philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Adoption et éducation - L'amour sur commande ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:01

Post du 5 janvier 2009 :

stip a écrit:
Peut on aimer qui on ne connaît pas?
Est-ce la même chose que décider à priori lui vouloir du bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:02

Marie-jo 17 a écrit:
on peut aimer?

ben oui,
commençons par se dire au départ, que tout être vivants est valable, que nous sommes tous de la même origine (le premier homme) que jusqu'à preuve du contraire, les gens sont bons !...même si certains ne méritent pas cette définition.
Qui sommes nous pour les juger. quand une cellule se forme comme ici dans ce forum, une amitié virtuelle qui s'étend et devient a la longue plus que ça, ça s'appelle aimer d'amitié.
Nous n'avons pas tous ce pouvoir d'aimer aussi facilement sont prochain,
1)par timidité
2par méfiance
3 par peur d'être blessé etc............
mais si on se pose toutes ces questions, pendant ce temps là, les années passent et nous, nous risquons de passer a côté de jolies expériences amicales.
Alors, au départ, aimons sans conditions, donnons nous a fond, et après , si certains ne sont pas vraiment ce que nous en attendions, c'est eux qui ont tout a perdre pas nous!
nous nous avançons dans la vie , le sourire aux lèvres, et profitons de la chaleur de nos échanges,de notre faculté a savoir apprécier l'autre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:03

Nelly a écrit:
stip a écrit:
Peut on aimer qui on ne connaît pas?
Qui connais-tu ? Même pas toi ! Wink
Quant à aimer au vrai sens du terme, non. Il suffit de ne pas partir avec des a priori, essayer de faire confiance pour apprendre à connaître et, peut-être, à apprécier notre vis-à-vis.

stip a écrit:
Est-ce la même chose que décider à priori lui vouloir du bien ?
Qu'est-ce que vouloir le bien de quelqu'un ? L'obliger à être comme nous le souhaitons ou lui permettre de s'épanouir par ses propres moyens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:04

stip a écrit:
Nelly a écrit:


Qu'est-ce que vouloir le bien de quelqu'un ? L'obliger à être comme nous le souhaitons ou lui permettre de s'épanouir par ses propres moyens ?
C'est, au contraire, lui accorder le droit d'être différent et notre égal dans l'échange.
Son épanouissement appartient à son histoire, seules les voies qu'il emprunte pour y parvenir peuvent interpeller notre compréhension ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:05

dombom a écrit:
stip a écrit:
Peut on aimer qui on ne connaît pas?

Je trouve que c'est une très bonne question.
Quand j'entends les gens qui veulent adopter un enfant arguer de "tout l'amour qu'ils ont à lui donner", ça me laisse toujours perplexe...
Comment peut-on en effet aimer quelqu'un qu'on ne connaît pas encore ?
Et l'amour serait-il donc une denrée cumulable qu'il faudrait distribuer pour éviter le trop-plein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:06

Nelly a écrit:
stip a écrit:
Nelly a écrit:

Qu'est-ce que vouloir le bien de quelqu'un ? L'obliger à être comme nous le souhaitons ou lui permettre de s'épanouir par ses propres moyens ?
C'est, au contraire, lui accorder le droit d'être différent et notre égal dans l'échange.
Son épanouissement appartient à son histoire, seules les voies qu'il emprunte pour y parvenir peuvent interpeller notre compréhension ou non.
Je suis d'accord, mais c'est souvent le plus difficile à accepter car certaines gens sont diamétralement opposées à ce que nous pensons être bien. Or, dans ce cas, réussissons-nous encore à les aider ? Souvent, quand il s'agit d'un proche, nous arrivons à faire un effort mais aider un inconnu est moins facile. Pour commencer, son cheminement intérieur nous est inconnu et il faudrait l'accepter pour l'aider. Nous n'en sommes pas toujours capables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:06

Nelly a écrit:
dombom a écrit:
stip a écrit:
Peut on aimer qui on ne connaît pas?
Je trouve que c'est une très bonne question.
Quand j'entends les gens qui veulent adopter un enfant arguer de "tout l'amour qu'ils ont à lui donner", ça me laisse toujours perplexe...
Le principe même de la famille est le couple avec un/des enfant. A la base, il s'agit d'une concrétisation de l'amour porté l'un à l'autre. Certaines personnes semblent être pourvues plus que d'autres d'un besoin de créer une famille au point, pour certaines femmes, de faire un enfant "toute seule". Certains couples vivent le manque d'enfant comme une véritable frustration allant jusqu'à la séparation. Alors oui, il est des personnes qui veulent donner de l'amour à un enfant, mais peut-être également en recevoir.
Par ailleurs, pourquoi nos propres enfants nous paraissent-ils plus importants que ceux des autres ? Un amour spécial doit nous lier à eux. Et les enfants, adoptés prennent, la plupart du temps, la même importance dans le coeur des parents, que les enfants biologiques. Saura-t-on un jour définir les raisons de l'amour ? "Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas."

dombom a écrit:
Comment peut-on en effet aimer quelqu'un qu'on ne connaît pas encore ?
Déjà, la plupart du temps, il s'agit d'un enfant. Peut-on ne pas aimer un bébé ?

dombom a écrit:
Et l'amour serait-il donc une denrée cumulable qu'il faudrait distribuer pour éviter le trop-plein ?
Certes non. Plus on donne d'amour et plus on en reçoit. Il n'y a jamais de trop-plein, au contraire : plus nous en avons, plus nous en voulons et plus nous en avons besoin. Sinon, comment expliquer l'amour maternel envers plusieurs enfants ? Pourquoi ne pas se contenter d'un, de deux ? Certains couples en ont 10... souhaités et l'amour n'est jamais en reste, dans ce genre de famille. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:08

anémone a écrit:
Nelly a écrit:

Qu'est-ce que vouloir le bien de quelqu'un ? L'obliger à être comme nous le souhaitons ou lui permettre de s'épanouir par ses propres moyens ?
C'est, au contraire, lui accorder le droit d'être différent et notre égal dans l'échange.
Pour commencer, son cheminement intérieur nous est inconnu et il faudrait l'accepter pour l'aider. Nous n'en sommes pas toujours capables...
Déja...je crois que le respect envers autrui c'est de vouloir l'accepter tel qu'il est et de ne pas vouloir à tout prix en faire un second "moi " aider, ne veut pas dire transformer, faire à l'identique, c'est en fait garder les valeurs de la personne, en essayant d'améliorer les faiblesses...et lui fournir le moyen d'aller de l'avant, mais sans jamais imposer de façon catégorique ... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:09

anémone a écrit:
Nelly a écrit:

Qu'est-ce que vouloir le bien de quelqu'un ? L'obliger à être comme nous le souhaitons ou lui permettre de s'épanouir par ses propres moyens ?
C'est, au contraire, lui accorder le droit d'être différent et notre égal dans l'échange.
Pour commencer, son cheminement intérieur nous est inconnu et il faudrait l'accepter pour l'aider. Nous n'en sommes pas toujours capables...
Déja...je crois que le respect envers autrui c'est de vouloir l'accepter tel qu'il est et de ne pas vouloir à tout prix en faire un second "moi " aider, ne veut pas dire transformer, faire à l'identique, c'est en fait garder les valeurs de la personne, en essayant d'améliorer les faiblesses...et lui fournir le moyen d'aller de l'avant, mais sans jamais imposer de façon catégorique ... sunny
Tu as raison, mais, à l'origine de la discussion, nous parlions d'amour... Difficile !

Mais, même dans le cadre du respect de l'autre, il est souvent difficile d'accepter certains excès. Qui aime donner de l'argent à quelqu'un qui va l'utiliser à boire de l'alcool ? Et pourtant... ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:10

stip a écrit:
Il me semble plus facile d'accorder le droit à le différence à qui est étranger à nos cercles de connaissances.
Plus notre intimité est censée être grande,nos références culturelles communes,et plus nos exigences en matière d'affinité sont vives.
Les divergences touchent alors à l'essentiel, nos perceptions et sensibilités personnelles, c'est souvent envers ceux qui, à priori, pourrait nous ressembler que nous devons faire le plus d'effort de tolérance car notre jugement s'accorde les facilités du terrain connu, l'emporte-pièce et l'étiquetage.

Pour simplifier, nous avons tendance à classer nos connaissances, à décrypter des profils psychologiques pour expliquer ce qui nous distingue de l'individu proche sur le plan socio-culturel mais différent dans ses choix, ses opinions.

Oui, c'est souvent là que nous nous confrontons aux intolérences les plus sensibles et que l'échange entre dans l'impasse.
Ne dit-on pas, par exemple, d'éviter les discussions politiques dans les repas de famille surtout s'il sont bien arrosés?
Déshinibitions et manques de tact obligent, affraid on se lâche, on soigne moins sa réflexion et pour peu qu'on aie l'habitude de ne s'exprimer qu'entre "braillards d'accord entre soi" on ferme toute possibilité au dialogue.
Soit la dissidence se tait mais juge dans la déception ou pire le mépris, soit elle tient tête et alors au nom du terrain connu, les esprits s'échauffent! Et au final, ça ne ressemble à rien, chacun renforcé dans son retranchement partisan. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:11

stip a écrit:
Il me semble plus facile d'accorder le droit à le différence à qui est étranger à nos cercles de connaissances.
Tout à fait de ton avis, mais nous en parlions dans le cadre de l'aide.

stip a écrit:
Plus notre intimité est censée être grande,nos références culturelles communes,et plus nos exigences en matière d'affinité sont vives.
Les divergences touchent alors à l'essentiel, nos perceptions et sensibilités personnelles, c'est souvent envers ceux qui, à priori, pourrait nous ressembler que nous devons faire le plus d'effort de tolérance car notre jugement s'accorde les facilités du terrain connu, l'emporte-pièce et l'étiquetage.

Pour simplifier, nous avons tendance à classer nos connaissances, à décrypter des profils psychologiques pour expliquer ce qui nous distingue de l'individu proche sur le plan socio-culturel mais différent dans ses choix, ses opinions.
Oui, c'est sûr. Mais là, nous entrons dans un cercle de proches que nous comprenons et que nous n'avons pas de problèmes à accepter.

stip a écrit:
Oui, c'est souvent là que nous nous confrontons aux intolérences les plus sensibles et que l'échange entre dans l'impasse.
Ne dit-on pas, par exemple, d'éviter les discussions politiques dans les repas de famille surtout s'il sont bien arrosés?
En fait, il est préférable d'éviter ce genre de discussions car elles sèment la zizanie et les fâcheries avec des personnes que nous aimerions encore pouvoir côtoyer agréablement par la suite. De plus, au cours d'une discussion animée, les esprits s'échauffent et certaines paroles dépassent les pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:13

Marie-jo 17 a écrit:
dombom a écrit:
stip a écrit:
Peut on aimer qui on ne connaît pas?

Je trouve que c'est une très bonne question.
Quand j'entends les gens qui veulent adopter un enfant arguer de "tout l'amour qu'ils ont à lui donner", ça me laisse toujours perplexe...
Comment peut-on en effet aimer quelqu'un qu'on ne connaît pas encore ?
Et l'amour serait-il donc une denrée cumulable qu'il faudrait distribuer pour éviter le trop-plein ?

parce que l'enfant que tu porte dans ton ventre tu le connais?
ce n'est que petit a petit que tu découvriras son caractère.
Même si tu te dit qu'il est élevé chez toi, il aura toujours son côté personnel, celui-là ,tu n'as pas vraiment prise sur lui!
OUI, je peux aimer un enfant autre que les miens!
il n'est pas une personne qui peut dire avec certitude comment sera son propre enfant avant qu'il ne vient au monde!
Bien sur on les aime,bien sur ces liens sont très forts.
mais faut-il pour cela eliminer de notre vie ,tous les autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:14

dombom a écrit:
Nelly a écrit:
Peut-on ne pas aimer un bébé ?
Souhaiter tout le bonheur du monde à un bébé, voire aider matériellement à son développement n'est pas la même chose que l'aimer, à mon avis. Comment pourrait-on aimer des gens -fussent-ils des bébés- dont on ignore jusqu'à l'existence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:15

dombom a écrit:
Marie-jo 17 a écrit:


parce que l'enfant que tu porte dans ton ventre tu le connais?
Mais justement, est-ce que je "l'aime" ou est-ce que je "tiens" à lui, je le "veux", je le "désire" ?
D'ailleurs si l'on considère que l'amour est un sentiment qui s'inscrit dans la durée (contrairement à une passade, par exemple), peut-on finalement vraiment dire que les animaux "aiment" leurs petits ? Ils les soignent, les protègent et les défendent bec et ongles tant qu'ils sont dépendants, mais ils s'empressent ensuite de les pousser hors du nid et ne semblent même plus les reconnaître une fois devenus adultes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:16

dombom a écrit:
Nelly a écrit:
Peut-on ne pas aimer un bébé ?
Souhaiter tout le bonheur du monde à un bébé, voire aider matériellement à son développement n'est pas la même chose que l'aimer, à mon avis. Comment pourrait-on aimer des gens -fussent-ils des bébés- dont on ignore jusqu'à l'existence ?
Le 10 octobre dernier, ma filleule (fille de ma cousine) donnait naissance à un petit garçon. Je l'ai eu dans mes bras quand il avait un mois et j'ai eu le grand plaisir de le revoir aux alentours de Noël. Ce petit garçon est un amour. Pendant que je lui donnais son biberon, il me souriait et il me fallait détourner la tête, éviter de le regarder pour qu'il ne s'arrête pas de boire pour sourire : du bonheur à l'état pur.

Je ne me suis pas contentée de lui souhaiter tout le bonheur possible, j'éprouvais réellement du bonheur et lui me le rendait. Certes, nous ne nous verrons pas assez régulièrement pour que l'amour mûrisse suffisamment, mais ce petit inconnu pourrait occuper une place de choix dans mon coeur s'il devait trouver sa place chez nous. Explique-t-on cela ?

Il y a une dizaine d'année, la fille de ma cousine a adopté un bébé vietnamien. Quand elle est allée le chercher et qu'on le lui a présenté, elle m'a dit : "Nous nous sommes regardés et il s'est passé quelque chose entre nous ; c'était lui et pas un autre !" Il semble qu'ils se soient adoptés mutuellement et aujourd'hui, ce petit garçon est l'amour de sa vie.

Il est des sentiments qui ne trouvent pas d'explication. Ils sont, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:17

dombom a écrit:
Marie-jo 17 a écrit:


parce que l'enfant que tu porte dans ton ventre tu le connais?
Mais justement, est-ce que je "l'aime" ou est-ce que je "tiens" à lui, je le "veux", je le "désire" ?
Comment aurais-tu réagi si on te l'avait volé, à la maternité ? Aurais-tu considéré qu'on t'avait volé ton bien, comme une carte de crédit ou aurais-tu été déchirée pour ce petit être que tu n'aurais pourtant pas encore réellement connu ?

dombom a écrit:
D'ailleurs si l'on considère que l'amour est un sentiment qui s'inscrit dans la durée (contrairement à une passade, par exemple), peut-on finalement vraiment dire que les animaux "aiment" leurs petits ? Ils les soignent, les protègent et les défendent bec et ongles tant qu'ils sont dépendants, mais ils s'empressent ensuite de les pousser hors du nid et ne semblent même plus les reconnaître une fois devenus adultes ...
Il faut croire que l'être humain est quand même parfois différent des animaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:17

Brumes a écrit:
Le désir impérieux d'avoir un enfant est une chose, mais la suite n'est souvent pas à la hauteur.

Sur des milliers de familles, combien vivent en harmonie ?

Sans parler de maltraitance, cas extrême, un enfant demande une grande patience. Les parents estiment en général "qu'ils connaissent la vie et ils veulent inculquer à leur descendance des principes, des choix, qu'ils estiment EUX justes"

C'est parfois vrai. Mais ils oublient que cet enfant qu'ils ont conçu, est un être à part, une personnalité, qui, suivant le caractère, va s'opposer, va imposer sa vision.

Quand j'entends des parents, un ou les deux, hurler à longueur de journée, pour tout et n'importe quoi ! Les nerfs à vif. Où est cet amour dont on parle ?

La sagesse voudrait qu'on s'arrête à un seul. Multiplier par X les sources de conflits est-ce logique ?

Avoir un enfant est un besoin viscéral (!) que tout être a en lui. Je ne suis pas sûre qu'adopter un enfant "ailleurs" soit une bonne solution. On fait un déraciné, qui un jour ou l'autre contestera cette adoption. Il acceptera encore moins l'éducation qu'on a voulu lui donner, lui imposer, car, à la rebéllion de l'adolescence, il y a en lui des gênes autres qui se manifestent. S'il est différent d'aspect, il en éprouvera presque toujours une profonde blessure. Les enfants entre eux sont très cruels.

Il faut avoir en soi un grand amour pour "l'enfance" pour que tout le monde vive bien. Faire face, calmement à tous les débordements. Etre parent c'est difficile, sans compter que chaque enfant est différent et ils ne doivent pas être élevés de la même façon.

Il faut avoir le courage de s'analyser, de se maîtriser et ne pas céder à une "envie de pouponner" pour SE faire plaisir. Combien sont prêts à le faire ?

Heureusement il y a des réussites. Des caractères plus calmes sans doute ? Mais je crains que le nombre soit très inférieur.

-- Au dernier message de Nelly : Tu as eu des instants de bonheur. Qui ne craque pas devant un bébé souriant ?

Mais qui va l'élever ? 24h/24 ? Je souhaite qu'il soit un bon et bel adolescent, que ses parents soient "à la hauteur". C'est à long terme... très long terme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:18

Marie-jo 17 a écrit:
je ne suis pas 100% d'accord avec toi ma Brumes!
l'enfant que tu adopte,tu auras pour commencer, passer des tas d'épreuves,des tas de questions ,voir des années d'attente pour l'avoir!
ça c'est tout de même une preuve que cet enfant est voulu (souvent ceux que l'on a soi même , sont parfois le fruit du hasard?)
alors si en tant qu'adulte responsable, tu adopte un enfant d'un autre Pays, c'est a toi déjà au départ de savoir lui donner la possibilité d'être bien mis au courant des coutumes et traditions de son pays!
je connais beaucoup de cas , et tous ceux qui ont étés ouvert envers leur fils ou fille adoptive depuis le début, leur ont donné la possibilité de tout savoir et surtout ne pas leur mentir, ...c'est parents là, vivent en harmonie avec leur enfant, ils accepte au départ , qu'il aura un jour le goût de revenir retrouver ses racines, et c'est très bien ainsi!
par contre,les parents qui cachent leur origine aux enfants , c'est une grave erreur, car très vite ils se rendent compte qu'ils sont différents!
alors, quand après toutes ces années de mensonge, ont leur dit la vérité, ils se sentent lésés, trompés, et de là les drames connus!

maintenant, il est certain qu'avec nos propres enfants, des drames aussi important peuvent survenir,
car être parents,
si c'est le plus beau métier du monde, c'est aussi le plus difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:19

Brumes a écrit:
Le désir impérieux d'avoir un enfant est une chose, mais la suite n'est souvent pas à la hauteur.

Sur des milliers de familles, combien vivent en harmonie ?
Attends, nous parlions d'amour et de possibilité d'aimer un inconnu. Ce dont tu parles est la suite, plus ou moins bonne, dans le cadre de l'éducation.

Brumes a écrit:
Quand j'entends des parents, un ou les deux, hurler à longueur de journée, pour tout et n'importe quoi ! Les nerfs à vif. Où est cet amour dont on parle ?
Même si ce n'est pas idéal, il peut y avoir beaucoup d'amour ! L'amour ne dispense pas de l'erreur, de l'égoïsme, de l'oubli momentané de l'enfant aimé !

Brumes a écrit:
La sagesse voudrait qu'on s'arrête à un seul. Multiplier par X les sources de conflits est-ce logique ?
Je crois que c'est à chacun de voir ses possibilités. Mon frère a eu quatre enfants qui sont tous équilibrés. Une de ses filles a dit un jour à sa mère : "Tu es la meilleure maman que j'aurais pu imaginer avoir !" Tout est dit !

Brumes a écrit:
Il faut avoir le courage de s'analyser, de se maîtriser et ne pas céder à une "envie de pouponner" pour SE faire plaisir. Combien sont prêts à le faire ?

Heureusement il y a des réussites. Des caractères plus calmes sans doute ? Mais je crains que le nombre soit très inférieur.
Je crois qu'il y a quand même davantage de réussites que d'échecs dans l'amour parental. L'éducation n'est pas toujours réussie pour autant, c'est vrai.

Brumes a écrit:
-- Au dernier message de Nelly : Tu as eu des instants de bonheur. Qui ne craque pas devant un bébé souriant ?

Mais qui va l'élever ? 24h/24 ? Je souhaite qu'il soit un bon et bel adolescent, que ses parents soient "à la hauteur". C'est à long terme... très long terme...
Il s'agit du troisième enfant du couple, après des jumeaux. Ceux-ci (6 ans) sont équilibrés et la maman se donne beaucoup de mal pour que sa fillette accepte sans trop de mal le petit frère... Tout laisse supposer que l'avenir sera souriant pour le bébé mais je répète, nousd parlions d'amour envers un enfant inconnu. Rassure-toi, je ne pense pas à adopter, j'ai passé l'âge ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:20

Brumes a écrit:
- Aimer un inconnu ? Ou s'aimer soi-même pour désirer bichonner, conditionner, un petit être pour en faire quelqu'un à son son image ?

- Si on parle de "l'amour filial" il doit partir de la naissance à l'âge adulte !

-- Quel que soit le parcours pour adopter, j'en ai trop connu qui idéalisaient l'enfant, croyant pouvoir le façonner à sa convenance.

-- Même dans les "moments difficiles", il peut y avoir de l'amour. Mais où est cet amour quand les parents se disputent la garde ? Alors que seul le bien être de l'enfant devrait être envisagé!

-- Combien de familles éclatées ?

-- Combien ne se voient plus, sont fâchés, loin les uns des autres ?

-- Aujourd'hui beaucoup de femmes travaillent à l'extérieur, les enfants sont à la crèche, chez des nounous... Elles rentrent épuisées (surtout par les trajets !) énervées... Sans commentaires...

-- Je ne suis pas pessimiste, je constate autour de moi... Le bébé n'a qu'un temps ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 10:48

Brumes a écrit:
- Aimer un inconnu ? Ou s'aimer soi-même pour désirer bichonner, conditionner, un petit être pour en faire quelqu'un à son son image ?
Marie-jo avait posé la question à Dombom, disant, de mémoire : "l'enfant que tu portais dans ton ventre, l'aimais-tu ?" Il est fort probable que certains conçoivent des enfants pour de mauvaises raisons mais qu'en est-il du tout-venant ? N'avons-nous pas aimé ce petit inconnu que nous avons porté en nous ? Je te pose la même que Marie-jo à Dombom : qu'en était-il de l'enfant que tu as porté ?

Brumes a écrit:
- Si on parle de "l'amour filial" il doit partir de la naissance à l'âge adulte !
Là, tu en fais un devoir. En réalité, même si parfois il y a des failles et des exceptions, je crois que nous aimons nos enfants, non seulement jusqu'à l'âge adulte, mais toute notre/leur vie.

Brumes a écrit:
-- Quel que soit le parcours pour adopter, j'en ai trop connu qui idéalisaient l'enfant, croyant pouvoir le façonner à sa convenance.
Mais nous avons tous idéalisé nos enfants, tant que nous imaginions pouvoir les façonner à notre guise, mais je crois que nous en sommes tous revenus, la réalité étant totalement différente. Il faut aider un enfant à s'épanouir, à devenir lui-même mais en lui fixant des règles, des interdits.

Brumes a écrit:
-- Même dans les "moments difficiles", il peut y avoir de l'amour. Mais où est cet amour quand les parents se disputent la garde ? Alors que seul le bien être de l'enfant devrait être envisagé!
Le fait d'avoir un enfant ne rend pas intelligent, malheureusement. Il y a effectivement des parents qui croient retenir leur conjoint en se servant des enfants : c'est tout simplement honteux. Ils ne méritent pas le titre de parents... Sad

Brumes a écrit:
-- Combien de familles éclatées ?

-- Combien ne se voient plus, sont fâchés, loin les uns des autres ?
Les parents aiment-ils moins leurs enfants pour autant ? Certains enfants réussissent probablement à se détacher de leur amour filial car eux n'ont aucune obligation affective envers leurs parents. Je me demande ce que ceux-ci peuvent ressentir et s'ils peuvent réellement s'en affranchir.

Brumes a écrit:
-- Aujourd'hui beaucoup de femmes travaillent à l'extérieur, les enfants sont à la crèche, chez des nounous... Elles rentrent épuisées (surtout par les trajets !) énervées... Sans commentaires...

-- Je ne suis pas pessimiste, je constate autour de moi... Le bébé n'a qu'un temps ...
Tu parles de la réalité et je sais bien que certains parents conçoivent un enfant sans se rendre compte à quoi ils s'engagent. Loin de moi l'idée de prétendre que tout est parfait ensuite. Evidemment qu'il faut réfléchir...

Autre anecdote à propos de ma belle-soeur qui a 4 enfants (aujourd'hui adultes). Sa petite troisième lui a dit un jour, probablement parce qu'elle trouvait que sa maman ne s'occupait pas suffisamment d'elle :
-"Tu n'aurais pas dû avoir quatre enfants, seulement deux."
La maman lui a répondu :
- "Mais alors, tu ne serais pas là !"
Réponse :
"Mais si, moi tu aurais dû m'avoir !"

Autrement dit, elle ne devait pas être trop malheureuse pour vouloir être sur terre, même si elle devait partager un peu trop sa maman, à son goût !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Mer 7 Jan - 16:43

Le besoin d'amour, en donner, en recevoir c'est la part merveilleuse de l'être humain.
Alors quand on décide de prendre en charge l'existence d'un petit être innocent dont on connaît le besoin de tendresse et d'attention pour le voir grandir, emplir notre vie de sa présence, de ses progrès, peu importe qu'on l'ai porté ou non, il me semble, c'est naturel.
Mais pour aimer il faut le vouloir à deux, à chacun d'oeuvrer pour que celà devienne une évidence sans cesse renouvelée dans le respect et la tendresse.
Et l'enfant grandissant tant aimé devient parfois un étranger.
L'avons nous blessé? Que nous fait payer celui que nous aimions à nous faire souffrir? Le sait-il lui même? Pourquoi, comment, un lien qui était de l'amour peut devenir destructeur au point que nul échange n'est plus possible et que seule la distance peut atténuer?

"Qu'il est difficile d'aimer " dit la chanson, on ne peut prétendre connaître tout à fait quelqu'un, ce serait oublier qu'il peut changer, c'est encore plus vrai pour des ados qui se cherchent.
Je n'ose imaginer alors ce qui se passe dans la tête de parents adoptifs! Ai-je eu raison? En étais-je capable? Est-ce ma faute ou celle du ventre qui l'a porté, de ses origines? Autant de questions cruelles!
Il faut être deux pour qu'un amour existe, au moins pour parler pour écouter.
Sinon il reste l'espoir que quelques éclats de l'affection défunte ne se soient enfouis dans les coeurs les empêchant de s'assècher tout à fait.
Alors peut-être un jour, dans un an, dans dix ans, fleurira à nouveau ce désir confiant et serein de se chérir mutuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Jeu 8 Jan - 14:49

stip a écrit:
Le besoin d'amour, en donner, en recevoir c'est la part merveilleuse de l'être humain.
Alors quand on décide de prendre en charge l'existence d'un petit être innocent dont on connaît le besoin de tendresse et d'attention pour le voir grandir, emplir notre vie de sa présence, de ses progrès, peu importe qu'on l'ai porté ou non, il me semble, c'est naturel.
Mais pour aimer il faut le vouloir à deux, à chacun d'oeuvrer pour que celà devienne une évidence sans cesse renouvelée dans le respect et la tendresse.
Oui, certes, le vouloir à deux... mais, tout en l'ayant voulu ensemble, l'aimer à deux. Il arrive de plus en plus fréquemment que le couple ne s'entende plus et que l'enfant en souffre. Quand les parents ont suffisamment de jugeotte pour ne pas impliquer l'enfant dans leurs conflits, c'est déjà dur pour le petiot, mais souvent, ils se déchirent et prennent l'enfant en otage : l'horreur pour le gamin ! Sad

stip a écrit:
Et l'enfant grandissant tant aimé devient parfois un étranger.
L'avons nous blessé? Que nous fait payer celui que nous aimions à nous faire souffrir? Le sait-il lui même? Pourquoi, comment, un lien qui était de l'amour peut devenir destructeur au point que nul échange n'est plus possible et que seule la distance peut atténuer?
La crise d'adolescence, parfois..., le besoin de s'affirmer : que de conflits mais pas forcément du manque d'amour. Aux parents de tenir bon, d'être à l'écoute et de voguer à vue entre les interdits, les déceptions ressenties, l'amour... La distance permet parfois de remettre les pendules à l'heure.

stip a écrit:
"Qu'il est difficile d'aimer " dit la chanson, on ne peut prétendre connaître tout à fait quelqu'un, ce serait oublier qu'il peut changer, c'est encore plus vrai pour des ados qui se cherchent.
Je n'ose imaginer alors ce qui se passe dans la tête de parents adoptifs! Ai-je eu raison? En étais-je capable? Est-ce ma faute ou celle du ventre qui l'a porté, de ses origines? Autant de questions cruelles!
Le fils adoptif a dit un jour à sa mère : "Tu ne m'aimes pas parce que je ne suis pas ton vrai fils !" Le fils a probablement oublié cette réflexion d'ado, mais je ne pense pas qu'il en soit de même pour la maman. Pourtant, ses deux fils adoptifs sont les siens ; elle n'en aurait pas fait davantage si elle les avait portés !

stip a écrit:
Il faut être deux pour qu'un amour existe, au moins pour parler pour écouter.
Il me semble qu'il faut surtout être deux pour pouvoir se concerter et gérer. Dur, dur, de tout devoir assumer seul(e).

stip a écrit:
Sinon il reste l'espoir que quelques éclats de l'affection défunte ne se soient enfouis dans les coeurs les empêchant de s'assècher tout à fait.
J'ai la faiblesse de croire que l'affection filiale ne meurt jamais, sauf cas exceptionnels. Elle peut être cachée, oubliée momentanément, mais pas mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Jeu 8 Jan - 19:59

Quand je dis deux c'est au sens général, j'ai dû mal m'expliquer, j'évoquais l'échange, l'altérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie-jo 17
******
avatar


MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   Ven 9 Jan - 19:58

il est vrai, que parfois ,l'enfant adopté,choyé, adoré par ses parents adoptifs, n'a pas pour autant de sentiments forts envers eux?
l'amour ne se commande pas ! et bien que comme parents nous fassions tout notre possible et même au delà,nos enfants légitimes ou adoptés,n'ont pas forcement cette fibre filiale que nous attendons?
Mais , est-ce pour cela , que nous cesserions de les aimer?
NON! ....car nous avons tant d'amour a donner!
si nous avons choisi d'être parents, c'est que nous avions décider de donner sans condition aucune , notre amour maternel,paternel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adoption et éducation - L'amour sur commande ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adoption et éducation - L'amour sur commande ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Etudier Perceval et/sans Gauvain ?
» l'adoption, un geste d'amour ou égoïsme? est-elle interdite à certains?
» Amour filial
» Mon rêve serait que ..... (JE commande de Sophie Merle)
» commande dendrogramme sous R

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Accueil & Détente :: Vos débats-
Sauter vers: