philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 CHANSONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Lun 16 Fév - 8:33

Une très belle chanson !!!! merci Morgan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Lun 16 Fév - 8:34

Souviens-toi

Qui tu es, d'où tu viens, où tu vas
Quelque soit le chemin sous tes pas
De choisir l'amour, quand il viendra
Tout arrive si vite
Souviens-toi
De garder le soleil dans tes bras
D'oublier tous les mauvais endroits
De rêver toujours, envole-toi

A trop vouloir te protéger, ce serait mal
Un oiseau c'est fait pour voler, loin d'une cage
Tu verras avec tes grands yeux, tu pleureras
Parfois même quand le ciel est bleu, il y a des vagues

Souviens toi
Qui tu es, d'où tu viens, où tu vas
Quelque soit le chemin sous tes pas
De choisir l'amour, quand il viendra
Tu as grandi si vite

Un beau jour tu te poseras, sur une branche
Tu y chanteras la chanson, de ton enfance
Puis sur un plus petit que toi, tu veilleras
Caché dans les plis de son front, je serai là

Souviens toi
Qui tu es, d'où tu viens, où tu vas
Quelque soit le chemin sous tes pas
De choisir l'amour, quand il viendra
La vie passe si vite

Florent Pagny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Lun 16 Fév - 9:24

Morgan Kane a écrit:
Quand on a que l'amour

Jacques Brel !

Tu aurais pu le mettre la veille, pour la St-Valentin ! Wink

Merci ainsi qu'à Nicole. I love you

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Lun 13 Avr - 15:56


_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mar 14 Avr - 8:02

Nelly a écrit:


Incroyable !

https://www.youtube.com/embed/66-A2MyVDbU

à l'époque quand elle a gagnée le concours du meilleur talent hollandais, elle n'avait que 9 ans,et avait déjà fait pleurer bien du monde,cette enfant a une voie incroyable! mais elle doit encore muée,espérons qu'elle gardera toute son intensité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Jeu 30 Avr - 6:29

Une pipe à pépé

Paroles et musique : Henri Tachan

Adolescent paumé
Qui saigne les vieillards
Pour d'la menue monnaie,
Quelques pauvres liards,

Donne-leur donc, au lieu
D'un coup de yatagan,
Le p'tit coup du Bon Dieu,
Un dernier bon moment...

Fais un'e pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et ne pouss'e pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme toi, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Infirmière dévouée,
Au fond d'ton hôpital,
Au lieu du comprimé,
Du calmant, du bocal,

Au lieu du thermomètre,
Cette épée d'Damoclès,
Donne donc à l'ancêtre
Une ultime caresse...

Fais un'e pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé avant qu'elle ne trépasse
Et ne pouss'e pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme toi, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Adultes répugnants,
Qui clouez au fauteuil
Grand'papa, Grand'maman
Comme dans un cercueil,

Au lieu de vous cacher
Pour d'intimes prouesses,
Allez donc les chercher :
Ça leur r'f'ra un'e jeunesse...

Fait'es une pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et n'poussez pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme vous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Au chevet de nos vieux,
Sont penchés des cornettes,
Les corbeaux du Bon Dieu,
Les curés, les nonnettes.

Au lieu de ces oiseaux,
Donnez-leur des marins
Et des putes pour un beau
Dernier petit coup d'rein...

Fait'es une pip'e à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et n'poussez pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme vous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

La vieillesse, mes frères,
C'est pas le paradis.
Ce s'rait plutôt l'enfer
Des plaisirs interdits,

Car, à quatre-vingts ans,
- Papa Hugo l'a dit -
On cach'e son sentiment
Dessous ses bigoudis...

F'sons un'e pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse,
Un'e p'tit'e langue à Mémé, avant qu'elle ne trépasse
Et n'poussons pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme nous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Et n'poussons pas des cris d'horreur, d'indignation :
Ils sont comme nous, les vieux,
Ils ont l'cul sous l'chignon !

Pour moi, Tachan est un grand méconnu, je vous en proposerais d'autres aussi géniales sur la chasse, les hommes etc. ..


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Jeu 30 Avr - 6:37

Morgan dit:

Fais un'e pipe à Pépé, avant qu'il ne la casse
,


est ce une prière pour ton avenir? Wink Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Jeu 30 Avr - 7:06

Morgan Kane a écrit:
Une pipe à pépé

Paroles et musique : Henri Tachan


Suis pas fan des paroles...

Tiens, chose assez rare pour être soulignée, je vais poster un morceau français. Laughing
Et là, j'adore les paroles, très peu politiquement correctes, à l'époque, ça passait mais aujourd'hui, ce serait un tollé... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Jeu 30 Avr - 8:07

On peut dire que si c'était une réponse à back to USSR, musicalement c'est un peu trop pauvret pour gagner.  Quant aux paroles ketchup et coca affraid  pur scandal! Laughing

c'est New York que j'aime, le reste des US je ne connais pas...(à part un peu Chicago, très belle ville aussi. ) 
ça m'apaise de voir les gens nombreux de VRAIMENT toutes origines vivre, partager les mêmes espaces et s'affairer dans la paix et il n'y a pas tant d'endroits sur terre où c'est une réalité.  
j'aime cette ambiance cosmopolite, se dire que c'est possible ça rassure.  

Moi, je me suis réveillée avec "la nostalgie camarade" dans la tête pas de quoi rougir donc! Il était fameux cet album reggae de Gainsbourg avec ses cœurs que j'attribuais aux Wailers ce qui était une erreur. Merci Wiki Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Jeu 30 Avr - 19:59

Les z'hommes
Paroles et musique: Henri Tachan

Font leur pipi contre les murs,
Quelquefois mêm' sur leurs chaussures,
Pisser debout ça les rassure,
Les z'hommes,
Z'ont leur p'tit jet horizontal,
Leur p'tit syphon, leurs deux baballes,
Peuv' jouer à la bataill' navale,
Les z'hommes,
Z'ont leur p'tit sceptre dans leur culotte,
Leur p'tit périscop' sous la flotte,
Z'ont le bâton ou la carotte,
Les z'hommes,
Et au nom de ce bout d'bidoche
Qui leur pendouille sous la brioche,
Ils font des guerres, ils font des mioches,
Les z'hommes...

Ils se racontent leurs conquêtes,
Leurs péripéties de braguette,
Dans des gros rir' à la buvette,
Les z'hommes,
Ils se racontent leur guéguerre,
Leurs nostalgies de militaires,
Une lalarme à la paupière,
Les z'hommes,
Virilité en bandoulière,
Orgueil roulé en band' moll'tières,
Agressivité en oeillères,
Les z'hommes,
Ils te traiteront de pédé,
De gonzesse et de dégonflé,
A moins qu'tu n'sort' dehors si t'es
Un homme...

Z'aiment les femmes comme des fous,
C'est si pervers et c'est si doux,
"Enfin quoi! c'est pas comm' nous,
Les z'hommes",
Z'aiment les femmes à la folie,
Passives, muett' et jolies
De préférence dans le lit,
Des z'hommes,
Au baby-room ou au boudoir,
A la tortore ou au trottoir,
Z'aiment les femmes sans espoir,
Les z'hommes,
Prostituées ou Pénélopes,
Apprivoisées ou antilopes,
"Toutes les femm' sont des salopes"
Pour les z'hommes...

C'est en quatre vingt treiz', je crois,
Qu'ils ont tué la femme du roi
Et la déclaration des Droits
De l'Homme,
C'est depuis deux mille ans, je pense,
Qu'ils décapitent en silence
Les femmes d'ailleurs et de France,
Les z'hommes,
Z'ont abattu les Thibétaines,
Z'ont fricassé les Africaines,
Z'ont indigné les Indiennes,
Les z'hommes,
Z'ont mis le voile aux Algériennes,
La chasteté aux châtelaines
Et le tablier à Mémène
Les z'hommes...

Excusez-moi, mais ell' me gratte,
Ma pauvre peau de phallocrate,
Dans la région de la prostate
Des z'hommes,
Excusez-moi, mais je me tire,
Sans un regret, sans un soupir,
De votre maffia, votre empire
Des z'hommes,
A chacun sa révolution,
Aurais-je seul'ment des compagnons
Qui partagent l'indignation
D'un homme?
A chacun sa révolution,
Aurais-je seul'ment des compagnons
Qui partagent l'indignation
D'un homme?


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Dim 3 Mai - 10:11

La chasse

Paroles et musique : Henri Tachan

Sur un'e boîte de conserve, sur un pigeon d'argile, vains dieux, c'est pas pareil !
Pour les chasseurs, les vrais, il faut de la chair tiède avec du sang vermeil,
Pour les chasseurs, les vrais, il faut que ça palpite de plumes et de ramage,
Il faut que ça ait peur, il faut que ça se sauve, bref, que ce soit " sauvage "...

La Chasse,
C'est le défoul'ment national, c'est la soupape des frustrés,
La Chasse,
C'est la guéguerr'e permise aux hommes en temps de paix !

Chaque mois de septembre, le plumet au chapeau, ils part'ent comme en quarante,
Ranimer la flaflame du Chasseur Inconnu qu'avait du poil au ventre,
En cart'e comme les putes, ils dragu'ent à Rambouillet, ils tapin'ent en Sologne,
Mais quand ils tir'ent leur coup, le client de passag'e se réveille charogne...

La Chasse,
C'est le défoul'ment national, c'est le coït des frustrés,
La Chasse,
C'est la guéguerr'e permise aux hommes en temps de paix !

Regardez-les marcher, l'arrogance au visage, le coeur sur la gâchette,
Ces spadassins rentrés, ces héros d'Epinal, ces tueurs de fauvettes,
Regarder les marcher, ces Zaroff de banlieue, ces Hemingway d'Neuilly,
Vers le trou à lapin, vers la mare à canards, y faire leur safari...

La Chasse,
C'est le défoul'ment national, c'est la Villette des frustrés,
La Chasse,
C'est la guéguerr'e permise aux hommes en temps de paix !

Les soldats ça s'enraye, les soldats ça se rouille, c'est comm'e les carabines
Le servic'e militair'e ça s'continue plus tard à coups de chevrotines :
Pour le chasseur français y avait le perdreau boche ou le lièvre fellouze,
Pour le chasseur franquiste l'anarchiste rouge-gorge et la chienne andalouse...

La Chasse,
C'est le défoul'ment national, c'est le p'tit Vietnam des frustrés,
La Chasse,
C'est la guéguerr'e permise aux hommes en temps de paix,
De paix ?!


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mar 5 Mai - 11:01

Une autre !

Manifestement, il ne chante pas que pour passer le temps ....

Pas d'enfant

Paroles et Musique : Henri Tachan

Je ne veux pas d'enfant,
Pas de fruit à mon arbre,
A mon chêne, pas de gland,
A mes joues, pas de barbe.
Je ne veux pas d'enfant
Pour consoler ma mort,
Pas de petit mutant,
Pas de petit Médor.

Je ne veux pas d'enfant
Qui sèche au tableau noir,
A la Guerre de Cent Ans,
Au fond d'un réfectoire,
Pas d'enfant aux curés,
Aux gradés, aux grognasses,
Pas d'enfant au piquet,
Ou premier de la classe.

Je ne veux pas d'enfant
Qui pleure ou qui babille
Et dont on est fier quand
Il fait souffrir les filles.
Je ne veux pas d'enfant
Pour réussir mes rêves,
Les rêves des parents
Qui s'étiolent et qui crèvent.

Je ne veux pas d'enfant
Qu'on s'épingle en médaille,
Qu'on arbore clinquant
Bien avant la bataille.
Je ne veux pas d'enfant
Pour la paix des ménages,
Petit témoin tremblant
Des couples en naufrage.

Je ne veux pas d'enfant.
Je ne suis pas normal.
J'ai déserté les rangs
Du troupeau génital.
C'est comme si j'étais nonne,
Gauchiste ou non-violent,
Enfin, de cette pègre
Qui fait peur aux parents.

Je ne veux pas d'enfant.
Je le gueule à la face
De ce monde des grands,
Assassins et rapaces,
Pas d'enfant pour vos guerres,
Vous les ferez sans lui.
Dans le sein de sa mère,
Il objecte sa vie,

Dans le sein de sa mère,
Il objecte sa vie !


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Lun 18 Mai - 21:04

L'oiseau et l'enfant,

Marie Myriam

Comme un enfant aux yeux de lumière
Qui voit passer au loin les oiseaux
Comme l'oiseau bleu survolant la Terre
Vois comme le monde, le monde est beau

Beau le bateau, dansant sur les vagues
Ivre de vie, d'amour et de vent
Belle la chanson naissante des vagues
Abandonnée au sable blanc

Blanc l'innocent, le sang du poète
Qui en chantant, invente l'amour
Pour que la vie s'habille de fête
Et que la nuit se change en jour

Jour d'une vie où l'aube se lève
Pour réveiller la ville aux yeux lourds
Où les matins effeuillent les rêves
Pour nous donner un monde d'amour

L'amour c'est toi, l'amour c'est moi
L'oiseau c'est toi, l'enfant c'est moi.

Moi je ne suis qu'une fille de l'ombre
Qui voit briller l'étoile du soir
Toi mon étoile qui tisse ma ronde
Viens allumer mon soleil noir

Noire la misère, les hommes et la guerre
Qui croient tenir les rênes du temps
Pays d'amour n'a pas de frontière
Pour ceux qui ont un cœur d'enfant

Comme un enfant aux yeux de lumière
Qui voit passer au loin les oiseaux
Comme l'oiseau bleu survolant la terre
Nous trouverons ce monde d'amour

L'amour c'est toi, l'amour c'est moi
L'oiseau c'est toi, l'enfant c'est moi

L'oiseau c'est toi, l'enfant c'est moi
L'oiseau c'est toi, l'enfant c'est moi.



_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Jeu 4 Juin - 19:59

Toutes les femmes sont belles,

Henri Tachan

Il est aussi capable de tendresse ....


Toutes les femmes sont belles,
Toutes les femmes sont tièdes,
Toutes les femmes sont pacifiques,

Toutes les femmes sont belles,
Toutes les femmes sont tièdes,
Toutes les femmes sont pacifiques,
Toutes les femmes sont douces,
Toutes les femmes sont mousse,
Toutes les femmes sont magnifiques...
Grand'mères-parchemins,
Les veines sur vos mains
Coul'ent en canaux, en rivières,
Grand'mamans-bateaux,
Vos yeux gris sur l'eau
Voguent encore vers hier...

Ell'es sont toutes neuves,
Mêm'e quand ell'es n'en peuvent
Plus de se donner, se vendre.
Ell'es sont toujours les
Filles aux dents de lait
De mes rentrées de septembre,
Toujours écolières,
Déjà millénaires,
Toujours sur nous en avance.
Brebis ou bergères,
Ell'es fleur'ent la litière,
La luzerne, la semence...

Toutes les femmes sont belles,
Toutes les femmes sont tièdes,
Tout's les femmes sont pacifiques,
Toutes les femmes sont calmes,
Toutes les femmes sont palmes,
Toutes les femmes sont d'Afrique,
Mal épanouies par
Des amants ringards
Qui s'affolent et qui se pressent,
Trop tôt engrossées
De petits poucets
Aux cailloux blancs de tendresse...

Benoîte, ma soeur,
Lorsqu'une femme meurt
Après longtemps de patience,
Ça fait plus de bruit
Que toute sa vie
D'humilité, de silence.
Pauvres Don Juan,
Pauvr'es princes charmants
Qui disiez : «Dors et sois belle!»
Voilà qu'aujourd'hui,
L'oiseau part du nid,
Qu'elle s'envole, l'hirondelle...

Toutes les femmes sont belles,
Toutes les femmes sont tièdes,
Toutes les femmes sont pacifiques,
Toutes les femmes sont douces,
Toutes les femmes sont mousse,
Toutes les femmes sont magnifiques!


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Ven 17 Juil - 7:34

Il fait si chaud, me dis-je en regardant le jardin, la verdure qui résiste en douleur, les oiseaux qui s'activent à la fraîche ... C'est ainsi qu'une chanson revient en mémoire (je n'ai toujours pas compris pourquoi, elle avait particulièrement chaud Laughing dans la chanson ) mais elle évoque des images de, ce qui est, pour moi, la beauté.
Pour le clip, c'est entre le big Bazar et David Hamilton, très en vogue dans les septantes.


paroles officielles {Je Suis}

Je suis ruisseau, fleuve, rivière
Je suis le vent, la pluie
Je suis l'ombre, la lumière
Je suis la vie
Je suis l'ouragan sur la dune
Je suis une symphonie
Je suis un noyau de prune
Je suis...
{Refrain: (chœurs)}
C'est peut-être l'automne
C'est peut-être l'hiver
C'est peut-être l'été
Il fait si chaud
Je suis l'onde sur la grève
Je suis feuille au gré du vent
Je suis l'ombre des ténèbres
Je suis le temps
Je suis l'esprit, l'étincelle
Je suis l'espace infini
Je suis la petite abeille
Je suis la pluie
{au Refrain}
Je suis l'unique, le glorieux
Je suis la fleur sous l'érable
Je suis le silence impalpable
Je suis... Dieu
{au Refrain}
Si chaud!







         

http://youtu.be/2UtO0b-0VVQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mer 22 Juil - 7:27

La terre est si belle

Toi qui sais chanter avec le vent
Toi qui connais les sables et l'océan
Les forêts sauvages
Les aigles et les loups
De rives en rivages
Souviens-toi de nous

La terre est si belle
Le monde est si grand
Va mon hirondelle
Sur l'aile du vent

La terre est si belle
Le ciel est si grand
Va mon hirondelle
La nuit descend

Toi qui sais naviguer aux étoiles
Toi qui sais aussi parler aux volcans
De déserts de glace
En terre de feu
D'espace en espace
Va tant que tu peux

La terre est si belle
Le ciel est si grand
Va mon hirondelle
Chercher le printemps

La terre est si belle
L'espace est si grand
Va mon hirondelle
Le monde t'attends

La terre est si belle
Il est encore temps
Va mon hirondelle
La nuit descend

Hugues Aufray

" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mer 22 Juil - 10:12


Superbe !

La chanson qui suit est sinistre mais elle me bouleverse chaque fois :

Louise
Gérard Berliner

Mais qui a soulagé sa peine
Porté son bois porté les seaux
Offert une écharpe de laine
Le jour de la foire aux chevaux

Et qui a pris soin de son âme
Et l'a bercée dedans son lit
Qui l'a traitée comme une femme
Au moins une fois dans sa vie

Le bois que portait Louise
C'est le Bon Dieu qui le portait
Le froid dont souffrait Louise
C'est le Bon Dieu qui le souffrait

C'n'était qu'un homme des équipes
Du chantier des chemins de fer
À l'heure laissée aux domestiques
Elle le rejoignait près des barrières

Me voudras-tu moi qui sais coudre
Signer mon nom et puis compter,
L'homme à sa taille sur la route
Passait son bras, la promenait

L'amour qui tenait Louise
C'est le Bon Dieu qui le tenait
Le regard bleu sur Louise
C'est le Bon Dieu qui l'éclairait

Ils sont partis vaille que vaille
Mourir quatre ans dans les tranchées.
Et l'on raconte leurs batailles
Dans le salon après le thé

Les lettres qu'attendait Louise
C'est le Bon Dieu qui les portait
La guerre qui séparait Louise
C'est le Bon Dieu qui la voyait

Un soir d'hiver sous la charpente
Dans son lit cage elle a tué
L'amour tout au fond de son ventre
Par une aiguille à tricoter

Si je vous garde Louise en place
C'est en cuisine pas devant moi
Ma fille prie très fort pour que s'efface
Ce que l'curé m'a appris là

Et la honte que cachait Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a cachée
Le soldat qu'attendait Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a vu tomber

Y a cinquante ans c'était en France
Dans un village de l'Allier
On n'accordait pas d'importance
A une servante sans fiancé

Le deuil qu'a porté Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a porté
La vie qu'a travaillé Louise
C'est le Bon Dieu qui l'a aidée

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mer 22 Juil - 10:26

C'est vrai qu'elle est belle et émouvante cette chanson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Sam 25 Juil - 8:27

Pour un monde bleu

Pour un monde bleu
Pour voir un sourire dans tous les yeux
Pour que nos visages s'éclairent
Apportons un peu d'amour à cette terre

Pour un monde bleu
Pour la volonté de vivre mieux
Pour combattre la misère
Apportons tout notre amour à cette terre
Pour apaiser les colères
Marchons la main dans la main sur cette terre

Pour un monde bleu
Pour la mer, le soleil et les cieux
Pour que coulent les rivières
Apportons un peu d'amour à cette terre

Pour un monde bleu
Pour un bleu aussi bleu que tes yeux
Pour grandir dans la lumière
Apportons un peu d'amour à cette terre
Chantons comme une prière
Et marchons main dans la main sur cette terre

Pour un monde bleu
Pour un coin de rêve au fond des yeux
Pour garder l'espoir mon frère
Apportons un peu d'amour à cette terre

Pour un monde bleu
Pour un monde qui veut vivre mieux
Pour supprimer les barrières
Apportons tout notre amour à cette terre

Pour un monde bleu
Pour voir un sourire dans tous les yeux
Pour que nos visages s'éclairent
Apportons un peu d'amour à cette terre

Pour un monde bleu
Pour la mer, le soleil et les cieux
Pour que coulent les rivières
Apportons tout notre amour à cette terre.

Pierre Bachelet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Dim 30 Aoû - 13:10



La dernière. Sans commentaires.

https://www.youtube.com/watch?v=akSnSGkb10Q

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Jeu 8 Oct - 16:22




L'interprétation de Billie Holiday vaut le détour !

Strange fruits
Lyrics and music: Abel Merropol
Performed among others by Billie Holidays

Southern trees bear a strange fruit,
Blood on the leaves and blood at the root,
Black bodies swinging in the southern breeze,
Strange fruit hanging from the poplar trees.

Pastoral scene of the gallant south,
The bulging eyes and the twisted mouth,
Scent of magnolias, sweet and fresh,
Then the sudden smell of burning flesh.

Here is fruit for the crows to pluck,
For the rain to gather, for the wind to suck,
For the sun to rot, for the trees to drop,
Here is a strange and bitter crop.

Etranges fruits:

Les arbres du Sud portent un fruit étrange,
Du sang sur les feuilles et du sang sur leurs racines,
Des corps noirs se balançant dans la brise du sud,
D'étranges fruits suspendus aux peupliers.

Scène pastorale du sud galant,
Les yeux exorbités et la bouche tordue,
Le parfum des magnolias, doux et frais,
Puis l'odeur soudaine de chair brûlée.

Voici des fruits que les corbeaux peuvent cueillir,
Que la pluie peut cueillir, que le vent peut décharner,
Que le soleil peut pourrir, qui peuvent tomber des arbres,
Voici une récolte étrange et amère.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Strange_Fruit

https://www.youtube.com/watch?v=h4ZyuULy9zs


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Mar 20 Oct - 17:54

Les derniers propos sur le point de savoir si le question est de savoir ce qu'on fait de sa vie, ou de savoir combien de temps on vit me donne l'idée de mettre deux chansons en miroir.

Mourir pour des idées

Georges Brassens

Mourir pour des idées, l'idée est excellente
Moi j'ai failli mourir de ne l'avoir pas eu
Car tous ceux qui l'avaient, multitude accablante
En hurlant à la mort me sont tombés dessus
Ils ont su me convaincre et ma muse insolente
Abjurant ses erreurs, se rallie à leur foi
Avec un soupçon de réserve toutefois
Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente,
D'accord, mais de mort lente

Jugeant qu'il n'y a pas péril en la demeure
Allons vers l'autre monde en flânant en chemin
Car, à forcer l'allure, il arrive qu'on meure
Pour des idées n'ayant plus cours le lendemain
Or, s'il est une chose amère, désolante
En rendant l'âme à Dieu c'est bien de constater
Qu'on a fait fausse route, qu'on s'est trompé d'idée
Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
D'accord, mais de mort lente

Les saint jean bouche d'or qui prêchent le martyre
Le plus souvent, d'ailleurs, s'attardent ici-bas
Mourir pour des idées, c'est le cas de le dire
C'est leur raison de vivre, ils ne s'en privent pas
Dans presque tous les camps on en voit qui supplantent
Bientôt Mathusalem dans la longévité
J'en conclus qu'ils doivent se dire, en aparté
"Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
D'accord, mais de mort lente"

Des idées réclamant le fameux sacrifice
Les sectes de tout poil en offrent des séquelles
Et la question se pose aux victimes novices
Mourir pour des idées, c'est bien beau mais lesquelles ?
Et comme toutes sont entre elles ressemblantes
Quand il les voit venir, avec leur gros drapeau
Le sage, en hésitant, tourne autour du tombeau
Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
D'accord, mais de mort lente

Encor s'il suffisait de quelques hécatombes
Pour qu'enfin tout changeât, qu'enfin tout s'arrangeât
Depuis tant de "grands soirs" que tant de têtes tombent
Au paradis sur terre on y serait déjà
Mais l'âge d'or sans cesse est remis aux calendes
Les dieux ont toujours soif, n'en ont jamais assez
Et c'est la mort, la mort toujours recommencée
Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
D'accord, mais de mort lente

O vous, les boutefeux, ô vous les bons apôtres
Mourez donc les premiers, nous vous cédons le pas
Mais de grâce, morbleu! laissez vivre les autres!
La vie est à peu près leur seul luxe ici bas
Car, enfin, la Camarde est assez vigilante
Elle n'a pas besoin qu'on lui tienne la faux
Plus de danse macabre autour des échafauds!
Mourrons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
D'accord, mais de mort lente

VIVRE POUR DES IDÉES

Paroles: Leny Escudero

Il était à Teruel et à Guadalajara
Madrid aussi le vit
Au fond du Guadarrama
Qui a gagné, qui a perdu ?
Nul ne le sait, nul ne l’a su
Qui s’en souvient encore ?
Faudrait le demander aux morts

J’étais pas gros, je vous le dis
Les yeux encore ensommeillés
Mon père sur une chaise assis
Les pieds, les mains attachés
Et j’avais peur et j’avais froid
Un homme m’a dit « Calme-toi ! »
Un homme qui était différent
Sans arme, mais il portait des gants
Une cravache qui lui donnait un air
Un peu de sang coulait
Sur la joue de mon père

Et j’avais peur et j’avais froid
L’homme m’a dit « Ecoute-moi
Je vais te poser une question
La vie de ton père en répond
Dis moi quelle est la capitale
Voyons… De L’Australie Australe ? »
Je n’ risquais pas de me tromper
On ne m’avait jamais parlé
Des grandes villes qui ont des noms si fiers
Une larme coulait sur la joue de mon père

Et j’avais peur et j’avais froid
J’ai dû pleurer aussi je crois
Mais l’homme a eu comme un sourire
Et puis je l’ai entendu dire
«C’est un brave homme, coupez ses liens !
Ton enfant tu l’éduques bien
Car tu as le sens du devoir
Chacun son dû et son savoir »
Ils sont partis au petit matin clair
J’ai couru me blottir
Dans les bras de mon père

Il m’a serré fort contre lui
« J’ai honte tu sais mon petit
Je me demandais, cette guerre
Pour quelle raison j’irais la faire ?
Mais maintenant je puis le dire
Pour que tu saches lire et écrire »
J’aurais voulu le retenir
Alors mon père m’a dit « Mourir
Pour des idées, ça n’est qu’un accident »
Je sais lire et écrire
Et mon père est vivant

Il était à Teruel et à Guadalajara
Madrid aussi le vit
Au fond du Guadarrama

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Dim 6 Déc - 12:13


_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Lun 4 Jan - 11:59

Nelly a écrit:


La dernière. Sans commentaires.

https://www.youtube.com/watch?v=akSnSGkb10Q


Un homme sensible qui a marqué nos tendres années de ses chansons populaires est parti....


Je savais bien, Nelly, que tu avais mis sa chanson d'adieu.

C'est juste terriblement triste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: CHANSONS   Dim 14 Fév - 15:56


_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHANSONS   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHANSONS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Magnificat, une voix… et MARIE anagramme d’AIMER (chansons)
» Sainte Vierge MARIE (chansons : vidéo et audio)
» Guy Béart : chansons spirituelles
» Notre Seigneur JESUS-CHRIST (chansons)
» Notre Seigneur JESUS-CHRIST (chansons)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Littérature & Culture-
Sauter vers: