philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les problèmes bancaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
dombom
*****
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Mar 3 Fév - 18:14

Moi non plus !
Mais pourquoi est-ce moral d'un côté et immoral de l'autre ? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Mar 3 Fév - 18:24

dombom a écrit:
Moi non plus !
Mais pourquoi est-ce moral d'un côté et immoral de l'autre ? Neutral
Mais nous cotisons volontairement ou plutôt légalement sans rien voler alors que, ce qu'a fait notre artiste est de l'arnaque pure et simple. Nous, on ne nous a pas promis 10,1 % de bonus et, si nous vivons jusqu'à 100 ans, nous aurons largement retrouvé notre capital. Il s'agit quand même bel et bien d'un voleur... lui et d'autres !

Les cotisations retraites pourraient plutôt être comparées à une assurance, quelle qu'elle soit. On n'a pas forcément de retour sur investissement, mais c'est quand même préférable, en cas d'accident, plutôt que de devoir casquer à vie pour rembourser un tiers, voire ses propres frais de santé pour défaut d'assurance (voiture). Quand on pense à tous ceux qui conduisent sans permis et donc, sans assurance, c'est effrayant et irresponsable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Mer 4 Fév - 16:10

Les 7 péchés capitaux


L'envie et l'orgueil

"Il n'y en aura pas pour tout le monde !" Avec cette petite phrase, les rabatteurs de Bernard Madoff étaient certains d'atteindre à tous les coups le mille de leurs cibles favorites : les fortunes habituées à figurer parmi les "happy few". Une forme dérivée de la duperie consistait à laisser entendre aux futurs pigeons qu'ils ne seraient par forcément retenus. Ou en tout cas, "qu'ils devraient patienter au moins six mois", comme le note Fabrice Rémon, président de Deminor, socicété spécialisée dans la défense des épargnants et actionnaires minoraitaires. Ces deux avertissements avaient le don de réveiller deux mauvais sentiments chez les particuliers menacés d'être évincés.
L'envie d'abord : pourquoi eux ? Comment se fait-il qu'ils ne soient pas les seuls à bénéficier des meilleures performances et pas moi.
Puis l'orgueil : on ne me juge pas assez riche, ou assez digne d'appartenir à l'élite ? Ils vont voir ce qu'ils vont voir : je vais placer deux fois plus d'argent qu'eux sur ces fonds.

Depuis Esope et La Fontaine, cette technique est bien connue. Elle consiste, tel le renard, à flatter le corbeau pour qu'il ouvre son large bec et lâche enfin sa proie.

Du reste, c'est exactement ainsi que procèdent les escrocs en province : ils commencent par amadouer le maire et les principaux notables. Forts de ces témoignages, ils font ensuite souscrire la riche veuve, le commerçant et le retraité rentier. Quand ils ont fini de plumer ces volatiles, ils s'envolent exercer leurs talents dans la localité voisine. Crying or Very sad

François Le Brun - Les Echos

(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dombom
*****
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 9:20

J'ai entendu une interview de Roberto savinio (auteur de Gomorra, d'où le film a été tiré) hier soir sur Euronews, je crois.
La tête de ce jeune homme est d'ailleurs depuis longtemps mise à prix par la mafia italienne à cause des révélations qu'il a faites.
A propos de la crise bancaire, il expliquait que les banques européennes, très fragilisées, ouvrent actuellement (plus encore qu'auparavant) leurs coffres à tout l'argent sale en circulation et que les mafias étaient ainsi en train de prendre totalement possession du pouvoir en Europe, au détriment des politiques. Je le crois volontiers. Il y a belle lurette que ce sont les financiers et non les politiques qui mènent le monde, mais tous les financiers n'étaient peut-être pas des pourris alors que les mafieux !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 10:37

dombom a écrit:
Il y a belle lurette que ce sont les financiers et non les politiques qui mènent le monde, mais tous les financiers n'étaient peut-être pas des pourris alors que les mafieux !!!!!
Quelle horreur ! Moi qui m'imaginais que cette crise allait assainir le système... scratch
Espérons quand même que les financiers se reprendront suffisamment tôt avant que les mafieux aient pris le dessus. Il ne manquerait plus que ça ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dombom
*****
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 13:07

Compte tenu du fait que ce que les populations exigent de leurs gouvernants, c'est d'abord et partout : "du pouvoir d'achat" (personne ne pourra me contredire là-dessus !), il est clair que c'est l'Economie qui mène le monde. La politique suivant comme elle peut.
j'avais lu, il y a quelques années, le livre du journaliste Denis Robert sur l'affaire Clearstream : édifiant !

Quant à assainir le système en continuant à injecter des sous dans ce qui semble être un puits sans fond, j'ai comme un doute... Mais j'espère me tromper !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 13:18

dombom a écrit:

A propos de la crise bancaire, il expliquait que les banques européennes, très fragilisées, ouvrent actuellement (plus encore qu'auparavant) leurs coffres à tout l'argent sale en circulation et que les mafias étaient ainsi en train de prendre totalement possession du pouvoir en Europe, au détriment des politiques. Je le crois volontiers. Il y a belle lurette que ce sont les financiers et non les politiques qui mènent le monde, mais tous les financiers n'étaient peut-être pas des pourris alors que les mafieux !!!!!

Oui! Si tel est le cas, ce n'est plus seulement le pouvoir politique qui serait ligotté mais toute forme de démocratie deviendrait illusoire et impossible à commencer par une corruption généralisée.
Si la puissance de la finance mondialisée a réussi à inféoder les peuples à leurs intérêts, Une collusion de celle-ci avec les mafias anihilerait toute possibilité de démocratie, du haut jusqu'en bas de l'échelle sociale civile.
Avez-vous vu la soirée thèmatique d'arte sur le traffic d'humains?
Froid dans le dos!!!!
Le pire fut d'entendre par exemple que le travail des victimes exploitées représenterait entre 7 et 17% du PIB de la CEE (certes on n'ose imaginer ailleurs)et qu'à ce titre les pouvoirs publics n'auraient pas l'intransigeance à la hauteur du fléau.
Ils avaient pris en exemple, l'esclavage (il n'y a pas d'autres mots)d'ouvriers lituaniens sur un chantier de travaux public d'un hôpital en Angleterre via les sociétés de sous-traitances de l'entreprise suèdoise preneuse de l'offre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 14:23

dombom a écrit:
Quant à assainir le système en continuant à injecter des sous dans ce qui semble être un puits sans fond, j'ai comme un doute... Mais j'espère me tromper !
Je ne parlais pas de ce genre d'assainissement qui ne peut fonctionner qu'à court terme et à titre tout à fait exceptionnel, mais de mise en adéquation des cotations en bourses, par exemple, mais également des revenus exorbitants de certains dirigeants de même qu'une répartition plus raisonnable des bénéfices des sociétés avec davantage de fonds bloqués pour palier à certaines difficultés imprévisibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 14:34

stip a écrit:
Avez-vous vu la soirée thèmatique d'arte sur le traffic d'humains?
Froid dans le dos!!!!
Je n'ai pas vu, tu peux en dire davantage ?

stip a écrit:
Le pire fut d'entendre par exemple que le travail des victimes exploitées représenterait entre 7 et 17% du PIB de la CEE (certes on n'ose imaginer ailleurs)et qu'à ce titre les pouvoirs publics n'auraient pas l'intransigeance à la hauteur du fléau.
Ils avaient pris en exemple, l'esclavage (il n'y a pas d'autres mots)d'ouvriers lituaniens sur un chantier de travaux public d'un hôpital en Angleterre via les sociétés de sous-traitances de l'entreprise suèdoise preneuse de l'offre.
Si je comprends bien, les Suédois paient des ouvriers lituaniens pour travailler en Angleterre ? As-tu une idée de la raison pour laquelle tout ça passe par la Suède ?

J'ignore dans quelle mesure l'Angleterre a adhéré à la charte européenne mais il faut savoir que cette adhésion prévoit que les salariés (intérimaires ou pas) sont soumis soit à la législation du pays dans lequel ils travaillent, soit à celle du pays où ils sont salariés et la société qui les emploie est obligée de choisir la condition la plus favorable pour le salarié.

Ton exemple parlait-il de travail régulier ou de travail au noir ? Toute la question est là !

Quant à parler d'esclavage dans le cadre de travailleurs intérimaires, je ne te suis pas tout à fait : j'ai longtemps travaillé avec des salariés venant d'entreprises intérimaires et je peux t'affirmer qu'ils étaient mieux rémunérés que nos propres salariés, tout simplement parce que les charges à payer sur leurs salaires sont inférieures et qu'ils bénéficient de frais de déplacement conséquents. La seule chose qui incitaient les uns ou les autres à vouloir intégrer une société fixe est le fait que les intérimaires ne réussissaient pas à avoir de crédits bancaires, leur statut étant considéré comme précaire vu qu'ils n'avaient pas de CDI, ce qui ne les empêchaient pas de travailler l'année entière, pour la plupart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 14:53

Nelly a écrit:

Ton exemple parlait-il de travail régulier ou de travail au noir ? Toute la question est là !

.
Non, non, pas du travail régulier, puisque toute la soirée parlait du traffic et de l'exploitation de la clandestinité.
La présence clandestine de ces lituaniens, acheminés sur place par une société de sous-traitance de la grosse société suèdoise a fini par se savoir car ils se sont manifestés aux syndicats. En effet, logés sur place (dans un recoin du chantier), on leur déduisait directement le loyer du taudis de leur paye, le tout figurant sur un vague bulletin. Il leur restait 8.6 livres hebdo pour vivre.Mais tout dans leur situation était illégal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 15:36

stip a écrit:
Nelly a écrit:

Ton exemple parlait-il de travail régulier ou de travail au noir ? Toute la question est là ! .
Non, non, pas du travail régulier, puisque toute la soirée parlait du traffic et de l'exploitation de la clandestinité.
La présence clandestine de ces lituaniens, acheminés sur place par une société de sous-traitance de la grosse société suèdoise a fini par se savoir car ils se sont manifestés aux syndicats. En effet, logés sur place (dans un recoin du chantier), on leur déduisait directement le loyer du taudis de leur paye, le tout figurant sur un vague bulletin. Il leur restait 8.6 livres hebdo pour vivre.Mais tout dans leur situation était illégal.
Tout peut effectivement se faire dans l'illégalité, malheureusement. On peut assimiler cette situation à celle des travailleurs clandestins dans les caves. Et pourtant, ces gens n'ont pas le choix, ils en vivent et sont encore plus loin de leur pays ! pale C'est effectivement une forme d'esclavage moderne et il et inutile d'aller en Angleterre pour en trouver, il y en a chez nous également. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 16:25

Devoir soupçonner les pouvoirs publics de mollesse à la réaction aux vues de l'ampleur de ces pratiques parce qu'elles contribuent à l'augmentation du PIB de notre continent, ça fait mal


Enfin,Ils précisaient également que ces clandestins étaient en premier lieu victimes de leur propre communauté.
Je n'ai pas tout vu mais ils évoquaient les traffics d'organes, d'enfants pour l'adoption ou l'exploitation, la prostitution évidemment, et les passeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dombom
*****
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 16:44

A propos des "passeurs"

Le ministre Eric Besson a dévoilé son plan de bataille. "Je veux déclarer la guerre aux passeurs, je veux déclarer la guerre aux filières clandestines, je veux déclarer la guerre à celles et ceux qui exploitent la misère humaine". Il envisage donc de "donner aux préfets la possibilité d'accorder des titres de séjour provisoires aux clandestins victimes de filières clandestines qui décideraient, pour parler clairement, de les dénoncer".
"Aujourd'hui", ajoute le ministre, "il y a une recrudescence de ces filières clandestines". "Ce sont des filières mafieuses, criminelles" qui se livrent à un "business tristement et hautement lucratif".

"Nous ne pouvons qu'être inquiets face à ce qui apparaît comme une officialisation des pratiques de délation" lui a répondu SOS Racisme. France Terre d'Asile a pour sa part fustigé la "saillie médiatique" ou encore l'"irruption spectaculaire dans le débat migratoire" d'Eric Besson.

je ne sais pas si la proposition du ministre est bonne ou pas, réalisable ou pas, appropriée ou pas.
Mais à part la dénigrer, que proposent les associations ? laisser courir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 17:19

dombom a écrit:
je ne sais pas si la proposition du ministre est bonne ou pas, réalisable ou pas, appropriée ou pas.
C'est une question extrêmement difficile mais, comme a dit le premier ministre Rocard en son temps : "Nous ne pouvons pas recueillir toute la misère du monde".

dombom a écrit:
Mais à part la dénigrer, que proposent les associations ? laisser courir ?
Mais non, régulariser tout le monde, voyons pour faire de la place à de nouveaux clandestins ! Twisted Evil

Pour bien faire, mais il y a énormément d'utopie, il faudrait permettre à chacun de pouvoir s'épanouir dans son propre pays. Il est totalement anormal de devoir s'expatrier et quitter sa famille pour survivre... dans d'atroces conditions, souvent. Mais il n'est pas possible de faire de l'ingérence dans d'autres pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlestone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 17:51

Je pense que ce qui se passe actuellement est une conséquence naturelle des effets post coloniales. En effet, les anciennes maitresses des lieux ou plus exactement les anciens pays colonisateurs doivent gérer aujourd'hui les misères a tout les niveaux (culturelle, éducative, professionnelle et politique).
L'installation, dans certains pays africains, d'hommes politiques a leurs bottes a fait que la mauvaise gouvernance se ressent aujourd'hui avec acuité.
Alors, que doivent faire les pays comme l'Angleterre et la France? Beaucoup de chose, entre autres, aider ces pays d'où viennent les clandestins sans arrières pensées hégémoniques ou politiques, créer des structures de mise a niveau dans tous les domaines économiques et culturels pour la création d'emploi dans ces pays. L'agriculture sera le chantier le plus important a ouvrir en Afrique pour déjà enrayer la famine et assurer une autosuffisance alimentaire et fixer les personnes dans leurs pays, sur leur terre, dans leur régions....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rime
*****
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 18:36

Charlestone a écrit:
Je pense que ce qui se passe actuellement est une conséquence naturelle des effets post coloniales. En effet, les anciennes maitresses des lieux ou plus exactement les anciens pays colonisateurs doivent gérer aujourd'hui les misères a tout les niveaux (culturelle, éducative, professionnelle et politique).
L'installation, dans certains pays africains, d'hommes politiques a leurs bottes a fait que la mauvaise gouvernance se ressent aujourd'hui avec acuité.
Alors, que doivent faire les pays comme l'Angleterre et la France? Beaucoup de chose, entre autres, aider ces pays d'où viennent les clandestins sans arrières pensées hégémoniques ou politiques, créer des structures de mise a niveau dans tous les domaines économiques et culturels pour la création d'emploi dans ces pays. L'agriculture sera le chantier le plus important a ouvrir en Afrique pour déjà enrayer la famine et assurer une autosuffisance alimentaire et fixer les personnes dans leurs pays, sur leur terre, dans leur régions....
Je pense Charly que le souci est bien plus grand que celà. Le climat bouleversé ( manque d'eau) fait que l'on ne peut obtenir une agriculture très compétitive. A celà vient s'ajouter la démographie
plus importante que dans les pays européens ( question de culture certes mais à ne pas négliger..). De plus certaines régions d'Afrique sont totalement ou presque démunies de bois, de fourrages ce qui ne donne pas grands espoirs pour l'élevage...Il faut je pense que l'Europe se mette à l'heure des flux migratoires raisonnés et s'adapte vite à une autre façon de regarder le monde africain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlestone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Jeu 5 Fév - 19:00

Rime a écrit:
Je pense Charly que le souci est bien plus grand que celà. Le climat bouleversé ( manque d'eau) fait que l'on ne peut obtenir une agriculture très compétitive.
C'est vrai que c'est un souci important pour tous. L'agriculture, qu'il faut développer en Afrique, n'est pas destinée a concurrencer qui que ce soit mais plutôt a faire vivre les gens qui sont sur place et enrayer la famine. L'aide que doit recevoir l'Afrique des pays riches est, de ne pas lui faire la compétition sur la nourriture qu'elle doit produire chez elle.
Rime a écrit:
...Il faut je pense que l'Europe se mette à l'heure des flux migratoires raisonnés et s'adapte vite à une autre façon de regarder le monde africain.
C'est juste comme reflexion, car c'est une realité a laquelle il faut composer pour que les choses se fassent dans de bonnes conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dombom
*****
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Ven 6 Fév - 9:23

Il faut faire confiance aux femmes :
Le rôle des femmes
"... les deux tiers de l’alimentation vivrière des pays pauvres sont produits par des femmes ; c’est à elles qu’auraient dû être destinés par priorités les programmes de développement. De plus, en Inde ou aux Philippines, les hommes gaspillent le produit des récoltes dans l’alcool ou les fêtes, tandis que les femmes l’affectent d’abord à l’éducation et à la nutrition des enfants. La misère des enfants - le drame le plus poignant du Tiers-Monde - ne peut donc être soulagée que par la création d’activités féminines génératrices d’un revenu qui leur soit propre. C’est également en développant l’autonomie économique des femmes que celles-ci réduir ont volontairement le nombre de leurs enfants. La réduction autoritaire des naissances ne permet pas d’augmenter les ressources alimentaires. En revanche, le développement agricole peut effectivement conduire à une baisse de la natalité. De même, l’alphabétisation n’est pas la condition préalable au développement, mais sa conséquence. Un peuple n’entre jamais dans la voie du développement parce que des experts internationaux le contraignent à réduire les naissances et à éduquer les enfants. C’est en s’enrichissant que les paysannes choisiront librement, par la suite, d’avoir moins d’enfants et de mieux les éduquer."
M.S.Swaminathan (père de la révolution verte en Inde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dombom
*****
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Ven 6 Fév - 9:32

[quote="Charlestone"]Je pense que ce qui se passe actuellement est une conséquence naturelle des effets post coloniales. En effet, les anciennes maitresses des lieux ou plus exactement les anciens pays colonisateurs doivent gérer aujourd'hui les misères a tout les niveaux (culturelle, éducative, professionnelle et politique).
L'installation, dans certains pays africains, d'hommes politiques a leurs bottes a fait que la mauvaise gouvernance se ressent aujourd'hui avec acuité./quote]

Responsabilités ?

"La carte de la famine coïncide avec celle des idéologies fausses. Bien des nations dont l’agriculture fut jadis prospère ont organisé elles-mêmes des politiques suicidaires. Le Nigéria a sacrifié son agriculture à l’exploitation du pétrole. La Tanzanie, fascinée par le maoïsme, s’est affamée toute seule en regroupant de force les paysans dans des villages collectifs...
A l’inverse, c’est parce que l’Inde ou la Côte d’Ivoire sont relativement démocratiques que les agriculteurs y ont obtenu une plus juste rémunération de leur production et le respect de leur propriété privée. Au bout du compte, "la meilleure défense contre la famine, c’est la liberté d’expression". Autant que la propriété privée, c’est la liberté politique qui conditionne la lutte contre la faim." M.S.Swaminathan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlestone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Ven 6 Fév - 9:56

dombom a écrit:
Charlestone a écrit:
Je pense que ce qui se passe actuellement est une conséquence naturelle des effets post coloniales. En effet, les anciennes maitresses des lieux ou plus exactement les anciens pays colonisateurs doivent gérer aujourd'hui les misères a tout les niveaux (culturelle, éducative, professionnelle et politique).
L'installation, dans certains pays africains, d'hommes politiques a leurs bottes a fait que la mauvaise gouvernance se ressent aujourd'hui avec acuité.

Responsabilités ?

"La carte de la famine coïncide avec celle des idéologies fausses. Bien des nations dont l’agriculture fut jadis prospère ont organisé elles-mêmes des politiques suicidaires. Le Nigéria a sacrifié son agriculture à l’exploitation du pétrole. La Tanzanie, fascinée par le maoïsme, s’est affamée toute seule en regroupant de force les paysans dans des villages collectifs...
A l’inverse, c’est parce que l’Inde ou la Côte d’Ivoire sont relativement démocratiques que les agriculteurs y ont obtenu une plus juste rémunération de leur production et le respect de leur propriété privée. Au bout du compte, "la meilleure défense contre la famine, c’est la liberté d’expression". Autant que la propriété privée, c’est la liberté politique qui conditionne la lutte contre la faim." M.S.Swaminathan
D'une autre façon, tu confirmes que les pouvoirs mis en place après l'indépendance de ces pays (qu'il soit anglophone ou francophone) étaient des potiches a la solde de leurs anciens maitres. La responsabilité est toujours dans le camp de anciens colonisateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dombom
*****
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Ven 6 Fév - 10:34

L’Afrique : malade de ses dirigeants (par Claude Sahy).
Comment vivre de l’aide et prétendre un développement ?
" L’Afrique Noire est mal partie ". Ce constat, René Dumont, écrivain et chercheur français l’a fait depuis les années 70. Un quart de siècle plus tard, son affirmation reste plus que d’actualité.
« L’Afrique, en tout cas l’Afrique noire, n’est connue qu’à travers un prisme calamiteux qui rythme son quotidien : épidémies de tous genres (sida, paludisme, fièvre d’ébola), famine, corruption, analphabétisme, guerres civiles… La liste est longue et douloureuse. Tous les ingrédients qu’il faut en réalité pour retarder la croissance d’un pays. Et justifier la désignation de pays sous-développés. Chose curieuse et révoltante, c’est que ce continent regorge de potentialités minières, minéralogiques, agricoles, de façon inestimable. Comment expliquer que ce continent au sous-sol riche soit aussi pauvre.

En réalité, l’échec du développement africain est en grande partie la manifestation de la défaite de ses élites. Dans un continent où moins de 10% de la population est scolarisée, on comprend aisément que cette élite incapable, s’accapare tous les leviers de commandes de leurs pays respectifs pour brimer et escroquer la population. Ces pseudo-intellectuels africains, au lieu d’amorcer de vrais changements dans la société et jeter les bases d’un développement vrai, ont préféré se contenter de distraire leurs peuples en montrant continuellement « l’homme blanc » comme la cause de tous leurs malheurs.

L’injure est grande puisque la jeunesse africaine fondait beaucoup d’espoirs en ces intellectuels d’un nouveau temps. Le drame est qu’ils aient accepté de s’associer aux pratiques des dictateurs-présidents.

Depuis maintenant un demi siècle, l’objectif de ces dirigeants est le même. Piller systématiquement toutes les richesses du continent, en complicité avec les grandes firmes occidentales. Du coup, ces chefs d’états africains ne sont réduits qu’à un simple rôle « d’agents commerciaux » au service des multinationales.

Il faut donc comprendre que les difficultés actuelles de l’Afrique ne sont pas une fatalité ou même la manifestation d’une quelconque malédiction divine. Mais bien le résultat d’actions concertées des dictateurs africains alliés à une certaine élite. Avec la bénédiction de certains criminels économiques basés en occident. Il est là le vrai sous-développement. C’est à dire la trahison de ces enfants d’Afrique dont les têtes sont censées être bien faites, mais qui agissent contre leurs peuples. Personne n’est surpris quand on parle de démocratie et de liberté en Afrique. On sait pertinemment que ces notions sont vides de sens dans ce continent. Juste des slogans pour émouvoir une partie de l’opinion internationale qui se soucie réellement du devenir de l’humanité.

Sinon, que représente l’économie africaine quand celle-ci dépend exclusivement de l’aide et des subventions de l’occident ? C’est comme si l’essentiel de la vie de votre ménage dépendait de la générosité de votre voisin de pallier. Comment comprendre que ces pays soient potentiellement riches et que la population meurt de faim. Comment comprendre et accepter que ces pays aient un réel besoin de main d’œuvre qualifiée quand dans le même temps ces mains habiles immigrent vers les pays développés ? Simplement parce que aucune perspective d’avenir ne s’offre à cette jeunesse. Parce que aucune volonté ne définit clairement une politique basée sur le long terme.

On ne scolarise pas la jeunesse. On ne forme pas la masse. Quand bien même elle le serait, aucun débouché ne lui sera proposé. Il est pourtant reconnu que la vraie richesse c’est l’homme. Tant que l’Afrique n’arrivera pas à faire de l’éducation et de la formation la priorité des priorités, le continent pourra encore s’attendre à passer un nouveau siècle dans les sous sols du sous-développement. Car en fait le vrai pouvoir, c’est le savoir. Que l’Afrique observe bien. Tous les pays développés sont dits industrialisés.

L’Afrique doit arriver à sécréter une nouvelle classe de jeunes politiciens, épris d’indépendance, de liberté, d’égalité et de progrès. Cette nouvelle classe doit jouer à fond la carte du libre échange économique avec l’occident, tout en privilégiant l’épanouissement et le bien-être de sa population. Ce dont a besoin l’Afrique, ce sont de vrais leaders, des éveilleurs de consciences, des personnes prêtes à porter le continent à bout de bras. Sinon la tradition de la dictature qui se voile sous le couvert des présidents « démocratiquement élus » et la culture de « la prise en charge » finiront par achever les minces espoirs que nous nourrissons pour ce continent."

Claude Sahy http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=694
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlestone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Ven 6 Fév - 11:24

Claude Sahy a écrit:
Comment expliquer que ce continent au sous-sol riche soit aussi pauvre.
Mais c'est parce que les grands loups (colonisateurs) sont toujours là pour se servir en corrompant leurs potiches aux pouvoirs ( type Bokassa et cie)....

Claude Sahy a écrit:
En réalité, l’échec du développement africain est en grande partie la manifestation de la défaite de ses élites.
Evidemment, mais il faut l'expliquer pardi ! Comment voulez vous faire emerger une élite si "l'homme blanc" comme tu le dis se mele des affaires de "l'homme noir"...

Claude Sahy a écrit:
Dans un continent où moins de 10% de la population est scolarisée, on comprend aisément que cette élite incapable, s’accapare tous les leviers de commandes de leurs pays respectifs pour brimer et escroquer la population.
CQFD! Le colonisateur n'a pas jugé utile de construire des écoles pour former des élites. Il a même cassé des structures qui existaient a leur arrivée. Il s'occupait uniquement de prendre les matières premières qui l'intéresse. Et, exploiter les richesses du pays sans faire participer les autochtones.

Claude Sahy a écrit:
Ces pseudo-intellectuels africains, au lieu d’amorcer de vrais changements dans la société et jeter les bases d’un développement vrai, ont préféré se contenter de distraire leurs peuples en montrant continuellement « l’homme blanc » comme la cause de tous leurs malheurs.
Ces pseudo-intellectuels africains ont été formé a l'école française pour éventuellement les mettre en place au cas ou ! Et, c'est ce qui c'est passé, a leur départ les colonisateurs ont mis en place leurs hommes...

Claude Sahy a écrit:
L’injure est grande puisque la jeunesse africaine fondait beaucoup d’espoirs en ces intellectuels d’un nouveau temps. Le drame est qu’ils aient accepté de s’associer aux pratiques des dictateurs-présidents.
Et, c'est toujours avec l'aide et l'ingérence des anciens pays colonisateurs. Voyez ce qui se passe au Zimbabwe ! Ce n'est pas fortuit. "Ou tu marches avec nous , ou on te taxes de dictateurs et ..et ..." Ce que font les anglais actuellement le font toujours les anciens colonisateurs! quand ils le peuvent bien sûr!
Claude Sahy a écrit:
Depuis maintenant un demi siècle, l’objectif de ces dirigeants est le même. Piller systématiquement toutes les richesses du continent, en complicité avec les grandes firmes occidentales. Du coup, ces chefs d’états africains ne sont réduits qu’à un simple rôle « d’agents commerciaux » au service des multinationales.
Exact ! et avec la bénédiction et des ordres des nouveaux colonisateurs qui suivent les mêmes pas que leurs anciens compatriotes mais avec une autre méthode.

Claude Sahy a écrit:
Il faut donc comprendre que les difficultés actuelles de l’Afrique ne sont pas une fatalité ou même la manifestation d’une quelconque malédiction divine. Mais bien le résultat d’actions concertées des dictateurs africains alliés à une certaine élite. Avec la bénédiction de certains criminels économiques basés en occident.
Non c'est pas une fatalité, ni une malédiction ! c'est juste des ingérences néfastes qu'ils faudraient un jour arrêter ! par n'importe quel moyen. Certains criminels économiques basés en Occident sont des politiciens, parlementaires, industriels et des banquiers occidentaux. La colonisation est toujours là! sous d'autres formes bien sûr...

Claude Sahy a écrit:
Personne n’est surpris quand on parle de démocratie et de liberté en Afrique. On sait pertinemment que ces notions sont vides de sens dans ce continent. Juste des slogans pour émouvoir une partie de l’opinion internationale qui se soucie réellement du devenir de l’humanité.
Quand un pays africain tente une ouverture démocratique, c'est la guerre civile ! Car les pays occidentaux (généralement la France et la GB) ne les intéressent pas de voir des pays africains démocratiques. Regarder la cote Ivoire, la Mauritanie etc.....

Claude Sahy a écrit:
L’Afrique doit arriver à sécréter une nouvelle classe de jeunes politiciens, épris d’indépendance, de liberté, d’égalité et de progrès. Cette nouvelle classe doit jouer à fond la carte du libre échange économique avec l’occident, tout en privilégiant l’épanouissement et le bien-être de sa population. Ce dont a besoin l’Afrique, ce sont de vrais leaders, des éveilleurs de consciences, des personnes prêtes à porter le continent à bout de bras.
Que c'est beau ce discours! Laissez tranquille l'Afrique et elle ne se portera que fort bien.

Claude Sahy a écrit:
Sinon la tradition de la dictature qui se voile sous le couvert des présidents « démocratiquement élus » et la culture de « la prise en charge » finiront par achever les minces espoirs que nous nourrissons pour ce continent."
L'occident n'a jamais nourri d'espoir de voir les pays africains construire des pays démocratiques. Il a toujours fait de l'ingérence négative sur tout les domaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Ven 6 Fév - 11:45

Charlestone a écrit:


D'une autre façon, tu confirmes que les pouvoirs mis en place après l'indépendance de ces pays (qu'il soit anglophone ou francophone) étaient des potiches a la solde de leurs anciens maitres. La responsabilité est toujours dans le camp de anciens colonisateurs.

Raccourci un peu hâtif, à mon avis, tant il est faux de dire que les pays qui ont connu la colonisation sont devenus les plus dictatoriaux. 50 ans que c'est fini!
C'est la corruption possible des hommes de pouvoir qui sont un fléau. Dans quelles poches vont les aides au développement?
Quels sont les pouvoirs vertueux dans les pays où la misère règne?
C'est ça qu'il faudrait savoir avant tout.
L'Afrique est un continent et chaque pays se trouve confronté à des difficultés spécifiques, ethniques, écologiques, politiques, religieuses, d'illetrisme, sanitaires mais pas uniformément.
L'éventuel chaos peut,bien-sûr, servir l'implantation stratégique d'influences extérieures purement commerciales via manipulation idéologiques et cultuelles autant de moyens de s'assurer un maintien de l'ordre à leur avantage
Ces nouveaux prétendants à l'exploitation des richesses du continent africain ne s'installent plus en tant que nations d'implantation mais, on y revient , en tant que groupes financiers.
Les puissances coloniales de nations c'est de l'histoire bien ancienne. Les appétits saoudiens, américains, chinois et autres ont pris le relais depuis belle lurette, ce qui était vrai il y a 60 ans, ne l'est plus!
Il ne faut pas déresponsabiliser, à l'envie, les peuples quant à leur propre sort et pratiquer une condescendance de mauvais aloi.
On ne parle de l'Afrique que dans les souffrances, et comme s'il s'agissait d'un bloc , grave erreur.


Dernière édition par stip le Ven 6 Fév - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Ven 6 Fév - 11:51

Et parlant de cette désespérance de ne pas sentir les choses évoluer là-bas (au contraire) avec une Zaïroise cultivée et mariée avec un Français,
Elle m'a répondu: "Les Africains? c'est à eux de se prendre en main!"

Je n'aurais pas osé mais je sais qu'on s'est compris, car c'est là le seul espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dombom
*****
avatar


MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   Ven 6 Fév - 12:48

Charlestone a écrit:
CQFD! Le colonisateur n'a pas jugé utile de construire des écoles pour former des élites. Il a même cassé des structures qui existaient a leur arrivée. Il s'occupait uniquement de prendre les matières premières qui l'intéresse. Et, exploiter les richesses du pays sans faire participer les autochtones. .

Là, je t'arrête parce que vu le nombre de gens que je connais qui sont actuellement en train de construire des écoles en Afrique, qui en ont déjà construit quelques dizaines, et qui consacrent la moitié de leur existence et de leurs retraites aux problèmes africains, je crois qu'on ne peut pas nier l'implication positive de ces gens-là.
Sans compter tous les médecins et chirurgiens qui consacrent bénévolement tout le temps de leur retraite à soigner et opérer en Afrique. Beaucoup en sont d'ailleurs morts (du paludisme ou autre).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les problèmes bancaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les problèmes bancaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Problèmes de réveil
» Problèmes chez ORANGE
» Les problèmes de santé causé par les produits laitiers
» Problèmes de voix
» Mes problèmes de peau et vision de la chose...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Actualité & Politique-
Sauter vers: