philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Imaginaire, une nécessité?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
stip
******
avatar


MessageSujet: Imaginaire, une nécessité?   Jeu 25 Nov - 16:56

Une petite phrase d'une de mes amies de philoz me trotte dans l'esprit.
"Ce sont souvent ceux qui se disent les plus cartésiens, rationnels qui sont le plus attirés par le fantastique, l'onirisme etc..."

Pas faux, je pense.....

D'où cette idée qu'effectivement qu'il y aurait une part en chacun d'entre nous qui aurait besoin de s'exercer, se projeter dans l'irréel.
Cette part chez certains pourra sièger dans la croyance, dans un idéal parfois récupérés par une doctrine ou un dogme (le matérialisme en fait partie sinon à quoi bon la pub?) comme canalisés par ceux-ci.
Pour les créatifs (parfois les mêmes) l'art donnera forme à l'imaginaire.

Bon...J'hésitais à lancer cette réflexion, car je n'ai ni le temps ni trop le coeur à l'ouvrage en ce moment et pour le mois qui vient.
Pas les moyens de mes ambitions, je ne vais qu'effleurer sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Jeu 25 Nov - 17:05

stip a écrit:
Une petite phrase d'une de mes amies de philoz me trotte dans l'esprit.
"Ce sont souvent ceux qui se disent les plus cartésiens, rationnels qui sont le plus attirés par le fantastique, l'onirisme etc..."

Pas faux, je pense.....

D'où cette idée qu'effectivement qu'il y aurait une part en chacun d'entre nous qui aurait besoin de s'exercer, se projeter dans l'irréel.
Cette part chez certains pourra sièger dans la croyance, dans un idéal parfois récupérés par une doctrine ou un dogme (le matérialisme en fait partie sinon à quoi bon la pub?) comme canalisés par ceux-ci.
Pour les créatifs (parfois les mêmes) l'art donnera forme à l'imaginaire.

Bon...J'hésitais à lancer cette réflexion, car je n'ai ni le temps ni trop le coeur à l'ouvrage en ce moment et pour le mois qui vient.
Pas les moyens de mes ambitions, je ne vais qu'effleurer sans doute.

mieux vaut avoir des ambitions sans moyens ,que des moyens sans ambitions! ce serait trop triste Wink

Il est vrai que de s'évader dans l'art,est une façon de toucher le fantastique! même si la représentation que l'on donne est traditionnelle!
Mais chaque fois que l'inspiration nous vient, c'est une peu du rêve,de l'inédit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Ven 26 Nov - 17:39

stip a écrit:
Une petite phrase d'une de mes amies de philoz me trotte dans l'esprit.
"Ce sont souvent ceux qui se disent les plus cartésiens, rationnels qui sont le plus attirés par le fantastique, l'onirisme etc..."
Je suppose que ce n'est pas parce qu'on se dit cartésien qu'on peut systématiquement tout expliquer. En restant dubitatif devant certaines situations qui paraissent inhabituelles parce que n'entrant pas dans les critères objectifs, le cartésien doutera, attendant des preuves... Mais quand une situation est totalement inexplicable, irréaliste, il peut également se prendre à rêver... à autre chose.

stip a écrit:
Pas faux, je pense.....

D'où cette idée qu'effectivement qu'il y aurait une part en chacun d'entre nous qui aurait besoin de s'exercer, se projeter dans l'irréel.
Fort probable, effectivement, à degrés différents, chez l'un par rapport à l'autre.

stip a écrit:
Cette part chez certains pourra sièger dans la croyance, dans un idéal parfois récupérés par une doctrine ou un dogme (le matérialisme en fait partie sinon à quoi bon la pub?) comme canalisés par ceux-ci.
Je souris en pensant à la pub. Qui peut affirmer ne jamais s'être intéressé à l'une ou l'autre d'entre elles tout en sachant pertinemment que les données sont faussées. ?

stip a écrit:
Pour les créatifs (parfois les mêmes) l'art donnera forme à l'imaginaire.
Je ne vois pas en quoi le rationnel et l'art serait incompatibles ! Question

stip a écrit:
Bon...J'hésitais à lancer cette réflexion, car je n'ai ni le temps ni trop le coeur à l'ouvrage en ce moment et pour le mois qui vient.
Pas les moyens de mes ambitions, je ne vais qu'effleurer sans doute.
Ca ne s'améliore pas, chez toi ? Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Ven 26 Nov - 17:43

marie-josé a écrit:
Il est vrai que de s'évader dans l'art,est une façon de toucher le fantastique! même si la représentation que l'on donne est traditionnelle!
Certains tableaux, notamment modernes, n'ont rien de traditionnel. Il s'agit du fruit de l'imagination du créateur. Ce dernier sait bien qu'il n'y a aucune logique, mais qu'importe. C'est un peu comme s'il transposait son rêve sur une toile, une sculpture...

marie-josé a écrit:
Mais chaque fois que l'inspiration nous vient, c'est une peu du rêve,de l'inédit. [/size]
Ce qui arrive à tout un chacun...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Ven 26 Nov - 19:07

Nelly a écrit:
.
stip a écrit:
Pour les créatifs (parfois les mêmes) l'art donnera forme à l'imaginaire.

Je ne vois pas en quoi le rationnel et l'art serait incompatibles ! Question

Non, c'est bien ce que je voulais dire le créatif peut avoir des croyances ou non.

Quant à ma disponibilité à venir jusqu'à Noël, ça risque d'être tendu!

Jeudi prochain une VIP dans mon coeur vient pour 2 semaines, ensuite je récupère un fils de plus (mon petit d'1,87m) , entre temps un grand chagrin qui semblait avoir fait une pause semble s'accélérer depuis 2 jours, et le matériel s'y met en plus.
Ma chaudière a laché au petit matin, je l'ai entendue....
à 3 h du mat j'étais à errer dans mes caves, craignant un court jus et au lieu d'aller voir mes fils comme prévu aujourd'hui, j'ai passé mon temps à attendre mon chauffagiste par 14 degré dans mon salon.
Il est passé à 14h....diagnostic? Ma chaudière doit être changée....
Je ne sais pas comment on va tenir, jusque là, les cheminées de ma maison ont toutes été supprimées dans les années soixante et je n'ai qu'un petit convecteur électrique pour....250m2 et mon four What a Face dans la cuisine.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Ven 26 Nov - 19:34

stip a écrit:
Une petite phrase d'une de mes amies de philoz me trotte dans l'esprit.
"Ce sont souvent ceux qui se disent les plus cartésiens, rationnels qui sont le plus attirés par le fantastique, l'onirisme etc..."

Pas faux, je pense.....

Je suis tout à fait dans ce cas là... Wink
Malheureusement, la part cartésienne qui tient les rênes empêchent de réellement sombrer dans l'imaginaire. Entendons-nous bien, c'est vraiment ce qui m'intéresse mais j'ai toujours un fil d'Ariane qui m'empêche de vraiment m'engouffrer dans le truc. Remarquez, c'est ptêt mieux. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Ven 26 Nov - 19:38

Nelly a écrit:
Je ne vois pas en quoi le rationnel et l'art serait incompatibles ! Question

En ce qui me concerne, ce n'est plus un frein, c'est une armada de freins... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 0:56

stip a écrit:
Nelly a écrit:
.
stip a écrit:
Pour les créatifs (parfois les mêmes) l'art donnera forme à l'imaginaire.

Je ne vois pas en quoi le rationnel et l'art serait incompatibles ! Question

Non, c'est bien ce que je voulais dire le créatif peut avoir des croyances ou non.

Quant à ma disponibilité à venir jusqu'à Noël, ça risque d'être tendu!

Jeudi prochain une VIP dans mon coeur vient pour 2 semaines, ensuite je récupère un fils de plus (mon petit d'1,87m) , entre temps un grand chagrin qui semblait avoir fait une pause semble s'accélérer depuis 2 jours, et le matériel s'y met en plus.
Ma chaudière a laché au petit matin, je l'ai entendue....
à 3 h du mat j'étais à errer dans mes caves, craignant un court jus et au lieu d'aller voir mes fils comme prévu aujourd'hui, j'ai passé mon temps à attendre mon chauffagiste par 14 degré dans mon salon.
Il est passé à 14h....diagnostic? Ma chaudière doit être changée....
Je ne sais pas comment on va tenir, jusque là, les cheminées de ma maison ont toutes été supprimées dans les années soixante et je n'ai qu'un petit convecteur électrique pour....250m2 et mon four What a Face dans la cuisine.



désolée d'apprendre que tu as ces problèmes!

on a beau dire"L'argent ne fait pas le bonheur"
en général, ce sont ceux qui en ont suffisament qui racontent ces salades.

Et là, au moment où la température est si basse, pas folichon!
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 6:31

Excusez-moi si je dérive un peu, n'ayant pu tout lire !!!
Je suis peut-être à côté du sujet réel.

J'ai retenu la part de rêve, d'évasion...

Sans les rêves aurais-je le même enthousiasme ? Pour contrebalancer je tiens à garder les pieds sur terre. Je veux être en contact avec la réalité, mais je veux l'embellir, j'essaie de voir le côté positif, car il y en a toujours un, même dans les évènements les plus tragiquesChaque personne a sa méthode pour surmonter une épreuve. Personnellement celle de l'évasion par l'esprit me convient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 8:32

Frank a écrit:
Nelly a écrit:
Je ne vois pas en quoi le rationnel et l'art serait incompatibles ! Question

En ce qui me concerne, ce n'est plus un frein, c'est une armada de freins... Rolling Eyes

Dis donc, Frank cyclops , ce n'est pas toi qui parlais de ton plaisir à lire Stephen King, qui rêverait d'écrire un bouquin de science-fiction.(moi, aussi d'ailleurs Laughing et en ce moment, c'est ce que j'ai envie de lire)....et j'en passe Rolling Eyes sur ta fascination pour l'imaginaire Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stip
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 8:58

Frank a écrit:
Malheureusement, la part cartésienne qui tient les rênes empêchent de réellement sombrer dans l'imaginaire. Entendons-nous bien, c'est vraiment ce qui m'intéresse mais j'ai toujours un fil d'Ariane qui m'empêche de vraiment m'engouffrer dans le truc. Remarquez, c'est ptêt mieux. Laughing
Ok!

Tu veux dire passer de l'imaginaire à la croyance....je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 8:59

marie-josé a écrit:
stip a écrit:
Nelly a écrit:
.
stip a écrit:
Pour les créatifs (parfois les mêmes) l'art donnera forme à l'imaginaire.

Je ne vois pas en quoi le rationnel et l'art serait incompatibles ! Question

Non, c'est bien ce que je voulais dire le créatif peut avoir des croyances ou non.

Quant à ma disponibilité à venir jusqu'à Noël, ça risque d'être tendu!

Jeudi prochain une VIP dans mon coeur vient pour 2 semaines, ensuite je récupère un fils de plus (mon petit d'1,87m) , entre temps un grand chagrin qui semblait avoir fait une pause semble s'accélérer depuis 2 jours, et le matériel s'y met en plus.
Ma chaudière a laché au petit matin, je l'ai entendue....
à 3 h du mat j'étais à errer dans mes caves, craignant un court jus et au lieu d'aller voir mes fils comme prévu aujourd'hui, j'ai passé mon temps à attendre mon chauffagiste par 14 degré dans mon salon.
Il est passé à 14h....diagnostic? Ma chaudière doit être changée....
Je ne sais pas comment on va tenir, jusque là, les cheminées de ma maison ont toutes été supprimées dans les années soixante et je n'ai qu'un petit convecteur électrique pour....250m2 et mon four What a Face dans la cuisine.



désolée d'apprendre que tu as ces problèmes!

on a beau dire"L'argent ne fait pas le bonheur"
en général, ce sont ceux qui en ont suffisament qui racontent ces salades.

Et là, au moment où la température est si basse, pas folichon!
Wink

faire un feu de joie au milieu de ton living,ça te tiendrait au chaud Wink

Non, je rigole ,mais c'est vraiment pas de chance en cette période
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 9:00

stip a écrit:
Frank a écrit:
Nelly a écrit:
Je ne vois pas en quoi le rationnel et l'art serait incompatibles ! Question

En ce qui me concerne, ce n'est plus un frein, c'est une armada de freins... Rolling Eyes

Dis donc, Frank cyclops , ce n'est pas toi qui parlais de ton plaisir à lire Stephen King, qui rêverait d'écrire un bouquin de science-fiction.(moi, aussi d'ailleurs Laughing et en ce moment, c'est ce que j'ai envie de lire)....et j'en passe Rolling Eyes sur ta fascination pour l'imaginaire Wink .

Ben si...Chacun de mes loisirs (sauf le sport) est axé autour de l'imaginaire. Mais ce que je voulais écrire, apparemment maladroitement, c'est que mon côté, mon éducation, que sais-je encore, ultra-cartésien(ne), m'empêche moi, de réellement créer, d'avoir régulièrement des idées s'échappant de ce cartésianisme certes utile dans la vie de tous les jours mais un frein pour l'imaginaire. Wink
Et je ne suis pas trop SF (un peu trop cartésien pour ma soif d'imaginaire car étant simplement une anticipation de l'avenir), je suis à fond horreur, fantastique, épouvante, ésotérisme etc... Wink
Asimov, Van Vogt = grand respect...
King, Masterton, Rice, Koontz et cie = réelle passion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 9:03

stip a écrit:
Frank a écrit:
Malheureusement, la part cartésienne qui tient les rênes empêchent de réellement sombrer dans l'imaginaire. Entendons-nous bien, c'est vraiment ce qui m'intéresse mais j'ai toujours un fil d'Ariane qui m'empêche de vraiment m'engouffrer dans le truc. Remarquez, c'est ptêt mieux. Laughing
Ok!

Tu veux dire passer de l'imaginaire à la croyance....je suppose.

Oui et non. Je suis un dingue des livres/films évoquant la possession démoniaque. Si j'étais, même un minimum, croyant, je ne pourrais absolument pas regarder ça... Wink
Donc oui, ne pas y croire permet de ne considérer ça, inconsciemment, que comme une fiction.

Non car je parlais plus du processus de création que du plaisir à regarder/lire ce genre d'oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 9:11

D'ailleurs, les quelques idées que j'ai pu avoir par le passé, étaient plutôt des idées de SF car "plus faciles" pour moi. J'aime moins ça mais j'en trouve plus facilement car primo le champ des possibles me semble plus infini et secundo, en ayant moins lu ou vu ce genre d'oeuvres, je risque moins la "redite" puisque j'ai moins de connaissances. Le hic, c'est que c'est pas de chance puisque je n'aime pas trop la SF... Laughing

Pareil en zique, fan de Hard, là où je suis le moins "mauvais", c'est en ... Blues Exclamation Evil or Very Mad Être un Frank est frustrant parfois... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 10:40

Frank a écrit:
Ben si...Chacun de mes loisirs (sauf le sport) est axé autour de l'imaginaire. Mais ce que je voulais écrire, apparemment maladroitement, c'est que mon côté, mon éducation, que sais-je encore, ultra-cartésien(ne), m'empêche moi, de réellement créer, d'avoir régulièrement des idées s'échappant de ce cartésianisme certes utile dans la vie de tous les jours mais un frein pour l'imaginaire. Wink
Ce n'est pas parce que tu n'as pas de don artistique que tu ne sais pas apprécier l'imaginaire d'un autre. Que ton imagination personnelle soit plus ou moins bridée par ton éducation, je comprends, mais peut-être sais-tu quand même apprécier une oeuvre imagée d'un artiste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 10:50

Frank a écrit:
Nelly a écrit:
Je ne vois pas en quoi le rationnel et l'art serait incompatibles ! Question
En ce qui me concerne, ce n'est plus un frein, c'est une armada de freins... Rolling Eyes
Je voulais dire par là qu'un scientifique, tout cartésien qu'il soit, peut quand même rêver, voire se laisser aller à créer, si son imagination le lui permet et s'il a un don pour cela. Il est exact que, la plupart du temps, les artistes sont peu cartésiens, plutôt du genre fantaisistes. Mais c'est une question de caractère, pas un règle. C'est du moins ainsi que je le vois.

Je n'ai franchement guère d'imagination, mais j'adore voir certaines créations des autres. J'aimais beaucoup les premiers marché de Noël, par exemple, où les villageois s'en donnaient à coeur-joie de créations étonnantes, notamment de simplicité. Pour ma part, j'essaie tous les ans de préparer une déco de table de fête. Elle est toujours différente et sans prétention, mais c'est mon côté "artistique" que j'essaie d'investir ! Laughing

De même, rien qu'en piquant l'une ou l'autre fleur de mon jardin (non, pas en ce moment), je suis parfois moi-même étonnée du résultat : du plaisir. De l'art ? Certainement pas ! Mais une petite ébauche de fantaisie dans la limite de mes moyens artistiques. On se console comme on peut. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 11:01

Nelly a écrit:
Il est exact que, la plupart du temps, les artistes sont peu cartésiens, plutôt du genre fantaisistes. Mais c'est une question de caractère, pas un règle. C'est du moins ainsi que je le vois.[/b]

C'est exactement ça mais comme bon nombre de stéréotypes, celui-ci est assez souvent vrai... Et en ce qui me concerne, je suis clairement dans ce cas. Avec cette plus grande facilité d'avoir de l'imagination dans le registre de la "science"-fiction même si ce n'est pas mon style préféré (car faisant moins appel à l'imaginaire justement). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 11:02

Nelly a écrit:
Frank a écrit:
Ben si...Chacun de mes loisirs (sauf le sport) est axé autour de l'imaginaire. Mais ce que je voulais écrire, apparemment maladroitement, c'est que mon côté, mon éducation, que sais-je encore, ultra-cartésien(ne), m'empêche moi, de réellement créer, d'avoir régulièrement des idées s'échappant de ce cartésianisme certes utile dans la vie de tous les jours mais un frein pour l'imaginaire. Wink
Ce n'est pas parce que tu n'as pas de don artistique que tu ne sais pas apprécier l'imaginaire d'un autre. Que ton imagination personnelle soit plus ou moins bridée par ton éducation, je comprends, mais peut-être sais-tu quand même apprécier une oeuvre imagée d'un artiste ?

Ah mais bien sûr, je le répète, 90% des bouquins que je lis ou films que je regarde sont dans le registre de l'imaginaire bien barré. Je suis addict de ça en tant que consommateur mais bridé en tant que "créateur". Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 14:04

Frank a écrit:
Nelly a écrit:
Frank a écrit:
Ben si...Chacun de mes loisirs (sauf le sport) est axé autour de l'imaginaire. Mais ce que je voulais écrire, apparemment maladroitement, c'est que mon côté, mon éducation, que sais-je encore, ultra-cartésien(ne), m'empêche moi, de réellement créer, d'avoir régulièrement des idées s'échappant de ce cartésianisme certes utile dans la vie de tous les jours mais un frein pour l'imaginaire. Wink
Ce n'est pas parce que tu n'as pas de don artistique que tu ne sais pas apprécier l'imaginaire d'un autre. Que ton imagination personnelle soit plus ou moins bridée par ton éducation, je comprends, mais peut-être sais-tu quand même apprécier une oeuvre imagée d'un artiste ?
Ah mais bien sûr, je le répète, 90% des bouquins que je lis ou films que je regarde sont dans le registre de l'imaginaire bien barré.
Parce que tu considères la science fiction comme une oeuvre d'art ? Shocked censuré De l'imaginaire, certes, mais c'est tout, du moins pour moi.

Frank a écrit:
Je suis addict de ça en tant que consommateur mais bridé en tant que "créateur". Wink
Et que fais-tu de tes années artistiques en musique ? Question Like a Star @ heaven Les musiciens ont également une sensibilité créatrice développée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 14:46

Nelly a écrit:
Frank a écrit:
Nelly a écrit:
Frank a écrit:
Ben si...Chacun de mes loisirs (sauf le sport) est axé autour de l'imaginaire. Mais ce que je voulais écrire, apparemment maladroitement, c'est que mon côté, mon éducation, que sais-je encore, ultra-cartésien(ne), m'empêche moi, de réellement créer, d'avoir régulièrement des idées s'échappant de ce cartésianisme certes utile dans la vie de tous les jours mais un frein pour l'imaginaire. Wink
Ce n'est pas parce que tu n'as pas de don artistique que tu ne sais pas apprécier l'imaginaire d'un autre. Que ton imagination personnelle soit plus ou moins bridée par ton éducation, je comprends, mais peut-être sais-tu quand même apprécier une oeuvre imagée d'un artiste ?
Ah mais bien sûr, je le répète, 90% des bouquins que je lis ou films que je regarde sont dans le registre de l'imaginaire bien barré.
Parce que tu considères la science fiction comme une oeuvre d'art ? Shocked censuré De l'imaginaire, certes, mais c'est tout, du moins pour moi.

Ben voyons Nelly Question
C'est quoi cet ostracisme Question
En quoi la saga Fondations d'Asimov serait-elle moins "artistique" et digne de respect que les Rougon Macquart Question Question Question Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 14:48

Nelly a écrit:


Frank a écrit:
Je suis addict de ça en tant que consommateur mais bridé en tant que "créateur". Wink
Et que fais-tu de tes années artistiques en musique ? Question Like a Star @ heaven Les musiciens ont également une sensibilité créatrice développée !

Un laborieux, un exécutant, un sérieux, un motivé, un passionné etc... Oui...
Un créatif doué, non... Wink

Je n'écris absolument pas ça pour lire en retour "Enfin, Frank, c'est faux, ce que tu as fait est sympa...". Non, j'ai rencontré un max de zicos, je parle en réelle connaissance de cause. Des mecs doués, j'en ai rencontré... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 16:51

Frank a écrit:
Je n'écris absolument pas ça pour lire en retour "Enfin, Frank, c'est faux, ce que tu as fait est sympa...". Non, j'ai rencontré un max de zicos, je parle en réelle connaissance de cause. Des mecs doués, j'en ai rencontré... Wink
Mais nous ne parlons pas de don, mais de possibilités, d'ouverture d'esprit, d'imagination, d'envies, de rêves, de plaisir, de passion, d'expression quelle qu'elle soit... Qu'importe le résultat. De toute manière, nous savons tous que "les goûts et les couleurs..." !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brumes
******
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 18:03

J'ai souvent regretté de ne pas avoir une passion pour une chose unique, ou, à la limite 2 ou 3 !

tout m'intéresse, curieuse de découvrir -surtout l'inconnu, voire le contraire de mes goûts-

je ne connais donc rien en profondeur. C'est une sérieuse lacune... mais comme ça m'a plutôt réussi, je n'ai pas de complexe.

C'est valable pour la musique aussi !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rime
*****
avatar


MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   Sam 27 Nov - 18:10

Brumes a écrit:
J'ai souvent regretté de ne pas avoir une passion pour une chose unique, ou, à la limite 2 ou 3 !

tout m'intéresse, curieuse de découvrir -surtout l'inconnu, voire le contraire de mes goûts-

je ne connais donc rien en profondeur. C'est une sérieuse lacune... mais comme ça m'a plutôt réussi, je n'ai pas de complexe.

C'est valable pour la musique aussi !


Je serais un peu dans ton cas Brume....Mais je crois qu'il existe un pas trés important entre l'imaginaire et le créatif. L'un aura une imagination fertile et aucune aptitude a concrétiser, l'autre en revanche saura mieux construire le rêve d'autrui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Imaginaire, une nécessité?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Imaginaire, une nécessité?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» entité ou ami imaginaire
» Les limites de l'imaginaire
» interview imaginaire d'un auteur
» Musiques en langue imaginaire
» Tentacules : les céphalopodes géants dans l'imaginaire et la réalité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Forum des citoyens :: Sciences sociales & Psychologie-
Sauter vers: