philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La nature de métamatière et la libération anticipée

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Lun 20 Nov - 10:01


Merci de ne pas ouvrir à chaque fois un nouveau post. Tu écris toujours dans le même esprit. Par conséquent, il te suffit de cliquer sur "répondre" sur le sujet que tu avais lancé sur la métamatière.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: La métamatière et les créations   Jeu 5 Avr - 8:45

Qui a créé l'espèce humaine ?

Personne. L'espèce humaine est éternelle. Elle est présente dans l'univers de matière depuis toujours et pour toujours en se renouvelant sans cesse sans jamais se rassasier. L'univers de métamatière est éternel. La mort n'existe pas dans son environnement. L'univers de matière est aussi éternel puisqu'il vit en symbiose avec un univers éternel. Seuls ils ne sont pas viables. L'espèce humaine et l'espèce esprit sont transmettrices d'énergies symbiotiques. Sans elles pas de symbiose des univers. Pas d'univers.  Donc les univers matériel et métamatériel, l'espèce humaine et l'espèce esprits sont éternels.

Qui a créé le Terrien, fratrie humaine habitant la planète Terre ?

Une ou des fratries humaines extraterrestres dans la phase adulte responsable de leur existence seules capables de voyager dans l'espace intersidéral et soucieuses de faire naître une nouvelle fratrie humaine sur une nouvelle planète habitable afin d'éterniser l'indispensable espèce humaine. Le Terrien est issu d'une création suivie d'une évolution.

Compte tenu que la mort existe dans l'univers de matière, pour maintenir l'éternité de l'espèce humaine il est nécessaire trouver sans cesse de nouvelles planètes habitables afin de faire naître de nouvelles fratries humaines lesquelles maintiendront des biodiversités idéales pour l'univers de matière. La venue du Terrien sur Terre entre dans ce processus.

Qui a créé la biodiversité terrestre actuelle ?

Le Terrien. S'il disparait de la Terre la biodiversité terrestre actuelle disparait aussi remplacée par une biodiversité issue de la domination d'une espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation. Les espèces animales et les végétales terrestres actuels pleureront amèrement sur la tombe du dernier terrien parce qu'ils sentiront leur fin toute proche. Ils sont sur Terre uniquement parce qu'il y a des humains sur Terre. S'il venait à disparait une autre espèce animale ou végétale terrestre dominerait la planète et modèlerait son environnement en sa faveur au regard de ses besoins. Plus besoin de veaux, de vaches, de cochons ou de couvées. 

Qui a créé la structure de la Terre (et des autres planètes) ?

L'univers de matière. Il est composé d'une structure de matière : planètes, étoiles, galaxies, etc. Même le vide entre la matière lui appartient. Sur Terre, lui appartiennent les montagnes, les océans et ce qu'ils contiennent, les continents, les marées, les volcans, les rivières, les vents, les nuages, les cyclones, les tsunamis, les inondations les sècheresses, etc.

Sur Terre il a pouvoir sur tout ce qui lui appartient. La puissance, l'immensité et l'intensité des éléments naturels sont à l'image de sa grandeur. La biodiversité terrestre ne lui appartient pas et encore moins le Terrien. Ils échappent à son contrôle.

La structure de la terre représente l'univers de matière.
La biodiversité terrestre représente la fratrie humaine installée sur Terre : le Terrien. Il est roi sur Terre. Dans la mer il est une proie.

Les animaux et les végétaux terrestres sont des telluriens. Ils sont endémiques à la Terre.
La fratrie humaine sur Terre se nomme : Terrien. Les humains ne sont pas endémiques à la Terre. Une infinité de fratries humaines comme le Terrien habitent une infinité de planètes habitables comme la Terre.



Spirituographie naturelle : imagerie quotidienne du foétus d'esprit.
Nos rêves sont des moments de nos comportements de tous les jours puisés par notre foétus d'esprit qui les transforme en films métamatériels pour se générer.

Le foétus d'esprit qui se génère au dépend de notre vie quotidienne mémorise tout ce qui se dégage de nos comportements quotidiens sans rien arbitrer. Il mémorise ce qui est bien pour lui comme ce qui est mal. Le foétus d'esprit grandit avec les comportements quotidiens que nous lui donnons en nourriture.

Nos rêves sont une spirituographie du foétus d'esprit. Il est très important de connaître en permanence l'état de croissance du foétus d'esprit car une fois celui-ci né, une fois notre corps de matière mort, nous nous verrons vivre dans la vie cet esprit pour l'éternité.

Les rêves font parti intégrante de la nature de métamatière. Ils sont donc étudiés par la Croyance pas par la Science qui elle étudie la matière.

Le cerveau humain n'entre pas dans les rêves. L'implication du cerveau sur les rêves est nul. Lorsque nous rêvons nous ne faisons pas fonctionner notre cerveau : à moins d'être tous frappés d'Alzheimer ! Puisque nous ne nous souvenons plus des rêves qu'on a fait peu de temps avant.

Une spirituographie de notre foétus d'esprit est plus importante que l'écoute de notre coeur ou de notre cerveau.

Le coeur et le cerveau meurent puis disparaissent (en poussière). Le foétus d'esprit naît après la mort de notre corps de matière et nous nous verrons vivre dans la vie de ce nouvel esprit issue de notre vie matérielle pour l'éternité. D'où l'importance de faire une spirituographie quotidienne de son état de croissance.



La croyance en Dieu : une merveille de la nature
Le Terrien, 4000 ans d'existence et toujours présent sur Terre, en pleine vigueur grâce au soutien et à la conduite d'un guide fiable croyance en Dieu, c'est une merveille ! La croyance en Dieu est une merveille de la nature. Elle nous a conduit sains et saufs jusqu'à nos jours, nous lui devons une reconnaissance éternelle. Devenue obsolète au fil du temps elle est néanmoins merveilleuse. Elle doit figurer en bonne place au panthéon des croyances. Il n'y a pas de regret à avoir. La croyance en Dieu s'estompe naturellement du fait de la croissance normal du Terrien. C'est naturel. Le Terrien grandi. Il a été accompagné un moment de son existence par l'excellente croyance en Dieu qui la guidé sain et sauf jusqu'à nos jours.

Nous devons continuer notre chemin. Une nouvelle croyance se met en place sur les bases de la croyance en Dieu : la croyance à l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. Elle prend de la vigueur et s'imposera. Elle continuera l'oeuvre de la croyance en Dieu dans la conduite du Terrien sur Terre. Elle lui ouvre les portes de l'univers de matière et le prépare à la rencontre avec d'autres fratries humaines installés sur d'autres planètes habitables.

La Croyance est la même depuis toujours et pour toujours. La forme change pour s'adapter à l'évolution humaine mais le fond reste le même à savoir la communication des humains avec l'instance située au-delà du matériel. La Croyance étudie l'univers de métamatière et ses composants, la Science étudie l'univers de matière et ses composants, .

Partout dans l'univers de matière, sur n'importe quelle planète habitable, deux forces antagonistes se disputent le contrôle des fratries humaines en place : les forces du bien et les forces du mal.

Les forces du bien qui conduisaient le Terrien dans un chemin canonique ont baissé d'intensité jusqu'à devenir inaudible. Les forces du mal en ont profité pour le phagocyter et sont entrain de le jeter à terre.

La croyance en Dieu est une merveille de la nature devenue inaudible au fil du temps et de l'évolution du Terrien. Il est normal de s'émerveiller devant son effigie au musée de la Croyance. Moi-même je suis de formation catholique. Je ne renie pas mes bases en Croyance. Je suis fier de les avoir acquis dans la Grande Religion Catholique. Je suis émerveillé par la beauté de la croyance en Dieu. Elle marquera à jamais le parcours du Terrien sur Terre.

Les yeux rougis par l'émotion revenons au réel. Une page de la Croyance se ferme, une autre s'ouvre. Mahomet est l'ultime prophète de la croyance en Dieu. Il n'y aura plus de prophète de cette croyance sur Terre.



Les acteurs des forces du bien et ceux des forces du mal.
Pour installer et maintenir des forces du bien nécessaire à leur bon fonctionnement les sociétés humaines doivent orienter la jeunesse en ce sens. Dès le plus jeune âge elles apprennent aux jeunes les rudiments de la continence, de la pureté et de la communication avec la nature de métamatière. Elles leurs montrent les avantages et les inconvénients de faire partie des forces du bien . L'avantage de résister aux addictions et d'être magnifié dans la société, l'inconvénient de ne pouvoir procréer. Au fil du temps les jeunes choisissent soit la vie originale et pointue des acteurs des forces du bien soit la voie normale, imprégnée de bien, du plus grand nombre. Les acteurs des forces du bien sont vitaux pour une société humaine saine. Ils sont des symboles de pureté et de continence. Ils puisent leur énergie dans la communication avec la nature de métamatière détentrice et émettrice d'intelligence et la diffusent à leurs contemporains. Ils sont des phares. Ils éclairent et guident. Le but des actions des forces du bien est de faire avancer sereinement les société humaines dans le chemin normal de leur existence vers un avenir prometteur.

Pour installer et maintenir les forces du mal nécessaire à leur décadence les sociétés humaines forment les jeunes aux rudiments de la luxure et de la perversité. Elles leurs apprennent les avantages de la concupiscence et ses inconvénients. Avantages de la jouissance sans retenue sous toutes ses formes. Inconvénients des maladies physiques et mentales. En grandissant les jeunes choisissent entre les voies du mal pures et dures et les voies imprégnées de mal du plus grand nombre. Les acteurs des forces du bien sont des modèles de luxure et de perversité présentés au peuple pour qu'il prenne exemple. Le but des actions des forces du mal est de faire plier les sociétés humaines sous le fardeau de la luxure et la perversité et de les jeter à terre.

La normalité pour une fratrie humaine installée sur une planète habitable est de consommer des forces du bien sans retenue pour avancer dans des chemins durables et sereins. Quand cette hygiène de vie disparaît  la maladie apparaît. 



Les forces du bien et les forces du mal
Sur les planètes habitables de l'univers de matière, pour les sociétés humaines, la normalité est d'être conduit par des forces du bien en communication permanente avec la nature de métamatière laquelle les soutient et les fait évoluer en intelligence. Les sociétés humaines sont tirées vers le haut en intelligence et évoluent de façon sereine. Quand les forces du bien baissent leur vigilance car devenues obsolètes au fil du temps, elles rompent petit à petit la communication avec la nature de métamatière, s'altèrent et s'affaiblissent. Les forces du mal prennent alors de la vigueur et envahissent l'espace laissé libre par les forces du bien tel une vague pendémique qui met à genoux les sociétés humaines.

Les racines des forces du mal sont la luxure et la perversité. Les protagonistes des forces du mal tirent leur énergie dans des réunions glorifiant les plaisirs et les biens matériels et dans des cérémonies adulant la pornographie. Leur haine de l'espèce humaine les poussent à pratiquer des sacrifices d'humains innocents notamment des enfants. Elles se ressourcent dans ces atrocités. Les forces maléfiques phagocytent les dirigeants, les élites et les intellectuels lesquels entraînent la masse malléable du peuple dans la décadence, la division, la perversion sexuelle, l'éclatement de la famille. Aidées dans leur besogne par les idoles entreprises qui leurs fournissant les moyens, elles même partie prenante dans la décadence du moment quelles gagnent de l'argent. Ces forces rivalisent d'ingéniosité pour tirer vers bas les sociétés humaines jusqu'à ce quelles touchent le fond du mal que sont leurs racines. 

Les sources des forces du bien sont la continence et la pureté. Les acteurs des forces du bien tirent leur énergie dans la chasteté et dans l'intense communication avec l'intense métamatérielle détentrice et émettrice d'intelligence qui pilote leur intelligence. Les forces bienfaitrices alimentent en énergie bénéfiques les dirigeants, les élites et les intellectuels lesquels conduisent la masse du peuple en avant, direction obligatoire de toute évolution humaine. Union des peuples, intégrité de la famille parentale, respect des autres, respect homme/femme. Les familles, les communautés, les peuples doivent avoir en nombre des acteurs ou des actrices des forces du bien, purs et continent. Ils sont des phares. Des exemples de pureté et de continence. Ils seront magnifiés par leurs contemporains. Plus il y a d'acteurs des forces du bien purs et continents meilleure est la communication avec la nature de métamatière, meilleur est le pilotage de l'intelligence humaine, meilleure est l'existence de tout un chacun. 

La progression naturelle de toutes fratries humaines comme le Terrien sur les planètes habitables comme la Terre se situe en avant en adoptant une hygiène d'existence saine guidée par les forces du bien. La présence d'humains sur une planète habitable nécessairement bonne compte tenu qu'ils ont pour rôle d'harmoniser l'environnement matériel en diffusant l'intelligence en provenance de la nature de métamatière dans le cadre de la super symbiose des univers matériel et métamatériel. Les univers s'unissent dans une symbiose pour leur bonheur pas pour leur malheur.

Tant qu'une fratrie humaine adopte une hygiène de vie saine en s'aidant des forces du bien, elle est assurée d'un avenir serein. C'est la voie normale. Naturellement elle tend à marcher debout vers l'avant. Quand elle dévie, les forces du mal s'installent et la mettent à terre. Une douloureuse thérapie est alors nécessaire pour la remettre debout.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Jeu 5 Avr - 12:50

Depuis 15 ans, Claude est toujours là pour inonder ses copié-collés sur les forums... 15 ans !
Une telle constance, je trouve ça exceptionnel ! drunken

Sacré Claude ! alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Jeu 5 Avr - 16:17

Kitara a écrit:
Depuis 15 ans, Claude est toujours là pour inonder ses copié-collés sur les forums... 15 ans !
Une telle constance, je trouve ça exceptionnel ! drunken

Sacré Claude ! alien

Parce que tu connais ? Suspect

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Jeu 5 Avr - 18:46

Nelly a écrit:
Kitara a écrit:
Depuis 15 ans, Claude est toujours là pour inonder ses copié-collés sur les forums... 15 ans !
Une telle constance, je trouve ça exceptionnel ! drunken

Sacré Claude ! alien

Parce que tu connais ? Suspect

Il est malheureusement très connu comme pollueur de forums...
JAMAIS aucune interaction (j'ai essayé dans ma grande naïveté...) et un discours sectaire puant. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 6 Avr - 4:29

La croyance en Dieu est une merveille de la nature devenue inaudible au fil du temps et de l'évolution du Terrien. Il est normal de s'émerveiller devant son effigie au musée de la Croyance. Moi-même je suis de formation catholique. Je ne renie pas mes bases en Croyance. Je suis fier de les avoir acquis dans la Grande Religion Catholique. Je suis émerveillé par la beauté de la croyance en Dieu. Elle marquera à jamais le parcours du Terrien sur Terre.

Les yeux rougis par l'émotion revenons au réel. Une page de la Croyance se ferme, une autre s'ouvre. Mahomet est l'ultime prophète de la croyance en Dieu. Il n'y aura plus de prophète de cette croyance sur Terre.

Tout le reste est de l'habillage. Ceci dit, sa vision de l'univers et de la religion n'est pas classique.

_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitara
****
avatar


MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   Ven 6 Avr - 7:50

Nelly a écrit:
Kitara a écrit:
Depuis 15 ans, Claude est toujours là pour inonder ses copié-collés sur les forums... 15 ans !
Une telle constance, je trouve ça exceptionnel ! drunken

Sacré Claude ! alien

Parce que tu connais ? Suspect

Je n'ai pas la chance de connaitre notre Claude national personnellement ! mais quand j'ai fait mes débuts sur les forums, entre les années 2000 et 2005, il était déjà là, avec les mêmes messages. Au début, il répondait un peu quand même quand on lui donnait la répartie, mais c'était toujours aussi imbuvable. Comme dit Franck, il était déjà très connu...
J'avais arrêté les forums pendant quelques années, je suis étonnée de voir qu'il officie toujours ! affraid

On peut pas lui reprocher d'être instable, hein ! rabbit

Le net s'est longtemps interrogé sur son objectif, quelle était sa secte... le mystère reste entier !

Mais il a élargi ses modes de communication, il a toujours son blog mais il fait maintenant des vidéos !

https://www.youtube.com/watch?v=u2yyvOJUPho




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli
**



MessageSujet: Métamatière, éternité et renouvellement   Jeu 23 Aoû - 8:53

Il n'y a pas de réincarnation ni de vies antérieures. Le corps humain meurt et se dissout dans la nature de matière. L'humain, à qui appartenait le corps, ne revient pas dans la nature de matière sous aucune forme, dans aucun corps matériel, ni animal, ni végétal, ni humain. Il se voit vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité et ne revient plus dans la nature de matière.

L'idée de réincarnation n'est fausse pour autant. Elle est obsolète. La découverte de la métamatière par la Croyance a fait évolué ce concept. Ce n'est pas réincarnation, c'est renouvellement.

Comment se déroule le processus de renouvellement ?

A la mort d'un corps humain, l'esprit qui était en gestation dans ce corps humain, naît dans la nature de métamatière. Dès son arrivée, la nature de métamatière juge si le nouvel arrivant est viable ou non viable au regard des lois métamatérielles. S'il est jugé viable tout va bien pour lui. Il accède de suite au hautes sphères de la nature de métamatière. S'il est jugé non viable il est contraint de s'améliore. La vie dans les basses sphères de la nature de métamatière est impossible tant les angoisses sont profondes. Elles sont métaphysiques. 

Ce n'est pas à cause de son intelligence que le nouvel esprit souffre l'enfer. C'est à cause de l'instinct vicié que son géniteur humain lui a fait mémoriser lorsqu'il était en gestation dans cette vie humaine. Il doit impérativement améliorer son instinct s'il veut sortir la tête de ces angoisses métaphysiques. Il ne peut pas le faire en puisant de l'instinct dans la nature de métamatière : il n'y a pas d'instinct naturel chez elle. Il est obligé de chercher de l'instinct non altéré dans la nature de matière en parrainant des vies humaines. La difficulté est que les humains peuvent ne pas être disposés à cette entente au grand dam du pauvre esprit. 

La connexion entre les esprits et les humains est possible. C'est par cet unique passage que se transfère les énergies instinct et intelligence nécessaire à la super symbiose des univers matériel et métamatériel.  

Un esprit, intelligent au plus haut niveau parce que vivant dans un monde où règne l'intelligence, est capable de transférer son intelligence chez un partenaire humain qui en a fondamentalement besoin pour améliorer son existence. En contre partie, l'humain parrainé, instinctif au plus haut niveau parce que vivant dans un monde où règne l'instinct, lui transfère de l'instinct pur afin qu'il s'en serve pour améliorer son existence. C'est le principe de la symbiose des humains et des esprits

Un esprit n'est pas figé dans l'éternité à la différence de tout ce qui vit dans la nature de métamatière. Il se renouvelle dans le Matériel en parrainant et en participant à des vies humaines jusqu'à attendre les plus hautes sphères de la nature de métamatière. L'humain gestateur de cet esprit, par un processus défiant les lois matérielles, se voit vivre dans l'esprit issue de sa propre vie. Il se voit lui aussi parrainer et participer à des vies humaines.

Les humains ne connaissent pas la Mort (grand M) comme la connaissent les animaux et les végétaux. Eux meurent et puis plus rien. Après la mort (petit m) de leur corps de matière les humains se voient vivre dans la vie de l'esprit issue de leur propre vie pour l'éternité.



Le concept obsolète de "Dieu créateur"

En Croyance le concept de "Dieu créateur" est vrai mais obsolète depuis la découverte de la métamatière. En effet, l'entité au-delà du Matériel que le génie en Croyance Abraham avait découvert il y a 4000 ans et avait appelé Dieu et que d'autres génies en Croyance après lui, Moïse, Jésus, Mahomet ont adapté à leur peuple est en fait un univers aussi puissant que notre univers de matière : L'univers de métamatière. Les deux univers vivent en symbiose et s'échangent leur énergie.

L'univers de métamatière est créateur de fratries humaines chez son partenaire l'univers de matière par l'intermédiaire de l'intelligence humaine.

Le Terrien, fratrie humaine habitant la planète Terre, au milieu d'une infinité d'autres fratries humaines habitant une infinité de planètes habitables, a été créé par la nature de métamatière à travers l'intelligence d'une ou de plusieurs fratries humaines lesquelles ont provoqué sciemment sur Terre une ambiance favorable aux mammifères qui se sont développés jusqu'à leur apogée : le Terrien.

Le Terrien est issu d'une création - une action intelligente dans un milieu instinctif - suivie d'une évolution dans une matrice mammifère, du mammifère primitif à l'Australopithèque et de l'Australopithèque à l'Homme de Cro-Magnon.

La biodiversité issue de sa domination est quand à elle issue seulement d'une évolution.



Le doute et le dogme

L'intelligence humaine est évolutive contrairement aux instincts humains qui sont figés au plus haut degré par les lois immuables de la nature de matière.

La nature de matière est détentrice et émettrice d'instinct.
La nature de métamatière est détentrice et émettrice d'intelligence.

La Science étudie la matière, son univers et tout ce qu'il contient.
La Croyance étudie la métamatière, son univers et tout ce qu'il contient.

La Science et Croyance sont évolutives.
La Science évolue grâce à des outils matériels performants.
La Croyance évolue grâce à son seul outil métamatériel : l'intelligence, à condition quelle soit performante.  

La Science est sujette au doute. Elle est donc tributaire des preuves matérielles.
La Croyance est sujette au dogme. Elle est donc tributaire des preuves intelligentes.

La théorie d'une Terre plate et de l'univers tournant autour d'elle est une étape cruciale dans l'évolution de l'étude de l'univers de matière par la Science. Devenue obsolète au fil du temps elle a été remplacée par une Terre ronde tournant autour du soleil avec preuves matérielles à l'appuie.

La croyance en Dieu est une étape fondamentale dans l'évolution de l'étude de l'entité au-delà du Matériel par la Croyance. Cette croyance a commencé il y a 4000 ans avec sa découverte par le génie en Croyance Abraham. Elle est devenue obsolète de nos jours, inapte à guider le Terrien et incapable de le protéger contre les attaques incessantes des forces maléfiques lesquelles ont pu pénétrer son évolution et sont en train de le mettre à terre.

Une nouvelle croyance remplace la croyance en Dieu, plus en phase avec l'évolution du Terrien avec preuves intelligentes à l'appuie : la croyance à l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.


L'excommunication, agent immunitaire efficace de la croyance en Dieu

La Croyance a découvert une évolution de la croyance en Dieu. La croyance en Dieu, devenue obsolète au niveau de l'évolution du Terrien, n'a plus aucun effet sur la conduite de son évolution. C'est pourtant le rôle d'une croyance de guider l'évolution humaine.

Avant, au temps où la croyance en Dieu était efficace, elle avait toute la crédibilité pour guider le Terrien de façon profitable. Elle l'immunisait. Elle était un rempart pour lui contre les forces du mal. Un de ses agents immunitaires tant redouté était l'excommunication. Les forces du mal ne pouvaient pas pénétrer l'évolution du Terrien pour l'affaiblir tellement l'excommunication était efficace.

La croyance en Dieu, affaiblie de toutes parts par les progrès de la Science, est devenue obsolète au fil du temps. Ses agents immunitaires se sont affaiblis jusqu'à devenir inopérants. Les forces du mal ont pu envahir l'évolution du Terrien et sont en train de le mettre à terre. Son seul salut est une nouvelle croyance en phase avec son évolution. Elle lui apportera les défenses immunitaires nécessaire pour chasser les forces du mal de son évolution et le protéger contre les agressions maléfiques permanentes.



Réponse de la Croyance au questionnement de la Science

- Pour quelle raison les humains ont-ils besoin de sommeil ?

Les humains ont besoin de dormir longtemps quotidiennement parce qu'ils ont besoin de rêver longtemps quotidiennement. Un humain est éternel. Il est fait d'une vie matérielle mortelle et d'un avenir métamatériel éternel après la mort du corps de matière. L'avenir métamatériel éternel se déroule dans la vie d'un esprit. Un esprit se génère dans une vie quotidienne humaine. Sa formation se visualise dans les rêves. Il importe de le visionner quasi quotidiennement afin d'orienter ses comportements matériels quotidiens de façon à ce qu'ils produisent des particules de métamatière conformes qui engendreront un esprit viable lequel sera l'hôte de l'humain pour l'éternité après la mort de son corps de matière.

Plus long est le sommeil, plus long est le rêve. Plus long est le rêve, meilleure est la vision sur l'état de croissance du foétus d'esprit. Meilleure est la spirituographie, meilleure est la détermination de changer de comportements quotidiens ou de persévérer dans nos comportements quotidiens. 



- Comment l'Univers (de matière) est-il apparu ?

L'univers de matière n'est pas apparu. Il est éternel. Son déroulement est une ronde sans commencement ni fin. Il est éternel parce qu'il vit en symbiose avec l'univers de métamatière dans lequel la mort n'existe pas. Tout est éternel chez lui. 

Les univers matériel et métamatériel vivent en symbiose en s'échangeant leur énergie. Seuls ils ne sont pas viables. Si l'un disparaît l'autre disparaît aussi. Impensable pour l'univers de métamatière. Il ne connait pas la mort. Elle n'existe pas chez lui. Par effet symbiotique, son partenaire l'univers de matière est aussi éternel en renouvelant sans cesse sa matière sans jamais se rassasier. 



- Y a-t-il de la vie ailleurs ?

Les univers matériel et métamatériel ont besoin de deux espèces d'êtres vivants - une dans chaque univers - pour transmettre les énergies nécessaire à leur symbiose. L'espèce humaine coté univers de matière et l'espèce esprit coté univers de métamatière.

Les humains transfèrent l'instinct matériel en direction du métamatériel et récupèrent l'intelligence métamatérielle pour la diffuser dans l'environnement matériel qui en a fondamentalement besoin. Les esprits transfèrent l'intelligence en direction du matériel et récupèrent l'instinct matériel pour le diffuser dans l'environnement métamatériel qui en a fondamentalement besoin. 

Sans humains, pas de transfèrent d'énergie symbiotique, pas de symbiose des univers, pas d'univers. L'espèce humaine ne peut donc pas être mortelle. Une fratrie humaine comme le Terrien installée sur une planète habitable comme la Terre est mortelle. Le Terrien ne peut donc pas être considérer comme l'ensemble de l'espèce humaine. D'autres fratries humaines, liées à d'autres biodiversités, sur d'autres planètes habitables, dans tous les degrés d'évolution,  constituent avec le Terrien : l'Humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la libération anticipée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nature de métamatière et la libération anticipée
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» La nature de métamatière et la libération anticipée
» La nature de métamatière et la libération anticipée
» la nature de métamatière et la libération anticipée
» Le précieux ornement de la libération
» Livres conseillés : Le soûtra de la libération individuelle (Shabkar)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Accueil & Détente :: Vos débats-
Sauter vers: