philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La nature de métamatière et la libération anticipée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 19 Nov - 11:45

Lou Landés a écrit:
Claude De Bortoli a écrit:
Bonjour,

Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas naissance d'un esprit.

.....................
Un humain est un être vivant parce qu'il est né.

Un foetus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né.
............
........
Pas d'accord, mais alors pas du tout. Qu'un foetus soit baptisé "etre humain" a sa naissance n'est qu'une convention de langage. Mais le fait est que de la première cellule à la naissance et jusqu'à ce que quelque chose coupe le contact bien plus tard, on est en présence d'un ètre vivant plus ou moins dépendant directement ou indirectement de son entourage, le corps de sa mère au premier rang, mais personne ne peut dire quelle est la nature de l'esprit qui accompagne cet ètre, qu'il ait quelques heures de conception ou 99 ans ou plus a faire chier le monde.
Dans le ventre de sa mère, c'est lui et lui seul qui décide ce qu'il va faire: bouger son bras, gigoter de ses jambes en croissance, sucer son pouce, jouer avec le cordon ombilical ou écouter les bruits qui parviennent du monde extèrieur.

Quant à dire qu'un foetus n'a pas d'esprit c'est gonflé. Si il y a une chose que la vie m'a appris, c'est la somme de notre ignorance. Et personne n'est en mesure de dire péremptoirement que tel ou tel organisme a un esprit et tel autre pas. On n'en sait rien, ni toi, ni moi, ni le pape ou le boucher du coin. Même l'esprit est une supposition que des générations de penseurs tous aussi incompétents les uns que les autres ont essayé de définir. Quant à son devenir, la seule certitude que j'ai c'est qu'elle a peu de chance de ressembler à ce que décrivent les bouquins dits sacrés.

Maintenant si ton exposé à pour but de défendre l'avortement et le droit aux femmes de disposer librement de leur corps, il suffit de l'écrire simplement. Inutile de développer un argumentaire aussi osé reposant simplement sur une hypothèse invérifiable.

A+

J'avais tout lu en diagonale jusqu'à présent et j'avais zappé certaines réponses surtout...
Je suis totalement d'accord avec Lou. C'est clair et net et si ça n'invalide pas forcément la "théorie" de Claude, ces paragraphes de Lou intiment une prudence légitime en rappelant que beaucoup des "théories scientifiques" anciennes ont été réfutées depuis et ont donc acquis a posteriori le statut de ... simples croyances, erronées qui plus est. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 19 Nov - 11:53

Sinon... A la relecture, un contre-argument que je voulais citer est bien invalidé par Claude dès le début avec son concept d'"organe éphémère".
Je voulais te demander Claude ce que tu pensais des personnes qui suite à un accident ou une maladie était maintenues en vie grâce à une machine (pour pallier au dysfonctionnement du coeur par exemple) Question
Je ne parle pas de coma ou vie végétative mais de personnes, par exemple en attente de greffe, et qui sont parfaitement conscientes...
Si un foetus qui n'a pas pris son premier souffle n'est pas vivant, un être humain qui pense sans pouvoir vivre de façon autonome est-il déjà mort Question
C'est là que tu fais la distinction entre "vrais organes" et l'"organe éphémère" qu'est le placenta mais je trouve ce postulat discutable. En effet, la différence d'ADN que tu cites rend ce concept d'organe bancal selon moi. C'est le point faible de ta théorie. Je ne dis pas "faux", je dis "discutable"... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 19 Nov - 12:07

Claude De Bortoli a écrit:
Citation :
Et plus globalement, Claude, même si tu cites certaines des idées citées par telle ou tel, ta façon d'argumenter ne laisse que peu de place au débat finalement... Wink Je parle de la forme et non du fond. Aussi bien argumentée soit-elle, une opinion, même s'appuyant sur des éléments médicaux ou scientifiques (mais il n'y a pas que ça, ne serait-ce que le concept de "métamatière" renvoie plus à une science humaine qu'à une science exacte... Wink ) repose sur un ou des postulats, sur des prémisses (oui, Nelly, avec deux "ss"... Wink )... Autant de points qui finalement, ne peuvent jamais être vraiment prouvés. Wink

Et je te dis ça d'autant plus sereinement que sur le fond, mon "opinion" (je ne parle pas de vérité) est assez proche de la tienne. Serais-je l'avocat du Twisted Evil Question Laughing
Je suis chercheur en Croyance. Mon activité est la Croyance. L'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains est une découverte de la Croyance.

Le net met en évidence d'autres forums ou pages avec certaines de tes pensées. Tu n'y es pas forcément bien accueilli mais ne reproduisons pas d'emblée ça ici sous prétexte que cela se passe ainsi ailleurs...
Tu ne sembles pas rattaché à une université ou quelconque structure officielle... As-tu publié Question
Le statut de chercheur, bien que flou, renvoie souvent à ces critères. Sinon, nous sommes tous un peu des chercheurs... D'emploi ( Laughing ), de vérité, de sens, d'objectifs... Après, je t'accorde bien volontiers que tu sembles y consacrer beaucoup plus de temps que le vulgum pecus... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 19 Nov - 12:19

Je n'ai pas lu ce qui précède, mais ayant déjà eu affaire à Claude de Bartoli (!) les voies ésotériques prises par lui sont loin de la réalité.

Alke n'est pas loin...


Tout smouales étaient les Borogoves
alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dombom
*****
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 19 Nov - 12:53

Sachant que : "méta est souvent utilisé dans le vocabulaire scientifique pour indiquer l'auto-référence (réflexion) :
métalangage : système ou langage permettant de décrire d'autres langages ;
métalivre : livre à propos d'un livre ;
métadocumentation : documentation sur la documentation."

Qu'est-ce exactement que cette fameuse "métamatière" ?
Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 19 Nov - 18:46

Citation :
Qu'est-ce exactement que cette fameuse "métamatière" ?

-- Si mes souvenirs sont exacts, c'est "inventé"par l'auteur ci-dessus, qui fait sa propre réclame.


Son site devrait vous informer. Mais je crois que c'est sans intérêt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou Landés
****
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 19 Nov - 20:59

Brumes a écrit:
Citation :
Qu'est-ce exactement que cette fameuse "métamatière" ?

-- Si mes souvenirs sont exacts, c'est "inventé"par l'auteur ci-dessus, qui fait sa propre réclame.


Son site devrait vous informer. Mais je crois que c'est sans intérêt !
Donc en résumé, ce qu'il me semblait déjà, il s'agit d'une suite de déduction basées sur des hypothèses initiales. Sans intérèt. A l'école on me faisait ce genre de cours, on appelait çà les mathématiques il me semble.
Sauf que là on n'est pas dans le scientifique, mais seulement dans le domaine de la croyance. Je me retire . Ciao.
Victoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 20 Nov - 6:06

stip a écrit:
Pour moi, "ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement".
Pour commencer , ça veut dire quoi ce néologisme , Claude, "metamatière",
qui l'a créé ?

Je sais quand on n'est pas sûr de tout connaître, ça peut en mettre plein la vue....ou pas d'ailleurs Rolling Eyes

Je m'appelle Claude De Bortoli

Je suis chercheur en Croyance.

J'ai découvert l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

Je me permet de vous l'expliquer


Voici les bases de la découverte :

Deux univers adjacents et seulement deux. Pas un de plus :
- un univers fait matière, celui dans lequel nous vivons notre vie de tous les jours,
- un univers fait de métamatière, celui dans lequel nous nous voyons vivre dans nos rêves et dans lequel nous nous verrons vivre après la mort de notre corps de matière pour l'éternité.



Les univers ne sont pas parallèles. Ils sont adjacents. Ils vivent en symbiose. Ils sont reliés par un seul et unique point. L'espèce humaine se situe sur ce point coté matériel.



Un autre univers fait de matière ?
Non ! L'univers de matière rassemble toute la matière découverte et à découvrir.



Un autre univers fait de métamatière ?
Non ! L'univers de métamatière rassemble toute la métamatière découverte et à découvrir.



Un univers fait d'un mélange de matière et de métamatière ?
Impossible ! La matière et la métamatière ne se mélangent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 20 Nov - 6:10

Frank a écrit:
Le préfixe "méta" possède de nombreux sens. En sciences humaines, l'acception la plus courante est "qui englobe tout". Exemple; une "métathéorie" est une théorie qui peut tout expliquer. Les religions sont des métathéories, la psychanalyse aussi... Je n'aime pas le concept de "métathéorie" pour diverses raisons. A tout vouloir couvrir, une science ou un courant de pensée ne couvre ... rien.

Quant à la métamatière, j'avoue que le concept est plus que nébuleux pour moi... Wink

Méta veut dire au-delà.

La métamatière se situe au-delà de la matière. L'univers de métamatière se situe au-delà de l'univers de matière.

Jusqu'à maintenant, le Terrien en avait une idée approximative avec la croyance en Dieu. Ca y est ! C'est fait ! il vient de le découvrir ! C'est un véritable univers fait sans matière aussi puissant que notre univers de matière. Il est peuplé d'êtres vivants faits de métamatière qui vivent dans une nature faite de métamatière. Il est régit par des lois immuables. Les deux univers vivent en symbiose. Ils s'échangent leur énergie.

L'énergie qui anime les êtres matériels est l'instinct.
L'énergie qui anime les êtres métamatériels est l'intelligence.

Les natures matérielles et métamatérielles vivent en symbiose. Elles s'échangent leur énergie.

la nature de matière transfère son instinct chez sa partenaire la nature de métamatière qui en a fondamentalement besoin.
La nature de métamatière transfère son intelligence chez sa partenaire la nature de matière qui en a fondamentalement besoin.

La nature de matière récupère l'intelligence en provenance de la nature de métamatière et la diffuse dans son environnement instinctif pour veiller au bon fonctionnement de sa biodiversité matérielle.
La nature de métamatière récupère l'instinct en provenance de la nature de matière et le diffuse dans son environnement intelligent pour veiller au bon fonctionnement de la biodiversité métamatérielle.

Les natures matérielles et métamatérielles utilisent des transmetteurs d'énergie pour leur symbiose. Ce sont l'espèce humaine pour le coté matériel et l'espèce esprit pour le coté métamatériel.

L'univers de matière est composé d'une structure de matière en perpétuel mouvement.

Il a aussi une personnalité : les biodiversités installées sur les planètes habitables. Sans ces biodiversités, l'univers de matière ne serait qu'une structure de matière sans vie. C'est sa personnalité que l'univers de matière cherche à garantir à tout prix. C'est pour cela qu'il vit en symbiose avec l'univers de métamatière lequel va veiller au bon fonctionnement des biodiersités installées sur les planètes habitables.

Comment va t-il faire ?

Il ne peut pas agir directement chez son partenaire matériel ; une barrière infranchissable les sépare. Il va employer un autre moyen. il va doter une espèce vivant dans l'univers de matière de son intelligence. C'est l'espèce humaine. Les humains vont faire le travail à sa place !! Ils vont veiller au bon fonctionnement de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière sous le couvert de l'univers de métamatière. Ils devront rester en communication permanente avec l'instance détentrice et émettrice d'intelligence pour tous leurs comportements intelligents.

Tant que les humains respectent ce fonctionnement et restent en communication avec la nature de métamatière, tout va bien pour la nature de matière. Si au contraire il coupent unilatéralement la communication, leurs comportements intelligents deviennent anarchiques. Ils nuisent plus qu'ils n'harmonisent. C'est le pire des scénarii pour la nature de matière qui ne peut rein faire. Elle ne peut que subir. Elle, réputée invulnérable, devient vulnérable face à l'intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 20 Nov - 6:12

Frank a écrit:
J'avais tout lu en diagonale jusqu'à présent et j'avais zappé certaines réponses surtout...
Je suis totalement d'accord avec Lou. C'est clair et net et si ça n'invalide pas forcément la "théorie" de Claude, ces paragraphes de Lou intiment une prudence légitime en rappelant que beaucoup des "théories scientifiques" anciennes ont été réfutées depuis et ont donc acquis a posteriori le statut de ... simples croyances, erronées qui plus est. Wink

L'évolution humain a deux activités majeures à sa disposition pour avancer : un moteur Science et un guide Croyance. Les deux sont évolutifs. Ils évoluent par des découvertes faites par des chercheurs qui deviennent des génies. C'est tantôt l'un qui est devant, tantôt l'autre. C'est tantôt la Science qui dépasse en évolution la Croyance, tantôt la Croyance qui dépasse en évolution la Science. C'est un cheminement tout à fait naturel.

Au temps de l'inquisition par exemple, la Science a dépassé la Croyance notamment grâce à la découverte de Gallilé. Actuellement, c'est la Croyance qui vient de dépasser la Science grâce à la découverte de la métamatière.

La Science et la Croyance sont les deux activités majeures de l'avancement de l'évolution humaine. Elles sont différentes. Elles doivent rester intègres et ne doivent pas se faire ingérence.

La Science est un moteur. Elle fait avancer mais n'a pas vocation à voir loin.

Le véhicule évolution humaine lui demande des vaccins, elle s'exécute.
Il lui demande prospecter et distiller encore plus de pétrole, elle s'exécute sans broncher.
Il lui demande des bombes encore plus destructrices, pas de problème pour elle. elle s'exécute

La découverte de la métamatière est une évolution de la Croyance. La Croyance n'avait pas évoluée depuis des millénaires. Depuis la découverte de la croyance en Dieu. Elle était complètement dépassée par l'évolution de la Science. L'évolution humaine l'a donc marginalisé. Elle s'est servie seulement du moteur Science pour avancer.

Le problème est que le moteur Science est intrinsèquement myope. Il fait avancer certes mais au hasard et l'évolution humaine a fini dans une impasse : le dérèglement climatique.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de la métamatière. Elle vient de retrouver la vision sur l'éternité. Elle est maintenant en mesure de reprendre son rôle de guide de l'évolution humaine. Elle est capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique et lui faire retrouver un avenir durable et serein.

Le géocentrisme forcé des scientifiques !! Forcés de se croire le centre de la vie universelle par manque de moyens et d'outils matériels performants capables de visionner d'autres planètes habitables et d'autres fratries humaines. La Science ne voit pas assez loin ! Elle est condamnée à se croire le centre de la vie universelle. La Croyance, elle, n'est pas limitée par la performance des outils matériels. Son outil est l'intelligence. Pas de limite matérielle à l'intelligence. Elle peut voir voir, très loin. Elle peut même sortir de l'univers de matière. De cette position, elle peut visionner l'univers de métamatière et sa symbiose avec l'univers de matière.

Science et Croyance sont partenaires. Elles s'entraident pour évoluer.

L'évolution normal de la Science a montré à la Croyance que "Dieu n'est pas dans les Cieux". Cette croyance a volé en éclats et elle est devenue obsolète. La faute à la Science ? Non ! C'est le fonctionnement normal de l'évolution humaine. A la Croyance de s'adapter. C'est ce quelle a fait. Elle vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de métamatière et sa symbiose avec l'univers de matière.

L'évolution normal de la Croyance montre à la Science que les univers matériels et métamatérels sont éternels. Le Big bang ne peut pas être le commencement de notre univers de matière. Il n'a ni commencement ni fin. C'est une ronde. Le Terrien l'a pris et le quittera au passage. A la Science de réviser ses théories pour continuer à évoluer dans le bon chemin.

La Science, c'est le moment présent. C'est le quotidien. C'est la vie matérielle. C'est l'instinct et les comportements instinctifs dans toute leur splendeur.

Le problème est que l'humain possède une deuxième énergie : l'intelligence. Grâce à l'intelligence (ou à cause), l'humain a besoin de voir loin, très loin, éternellement loin. Et ça seule la Croyance peut le lui apporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 20 Nov - 6:38

Citation :
Je voulais te demander Claude ce que tu pensais des personnes qui suite à un accident ou une maladie était maintenues en vie grâce à une machine (pour pallier au dysfonctionnement du coeur par exemple) Question
La vie commence à la naissance et finit à la mort. Avant c'est la gestation. Ce n'est pas encore la vie. Après c'est la mort. Ce n'est plus la vie.

La mort quand vient-elle ? Quand pouvons nous déclarer une personne morte ?

Un encéphalogramme plat indique la mort d'une personne.

Tant qu'une personne a son cerveau actif, elle vit. Ne portes pas atteinte à sa vie. C'est sa vie. Lui ôter la vie est un crime.

Quand une personne a son cerveau mort, elle est morte. Lui arrêter le coeur n'est pas la faire mourir. Elle est déjà morte.

Une fois le cerveau mort, un humain continue de rêver pour toujours. Il reste en mode métamatière pour l'éternité. Il ne se réveille plus. Il ne revient plus en mode matière.

Citation :
Je ne parle pas de coma ou vie végétative mais de personnes, par exemple en attente de greffe, et qui sont parfaitement conscientes...
C'est leur vie. Elle en font ce quelles veulent. Ne portes pas atteinte à leur vie.

Citation :
Si un foetus qui n'a pas pris son premier souffle n'est pas vivant, un être humain qui pense sans pouvoir vivre de façon autonome est-il déjà mort Question
Cette personne est née. Son cerveau est actif. Elle vit. C'est un être humain à respecter comme tel. Le "débrancher" est un crime odieux.

Citation :
C'est là que tu fais la distinction entre "vrais organes" et l'"organe éphémère" qu'est le placenta mais je trouve ce postulat discutable.

Le placenta n'est que la liaison de l'organe éphémère au corps de la mère.

Citation :
En effet, la différence d'ADN que tu cites rend ce concept d'organe bancal selon moi. C'est le point faible de ta théorie. Je ne dis pas "faux", je dis "discutable"...
C'est un organe parce que seul un organe peut rester des mois dans le corps de la mère sans l'endommager.

Il est éphémère parce qu'il disparait du corps de la mère au bout d'un certain temps pour donner un nouveau être humain avec un ADN qui lui est propre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 20 Nov - 6:52

Citation :
Le net met en évidence d'autres forums ou pages avec certaines de tes pensées. Tu n'y es pas forcément bien accueilli mais ne reproduisons pas d'emblée ça ici sous prétexte que cela se passe ainsi ailleurs...
Sage décision.

Citation :
Tu ne sembles pas rattaché à une université ou quelconque structure officielle... As-tu publié Question
J'explique la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains sur internet. Ca me va à merveille !!Smile

Citation :
Le statut de chercheur, bien que flou, renvoie souvent à ces critères.
La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Comme en Science, il y a une hiérarchie chez les acteurs de la Croyance.

Au bas de la hiérarchie : les charlatans en Croyance. Ils profitent de la Croyance pour se constituer du patrimoine purement matériel alors que la déontologie de la Croyance est au-delà de la matérialité : la métamatérialité.

Viennent ensuite les généralistes en Croyance. Ils entretiennent les croyances chez leurs contemporains.

Puis les spécialistes en Croyance. Plus férus dans certains domaines de la Croyance.

Puis les chercheurs en Croyance. Ils cherchent à faire évoluer la Croyance.

Afin, au haut de la hiérarchie, se trouvent les génies en Croyance. Ils ont cherché. Ils ont trouvé une nouvelle croyance. Leur croyance est une évolution de la Croyance.

La Science a ses génies. La Croyance aussi a ses génies : Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des génies de la Croyance. Leurs découvertes ont fait évoluer la Croyance. Elles ont comblé le besoin naturel de croire de centaines de générations de terriens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 20 Nov - 6:57

dombom a écrit:
Sachant que : "méta est souvent utilisé dans le vocabulaire scientifique pour indiquer l'auto-référence (réflexion) :
métalangage : système ou langage permettant de décrire d'autres langages ;
métalivre : livre à propos d'un livre ;
métadocumentation : documentation sur la documentation."

Qu'est-ce exactement que cette fameuse "métamatière" ?
Rolling Eyes

J'ai découvert le deuxième univers. C'est un univers fait de métamatière avec ses êtres vivants, ses lois, sa nature, son énergie. Il est situé au-delà de notre univers de matière. Il ne se voit pas ni ne se perçoit par les sens matériels. Il se perçoit seulement avec notre seul sens métamatériel : l'intelligence.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 20 Nov - 7:20

Claude De Bortoli a écrit:
dombom a écrit:
Sachant que : "méta est souvent utilisé dans le vocabulaire scientifique pour indiquer l'auto-référence (réflexion) :
métalangage : système ou langage permettant de décrire d'autres langages ;
métalivre : livre à propos d'un livre ;
métadocumentation : documentation sur la documentation."

Qu'est-ce exactement que cette fameuse "métamatière" ?
Rolling Eyes

J'ai découvert le deuxième univers. C'est un univers fait de métamatière avec ses êtres vivants, ses lois, sa nature, son énergie. Il est situé au-delà de notre univers de matière. Il ne se voit pas ni ne se perçoit par les sens matériels. Il se perçoit seulement avec notre seul sens métamatériel : l'intelligence.




y a t-il un remède pour cela ? Shocked
je vois que sur tous les forums où tu interviens, ...personne n'a l'air de te comprendre?????

serions nous peu intelligents?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Dim 21 Nov - 7:04

Actuellement, l'évolution humaine est dominée par la Science et sa déontologie : la matérialité. Il n'en a pas toujours été ainsi. Avant, au temps de l'Inquisition, elle était dominée par la Croyance. Les croyants de l'époque ont marginalisé le génie en Science qu'était Gallilé.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail crédibles l'un par rapport à l'autre.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science elle marginalise le guide Croyance et sa hiérarchie. Elle avance certes mais au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle marginalise le moteur Science et sa hiérarchie ; Galilée en a fait les frais. L'évolution humaine n'avance pas. C'est dangereux pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a vocation a faire avancer. Elle n'a pas vocation à voir loin. Elle n'a pas les moyens et les outils matériels pour voir loin, éternellement loin. Elle est soumise au preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels. Elle voit à peine plus loin que le bout de son nez : le téléscope hubble !!

La Croyance elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son outil est métamatériel : l'intelligence. La performance de l'intelligence permet de sonder sans problème le fin fond de notre univers de matière. Elle peut aussi sortir de notre univers de matière et c'est de cette position quelle a visionner l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: La nature de métamatière et la désunion des parents   Sam 13 Aoû - 7:43

Bonjour.



Les humains ont une anatomie mammifère mais ne sont pas pour autant des animaux et encore moins des végétaux. Ils forment une classification à part. Dans le monde des vivants, Il y a les végétaux, les animaux et les humains.



Les humains se différencient par la possession de deux énergies : l'instinct et l'intelligence.

Les animaux et les végétaux eux n'ont que l'instinct pour vivre.



Les humains font partie intégrante de la nature de matière. Ils sont donc soumis aux lois qui ordonnent l'environnement matériel.



Chez certaines espèces, une loi naturelle veut que les jeunes soient élevés par leurs deux parents. Les jeunes tirent leur éducation de l'union de ses deux parents. C'est le cas de l'espèce humaine.



Chez l'espèce humaine, la désunion des parents pendant l'éducation des jeunes est contre nature. Elle est soumise à la riposte de la nature de matière : la souffrance.



Avant la naissance des jeunes, la désunion d'un couple n'est pas contre nature et n'est pas soumise à la souffrance.

Après la naissance des jeunes et pendant toute leur éducation, la désunion des parents est contre nature et soumise à la souffrance.

Après l'éducation des jeunes, la désunion des parents n'est plus contre nature et n'est plus soumise à la riposte matérielle : la souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rime
*****
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 13 Aoû - 9:11

Claude De Bortoli a écrit:
Bonjour.



Les humains ont une anatomie mammifère mais ne sont pas pour autant des animaux et encore moins des végétaux. Ils forment une classification à part. Dans le monde des vivants, Il y a les végétaux, les animaux et les humains.



Les humains se différencient par la possession de deux énergies : l'instinct et l'intelligence.

Les animaux et les végétaux eux n'ont que l'instinct pour vivre.



Les humains font partie intégrante de la nature de matière. Ils sont donc soumis aux lois qui ordonnent l'environnement matériel.



Chez certaines espèces, une loi naturelle veut que les jeunes soient élevés par leurs deux parents. Les jeunes tirent leur éducation de l'union de ses deux parents. C'est le cas de l'espèce humaine.



Chez l'espèce humaine, la désunion des parents pendant l'éducation des jeunes est contre nature. Elle est soumise à la riposte de la nature de matière : la souffrance.



Avant la naissance des jeunes, la désunion d'un couple n'est pas contre nature et n'est pas soumise à la souffrance.

Après la naissance des jeunes et pendant toute leur éducation, la désunion des parents est contre nature et soumise à la souffrance.

Après l'éducation des jeunes, la désunion des parents n'est plus contre nature et n'est plus soumise à la riposte matérielle : la souffrance.
En fait, l'union des parents ne seraient que bassement matérielle.Hors la reproduction et l'éducation de la descendance, il n'est point de salut pour le sentiment....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 13 Aoû - 10:59

Rime a écrit:
Claude De Bortoli a écrit:
Bonjour.



Les humains ont une anatomie mammifère mais ne sont pas pour autant des animaux et encore moins des végétaux. Ils forment une classification à part. Dans le monde des vivants, Il y a les végétaux, les animaux et les humains.



Les humains se différencient par la possession de deux énergies : l'instinct et l'intelligence.

Les animaux et les végétaux eux n'ont que l'instinct pour vivre.



Les humains font partie intégrante de la nature de matière. Ils sont donc soumis aux lois qui ordonnent l'environnement matériel.



Chez certaines espèces, une loi naturelle veut que les jeunes soient élevés par leurs deux parents. Les jeunes tirent leur éducation de l'union de ses deux parents. C'est le cas de l'espèce humaine.



Chez l'espèce humaine, la désunion des parents pendant l'éducation des jeunes est contre nature. Elle est soumise à la riposte de la nature de matière : la souffrance.



Avant la naissance des jeunes, la désunion d'un couple n'est pas contre nature et n'est pas soumise à la souffrance.

Après la naissance des jeunes et pendant toute leur éducation, la désunion des parents est contre nature et soumise à la souffrance.

Après l'éducation des jeunes, la désunion des parents n'est plus contre nature et n'est plus soumise à la riposte matérielle : la souffrance.
En fait, l'union des parents ne seraient que bassement matérielle.Hors la reproduction et l'éducation de la descendance, il n'est point de salut pour le sentiment....


cette vision du genre humain me parraît bien Basic?

que fais tu des couples sans enfants????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 13 Aoû - 12:21

marie-josé a écrit:


que fais tu des couples sans enfants????[/size]

C'est contre nature et soumis à la souffrance, MJ, t'as pas suivi Question Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 13 Aoû - 16:18

L
Citation :
es humains se différencient par la possession de deux énergies : l'instinct et l'intelligence.

Les animaux et les végétaux eux n'ont que l'instinct pour vivre.

Pa tout à fait d'accord !

L'intelligence des humains... Beaucoup de déchets !

En dehors de l'instinct, bien des animaux font preuve d'intelligence.

Mais l'homme se sent tellement supérieur
Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 13 Aoû - 16:29

Frank a écrit:
marie-josé a écrit:


que fais tu des couples sans enfants????[/size]

C'est contre nature et soumis à la souffrance, MJ, t'as pas suivi Question Laughing Laughing Laughing

Ne pas avoir d'enfants est effectivement contre nature...

Personnellement je préfère la qualité à la quantité.

Des parents heureux et des enfant aussi...

Enlevez les affamés, les martyrisés, les mal aimés, les drogués...

Le 'contre nature' devient plus naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 13 Aoû - 16:36

Frank a écrit:
marie-josé a écrit:


que fais tu des couples sans enfants????[/size]

C'est contre nature et soumis à la souffrance, MJ, t'as pas suivi Question Laughing Laughing Laughing

je m'disais bien.....y a comme un défaut Laughing siffleur
mais bon, c'est dit par un grd philosophe.....alors! :Interrog:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Sam 13 Aoû - 18:37

Claude De Bortoli a écrit:
Les humains se différencient par la possession de deux énergies : l'instinct et l'intelligence.

Les animaux et les végétaux eux n'ont que l'instinct pour vivre.
Tu prétends que les végétaux survivent grâce à leur instinct ? En auraient-ils réellement ?

Claude De Bortoli a écrit:
Chez l'espèce humaine, la désunion des parents pendant l'éducation des jeunes est contre nature. Elle est soumise à la riposte de la nature de matière : la souffrance.

Avant la naissance des jeunes, la désunion d'un couple n'est pas contre nature et n'est pas soumise à la souffrance.
Et que fais-tu de la souffrance des partenaires ?

Claude De Bortoli a écrit:
Après la naissance des jeunes et pendant toute leur éducation, la désunion des parents est contre nature et soumise à la souffrance.

Après l'éducation des jeunes, la désunion des parents n'est plus contre nature et n'est plus soumise à la riposte matérielle : la souffrance.
Je trouve que tu fais un grand raccourci. Je ne suis pas d'accord. S'il est certain qu'il est un âge où la souffrance est supérieure lors de la séparation des parents, cette désunion peut être source de souffrance quel que soit l'âge. Il est même difficile pour un enfant adulte au décès de l'un de ses parents d'accepter que le parent en vie se trouve une autre compagne. Tout dépend naturellement des liens affectifs conservés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Dim 14 Aoû - 12:48

Rime a écrit:
En fait, l'union des parents ne seraient que bassement matérielle.Hors la reproduction et l'éducation de la descendance, il n'est point de salut pour le sentiment....
La nature de matière n'est pas "bassement matérielle". C'est elle qui régit toute vie matérielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Dim 14 Aoû - 12:50

marie-josé a écrit:
que fais tu des couples sans enfants????[/size]
Ce n'est pas la question.

La nature de matière a instauré des lois depuis toujours et pour toujours. Contre venir à ces lois c'est s'exposer à la riposte de la nature de matière : la souffrance morale lancinante.


Chez certaines espèces mammifères dont l'Humain, les jeunes tirent leur éducation de l'union de leurs parents. C'est une loi naturelle. Contre venir à cette loi c'est s'exposer à une souffrance lancinante qui mine la formation du patrimoine moral de l'enfant.



Les animaux n'ont que l'instinct pour vivre. Certaines espèces animales savent d'instinct que se désunir pendant l'éducation des jeunes s'expose à subir la riposte de la nature de matière : la souffrance.



L'entrée dans la vie adulte de l'enfant sonne la fin de l'obligation d'union des parents.

Avant la naissance des enfants, un couple n'a pas obligation d'union. Il peut se défaire sans provoquer la riposte de la nature de matière : la souffrance morale lancinante.

Pendant toute l'éducation du jeune, le couple a obligation d'union. La désunion est soumise à la souffrance morale lancinante qui mine la formation du patrimoine moral de l'enfant et consume la vie des parents.

Après l'éducation du jeune, le couple n'a plus obligation d'union. Il est libre de se désunir au regard de la nature de matière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nature de métamatière et la libération anticipée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» La nature de métamatière et la libération anticipée
» La nature de métamatière et la libération anticipée
» la nature de métamatière et la libération anticipée
» Chapelet de la libération ! Apporte de nombreuses guérisons et libérations.
» Le précieux ornement de la libération

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Accueil & Détente :: Vos débats-
Sauter vers: