philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Les mères porteuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les mères porteuses   Mer 8 Juil - 16:11

stip a écrit:
Je comprends évidemment le point de vue de Morgan puisqu'il cadre avec l'éthique à la Française se heurtant avec la mondialisation, avec en tête, le pragmatisme anglo-saxon plus souple mais inégalitaire aussi,  (il y a d'autres exemples tels que le système de caution pour éviter une incarcération ou, plus proche, la conservation du cordon ombilical d'un nouveau né pour les cellules souches à titre privé, les sociétés de fécondation sur catalogue avec choix et  trace de l'identité du géniteur etc...etc....).
Donc deux aspects se heurtent à notre pensée nationale.
Le premier assez traditionnel concerne la maternité.... Elle prête le dos à beaucoup de phantasmes, comme une pensée magique . Pour ma part, je conçois tout à fait qu'une femme accepte de louer son utérus pendant 9 mois à un couple pour  accueillir l'embryon puis le fœtus conçu pour lui  parce qu'elle comprend la détresse, étant mère elle-même déjà plusieurs fois.

Je crois qu'il faut être vraiment bien dans sa tête pour porter pendant tout ce temps l'enfant de quelqu'un d'autre. Comment être certain que cette femme, de bonne foi au départ, ne sera pas totalement déchirée au moment de donner le bébé ? Pour moi, le premier problème se situe là, même s'il y en a d'autres. Cette porteuse (non mère) doit pouvoir faire un sacré travail sur elle-même pour ne pas s'attacher !

stip a écrit:
D'ailleurs, paradoxe, ne confie-t-on pas , largement en France, l'éducation des enfants aux nourrices ou aux crèches contre de l'argent dès l'âge de 3 mois? Situation génėralisée qui, pourtant, si on accepte d'y réflėchir, demande au moins autant de confiance, non? Et ça ne vous heurte pas?

Non, ça ne me heurte pas car l'enfant apprend très vite à faire la part des choses et la nounou également. Rendant chaque jour l'enfant à ses parents, c'est loin d'être pareil. En crèche, elle fait un travail, puis rentre chez elle, au même titre que d'autres avec un travail différent.

Il n'en est pas de même pour les familles d'accueil.

Bien que la relation soit plus intime entre le bébé et la nourrice, on peut aller plus loin en comparant l'enfant de la maternelle avec son enseignante.


stip a écrit:
Ah oui, je sais, en matière de nourrice, nous avons des siècles, que dis-je, des millénaires d'expérience donc,ça, c'est bien que les parents aillent gagner des sous pendant que leur petit est aux mains d'inconnus dans une structure ou d'une femme validée par la commune, la PMI voire le bouche à oreille.

Bien sûr que cette expérience est importante et nous permet de relativiser les choses, mais le cadre légal y est également pour beaucoup. On n'entend pas parler de drames lorsque l'enfant est récupéré par ses parents après avoir été en crèche, etc. Il n'en est pas de même pour les mères porteuses !

D'ailleurs, si elles le font uniquement pour l'argent, plus rien ne va !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les mères porteuses   Jeu 9 Juil - 15:58



Comment réagiriez-vous si l'un de vos enfants souhaitait faire appel à une mère porteuse ?

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les mères porteuses   Ven 10 Juil - 7:07

Ça me ferait de la peine pour eux, ce besoin d'enfant inassouvi.
Ça signifierait que la maman ne peut pas en porter.
Je les comprendrais, toutefois je crois que nous évoquerions aussi l'aventure possible de l'adoption.
Et, que ce soit pour le recours à une gestation par autrui ou une adoption, nous parlerions des conditions acceptables humainement et celles qui ne le sont pas,sans se voiler la face.
Peut-être que si la maman avait une sœur ou une cousine, une amie ayant déjà son lot d'enfants, celle-ci accepterait-elle de porter pour eux? Absolument interdit chez nous, j'oubliais.... Enfin....à peine. Wink
Elles seraient alors contraintes de vivre l'implantation de l'embryon et l'accouchement dans un pays où ça ne pose pas de problème. :Interrog:
Comme autrefois l'IVG.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les mères porteuses   Ven 10 Juil - 15:33

stip a écrit:
Ça me ferait de la peine pour eux, ce besoin d'enfant inassouvi.
Ça signifierait que la maman ne peut pas en porter.  

Ma belle-fille est dans cette situation. Ils ont essayé la PMA, sans résultat. Si elle est tombé enceinte naturellement l'année dernière avant de faire une fausse couche au bout de 6 semaines.

stip a écrit:
Je les comprendrais, toutefois je crois que nous évoquerions aussi l'aventure possible de l'adoption.

L'adoption ! Ce peut être difficile. Nous avons trois cas dans la famille. Pour les deux premiers, c'est acceptable (deux frères qui ne se voient jamais). L'aîné habite à 350m de ses parents, mais il vient rarement les voir. Pour le second, son frère, la relation est plus normale.

Par contre, pour le dernier cas, il s'agit d'une nièce qui a adopté une fillette en Bulgarie, c'est la catastrophe. Jusqu'à l'âge de 12 ans, tout se passait très bien mais depuis, la jeune rejette ses parents (ils l'avaient adoptée à 3 ans 1/2). Elle a fait plusieurs TS. Vue par des psychologues, il semblerait qu'elle ait pris conscience, à présent, du mot abandon et qu'elle rejette ses parents adoptifs parce qu'elle en souffre, ce qui rejaillit sur ceux-ci !

Une fillette adorable, mais qui ne réussit plus à trouver sa place.

Je crois que mon fils n'a pas envie de se lancer dans une telle aventure.

stip a écrit:
Et, que ce soit pour le recours à une gestation par autrui ou une adoption, nous parlerions des conditions acceptables humainement et celles qui ne le sont pas,sans se voiler la face.
Peut-être que si la maman avait une sœur ou une cousine, une amie ayant déjà son lot d'enfants, celle-ci accepterait-elle de porter pour eux? Absolument interdit chez nous, j'oubliais.... Enfin....à peine. Wink  

Très délicat... Il faudrait être très proche et les deux sont enfant unique.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les mères porteuses   Ven 10 Juil - 21:07

Nelly a écrit:


Très délicat... Il faudrait être très proche et les deux sont enfant unique.
Oui, sans doute est-ce aussi bien quand c'est une brave dame qui le fait pour rendre service et améliorer son ordinaire, c'est, bien-sûr, ce dernier point qui est tabou en France, pas en Angleterre.

En la matière, je ne jette la pierre à personne, tant qu'il n'y a pas exploitation de la misère, ce qui arrive aussi dans certains pays pour l'adoption.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anémone
******
avatar


MessageSujet: Re: Les mères porteuses   Sam 11 Juil - 6:13

stip a écrit:
Nelly a écrit:


Très délicat... Il faudrait être très proche et les deux sont enfant unique.
Oui, sans doute est-ce aussi bien quand c'est une brave dame qui le fait pour rendre service et améliorer son ordinaire, c'est, bien-sûr, ce dernier point qui est tabou en France, pas en Angleterre.

En la matière, je ne jette la pierre à personne, tant qu'il n'y a pas exploitation de la misère, ce qui arrive aussi dans certains pays pour l'adoption.

Je crois que ce qui me gêne le plus c'est comment on fait pour ne pas s'attacher à ce petit être qu'on porte pendant 9 mois...on l'aime du jour où on sait qu'on est enceinte..Un déchirement quand on le donne, je sais que le sentiment premier pour ces femmes c'est l'argent...je n'aurai pas pu. ( sans jugement aucun )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les mères porteuses   Sam 11 Juil - 7:15

anémone a écrit:
stip a écrit:
Nelly a écrit:


Très délicat... Il faudrait être très proche et les deux sont enfant unique.
Oui, sans doute est-ce aussi bien quand c'est une brave dame qui le fait pour rendre service et améliorer son ordinaire, c'est, bien-sûr, ce dernier point qui est tabou en France, pas en Angleterre.

En la matière, je ne jette la pierre à personne, tant qu'il n'y a pas exploitation de la misère, ce qui arrive aussi dans certains pays pour l'adoption.

Je crois que ce qui me gêne le plus c'est comment on fait pour ne pas s'attacher à ce petit être qu'on porte pendant 9 mois...on l'aime du jour où on sait qu'on est enceinte..Un déchirement quand on le donne, je sais que le sentiment premier pour ces femmes c'est l'argent...je n'aurai pas pu. ( sans jugement aucun )
Les grossesses ? Je suis mitigée, je savais que je portais les miens faits avec l'homme de ma vie, si ma sœur ou une amie m'avaient demandé de porter le leur, ça m'aurait fichu la pression et ça m'aurait sans doute enquiquiner ( hormones, vergetures )..... Le corps s'abîme quand-même quoi qu'on dise.
2 mois de nausées et de stress, 5mois d'épanouissement propre et figuré et 2 mois de ras le bol.
Le plus drôle était les sentir faire les pieds aux murs Laughing .

Mais pour parler d'amour "maternel" il m'a fallu les voir et les fréquenter...

sorry  Il n'y a rien eu de magique.....contrairement à ce que me laissaient entendre les discours de ma maman .....
Pour l'allaitement (6 mois chacun ) non plus d'ailleurs, ce ne fût pas évident, pratique jusqu'à un certain point, ces goinfres me donnaient parfois l'impression d'être une boîte à lait au tout début.
Je me sentais sale et fatiguée, un peu assujettie au tout début ... Hormones toujours.
C'est le sourire du bébé qui te récompense, son éveil jour après jour et toi à travers lui tu te découvres aussi.

Mais aurais-je eu le droit de le dire s'il n'y avait pas eu le "féminisme" entre temps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les mères porteuses   Sam 11 Juil - 13:22

stip a écrit:
Nelly a écrit:

Très délicat... Il faudrait être très proche et les deux sont enfant unique.
Oui, sans doute est-ce aussi bien quand c'est une brave dame qui le fait pour rendre service et améliorer son ordinaire, c'est, bien-sûr, ce dernier point qui est tabou en France, pas en Angleterre.

En la matière, je ne jette la pierre à personne, tant qu'il n'y a pas exploitation de la misère, ce qui arrive aussi dans certains pays pour l'adoption.

De toute manière, je tiens à préciser que la question ne s'est pas posée jusqu'ici et j'espère qu'elle ne se posera pas. Mon fils accepte la situation, mais son amie a du mal.

Personnellement, j'aurais du mal à les voir faire appel à une mère porteuse, par respect pour celle-ci, car je ne conçois pas qu'on puisse "donner" son enfant après l'avoir porté aussi longtemps. Après, chacune voit les choses à sa manière. Il y a ensuite le cadre légal qui pose problème. Se lancer dans l'inconnu en se disant que, de toute manière, il y aura forcément une solution au bout me dérange. Cela peut être vécu comme un traumatisme, non seulement pour les parents qui, après tout, ont agi en connaissance de cause, mais pour l'enfant qui est rejeté. Quand on sait les conséquences des dégâts subis par les petits au moment de l'âge adulte... Crying or Very sad

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les mères porteuses   Sam 11 Juil - 13:29

anémone a écrit:
stip a écrit:
Nelly a écrit:

Très délicat... Il faudrait être très proche et les deux sont enfant unique.
Oui, sans doute est-ce aussi bien quand c'est une brave dame qui le fait pour rendre service et améliorer son ordinaire, c'est, bien-sûr, ce dernier point qui est tabou en France, pas en Angleterre.

En la matière, je ne jette la pierre à personne, tant qu'il n'y a pas exploitation de la misère, ce qui arrive aussi dans certains pays pour l'adoption.

Je crois que ce qui me gêne le plus c'est comment on fait pour ne pas s'attacher à ce petit être qu'on porte pendant 9 mois...on l'aime du jour où on sait qu'on est enceinte. Un déchirement quand on le donne, je sais que le sentiment premier pour ces femmes c'est l'argent...je n'aurai pas pu. ( sans jugement aucun )

Il paraît qu'il y a des femmes qui apprécient d'être enceintes ! Rolling Eyes

Ensuite, il y a l'appréciation de chacun concernant le fait de porter un enfant d'autrui...

Ce qui me gêne dans le fait de le faire pour gagner de l'argent est le fait que ce n'est accessible qu'à une catégorie très aisée de personnes. De plus, il est nécessaire de faire une sélection sévère de celles qui proposent de le faire : hygiène de vie, etc. Ensuite, dans l'idéal, il faudrait  que les deux 'mères' puissent se fréquenter assez régulièrement, au cours de la grossesse, pour que la mère officielle (quel horrible mot dans ce contexte) puisse créer un lien avec le futur bébé.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Les mères porteuses   Sam 11 Juil - 13:38

stip a écrit:
Les grossesses ? Je suis mitigée, je savais que je portais les miens faits avec l'homme de ma vie, si ma sœur ou une amie m'avaient demandé de porter le leur, ça m'aurait fichu la pression et ça m'aurait sans doute enquiquiner ( hormones, vergetures )..... Le corps s'abîme quand-même quoi qu'on dise.
2 mois de nausées et de stress, 5mois d'épanouissement propre et figuré et 2 mois de ras le bol.
Le plus drôle était les sentir faire les pieds aux murs  Laughing .

Le demander à quelqu'un qu'on connaît bien...  :--D: dur, dur ! Je ne serais prête ni à le demander à quelqu'un, ni à le faire pour quelqu'un d'autre. De toute manière, je suis périmée, en la matière.  Wink

stip a écrit:
Mais pour parler d'amour "maternel" il m'a fallu les voir et les fréquenter...

Pour ma part, je pense avoir été de suite conquise. Certes, il s'agissait au fond d'un étranger, mais j'ai fondu en le voyant.

stip a écrit:
sorry  Il n'y a rien eu de magique.....contrairement à ce que me laissaient entendre les discours de ma maman .....

Je pense que chacun le vit différemment. Il arrive même que des mamans rejettent le bébé, dans un premier temps, avant de devenir d'excellentes mamans.

stip a écrit:
Pour l'allaitement (6 mois chacun ) non plus d'ailleurs, ce ne fût pas évident, pratique jusqu'à un certain point, ces goinfres me donnaient parfois l'impression d'être une boîte à lait au tout début.
Je me sentais sale et fatiguée, un peu assujettie au tout début ... Hormones toujours.
C'est le sourire du bébé qui te récompense, son éveil jour après jour et toi à travers lui tu te découvres aussi.

Fatiguée ? Incapable d'y arriver ? Moi aussi j'ai eu du mal, dans un premier temps. L'épuisement n'arrange effectivement rien et les premiers temps sont difficiles.

stip a écrit:
Mais aurais-je eu le droit de le dire s'il n'y avait pas eu le "féminisme" entre temps?

Tu vois que les choses évoluent en bien, de temps à autre. C'est qu'il fut un temps pas très lointain où ce sujet faisait honte !

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Les mères porteuses   Sam 11 Juil - 14:11

Nelly a écrit:


stip a écrit:
Mais aurais-je eu le droit de le dire s'il n'y avait pas eu le "féminisme" entre temps?

Tu vois que les choses évoluent en bien, de temps à autre. C'est qu'il fut un temps pas très lointain où ce sujet faisait honte !

Bien justement, je crois que les femmes n'avaient d'autre "CHOIX" que de décrire un conte de fée où l'amour maternel vous tombe de suite comme une évidence sous peine d'être traitée de mauvaise femme voire de monstre.

Non, pour moi, l'amour maternel s'est réveillé quelques heures après l'étonnement de le voir .... Un garçon.... " t'es qui toi?"
quand j'ai pris conscience que si petit, si fragile, il n'avait que moi pour le protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mères porteuses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mères porteuses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mères porteuses : le oui de la justice
» Mères porteuses
» Fête des mères,,,
» Les treize grands mères indigènes
» Les mères qui ne s'occupent pas des bb / petits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Actualité & Politique-
Sauter vers: