philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 origine des mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Jeu 7 Nov - 10:45

Nelly a écrit:

Puis le romancier Honoré de Balzac a écrit "La peau de chagrin". Dans ce livre, une pièce de cuir magique exauce les voeux de celui qui la possède, mais diminue au fil des voeux, jusqu'à disparaître.
J'adore ce livre... Forcément, y'a un élément surnaturel...Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 20 Nov - 9:30

Fier comme un pou

Dans cette expression, on ne parle pas du parasite qui s'installe parfois dans les cheveux. D'ailleurs, un pou est-il orgueilleux ? Personne n'a dû lui poser la question...

En vieux français, il existait un mot, "pouil" ou "poul", qui vient du latin "pullus" qui voulait dire coq ou poulet. Or, quand il se promène dans la basse-cour, le coq a souvent l'air prétentieux et fier.

C'est ainsi qu'est née l'expression "être fier comme un pouil". Peu à peu, le mot "pouil" s'est transformé en "pou".

Aujourd'hui, quand vous dite "Il est fier comme un pou", cela veut dire que la personne a l'allure arrogante.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 27 Nov - 10:44

Ca passe à l'as

Quand quelque chose passe à l'as, c'est qu'il est ignoré, oublié. Et généralement, cela signifie qu'il n'avait pas une grande importance pour celui qui l'a oublié.

Cette expression vient du jeu de dés ou de dominos. Contrairement au jeu de cartes, où l'as représente souvent la valeur la plus forte, aux dés ou aux dominos, il ne vaut qu'un point, c'est-à-dire presque rien, c'est une quantité négligeable.

L'expression "passer à l'as" est généralement employée pour un événement, ou autre chose, mais rarement pour une personne.

On dit aussi parfois "passer à la trappe" ou "passer aux oubliettes".

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 27 Nov - 11:02

Nelly a écrit:
Fier comme un pou

Dans cette expression, on ne parle pas du parasite qui s'installe parfois dans les cheveux. D'ailleurs, un pou est-il orgueilleux ? Personne n'a dû lui poser la question...

En vieux français, il existait un mot, "pouil" ou "poul", qui vient du latin "pullus" qui voulait dire coq ou poulet. Or, quand il se promène dans la basse-cour, le coq a souvent l'air prétentieux et fier.

C'est ainsi qu'est née l'expression "être fier comme un pouil". Peu à peu, le mot "pouil" s'est transformé en "pou".

Aujourd'hui, quand vous dite "Il est fier comme un pou", cela veut dire que la personne a l'allure arrogante.
je connaissais "laid comme un pou" mais fier?

maintenant, sachant qu'ils trottent parfois sur notre tète, ayant une position élévée, ça pourait se comprendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 27 Nov - 14:27

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:
Fier comme un pou

Dans cette expression, on ne parle pas du parasite qui s'installe parfois dans les cheveux. D'ailleurs, un pou est-il orgueilleux ? Personne n'a dû lui poser la question...

En vieux français, il existait un mot, "pouil" ou "poul", qui vient du latin "pullus" qui voulait dire coq ou poulet. Or, quand il se promène dans la basse-cour, le coq a souvent l'air prétentieux et fier.

C'est ainsi qu'est née l'expression "être fier comme un pouil". Peu à peu, le mot "pouil" s'est transformé en "pou".

Aujourd'hui, quand vous dite "Il est fier comme un pou", cela veut dire que la personne a l'allure arrogante.
je connaissais "laid comme un pou" mais fier?

maintenant, sachant qu'ils trottent parfois sur notre tète, ayant une position élévée, ça pourait se comprendre
Je ne connaissais pas non plus dans le sens ci-dessus. Mais vu l'explication, on comprend la raison de cette phrase... qui n'est pas le fait de se promener dans ta très honorable chevelure, ce que je ne souhaite pas. Wink

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 27 Nov - 17:03

http://www.expressio.fr/expressions/laid-moche-comme-un-pou.php

??

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Jeu 28 Nov - 17:09

Morgan Kane a écrit:
http://www.expressio.fr/expressions/laid-moche-comme-un-pou.php

??
Et voici la confirmation qu'il est possible d'être "fier comme un pou" ! Wink 

http://www.linternaute.com/expression/langue-francaise/595/etre-fier-comme-un-pou/

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 4 Déc - 8:46

C'est cousu de fil blanc

Quand on dit de quelque chose que c'est cousu de fil blanc, cela signifie que c'est une chose évidente. Et les moyens utilisés pour aboutir à cette situation ont été grossiers, vraiment pas discrets. Par exemple, on peut dire d'une histoire qu'elle est cousue de fil blanc, parce qu'on se doutait bien qu'elle allait finir comme ça.

L'expression a été empruntée au monde des couturières.

En effet, pour qu'une couture soit la plus discrète possible, presque invisible, il faut que le fil utilisé soit de la même couleur que le tissu. Si on utilise un fil blanc pour faire les coutures d'un vêtement noir, on ne verra que ça !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 18 Déc - 9:45

Rouler des mécaniques

Lorsque quelqu'un roule des mécaniques, cela signifie qu'il exagère ses gestes, souvent en essayant de faire ressortir ses muscles.

C'est une attitude prétentieuse, parfois même agressive, qui vise à en imposer à une personne qui se laisse facilement impressionner.

Au début du 20ème siècle, on disait : "Il en a dans les mécaniques", pour désigner quelqu'un de costaud. Quant au verbe "rouler", il voulait dire, en argot, "trop en faire" ou "exagérer".

Un rouleur désignant une personne bavarde et même un fanfaron.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Sam 28 Déc - 17:48

Beau ou belle comme un camion

Si on vous dit que vous êtes beau ou belle comme un camion, pendant les fêtes, surtout ne vous fâchez pas : c'est un compliment ! Ca veut dire que vous êtes superbe.

Cette expression est apparue au milieu du 10e siècle. A l'origine, c'est d l'ironie, car peu de monde trouve un camion joli ou beau. Mais voilà : un camion, c'est quand même un gros véhicule qui en impose. Donc, dans ce même sens, on utilise le mot "camion" pour amplifier, pour grossir l'importance de l'adjectif "beau" !

Alors, tout le monde va se faire beau comme un camion ?  Laughing 

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Sam 28 Déc - 18:32

Nelly a écrit:
Beau ou belle comme un camion

Si on vous dit que vous êtes beau ou belle comme un camion, pendant les fêtes, surtout ne vous fâchez pas : c'est un compliment ! Ca veut dire que vous êtes superbe.

Cette expression est apparue au milieu du 10e siècle. A l'origine, c'est d l'ironie, car peu de monde trouve un camion joli ou beau. Mais voilà : un camion, c'est quand même un gros véhicule qui en impose. Donc, dans ce même sens, on utilise le mot "camion" pour amplifier, pour grossir l'importance de l'adjectif "beau" !

Alors, tout le monde va se faire beau comme un camion ?  Laughing 

va se faire beau????
mais nous sommes naturellement beaux comme des camions ici sur notre forum voyons,j'espère que personne n'en doute!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Dim 29 Déc - 14:33

marie-josé a écrit:
Nelly a écrit:
Alors, tout le monde va se faire beau comme un camion ?  Laughing 

va se faire beau????
mais nous sommes naturellement beaux comme des camions ici sur notre forum voyons,j'espère que personne n'en doute!
Même après une nuit blanche ?  Suspect Il fut un temps !  Laughing

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 1 Jan - 10:11

"Faire le buzz"

"Faire le buzz" veut dire "faire l'événement". C'est créer une sorte de bruit pour faire parler de soi, de quelque chose ou de quelqu'un.

Cela vient du mot anglais buzz, qui signifie "bourdonnement d'insecte, brouhaha".

En fait, le buzz est un phénomène vieux comme le monde : c'est le bouche-à-oreille.

Mais grâce au développement d'Internet, ce bouche-à-oreille se répand à toute vitesse et à l'échelle mondiale.

Le "buzz" est essentiel aujourd'hui pour des marques, des artistes... Il existe même des sites Internet dont le seul but est de créer du buzz. Mais il faut se méfier : certains font parfois beaucoup de bruit pour rien. Alors, le buzz fait pshitt !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Ven 10 Jan - 16:05

Sens dessus dessous

Cette expression signifie "de façon très désordonnée". Elle suggère un imense désordre dans lequel rien ne serait à sa place.

Le plus souvent, on ne prononce pas de s final de "sens". Alors, beaucoup de personnes se trompent et écrivent : "sans dessus dessous".

Après tout, dans une pièce en désordre, on peut très bien imaginer que les objets n'ont ni endroit ni envers : ni dessus, ni dessous !

Autrefois, on disait "devant derrière" pour signifier "à l'envers". Cette expression a disparu au profit de "sens dessus dessous".

On l'utilise aussi pour décrire l'état de quelqu'un bouleversé par un événement ou une nouvelle.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
renal
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Lun 13 Jan - 8:46

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 15 Jan - 10:13

Avoir du pain sur la planche

L'expression "avoir du pain sur la planche" n'avait pas, à l'origine, le même sens qu'aujourd'hui. Avant le début du 20e siècle, cela signifiait : avoir des ressources, ne manquer de rien pour l'avenir. Car, à l'époque, le pain pouvait être conservé durant plusieurs jurs. Avoir plusieurs miches de pain, c'était être assuré de ne pas manquer de nourriture durant un bon moment.

Désormais, "avoir du pain sur la planche" signifie avoir beaucoup de tâches à accomplir.

Ce sens nouveau provient du langage des voyous, pour qui "la planche au pain" désignait le tribunal. Une seconde expression : "manger le pain du roi", voulait dire "aller en prison", où le pain était fourni par le roi...

La combinaison des deux a donné naissance à cette idée de corvée.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 15 Jan - 10:15

Nelly a écrit:
Avoir du pain sur la planche

L'expression "avoir du pain sur la planche" n'avait pas, à l'origine, le même sens qu'aujourd'hui. Avant le début du 20e siècle, cela signifiait : avoir des ressources, ne manquer de rien pour l'avenir. Car, à l'époque, le pain pouvait être conservé durant plusieurs jurs. Avoir plusieurs miches de pain, c'était être assuré de ne pas manquer de nourriture durant un bon moment.

Désormais, "avoir du pain sur la planche" signifie avoir beaucoup de tâches à accomplir.

Ce sens nouveau provient du langage des voyous, pour qui "la planche au pain" désignait le tribunal. Une seconde expression : "manger le pain du roi", voulait dire "aller en prison", où le pain était fourni par le roi...

La combinaison des deux a donné naissance à cette idée de corvée.
C'est curieux comme d'anciennes expressions sont déviées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlestone
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 15 Jan - 10:31

Nelly a écrit:
Avoir du pain sur la planche
L'expression "avoir du pain sur la planche" n'avait pas, à l'origine, le même sens qu'aujourd'hui. Avant le début du 20e siècle (...) c'était être assuré de ne pas manquer de nourriture durant un bon moment.
Ce sens nouveau provient du langage des voyous, pour qui "la planche au pain" désignait le tribunal. Une seconde expression : "manger le pain du roi", voulait dire "aller en prison", où le pain était fourni par le roi...
La combinaison des deux a donné naissance à cette idée de corvée.
Intéressante information ! Il paraît que de nombreuses expressions ont changé de sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 29 Jan - 10:04

Espèce de vandale !

De nos jours, le terme de vandale désigne quelqu'un de destructeur et brutal. Son sens n'a pas vraiment varié depuis la naissance de ce mot.

A l'origine, les Vandales sont un peuple barbare d'Europe centrale qui, en l'an 407, passe le Rhin pour ravager toute la Gaule romaine. Ils s'installent en Espagne, mais en sont chassés et deviennent de terribles pirates.

Ce peuple redoutable disparaît après la chute de son roi Gélimer en 533, en se mélangeant à la population du nord de l'Afrique.

Le nom de vandale resurgit lors de la Révolution française. En 1793, le terme "vandalisme" désigne l'attitude des révolutionnaires qui détruisaient les oeuvres de l'Ancien Régime. Aujourd'hui encore, il désigne la destruction d'oeuvres d'art ou d'ouvrages publics.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 5 Fév - 15:16

En avoir gros sur le coeur !

On utilise cette expression en référence à la poitrine qui se gonfle et se serre quand on est très angoissé ou peiné. "Le coeur gros" représente donc ce sentiment de tristesse.

Si le mot "coeur" correspond bien depuis longtemps à l''organe central de la circulation sanguine, il a aussi désigné la poitrine à partir du 12e siècle, mais aussi l'estomac à partir du 13e.

Avec les expressions équivalentes "avoir le coeur gros", "avoir le coeur lourd", "avoir la gorge serrée", nous retrouvons tout simplement les sensations liées au chagrin, aux sanglots. Des sensations désagréables qu'on peut aussi ressentir lors de grosses déceptions.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 12 Fév - 8:32

Caracoler en tête

Quand quelqu'un caracole en tête, c'est qu'il est largement en tête d'un groupe. Cela peut être lors d'une compétition ou bien dans un classement.

Le verbe caracoler vient du mot escargot, que l'on dit caracol en espagnol.

Il évoque d'abord les spirales, à cause de la forme de la coquille de l'escargot. Ces spirales, on les retrouve dans le monde équestre quand le cavalier fai exécuter des voltes à sa monture.

Le verbe caracoler prend également le sens d'aller à cheval de manière vive, mais aussi celui de courir en sautant, en gambadant.

C'est pourquoi aujourd'hui, on dit de l'homme ou du cavalier qui gambade loin devant la troupe, qu'il caracole en tête.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 19 Fév - 9:08

Avoir de la veine

L'expression est née dans les mines.

Elle rappelle la satisfaction des mineurs lorsque, en creusant dans les profondeurs du sol, sans trop savoir ce qu'ils allaient trouver, ils découvrent enfin un gisement, une veine de métal précieux (de l'or, de l'argent, de l'étain, etc.) ou des pierres de grande valeur (diamants, rubis émeraudes, etc.).

Au Moyen-Age, "être en veine" signifiait aussi être bien disposé et être heureux d'accueillir quelqu'un chez soi.

C'est au 19ème siècle qu'on rapproche cette attitude de bonheur de la notion de chance.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 26 Fév - 9:25

L'affaire est dans le sac

Aux alentours du 17ème siècle, au cours des procès, de nombreux documents étaient rédigés sur des rouleaux de papier. Les avocats et magistrats transportaient ces pièces dans des sacs.

A la fin du procès, l'avocat, certain d'avoir bien défendu son client, rangeait ses documents dans son sac en attendant le verdict. Il pensait que "l'affaire était dans le sac", et qu'il n'aurait plus besoin de les ressortir. L'autre explication vient de l'archivage : toutes les pièces du procès étaient placées dans des sacs pour être archivées. A partir de ce moment, l'affaire était "dans le sac".

Aujourd'hui encore, on utilise cette expression lorsqu'une chose est achevée ou qu'elle ne peut pas être ratée.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 19 Mar - 9:58

Se débarbouiller

Se débarbouiller, c'est se nettoyer la figure.

Pour comprendre l'origine de ce verbe aux sonorités rigolotes, il faut d'abord comprendre le sens du verbe barbouiller.

Il est né d'après le verbe barboter, mais aussi sous l'influence du verbe bouillir. Ce joyeux mélange a donné barbouiller, qui signifie tout d'abord "couvrir d'une substance salissante", comme une peinture mal étalée. Car, outre l'idée de "salir", le verbe évoque aussi le fait de "peindre de façon grossière".

Et si c'est soi-même que l'on a sali, une seule solution : se débarbouiller, c'est-à-dire se nettoyer ! Peut-être en utilisant une débarbouillette : une petite serviette au Canada.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: origine des mots   Mer 26 Mar - 12:22

Les chiens ne font pas des chats

Le magazin "Le Point" a réalisé une enquête auprès des Français. Elle révèle que leur expression préférée est "Les chiens ne font pas des chats", devant "Ne pas être sorti de l'auberge" ou encore "Se faire l'avocat du diable".

L'expression "Les chiens ne font pas des chats" date du milieu du 19e siècle. On dit aussi "Tel père, tel fils". Elle signifie que l'on hérite des défauts et des qualités de ses parents.

Par exemple dans une famille, certains traits de caractère se retrouvent d'une génération à l'autre. Le fils d'un médecin peut devenir médecin à son tour. Parfois, l'expression est utilisée pour dire que cet héritage n'est pas une bonne chose, comme une fille qui aurait aussi mauvais caractère que sa mère.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: origine des mots   

Revenir en haut Aller en bas
 
origine des mots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jeux / exercices ludiques sur l'origine et la construction des mots
» 1 mot d'origine espoagnole et 1 mot d'origine arabe
» saumon, mot gaulois? plouay: zãmbõn
» Vocabulaire 6e pour lire et pour écrire
» Mots français d'origine arabe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Littérature & Culture-
Sauter vers: