu veux faire un achat. Ils n'ont pas de cartes à puces. En effet, pour les magasins qui prennent la carte (pas tous), il faut encore signer le papier. Il n'y a donc pas la garantie dont bénéficie le commerçant en France. En zone frontalière, les commerçants sont plus ou moins obligés de s'y mettre, en raison de la concurrence. Mais ça nous paraît lourd. Et c'était pire au temps du DM qu'il fallait changer au préalable... Il est possible que l'ouverture d'un compte n'est pas obligatoire, en Allemagne, mais je me demande comment font ceux qui n'ont pas de compte. Le virement y est monnaie courante, alors... ?

Brumes a écrit:
Mais savez-vous qu'on peut ouvrir une petite Agence bancaire avec 30 000 euros ? pour les opérations courantes.
Mais que peut-on faire, de nos jours, avec un capital de 30 000 € pour une banque ? N'oublie pas tous les impayés, les insolvables. Il faut quand même avoir les reins solides et des garanties !

Brumes a écrit:
Et savez-vous que dans l'avenir il faudra passer par Internet, afin d'avoir moins de personnel qui coûte trop cher ? Car les grosses banques au contraire ferment des Agences qui ne sont pas rentables.
La machine est déjà largement en route. Les guichets automatiques sont installés dès qu'une banque réagence un guichet. Bientôt, il n'y aura plus aucun échange humain. Et bonjour les personnes qui ne savent pas se servir des appareils automatiques !

Brumes a écrit:
Internet est déjà utilisé par certains clients, mais dans un temps assez proche il faudra en passer par là ! Ceux qui n'ont pas Internet ne sont pas intéressants !
Et payer, toujours payer ! Ils économisent sur le personnel, mais font payer un supplément pour le service Internet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Ven 8 Jan - 18:33

Nelly a écrit:


Brumes a écrit:
Mais savez-vous qu'on peut ouvrir une petite Agence bancaire avec 30 000 euros ? pour les opérations courantes.
Mais que peut-on faire, de nos jours, avec un capital de 30 000 € pour une banque ? N'oublie pas tous les impayés, les insolvables. Il faut quand même avoir les reins solides et des garanties !
!

-- Ils ont expliqué... Je ne me souviens plus très bien !

Il n'y a bien sûr pas de livrets etc. Juste les dépôts et retraits d'argent, ce qui concerne beaucoup de personnes. L'argent doit donc circuler entre clients. Les découverts ne sont peut être pas autorisés... En tout cas ça existe !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Ven 8 Jan - 19:07

EMISSION C DANS L AIR ET NON C A DIRE

à 17 h 45.

Voici un copier/coller de ce que j'ai trouvé, très bref résumé, l'émission dure 1 heure !

Que font les banques ? Pointés du doigt par les entreprises pour leur politique d’octroie de crédits, accusés par l’AFUB de fermer les comptes de clients pas assez rentables, les établissements financiers sont convoqués en février prochain par la ministre de l’Economie.

Elles s’étaient engagées, en contrepartie des 10,5 milliards d’euros de capitaux injectés par l’Etat, à faire progresser, en 2009, les encours de crédit de 3 % à 4 %. Finalement, au vu des derniers chiffres publiés par la Banque de France, les établissements bancaires français ne vont sans doute pas tenir cette promesse.

Le stock de crédits y apparaît, en novembre 2009, de 1 740,2 milliards d’euros (hors secteur financier), soit une hausse de 1 % par rapport à l’année précédente. Et si, dans le détail, les crédits aux ménages ont progressé de 3,7 % sur les douze derniers mois, ceux aux entreprises ont reculé de 2,3 %, quand le nombre de nouveaux crédits accordés a chuté de 25 %.

Une situation jugée inquiétante par Bercy, qui a annoncé avoir convoqué les responsables des banques pour février 2010.

Mais déjà les établissements bancaires expliquent cette atonie des crédits aux entreprises par la faiblesse de la demande. Ce que récuse la Confédération générale des petites et moyennes entreprises. Celle-ci déclare, au contraire, dans un communiqué, que les entreprises restent "confrontées à d’importantes difficultés d’accès au crédit" et ont "souvent le sentiment que les banques reconstituent leur marge sur leur dos".

Quant aux ménages, si certains se sont vus octroyer leur prêt pour acquérir un bien foncier, une nouvelle voiture ou simplement boucler leur fin de mois, d’autres, aux portefeuilles fournis mais, semble-t-il, économes en services bancaires, ont vu leur compte clôturé par certains établissements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Sam 9 Jan - 10:24

Brumes a écrit:
Nelly a écrit:
Brumes a écrit:
Mais savez-vous qu'on peut ouvrir une petite Agence bancaire avec 30 000 euros ? pour les opérations courantes.
Mais que peut-on faire, de nos jours, avec un capital de 30 000 € pour une banque ? N'oublie pas tous les impayés, les insolvables. Il faut quand même avoir les reins solides et des garanties !
-- Ils ont expliqué... Je ne me souviens plus très bien !
Je sais que c'est très complexe.

Brumes a écrit:
Il n'y a bien sûr pas de livrets etc. Juste les dépôts et retraits d'argent, ce qui concerne beaucoup de personnes. L'argent doit donc circuler entre clients. Les découverts ne sont peut être pas autorisés... En tout cas ça existe !!!
Ca demande une sacrée organisation. Il faut quand même que le système génère des bénéfices, ne fut-ce que pour payer les salariés. De plus, si les découverts n'étaient pas autorisés, les petits salaires n'y trouveraient pas d'intérêt car ils font souvent appel à ce découvert. Pour certains, c'est systématique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Sam 9 Jan - 10:41

Brumes a écrit:
EMISSION C DANS L AIR
C'est également présenté par Yves Calvi, je crois ?

Brumes a écrit:
Que font les banques ? Pointés du doigt par les entreprises pour leur politique d’octroie de crédits, accusés par l’AFUB de fermer les comptes de clients pas assez rentables, les établissements financiers sont convoqués en février prochain par la ministre de l’Economie.
C'est effectivement scandaleux. Mais même si on leur impose de conserver des comptes "non rentables", ils trouveront un moyen de rentabiliser ceux-ci en les taxant à outrance !

Brumes a écrit:
Elles s’étaient engagées, en contrepartie des 10,5 milliards d’euros de capitaux injectés par l’Etat, à faire progresser, en 2009, les encours de crédit de 3 % à 4 %. Finalement, au vu des derniers chiffres publiés par la Banque de France, les établissements bancaires français ne vont sans doute pas tenir cette promesse.
Mais il a été annoncé haut et fort que bon nombre de banques ont remboursé l'apport de l'Etat qui n'était qu'un prêt ! Le but du remboursement anticipé était même justement d'avoir les coudées franches pour faire leur politique interne comme ils le souhaitent ! Je sais que le premier remboursement a été fait par la BNP, mais également le CREDIT MUTUEL et la SOCIETE GENERALE (noms dont je me souviens), il y en a certainement d'autres...

Brumes a écrit:
Le stock de crédits y apparaît, en novembre 2009, de 1 740,2 milliards d’euros (hors secteur financier), soit une hausse de 1 % par rapport à l’année précédente. Et si, dans le détail, les crédits aux ménages ont progressé de 3,7 % sur les douze derniers mois, ceux aux entreprises ont reculé de 2,3 %, quand le nombre de nouveaux crédits accordés a chuté de 25 %.
Il faut avouer que les banques ont énormément souffert de la facilité des crédits accordés par le passé et très souvent à mauvais escient. Il n'est pas normal de ne pas vérifier la charge de remboursement en cours.

Brumes a écrit:
Une situation jugée inquiétante par Bercy, qui a annoncé avoir convoqué les responsables des banques pour février 2010.
Je suis curieuse d'en connaître le résultat !

Brumes a écrit:
Mais déjà les établissements bancaires expliquent cette atonie des crédits aux entreprises par la faiblesse de la demande. Ce que récuse la Confédération générale des petites et moyennes entreprises. Celle-ci déclare, au contraire, dans un communiqué, que les entreprises restent "confrontées à d’importantes difficultés d’accès au crédit" et ont "souvent le sentiment que les banques reconstituent leur marge sur leur dos".
De nombreux documentaires ont prouvé que les banques ne suivaient pas les investisseurs, ce qui nuit, non seulement à la société concernée elle-même, mais également à toutes les entreprises de construction... Même certains dossiers, soi-disant en béton, sont refusés par les banques. Il est temps qu'elles reprennent leurs responsabilités, même s'il est normal de tenir compte de l'expérience passée.

Brumes a écrit:
Quant aux ménages, si certains se sont vus octroyer leur prêt pour acquérir un bien foncier, une nouvelle voiture ou simplement boucler leur fin de mois, d’autres, aux portefeuilles fournis mais, semble-t-il, économes en services bancaires, ont vu leur compte clôturé par certains établissements.
Le gros problème est venu d'Amérique et il ne faut surtout pas imiter leur système, octroyant des prêts à tout va, sans se soucier si le client pourra rembourser ses échéances. Leur vigilance est à porter là-dessus. Il ne doit pas être question d'évincer les petits revenus, sous prétexte qu'ils ne sont pas rentables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dombom
*****
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Dim 31 Oct - 17:43

Les impôts

Le principe des impôts semble pouvoir s''expliquer par une logique assez simple.

Mais beaucoup pourtant ne le saisissent toujours pas.

Comme c''est la saison des taxes, laissez-moi vous l''expliquer en des termes simples que tout le monde peut comprendre.


Imaginons que tous les jours, 10 amis se retrouvent pour boire une bière et que l''addition totale se monte à 100 euros. (Normalement, cela ferait 10 euros par personne).

Mais nos dix amis décidèrent de payer cette facture selon une répartition qui s''inspire du calcul de l''impôt sur le revenu, ce qui donna ceci :

· Les 4 premiers (les plus pauvres !), ne paient rien.

· Le cinquième paye 1 euros

· Le sixième paye 3 euros

· Le septième paye 7 euros

· Le huitième paye 12 euros

· Le neuvième paye 18 euros

· Le dernier (le plus riche !) paye 59 euros.


Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour pour boire leur bière et semblaient assez contents de leur arrangement.

Jusqu''au jour où le tenancier décida de leur faire une remise de fidélité !

« Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j''ai décidé de vous faire une remise de 20 euros sur la facture totale. Vous ne payerez donc désormais vos 10 bières que 80 euros. »



Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon qu''ils auraient payé leurs taxes. Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement.

Mais comment les six autres, (les clients payants), allaient diviser les 20 euros de remise de façon équitable ?

Ils réalisèrent que 20 euros divisé par 6 faisaient 3.33 euros.

Mais s''ils soustrayaient cette somme de leur partage alors le 5ème et 6ème homme devraient être payés pour boire leur bière.

Le tenancier du bar suggéra qu''il serait plus équitable de réduire l''addition de chacun d''un pourcentage du même ordre, il fit donc les calculs. Ce qui donna ceci :

· Le 5ème homme, comme les quatre premiers ne paya plus rien. (un pauvre de plus ? )

· Le 6ème paya 2 euros au lieu de 3 (33% réduction)

· Le 7ème paya 5 euros au lieu de 7 (28% de réduction)

· Le 8ème paya 9 euros au lieu de 12 (25% de réduction)

· Le 9ème paya 14 euros au lieu de 18 (22% de réduction)

· Le 10ème paya 50 euros au lieu de 59 euros (16% de réduction)



Chacun des six « payants » paya moins qu''avant et les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement, rejoints par le 5ème.

Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie : « J''ai seulement eu 1 euro sur les 20 euros de remise », dit le 6ème il désigna le 10ème « lui, il a eu 9 euros ».

« Ouais ! dit le 5ème, j''ai seulement eu 1 euro d''économie » « C''est vrai ! » s''exclama le 7ème, « pourquoi aurait-il 9 euros alors que je n''en ai eu que 2 ?

Le plus riche a eu le plus gros de la réduction »

« Attendez une minute » cria le 1er homme, « nous quatre n''avons rien eu du tout, nous. Le système exploite les pauvres ».

Les 9 hommes cernèrent le 10ème et l''insultèrent.



La nuit suivante le 10ème homme (le plus riche !) ne vint pas.

Les neuf autres s''assirent et burent leur bière sans lui. Mais quant vint le moment de payer leur note ils découvrirent quelque chose d''important : ils n''avaient pas assez d''argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l''addition !


Et cela, mes chers amis, est le strict reflet de notre système d''imposition.

Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d''une réduction de taxe.

Taxez les plus fort, accusez-les d''être riches et ils risquent de ne plus se montrer désormais.



En fait ils vont boire à l''étranger...,


Signé
David R. Kamerschen Professeur d''économie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Lun 1 Nov - 10:25

dombom a écrit:
Et cela, mes chers amis, est le strict reflet de notre système d''imposition.

Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d''une réduction de taxe.

Taxez les plus fort, accusez-les d''être riches et ils risquent de ne plus se montrer désormais.

En fait ils vont boire à l''étranger...,
Signé
David R. Kamerschen Professeur d''économie
Ce professeur d'économie a trouvé un bel exemple car il est absolument d'actualité. Et notre système incite les plus riches à aller "boire" à l'étranger où on les accueille à bras ouverts. Si le principe du plus riche payant le plus est normal, il ne faut pas aller trop loin sinon le travail que fournissent ces riches ne donnera plus de ressources aux moins riches qui deviendront ainsi carrément pauvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Lun 1 Nov - 12:25

Oui,... même si on peut contester certaines "richesses" engrangées frauduleusement, il ne faut pas oublier tous les postes de travail qui en découlent.

Jardiniers, cuisiniers, chauffeurs...
Travaux du bâtiment, le luxe en général : habillement, parfumerie, secteur automobile etc.

des milliers de gens en dépendent.

Sans compter les mécènes qui financent hôpitaux, musées, l'art dans son ensemble... L'Etat ne peut tout financer et ces mécènes sont les bienvenus.

Sans argent, on ne peut rien faire ! Alors ne tuons pas nos poules aux œufs d'or.

Faire la chasse aux malfaiteurs (drogues, prostitutions par exemple) c'est autre chose.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Lun 1 Nov - 17:05

Brumes a écrit:
Oui,... même si on peut contester certaines "richesses" engrangées frauduleusement, il ne faut pas oublier tous les postes de travail qui en découlent.
Tout ce qui est encaissé frauduleusement est à proscrire. Je suis également contre l'octroi de millions d'euros d'"indemnités de départ", en dépit d'une mauvaise gestion.

Brumes a écrit:
Jardiniers, cuisiniers, chauffeurs...
Travaux du bâtiment, le luxe en général : habillement, parfumerie, secteur automobile etc.

des milliers de gens en dépendent.
C'est le cas d'une manière générale, mais en cette période de précarité, c'est encore plus vrai. Comme la vie serait plus simple et plus saine si chacun pouvait et devait travailler pour toucher un salaire plutôt que toutes ces indemnités versées gratuitement en ponctionnant les salariés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les problèmes bancaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Problèmes de réveil
» Problèmes chez ORANGE
» Les problèmes de santé causé par les produits laitiers
» Problèmes de voix
» Mes problèmes de peau et vision de la chose...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Actualité & Politique-
Sauter vers: