philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 CHANSONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Jeu 27 Juin - 8:31

anémone a écrit:
on aimerait posséder ce regard...pour connaitre ces mots d'amour !!
Es-tu certaine de ne pas le croiser, de temps à autre, ce regard, en regardant autour de toi ? C'est un regard qui voit, même s'il ne s'exprime plus assez souvent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Sam 29 Juin - 7:14

" />[size=18


Le jardinier

S’il est vrai qu’un printemps
Nous ramène les roses,
Il  y faut malgré tout les soins
Du jardinier.
Et qu’importe le temps,
Et qu’importe les choses,
Reconnaître ton pas me permet
D’exister.

Car à quoi sert la vie si la vie est en friche,
Tant de mortes saisons, tant d’épines au cœur.
Un geste, un souffle, une ombre ou un objet fétiche,
Pour jamais plus bêcher à nos mêmes erreurs.

Cette façon à toi d’apprendre à reconnaitre,
Un bourgeon, une fleur, une feuille jaunie.
De partager ensemble en silence peut être,
D’effacer le mot « fin » au bas du manuscrit.

Chaque fleur a son nom, sa magie, son mystère.
Elle attend, tu le sais, surtout que tu sois là.
Pour faire éclore ainsi du plus humain parterre
Des choses qui ressemblent à l’estime de soi.

Ne m’oublie pas
Ne m’oublie pas
Ne m’oublie pas.

(Jean Claude Gianadda)
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Lun 1 Juil - 7:26

Dans nos mains

Dans nos mains,
Dans nos cœurs,
Dans nos vies le monde fleurira ;
Dans nos mains,
Dans nos cœurs,
Dans nos vies le monde revivra.

Ami, tu es rencontre, la croisée du chemin
Pour que vive le monde ouvre tes mains.

Ami, tu es l’accueil, la chaleur et le feu
Pour que vive le monde ouvre tes yeux.

Ami, tu es lumière, l’espoir des lendemains
Pour que vive le monde ouvre un matin.

Ami, tu es partage, la table et le pain
Pour que vive le monde ouvre tes mains.

(Jean Claude Gianadda)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Jeu 11 Juil - 6:51

Nous construirons des ponts

Nous construirons des ponts,
Avec force et courage.
Avec des idées neuves, discussions et débats.
Avec des inconnus, avec le voisinage.
Etonnés d’échanger et de devenir « soi ».

Nous construirons des ponts
Au dessus des frontières,
Pour découvrir enfin,
Le plus beau des pays.
Nous construirons des ponts,
Pour recoudre la terre
Et ensemble soudain
Ensoleiller nos vies !

De grands ponts audacieux
Entre les personnages
Et « l’âme » des personnes, reliant « tout à tous »
Enjambant l’impossible, la violence et l’outrage
Allant de « Toi à Moi » Allant de « soi » à « nous »

(Jean Claude Gianadda)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Jeu 11 Juil - 7:14

Je n'avais pas vu ta photo précédente.
Moi, contrairement à une chanson de Sim qui fit un malheur quand j'étais môme, j'adore les rodhodendrons. Le nom est moche mais comme le montre ta photo ce sont des splendeurs qui ne perdent pas leurs feuilles à la morne saison.
(À mettre mi-ombre, dans terre de bruyēre pour les jardiniers flower )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Jeu 11 Juil - 8:05

stip a écrit:
Je n'avais pas vu ta photo précédente.
Moi, contrairement à une chanson de Sim qui fit un malheur quand j'étais môme, j'adore les rodhodendrons. Le nom est moche mais comme le montre ta photo ce sont des splendeurs qui ne perdent pas leurs feuilles à la morne saison.  
Les rodhos font partie des espèces qui acceptent de fleurir chez nous, et quand je dis chez nous, ce n'est pas spécialement la région, mais sur notre terrain. Ils avaient été plantés à côté d'azalées et forment un bel ensemble quand le tout fleurit. Dommage que ce soit aussi court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mer 7 Aoû - 14:26

Accueillir la lumière d’un oiseau blessé

Il ne sera jamais, jamais comme les autres.
Dis-moi, qu’avons- nous fait dis, pour mériter ça.
Trop lourde est l’injustice cependant c’est le nôtre.
Cet enfant différent, nous on l’aime déjà.

Des projets d’avenir ? Offrir le maximum
Qui pourra après nous – bien s’occuper de lui.
Espoir au jour le jour de le rendre autonome.
Cet enfant différent – ensoleille nos vies.

Refrain :
Accueillir la lumière
De cet oiseau blessé
Découvrir sa rivière
Venir s’y abreuver.
Apprendre la prière
D’une histoire sacrée
Belle devient la terre
Lorsque l’enfant paraît
Car si belle est la terre
Avec son goût d’aimer.

« Être » tout simplement = c’est notre raison d’être
Unique chacun l’est – unique comme un matin.
Se sentir reconnu – reconnu pour « renaître ».
Cet enfant différent, devient notre soutien.

Nous le découvrirons = il deviendra lui-même.
Que veut-il ? Qui est-il ? De nous, qu’est-ce qu’il attend ?
Il m’offre à sa façon, des milliers de : « je t’aime »
Et c’est lui qui m’apprend – que chacun est différent.

Accueillir la lumière
De cet oiseau blessé
Découvrir sa rivière
Venir s’y abreuver.
Petit prince lumière
Mon histoire sacrée
Belle devient la terre
Avec son goût d’aimer
Quel merveilleux mystère

De s’être tant aimer.
Quel merveilleux mystère
D’AIMER.

Jean-Claude GIANADDA



" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mer 7 Aoû - 16:36

magnifique Nicole
,MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mar 1 Oct - 9:52

Pour les palétuviers roses, j'ai toujours prėféré "sous l'évier" Laughing ..... Je parle en matière de rime bien-sûr!
Une autre chanson ancienne qui parle aussi d'amour ange .

.
La jeune fille du Mėtro.


  C´était une jeune fille simple et bonne
Qui demandait rien à personne
Un soir dans l´métro, y avait presse
Un jeune homme osa, je l´confesse
Lui passer la main... Sur les ch´veux
Comme elle était gentille, elle s´approcha un peu.

Mais comme a craignait pour ses robes
A ses attaques elle se dérobe
Sentant quelqu´chose qui la chatouille
Derrière son dos elle tripatouille
Et tombe sur une belle paire... De gants
Que l´jeune homme, à la main, tenait négligemment.

En voyant l´émoi d´la d´moiselle
Il s´approcha un p´tit peu d´elle
Et comme en chaque homme, tout de suite
S´éveille le démon qui l´habite
Le jeune homme lui sorti... Sa carte
Et lui dit j´m´appelle Jules, et j´habite rue Descartes.

L´métro continue son voyage
Elle se dit c´jeune homme n´est pas sage
Je sens quelque chose de pointu
Qui d´un air ferme et convaincu
Cherche à pénétrer... Dans mon cœur
Ah qu´il est doux d´aimer, quel frisson de bonheur.

Ainsi à Paris, quand on s´aime
On peut se le dire sans problème
Peu importe le véhicule
N´ayons pas peur du ridicule
Dites lui simplement... Je t´en prie
Viens donc à la maison manger des spaghettis.
               
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mar 1 Oct - 11:23

Renaud a repris cette chanson ..... et beaucoup d'autres de cette époque ....

pas celle-ci je pense :

Comme de bien entendu ,

Voici, contée sur une valse musette,
L'histoire en quelques mots
Du beau roman d'une jeune midinette
Et d'un p'tit Parigot
Tous les refrains d'amour sont un peu bêtes,
Celui là l'est aussi
Mais si vous reprenez en chœur ma chansonnette,
Je vous dirai : Merci !

Elle était jeune et belle,
Comme de bien entendu !
Il eut le béguin pour elle
Comme de bien entendu !
Elle était demoiselle,
Comme de bien entendu !
Il se débrouilla pour qu'elle ne le soit plus!
Comme de bien entendu !

Ils se mirent en ménage
Comme de bien entendu !
Elle avait du courage
Comme de bien entendu !
Il était au chômage,
Comme de bien entendu !
Ça lui faisait déjà un gentil petit revenu...
Comme de bien entendu !

Voulant faire une folie,
Comme de bien entendu !
Il offrit à sa mie,
Comme de bien entendu !
Un billet de la loterie,
Comme de bien entendu !
Ça ne lui fit jamais que cent balles de perdues...
Comme de bien entendu !

Mais il se mit à boire
Comme de bien entendu !
Elle ne fit pas d'histoires,
Comme de bien entendu !
Mais pour ne pas être une poire,
Comme de bien entendu !
Elle se consola en le faisant cocu.
Comme de bien entendu !

Il la trouva mauvaise
Comme de bien entendu !
Mais elle ramenait du pèze,
Comme de bien entendu !
Au lieu de ramener sa fraise,
Comme de bien entendu !
Il se contenta de lui foutre son pied au cul,
Comme de bien entendu !

Et, depuis, l'on raconte
Comme de bien entendu !
Qu'il y trouve son compte,
Comme de bien entendu !
Et, quand chez lui, on monte,
Comme de bien entendu !
Il s'en va faire un petit tour au P.M.U.
Comme de bien entendu !

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Dim 6 Oct - 9:34

Un clip, vu par hasard, que je trouve très touchant, le petit bonhomme qui joue dedans surtout.
Tiré d'une légende bolivienne qui fait penser au magicien d'Oz.

( L'est où sa maman? Crying or Very sad , un enfant rejetté et livré à lui-même avec des amis imaginaires, ça torture les cœurs tendres!
Carrément anxiogène cette histoire à vrai dire, pale )
Bon.... Ça ne marche pas avec youtube il faut que je comprenne pourquoi! scratch

http://vimeo.com/66604119

Et là, est ce que ça marche?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Dim 6 Oct - 17:18

stip a écrit:
Un clip, vu par hasard, que je trouve très touchant, le petit bonhomme qui joue dedans surtout.
Tiré d'une légende bolivienne qui fait penser au magicien d'Oz.

( L'est où sa maman? Crying or Very sad , un enfant rejetté et livré à lui-même avec des amis imaginaires, ça torture les cœurs tendres!
Carrément anxiogène cette histoire à vrai dire, pale )
Bon.... Ça ne marche pas avec youtube il faut que je comprenne pourquoi! scratch

http://vimeo.com/66604119

Et là, est ce que ça marche?
Oui, j'ai pu visionner.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Lun 7 Oct - 10:21

Nelly a écrit:
stip a écrit:
Un clip, vu par hasard, que je trouve très touchant, le petit bonhomme qui joue dedans surtout.
Tiré d'une légende bolivienne qui fait penser au magicien d'Oz.

( L'est où sa maman? Crying or Very sad , un enfant rejetté et livré à lui-même avec des amis imaginaires, ça torture les cœurs tendres!
Carrément anxiogène cette histoire à vrai dire, pale )
Bon.... Ça ne marche pas avec youtube il faut que je comprenne pourquoi! scratch

http://vimeo.com/66604119

Et là, est ce que ça marche?
Oui, j'ai pu visionner.
pas mal la chanson, le clip lui est étrange non.?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mar 8 Oct - 16:40

Une très jolie chanson, très célèbre et chantée entre autres par Joan Baez.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Donna_Donna

Elle pose une vraie question philosophique !

Je donne au dessous la traduction en français puis ensuite la version française qui la trahit pour un texte mièvre et neutralisante....

Donna Donna

On a wagon bound for market
There's a calf with a mournful eye
High above him there's a swallow
Winging swiftly through the sky

How the winds are laughing
They laugh with all the their might
Laugh and laugh the whole day through
And half the summer's night

Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don
Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don

"Stop complaining", said the farmer
Who told you a calf to be
Why don't you have wings to fly with
Like the swallow so proud and free

How the winds are laughing
They laugh with all the their might
Laugh and laugh the whole day through
And half the summer's night

Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don
Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don

Calves are easily bound and slaughtered
Never knowing the reason why
But whoever treasures freedom
Like the swallow has learned to fly

How the winds are laughing
They laugh with all the their might
Laugh and laugh the whole day through
And half the summer's night

Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don
Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don

Donna Donna

Sur un wagon en partance pour le marché
Il y a un veau à l'œil morne
Au-dessus de lui il y a une hirondelle
Qui vole rapidement à travers le ciel

Comment les vents rient
Ils rient de toutes leur force
Rient et rient durant toute la journée
Et la moitié de la nuit de l'été

Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don
Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don

" Arrête de te plaindre », dit le fermier
Qui t'a dit d'être un veau
Pourquoi n'as tu pas d'ailes pour voler avec
Comme l'hirondelle si fière et si libre

Comment les vents rient
Ils rient de toutes leur force
Rient et rient durant toute la journée
Et la moitié de la nuit de l'été

Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don
Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don

Les veaux sont facilement liés et abattus
Ne sachant jamais pour quelle raison
Mais celui pour qui la liberté est un trésor
Comme l'hirondelle a appris à voler

Comment les vents rient
Ils rient de toutes leur force
Rient et rient durant toute la journée
Et la moitié de la nuit de l'été

Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don
Donna Donna Donna Donna
Donna Donna Donna Don

Donna Donna

version Claude François

Il était une fois un petit garçon
Qui vivait dans une grande maison
Sa vie n´était que joie et bonheur
Et pourtant au fond de son cœur
Il voulait devenir grand
Rêvait d´être un homme.
Chaque soir il y pensait
Quand sa maman le berçait

{Refrain:}
Donna Donna Donna Donna
Tu regretteras le temps
Donna Donna Donna Donna
Où tu étais un enfant

Puis il a grandi, puis il est parti
Et il a découvert la vie
Les amours déçues, la faim et la peur
Et souvent au fond de son cœur
Il revoyait son enfance
Rêvait d´autrefois
Tristement il y pensait
Et il se souvenait

{au Refrain}

Parfois je pense à ce petit garçon,
Ce petit garçon que j´étais.

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mar 8 Oct - 17:28

plus jeune, j'ai adoré cette chanson, et j'aimais beaucoup cette chanteuse dont le parcour a été plutôt tumultueux, de même que celui de Bob dylan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mer 9 Oct - 9:03

Oui, j'ignorais la version anglophone.... Pauvres petits veaux tous doux!
Crying or Very sad 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mer 19 Mar - 7:44

Dans l'eau de ses silences

Le jour qui vient de naître
Dessine la fenêtre
Au mur de la vieille chambre
Et peint septembre aux couleurs d´ambre

Une larme qui perle
Et vient de rouler sur sa joue
Petite vague qui déferle
Dans son sommeil
Alors que tout semblait si doux
D´où vient ce chagrin qui s´éveille
Pour se glisser dans son cou?

Dans l´eau de ses silences
Je bois son cœur immense
Jusqu´aux sources de ses peines
Je l´aime et même

Au cœur de la tempête
Aux soirs de nos défaites
Le soleil qui brille au port
C´est elle, c´est elle encore

Elle ouvre la fenêtre
Se blottit contre moi
Tout doucement, la vie va renaître
Aux couleurs d´ambre de septembre

Quand l´eau de ses silences
Déborde dans ses yeux
Que j´entrevois la mer immense
De ses secrets
Je découvre peu à peu
Sous l´azur de ses blessures
Des trésors si fabuleux

Au bout de mon voyage
J´aurai pour seul bagage
Cet amour dont elle inonde
Le monde, le monde

À l´eau de ses silences
J´ai bu tant d´espérance
J´ai reçu comme un baptême
Je l´aime et même

Les fleurs de son sourire
Le ciel que je respire
Et l´étoile qui mène au port
C´est elle, c´est elle encore

Yves Duteil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mer 19 Mar - 13:13

Bisous Nicole...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mer 26 Mar - 7:43

Si j'étais ton chemin

Assis près du grand saule, au milieu du jardin
Comme à tes premiers jours, penché sur ton couffin
Quand je berçais tes rêves à la tombée du soir
J´essaie d´imaginer le cours de ton histoire
Les lignes de ta main, si j´étais ton chemin

Je me ferais discret dans l´ombre de tes pas
Pour t´aider à grandir et pour t´ouvrir la voie
Je serais la poussière qui s´envole à tes pieds
Un peu de mon bonheur qui colle à tes souliers

Je t´aimerais au point de te lâcher la main
Pour que tu sois le seul à choisir ton destin
A destiner ta route en puisant au hasard
Les raisons d´espérer et la force d´y croire
Si j´étais ton chemin, si j´étais ton chemin

Je construirais des ponts, des tunnels, des ouvrages
J´ouvrirais des sentiers partout sur ton passage
Pour que tu puisses aussi t´écarter quelquefois
Des pistes balisées qu´on a tracé pour toi

Je t´apprendrais les mots pour soigner les blessures
Les signes éparpillés le long de l´aventure
Pour te montrer le Nord quand tu te crois perdu
Les silences attendris de ceux qui ne sont plus
Mais qui tiendraient ta main, si j´étais ton chemin

J´irais cueillir ton rêve au plus fort de la nuit
Le planter dans la terre et l´inonder de pluie
De lumière et d´amour, au soleil de midi
Pour que tu rêves encore, chaque jour de ta vie

Je ne t´épargnerais ni le temps ni l´effort
Pour que tu sois debout devant les coups du sort
Solide et résistant face à l´adversité
Riche de ton courage et de ta liberté

Et je déposerais quelque part une pierre
Pour te laisser t´asseoir, offrir une prière
A tous ceux dont l´histoire t´a mené jusque-là
Et pour ceux qui suivront la trace de tes pas
Si j´étais ton chemin, si j´étais ton chemin

Et nous serions semblables aux bulles de savon
Qui font la route ensemble et puis qui se défont
Dans le même courant, chacun de son côté
Mais sans aucun désir, au fond, de s´éloigner

Puis, je m´effacerais comme un sentier se perd
En refaisant parfois le chemin à l´envers
J´aurais le sentiment d´avoir rempli mon rôle
Et je m´endormirais à l´ombre du grand saule
Où je berçais sans fin le début de ta vie

Au-delà des bonheurs partagés en commun
Saurais-je alors enfin si j´étais ton chemin?
Si j´étais ton chemin?

Yves Duteil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Lun 31 Mar - 7:49

JE T'AIME

Je t'aime au-delà de ton passé
Au-delà de tes idées
De tes goûts solitaires
Je t'aime au-delà de tes passions
Au-delà de tes soupçons
Et de toutes nos guerres
Je t'aime jusqu'au bout de tes refus
Des mots que tu ne dis plus
Qu'une fois par semaine
Je t'aime jusqu'au bout de ton oubli
Comme hier ou aujourd'hui
Où tu n'es plus le même
Je t'aime avec toutes les questions
Que tu jettes sur ma vie
Comme un vent de tornade
Je t'aime avec le peu de frissons
Dont tu peuples mon ennui
L'espace d'une aubade

Je t'aime à la force de mon coeur
A la force de ma peur
Quand tes yeux me délaissent
Je t'aime à la force de mon corps
Sans barrière et sans remords
Dans mes puits de tendresse
Je t'aime au travers des ambitions
Que tu dresses comme un cri
Pour me barrer la route
Je t'aime au travers des illusions
Que tu m'offres chaque nuit
Pour apaiser mes doutes
Je t'aime au devant des interdits
Au devant des comédies
Où le monde nous traîne
Je t'aime au devant de chaque fois
Où tu promets d'être là
Pour me dire "je t'aime"

Mannick

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Dim 6 Avr - 11:19

Parfois quand le monde des hommes me navre quelque soit la direction où je regarde, je me sens ėtrangère , cependant moins je comprends ce qui agite la pensée des autres plus je me rapproche d'une sérénité secrète dans le ressenti d'une raison supérieure.

Moi, agnostique, je me dis qu'il y a sans doute de par le monde des gens comme moi.
Cette chanson me parle de méditation.


http://youtu.be/wfPT0ODaM1Q
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mar 8 Avr - 11:03

L'espérance folle

Guy Béart

C'est l'espérance folle
Qui nous console
De tomber du nid
Et qui demain prépare
Pour nos guitares
D'autres harmonies

S'élève l'espérance
Dans le silence
Soudain de la nuit
Et les matins qui chantent
Déjà enchantent
Nos soirs d'aujourd'hui

Viens
C'est la fête en semaine viens
Je t'attends,tu ne sais plus rien
Plus rien ne nous sépare viens
Viens
Si les larmes t'ont fait du bien
Ce sourire est déjà le lien
Avec les beaux jours qui viennent
Reviennent

C'est l'espérance folle
Qui carambole
Et tombe du temps
Je vois dans chaque pierre
Cette lumière
De nos cœurs battants

La mort c'est une blague
La même vague
Nous baigne toujours
Et cet oiseau qui passe
Porte la trace
D'étranges amours

Viens
C'est la fête en semaine viens
Je t'attends tu le sais plus rien
Plus rien ne nous sépare viens
Viens
Si les larmes t'ont fait du bien
Ce sourire est déjà le lien
Avec les beaux jours qui viennent
Reviennent

C'est l'espérance folle
Qui danse et vole
Au dessus des toits
Des maisons et des places
La terre est basse
Je vole avec toi

Tout est gagné d'avance
Je recommence
Je grimpe pieds nus
Au sommet des montagnes
Mâts de cocagne
Des cieux inconnus

En écho à la citation de Nelly ....


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mer 16 Avr - 10:09

Parole de Ma Grammaire De L'impossible:

Dans ma grammaire de l'impossible,
Tous les mots pourraient s'accorder,
Des plus fragiles au plus sensibles,
Des pluriels au plus singuliers.

Je voudrais que le masculin
S'accorde avec le féminin,
Que la raison l'emporte enfin
Entre les mots du genre humain.

Que nul ne reste dans la marge
et que dans ce monde imparfait,
on conjugue autant le plus large
les droits de l'homme et leur respect.

Qu'on accorde le droit d'asile
A tous les verbes irréguliers,
A tous ces mots sans domicile,
Qui font de nous des étrangers.

Des sans espoirs, des sans recours,
Sans refuge et sans illusions,
Sans foi ni loi et sans amour
A la porte de nos maisons.

A tous les noms dont l'origine
S'est perdue dans la nuit des temps
Et dont les branches ont pris racine
Dans la terre de leurs enfants.

Qu'on efface les dictionnaires,
Les règles injustes et les accords,
Qui portent le feu et le fer
Jusqu'à l'article de la mort.

Que nos langues si différentes
Apprennent enfin à s'écouter
Et s'unissent dans la tourmente
Aux confins de l'humanité.

Pour briser les murs du silence
Dans les regards et les pensées,
Ouvrir les portes de l'enfance
A tous les vents du verbe aimer.

Dans ma grammaire de l'impossible
Où les mots seraient mesurés
Les mensonges seraient passibles
De la peine qu'ils ont causée.

Et les sentences inacceptables
Seraient frappées de nullité,
Marquées d'un sceau ineffaçable
Et bannies pour l'éternité.

Finis les écarts de langage,
Les détournements de pensée
Les mots trompeurs qui font barrage
Au chemin de la vérité.

Pour ma grammaire de l'impossible,
J'ai choisi d'écrire le meilleur
Mais sans rien occulter du pire
Ni les larmes, ni la douleur.

Et je rêve la couverture
Du grand livre de l'avenir,
Au chapitre de l'aventure
Qu'il nous reste encore à écrire.

Avec des mots qui nous inspirent
Bien au-delà des dictionnaires
Pour commencer à nous construire
Dans la langue de l'Univers.

Yves Duteil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Lun 16 Juin - 6:50


Chanson pour mes amis

Peut-être qu´on se voit
Pour la dernière fois
Mes vieux copains mes amis
Et je vais sans pudeur
Déshabiller mon cœur
Dire ce qu´on n´s´est jamais dit

Je ne sais pas du tout
Je ne sais pas pourquoi
Ce sont croisés nos chemins
C´est parce que c´était vous
C´est parce que c´était moi
Il faut pas chercher plus loin

J´étais tout seul et paumé dans ma vie
On me demandait pas mon avis
Et puis j´ai été deux
J´ai été trois et c´est drôle
J´ai plus jamais eu froid
Alors pour ça je veux vous dire merci
Et tant pis si ça vous fait sourire

Peut-être qu´on se voit
Pour la dernière fois
Mes amis mes vieux copains
Alors je veux vous dire
Sans honte et sans rougir
Voilà, je vous aime bien

J´ai essuyé des grands coups de cafard
Des nuits blanches bourrées d´idées noires
Et vous comme par hasard
Vous étiez là et j´étais tout content
D´être moi
Alors pour ça je veux vous dire merci
Et tant mieux si ça vous fait sourire

Peut-être qu´on se voit
Pour la dernière fois
Mes vieux copains mes amis
Alors je vais quand même
Vous dire que je vous aime
Et je vous aurais tout dit!
Oui je voulais quand même
Vous dire je vous aime
Et je vous ai tout dit...

Michel Fugain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Lun 16 Juin - 7:32

renal a écrit:

Chanson pour mes amis

Peut-être qu´on se voit
Pour la dernière fois
Mes vieux copains mes amis
Alors je vais quand même
Vous dire que je vous aime
Et je vous aurais tout dit!
Oui je voulais quand même
Vous dire je vous aime
Et je vous ai tout dit...

Michel Fugain

Ouh la : je déteste les adieux, ça m'attriste ! Ce qui n'empêche pas le texte d'être beau !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHANSONS   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHANSONS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Magnificat, une voix… et MARIE anagramme d’AIMER (chansons)
» Sainte Vierge MARIE (chansons : vidéo et audio)
» Guy Béart : chansons spirituelles
» Notre Seigneur JESUS-CHRIST (chansons)
» Notre Seigneur JESUS-CHRIST (chansons)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Littérature & Culture-
Sauter vers: