philo Z'amis


 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesRechercherConnexionS'enregistrer

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rime
*****
avatar


MessageSujet: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mar 3 Fév - 10:23

J'ai évidemment mon opinion à ce sujet mais si ce post n'interesse pas, je m'abstiendrai de le donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mar 3 Fév - 10:38

Rime a écrit:
J'ai évidemment mon opinion à ce sujet mais si ce post n'interesse pas, je m'abstiendrai de le donner.

déjà, ce serait bien de savoir qui en fait partie, que le secret soit levé,quand on sait que des juges, des hauts magistrats, des politiques etc en font partie, comment peuvent-ils être neutre dans leurs decissions alors qu'ils ont preté serment à une secte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan Kane
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mar 3 Fév - 12:02

marie-josé a écrit:
Rime a écrit:
J'ai évidemment mon opinion à ce sujet mais si ce post n'interesse pas, je m'abstiendrai de le donner.

déjà, ce serait bien de savoir qui en fait partie, que le secret soit levé,quand on sait que des juges, des hauts magistrats, des politiques etc en font partie, comment peuvent-ils être neutre dans leurs decissions alors qu'ils ont preté serment à une secte

Je précise que je ne suis pas franc-maçon pour plusieurs raisons, la première étant que j'ai horreur des rituels et des contraintes et la seconde étant que si on veut l'être sérieusement, il faut un investissement considérable pour lequel je manque d'appétence.

J'ai plusieurs francs-maçons dans mon entourage immédiat.

Un franc-maçon qui l'est sérieusement passe beaucoup de temps en lectures, en discussions, en recherche etc. ...

Il n' y a pas une franc-maçonnerie mais des franc-maçonnerie avec des vues différentes. Les principales obédiences n'ont rien à voir avec des sectes. On peut les quitter, en changer etc.....

Jusqu'à la seconde guerre mondiale, la franc-maçonnerie a été un centre de réflexion et de progrès. Les grands républicains étaient francs-maçons pour la plupart.

Il est vrai que depuis le début des années 1970, il y a eu des dérives, de l'affairisme et que la franc-maçonnerie peine à faire le ménage. Mais il reste de nombreux francs-maçons de grande qualité.

Il est vrai que les francs-maçons pratiquent un certain secret. Il faut se souvenir qu'ils ont été persécutés plusieurs fois et le sont encore dans certains pays.

Il est vrai que l'obligation d'entre aides entre frères a été dévoyée, il est vrai qu'il y a eu des dérives, mais doit on condamner tous les catholiques à cause de l'inquisition et des croisades ?

Comment un magistrat franc-maçon peut il être neutre dans ses décisions ?

Comment un magistrat socialiste ou UMP peut il être neutre dans ses décisions?

Un magistrat honnête et loyal juge en fonction du droit et des faits.

Le problème se pose pour tout magistrat ...... Je pense que tout magistrat qui se respecte doit le résoudre en son âme et conscience, franc-maçon ou non.

Et, habituellement, on de demande pas les opinions et le CV des magistrats qui jugent. Dans certains cas, on serait peut être surpris.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc-ma%C3%A7onnerie


_________________
Tout smouales étaient les borogoves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mar 3 Fév - 12:23

Valeurs et objectifs affichés

La maçonnerie revendique un certain nombre de valeurs. Ses membres s'estiment ainsi liés par des idéaux, tant éthiques que métaphysiques.


quand on sait que cahuzac en fait partie?


un texte intéressant

C’est un chef de gouvernement en exercice, qui confie en soupirant à l’un de ses anciens ministres, et non des moindres : « Jamais je n’aurais imaginé que les francs-maçons étaient si puissants. » C’est un patron du CAC 40 qui se fait débarquer de son poste par une loge, alors qu’il est lui-même initié, de même que certains de ses soutiens et… de ses adversaires. Les franc-maçons, comparés à d’autres religions, ne paraissent pas si nombreux dans leur effectif mondial, mais si l’on considère les places et les postes clés qu’ils occupent au sein des gouvernements du monde, ils sont alors soudainement très nombreux ! Le ministère de la Justice est une administration qu’il n’est pas rare non plus de servir en tablier. Au point qu’il existe à Paris deux fraternelles remplies de magistrats. La plus importante est le Dîner du Palais, qui réunit 400 membres autour du tribunal de grande instance, dont beaucoup d’avocats réputés, comme Francis Spizner.

D’autres ministères, comme l’Education nationale ou le ministère de l’intérieur, sont également des citadelles maçonnes. Un quart des commissaires de police seraient d’ailleurs des frères, et contrôleraient leur syndicat, surnommé le «Schtroumpf» en raison de son sigle imprononçable (SCHFPN). Les francs-maçons sont aussi très implantés dans la sphère sociale. Avenue du Maine, FO en est truffé comme un foie de canard – Marc Blondel, son ancien secrétaire général, est toujours inscrit à la loge République du GODF (Grand Orient De France) – de même que la CFDT et la CGT. Et beaucoup d’organismes cogérés par les syndicats, en particulier les caisses de retraite complémentaire, abritent des bataillons d’initiés.

Le secteur mutualiste en est tout aussi friand. La GMF a eu plusieurs présidents à tablier, comme Michel Baroin et Jean-Louis Pétriat. Les Caisses d’épargne aussi : Charles Milhaud, leur ex-président du directoire, a été au GODF, et Michel Sorbier, l’actuel président de leur Fédération nationale, philosophe à la GLNF (Grande Loge Nationale de France). Quant au Crédit agricole, une bataille de pouvoir feutrée y oppose le GODF à la GLNF (2 principales obédiences de France), selon Sophie Coignard, auteur d’«Un Etat dans l’Etat» (Albin Michel, 2009).





Parmi les patrons, très peu ont d’ailleurs choisi de faire leur «outing» : Patrick Le Lay, l’ancien boss de TF1, ou encore le restaurateur star Joël Robuchon font à cet égard figure d’exception. Par contre, Thierry Breton, qui dirige la société d’informatique Atos Origin, dément son appartenance quoiqu’il s’en soit autrefois vanté auprès de ses proches.





D’autres laissent planer le doute, comme Jean-François Roverato (Eiffage), Didier Quillot (Lagardère), Hubert Heilbronn (Lazard), ou encore Serge Dassault. Les deux derniers PDG d’Arianespace, Jean-Marie Luton et Jean-Yves Le Gall, entretiennent eux aussi le suspense. Mais la majorité des patrons préfèrent démentir fermement être des initiés, lorsqu’on les interroge. Cela ne les empêche pas de s’entourer souvent d’une garde rapprochée à tablier, à l’image de Guillaume Pepy, à la SNCF, d’Henri Proglio, à EDF et à Veolia, ou encore de Didier Retali, chez Elyo-Suez, l’ex-Générale des eaux. Le maçon de service de ce dernier est l’ancien député RPR Marc Fraysse, en charge des relations avec les élus locaux.





Pour consolider leur pouvoir, les frères n’ont pas hésité non plus à investir les organismes patronaux. Le Medef et la CGPME en sont de véritables réserves. A titre d’exemple, 20% environ des membres de la GLNF seraient chefs d’entreprise. Certains secteurs, comme l’aéronautique, l’édition et surtout le BTP, sont particulièrement concernés.





Autre terrain de prédilection des maçons parisiens : les entreprises publiques. C’est le cas de France Télécom et de La Poste, dont la fraternelle commune rassemble des cadres supérieurs souvent proches de FO.







franc-maconnerie-sybolesAu terme de deux années d’enquête effectuée par Sophie COIGNARD dans toutes les sphères et toutes les couches de la société maçonnique française, il apparaît que dans beaucoup d’histoires politiques, judiciaires, économiques, dans de nombreuses négociations, médiations, promotions, existe une dimension fraternelle qui n’apparaît pratiquement jamais au grand jour. Et pour cause, le nerf de l’influence réside dans le secret.

Forte de sa supériorité numérique comparée à d’autres réseaux, elle tisse, enfin, une toile invisible mais bien présente dans tous les compartiments de la société. C’est vrai dans la magistrature, dans la police, dans les grandes entreprises publiques et même au plus haut niveau de l’État, jusqu’à l’Élysée.

Quoiqu’en dise ses représentants autorisées, la franc-maçonnerie, en effet, ne recrute pas indifféremment dans toutes les catégories socioprofessionnelles. Pour faire simple, on trouve dans ses rangs plus de commissaires de police que d’ouvriers agricoles. Souvent encouragé par les obédiences, ce tri social permet de décupler l’influence que pourrait exercer chacun de ses membres.

Par exemple, Brice Hortefeux, qui n’est pas le moindre des ministres, a longtemps fréquenté les colonnes du temple. Xavier Bertrand, ministre du travail, est membre du Grand Orient de France.

À la seule évocation de la franc-maçonnerie, Patrick Mennucci, alors plus proche lieutenant de Ségolène royale pendant la campagne, refuse de s’exprimer.







En novembre 2002, le point publie un dossier intitulé Chirac et les francs-maçons, dans lequel il est fait mention des ministres initiés. Ainsi, et cité, parmi d’autres, Renault Dutreil, alors secrétaire d’État aux PME, qui étaitmacon11 d’ailleurs à la tête de l’UMP nouvellement créé. Bref il y croyait. Il fréquentait même une loge très secrète de la GLNF : la lyre de Salomon, composée d’hommes d’affaires et de personnalités du renseignement, comme le général Jeannou LACAZE, ancien chef d’état major des armées ou encore le général René imbot, ex patron de la DGSE, son fils Thierry, lui aussi professionnel du renseignement etc.







Dans la franc-maçonnerie, on n’y sort jamais vraiment, car les obédiences mêmes si elles n’ont jamais retenu personne, ont une règle tacite selon laquelle un initié le reste, même s’il a raccroché ses gants blancs. Patrick Devedjian par exemple a affirmé ne pas être franc-maçon alors que beaucoup de frères et non des moindres, se souvient pourtant de lui en loge.

Pierre Joxe, Bertrand Delanoë ou Manuel Valls assume leur initiation au Grand Orient. Le sénateur Jean-Luc Mélenchon a fait depuis longtemps de son appartenance une sorte d’étendard virtuel, défendant à tout propos une laïcité sourcilleuse. Henri Emmanuelli se montre plus discret de même que Jack Lang, pour qui la fréquentation des loges est de l’histoire ancienne. Élisabeth Guigou, pour sa part, a bénéficié des réseaux de son mari Jean-Louis, membre du Grand Orient.

Pourquoi tant de protestations si, ainsi que le dit la parole maçonnique officielle, les loges sont autant de lieux ou des personnes en quête de réflexion et de spiritualité aiment à se retrouver ? À quoi bon cacher s’il n’y a rien à cacher ? C’est ce que nous allons découvrir et le spectacle n’est pas beau à voir bien malheureusement mais il est nécessaire de le savoir pour prendre la bonne attitude face à ce monde vacillant.


loge-maconnique-p2Le secret de l’appartenance recouvre d’un voile pudique tous les faits et gestes des frères, qu’ils soient ou non répréhensibles, permettant ainsi l’instauration d’un État dans l’État, hors de toute forme de contrôle. De temps en temps, quand des affaires éclate au grands jours, ils font mîmes de jeter en dehors de leur loges ces prétendus « marginaux », mais le reste, bien plus nombreux, repose dans le secret au sein des loges protégées par le secret fraternel. La vidéo montrera clairement quelques un de ces grands scandales ayant impliqués la franc-maçonnerie (fichage politique et religieux de l’armée française par la franc-maçonnerie, la loge P2, l’affaire de proxénitisme du Carlton, corruption nombreuse au sein de la magistrature etc.).


Un autre exemple de leur influence, la caisse des dépôts, en vérité, a longtemps joué un rôle important dans la vie de la maçonnerie. Plusieurs années auparavant, elle avait ainsi contribué très directement aux rayonnements et à l’accroissement du patrimoine de la GLNF.

Le silence de la maçonnerie favorise toutes les dérives et abrite toutes les mauvaises manoeuvres. Plusieurs anciens francs-maçons sortis de ses loges ont été terriblement agacés du voile de vertu dont le secret permet de recouvrir les arrangements et dérives de certains. Mais il ne s’agit pas que de petits arrangements et de petites dérives. L’influence va beaucoup plus loin que tout cela. Que cela soit au ministère de l’intérieur dans l’éducation nationale, les grandes entreprises publiques, ils sont nombreux à porter le tablier. La maçonnerie est dotée d’effectifs nombreux qui opèrent dans toutes les sphères de la société. Il faut en être conscient. Ce que nous venons de voir brièvement pour la France est valable pour beaucoup d’autres pays : par exemple, de nombreux présidents africains sont Franc-maçon, la plus part des présidents américains sont franc-maçon etc etc. Bref, ils sont présent partout où il y a un peu de pouvoir et ou il y a possibilité d’avoir de l’influence, des renseignements et de l’argent.

On pourrait à la limite se dire : Et alors! S’ils oeuvrent vraiment pour le bien, tant mieux! Mais rien n’est plus loin de la réalité. Là ou la franc-maçonnerie devient réellement dangereuse se situe au niveau de sa philosophie, de ses croyances religieuses et spirituelles, de ses objectifs et de son idéologie émanent directement de la source spirituelle de laquelle elle est issue. Comme tous mouvements religieux, il faut regarder ses sources, quels en sont ses leaders et leurs messages. C’est ce que nous allons voir dans la suite.


II) La franc-maçonnerie est-elle une religion ?







Les institutions franc-maçonnes ont obtenu des entrées là où aucune autre dénomination religieuse n’a jamais été admise, fait des choses là ou tout autre institution aurait été accusée de violer la loi de séparation entre l’État et l’Église. Les francs-maçons sont les pierres angulaires des bâtiments publics. Ils sont autorisés à faire des présentations sur leurs diverses activités dans les écoles publiques, ces dernières pensant que leurs oeuvres sont merveilleuses et vertueuses.

La franc-maçonnerie proclame être religieuse sans pour autant affirmer être une religion. Cette affirmation peut se lire dans nombre de ses littératures publiques. Ainsi, elle ne repousse pas les gens appartenant aux religions populaires mais les attire leur faisant croire qu’il n’y a aucune contradiction avec leur religion ce qui est évidemment faux, nous le verrons en détails.

La franc-maçonnerie a de très bonnes raisons de se présenter comme une organisation bienfaisante non religieuse. Autrement, elle repousserait les personnes appartenant aux religions les plus populaires dans le monde, ainsi que la population non chrétienne qui n’a pas le temps pour la religion.







Puisque la franc-maçonnerie exige de croire en un être suprême, elle a donc la première marque distinctive d’une religion. L’éminent franc-maçon Henri Wilson Coil, qui fait autorité, a écrit :loge-maconnique

« La franc-maçonnerie requiert bien évidemment de croire en l’existence d’un être suprême auquel elle doit rendre des comptes. Qu’est-ce que l’église peut ajouter à ça, à part de communier avec ceux qui ont ce sentiment ? C’est exactement ce que la loge fait ».

La franc-maçonnerie exprime-t-elle cette croyance en actes ou par la pratique de rituels ? La réponse à cette question est oui. La franc-maçonnerie est remplie de rituels, bien plus que les églises chrétiennes. Les cérémonies de la loge sont pleines de prières, de rites funéraires et de rites initiatiques.

Troisième point qui font de la franc-maçonnerie une religion, c’est qu’elle dispose d’un code d’éthique. Des normes solennelles de tenue sont imposées à chaque franc-maçon, en particulier à celui qui a atteint le rang de maître maçon ou au troisième degré. Les francs-maçons sont menacés d’être torturés jusqu’à la mort par les mains de leurs frères au cas où ils violeraient l’une de leurs règles.


Voyons les écrits d’une des autorités les plus estimés, Albert Pike, 33e degré, surnommé « le Platon de la franc-maçonnerie » c’est l’ancien grand commandeur souverain du suprême conseil des grands souverain inspecteur général du 33e degré. Voyons ce qu’il dit sur la religion :

« Chaque loge franc-maçonnes est un temple de religion, et ses enseignements sont des instructions en matière de religion. C’est la religion universelle, éternel, immuable. La franc-maçonnerie ne propage nulle autre croyance que la sienne, simple et sublime, que la religion universelle enseigne par nature et raison. Ce rite lève le bord du voile… Car il révèle que la franc-maçonnerie est un culte. »







Albert Mackay, 33eme degré, en dira autant dans ses écrits.

Ces autorités franc-maçonnes, chacune regardée avec un grand respect par la plupart des grandes loges aux États-Unis, admettent que la franc-maçonnerie est une religion et qu’elle ne fait pas parti du christianisme. Le dictionnaire ainsi que les paroles de ses autorités et de ses savants le déclarent.

maaons-regne-place-eglise1La franc-maçonnerie est donc clairement une religion qui ne se déclare pas en être une. Ceci est très subtil, malin et important à comprendre : cela lui permet de s’introduire et d’intervenir dans toutes les sphères de l’État exactement comme l’Église le faisait officiellement avant la laïcité, tout en ayant fait eux-même voter cette loi de séparation de l’Église et de l’État, afin d’empêcher toute autre religion, en particulier le christianisme, de venir imposer et influer sur les sociétés et les gouvernements à leur place : la franc-maçonnerie doit être la seule religion à gouverner et à prendre les décisions conformément à leur philosophie, de manières subtils et discrètes en trompant finalement l’ensemble de la population par des discours pseudo humaniste et pseudo transparent pour les mener là ou ils veulent tout en s’autorisant, pour un certain nombre, de part leur position, les pires atrocités. C’est véritablement la nouvelle religion et la laïcité n’est qu’un leurre qui sert leurs intérêts.


Cela est bien évidemment une terrible tragédie pour quiconque connaît les véritables enseignements spirituels des leaders de la franc-maçonnerie ainsi que ses sources occultes et maléfiques ayant pour effet d’inculquer dans l’esprit des gens et à leur inssue, une philosophie et une idéologie machiavélique à coloration maçonnique aboutissant à une dégénérésence des sociétés actuelles jusqu’au niveau individuel, continuellement aggravée, appuyée et accentuée par la maçonnerie elle même. La suite de l’article et ce film prouvera évidemment davantage ces graves accusations que nous portons.


Il suffit pour s’en convaincre d’observer le rituel d’entrer en franc-maçonnerie, consistant en un rituel lugubre et ténébreux (yeux bandés, corde autour du coup, crâne humain, voir la vidéo) se terminant par un voeux de silence à ne jamais briser sous peine de se voir torturé et tué par les membres de sa loge. Au risque d’étonner, ce type de cérémonie d’initiation est emprunté en presque tout point aux cérémonie d’initiation à la sorcellerie que nous verrons plus en détail dans l’article sur la partie 2 de ce film. C’est vous dire dans quoi nos dirigeants sont embarqués…

Un tel voeux sanglant du silence autorise toutes les dérives. Lorsque l’on comprend que la maçonnerie est effectivement infiltrée dans tous les postes clés tel que les médias, l’audiovisuel, la justice, la police, la politque etc, tout prends alors une autre signification puisque la grande partie de ces gens là oeuvre pour un projet idéologique commun, qu’ils en soient conscient ou non, qui sera mené à son terme grâce à ce pouvoir et cette protection qu’il se donne les uns aux autres.




juste pour ceux qui ne sauraient pas!

je pense que je vais m'arreter là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mar 3 Fév - 18:37

Rime a écrit:
J'ai évidemment mon opinion à ce sujet mais si ce post n'interesse pas, je m'abstiendrai de le donner.

C'est bien de lancer un sujet qui t'intéresse. De plus, ton avis peut donner de la matière à discussion, ce qui est important.

Merci de te lancer. Top !

Je n'ai pas le temps de tout lire aujourd'hui, mais j'y reviendrai.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rime
*****
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mar 3 Fév - 22:26

Nelly a écrit:
Rime a écrit:
J'ai évidemment mon opinion à ce sujet mais si ce post n'interesse pas, je m'abstiendrai de le donner.

C'est bien de lancer un sujet qui t'intéresse. De plus, ton avis peut donner de la matière à discussion, ce qui est important.

Merci de te lancer. Top !

Je n'ai pas le temps de tout lire aujourd'hui, mais j'y reviendrai.
Ayant été assez occupé aujourd'hui et devant l'abondance des réponses je répondrai demain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rime
*****
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mer 4 Fév - 7:35

marie-josé a écrit:
Valeurs et objectifs affichés

La maçonnerie revendique un certain nombre de valeurs. Ses membres s'estiment ainsi liés par des idéaux, tant éthiques que métaphysiques.


quand on sait que cahuzac en fait partie?


un texte intéressant

C’est un chef de gouvernement en exercice, qui confie en soupirant à l’un de ses anciens ministres, et non des moindres : « Jamais je n’aurais imaginé que les francs-maçons étaient si puissants. » C’est un patron du CAC 40 qui se fait débarquer de son poste par une loge, alors qu’il est lui-même initié, de même que certains de ses soutiens et… de ses adversaires. Les franc-maçons, comparés à d’autres religions, ne paraissent pas si nombreux dans leur effectif mondial, mais si l’on considère les places et les postes clés qu’ils occupent au sein des gouvernements du monde, ils sont alors soudainement très nombreux ! Le ministère de la Justice est une administration qu’il n’est pas rare non plus de servir en tablier. Au point qu’il existe à Paris deux fraternelles remplies de magistrats. La plus importante est le Dîner du Palais, qui réunit 400 membres autour du tribunal de grande instance, dont beaucoup d’avocats réputés, comme Francis Spizner.

D’autres ministères, comme l’Education nationale ou le ministère de l’intérieur, sont également des citadelles maçonnes. Un quart des commissaires de police seraient d’ailleurs des frères, et contrôleraient leur syndicat, surnommé le «Schtroumpf» en raison de son sigle imprononçable (SCHFPN). Les francs-maçons sont aussi très implantés dans la sphère sociale. Avenue du Maine, FO en est truffé comme un foie de canard – Marc Blondel, son ancien secrétaire général, est toujours inscrit à la loge République du GODF (Grand Orient De France) – de même que la CFDT et la CGT. Et beaucoup d’organismes cogérés par les syndicats, en particulier les caisses de retraite complémentaire, abritent des bataillons d’initiés.

Le secteur mutualiste en est tout aussi friand. La GMF a eu plusieurs présidents à tablier, comme Michel Baroin et Jean-Louis Pétriat. Les Caisses d’épargne aussi : Charles Milhaud, leur ex-président du directoire, a été au GODF, et Michel Sorbier, l’actuel président de leur Fédération nationale, philosophe à la GLNF (Grande Loge Nationale de France). Quant au Crédit agricole, une bataille de pouvoir feutrée y oppose le GODF à la GLNF (2 principales obédiences de France), selon Sophie Coignard, auteur d’«Un Etat dans l’Etat» (Albin Michel, 2009).





Parmi les patrons, très peu ont d’ailleurs choisi de faire leur «outing» : Patrick Le Lay, l’ancien boss de TF1, ou encore le restaurateur star Joël Robuchon font à cet égard figure d’exception. Par contre, Thierry Breton, qui dirige la société d’informatique Atos Origin, dément son appartenance quoiqu’il s’en soit autrefois vanté auprès de ses proches.





D’autres laissent planer le doute, comme Jean-François Roverato (Eiffage), Didier Quillot (Lagardère), Hubert Heilbronn (Lazard), ou encore Serge Dassault. Les deux derniers PDG d’Arianespace, Jean-Marie Luton et Jean-Yves Le Gall, entretiennent eux aussi le suspense. Mais la majorité des patrons préfèrent démentir fermement être des initiés, lorsqu’on les interroge. Cela ne les empêche pas de s’entourer souvent d’une garde rapprochée à tablier, à l’image de Guillaume Pepy, à la SNCF, d’Henri Proglio, à EDF et à Veolia, ou encore de Didier Retali, chez Elyo-Suez, l’ex-Générale des eaux. Le maçon de service de ce dernier est l’ancien député RPR Marc Fraysse, en charge des relations avec les élus locaux.





Pour consolider leur pouvoir, les frères n’ont pas hésité non plus à investir les organismes patronaux. Le Medef et la CGPME en sont de véritables réserves. A titre d’exemple, 20% environ des membres de la GLNF seraient chefs d’entreprise. Certains secteurs, comme l’aéronautique, l’édition et surtout le BTP, sont particulièrement concernés.





Autre terrain de prédilection des maçons parisiens : les entreprises publiques. C’est le cas de France Télécom et de La Poste, dont la fraternelle commune rassemble des cadres supérieurs souvent proches de FO.







franc-maconnerie-sybolesAu terme de deux années d’enquête effectuée par Sophie COIGNARD dans toutes les sphères et toutes les couches de la société maçonnique française, il apparaît que dans beaucoup d’histoires politiques, judiciaires, économiques, dans de nombreuses négociations, médiations, promotions, existe une dimension fraternelle qui n’apparaît pratiquement jamais au grand jour. Et pour cause, le nerf de l’influence réside dans le secret.

Forte de sa supériorité numérique comparée à d’autres réseaux, elle tisse, enfin, une toile invisible mais bien présente dans tous les compartiments de la société. C’est vrai dans la magistrature, dans la police, dans les grandes entreprises publiques et même au plus haut niveau de l’État, jusqu’à l’Élysée.

Quoiqu’en dise ses représentants autorisées, la franc-maçonnerie, en effet, ne recrute pas indifféremment dans toutes les catégories socioprofessionnelles. Pour faire simple, on trouve dans ses rangs plus de commissaires de police que d’ouvriers agricoles. Souvent encouragé par les obédiences, ce tri social permet de décupler l’influence que pourrait exercer chacun de ses membres.

Par exemple, Brice Hortefeux, qui n’est pas le moindre des ministres, a longtemps fréquenté les colonnes du temple. Xavier Bertrand, ministre du travail, est membre du Grand Orient de France.

À la seule évocation de la franc-maçonnerie, Patrick Mennucci, alors plus proche lieutenant de Ségolène royale pendant la campagne, refuse de s’exprimer.







En novembre 2002, le point publie un dossier intitulé Chirac et les francs-maçons, dans lequel il est fait mention des ministres initiés. Ainsi, et cité, parmi d’autres, Renault Dutreil, alors secrétaire d’État aux PME, qui étaitmacon11 d’ailleurs à la tête de l’UMP nouvellement créé. Bref il y croyait. Il fréquentait même une loge très secrète de la GLNF : la lyre de Salomon, composée d’hommes d’affaires et de personnalités du renseignement, comme le général Jeannou LACAZE, ancien chef d’état major des armées ou encore le général René imbot, ex patron de la DGSE, son fils Thierry, lui aussi professionnel du renseignement etc.







Dans la franc-maçonnerie, on n’y sort jamais vraiment, car les obédiences mêmes si elles n’ont jamais retenu personne, ont une règle tacite selon laquelle un initié le reste, même s’il a raccroché ses gants blancs. Patrick Devedjian par exemple a affirmé ne pas être franc-maçon alors que beaucoup de frères et non des moindres, se souvient pourtant de lui en loge.

Pierre Joxe, Bertrand Delanoë ou Manuel Valls assume leur initiation au Grand Orient. Le sénateur Jean-Luc Mélenchon a fait depuis longtemps de son appartenance une sorte d’étendard virtuel, défendant à tout propos une laïcité sourcilleuse. Henri Emmanuelli se montre plus discret de même que Jack Lang, pour qui la fréquentation des loges est de l’histoire ancienne. Élisabeth Guigou, pour sa part, a bénéficié des réseaux de son mari Jean-Louis, membre du Grand Orient.

Pourquoi tant de protestations si, ainsi que le dit la parole maçonnique officielle, les loges sont autant de lieux ou des personnes en quête de réflexion et de spiritualité aiment à se retrouver ? À quoi bon cacher s’il n’y a rien à cacher ? C’est ce que nous allons découvrir et le spectacle n’est pas beau à voir bien malheureusement mais il est nécessaire de le savoir pour prendre la bonne attitude face à ce monde vacillant.


loge-maconnique-p2Le secret de l’appartenance recouvre d’un voile pudique tous les faits et gestes des frères, qu’ils soient ou non répréhensibles, permettant ainsi l’instauration d’un État dans l’État, hors de toute forme de contrôle. De temps en temps, quand des affaires éclate au grands jours, ils font mîmes de jeter en dehors de leur loges ces prétendus « marginaux », mais le reste, bien plus nombreux, repose dans le secret au sein des loges protégées par le secret fraternel. La vidéo montrera clairement quelques un de ces grands scandales ayant impliqués la franc-maçonnerie (fichage politique et religieux de l’armée française par la franc-maçonnerie, la loge P2, l’affaire de proxénitisme du Carlton, corruption nombreuse au sein de la magistrature etc.).


Un autre exemple de leur influence, la caisse des dépôts, en vérité, a longtemps joué un rôle important dans la vie de la maçonnerie. Plusieurs années auparavant, elle avait ainsi contribué très directement aux rayonnements et à l’accroissement du patrimoine de la GLNF.

Le silence de la maçonnerie favorise toutes les dérives et abrite toutes les mauvaises manoeuvres. Plusieurs anciens francs-maçons sortis de ses loges ont été terriblement agacés du voile de vertu dont le secret permet de recouvrir les arrangements et dérives de certains. Mais il ne s’agit pas que de petits arrangements et de petites dérives. L’influence va beaucoup plus loin que tout cela. Que cela soit au ministère de l’intérieur dans l’éducation nationale, les grandes entreprises publiques, ils sont nombreux à porter le tablier. La maçonnerie est dotée d’effectifs nombreux qui opèrent dans toutes les sphères de la société. Il faut en être conscient. Ce que nous venons de voir brièvement pour la France est valable pour beaucoup d’autres pays : par exemple, de nombreux présidents africains sont Franc-maçon, la plus part des présidents américains sont franc-maçon etc etc. Bref, ils sont présent partout où il y a un peu de pouvoir et ou il y a possibilité d’avoir de l’influence, des renseignements et de l’argent.

On pourrait à la limite se dire : Et alors! S’ils oeuvrent vraiment pour le bien, tant mieux! Mais rien n’est plus loin de la réalité. Là ou la franc-maçonnerie devient réellement dangereuse se situe au niveau de sa philosophie, de ses croyances religieuses et spirituelles, de ses objectifs et de son idéologie émanent directement de la source spirituelle de laquelle elle est issue. Comme tous mouvements religieux, il faut regarder ses sources, quels en sont ses leaders et leurs messages. C’est ce que nous allons voir dans la suite.


II) La franc-maçonnerie est-elle une religion ?







Les institutions franc-maçonnes ont obtenu des entrées là où aucune autre dénomination religieuse n’a jamais été admise, fait des choses là ou tout autre institution aurait été accusée de violer la loi de séparation entre l’État et l’Église. Les francs-maçons sont les pierres angulaires des bâtiments publics. Ils sont autorisés à faire des présentations sur leurs diverses activités dans les écoles publiques, ces dernières pensant que leurs oeuvres sont merveilleuses et vertueuses.

La franc-maçonnerie proclame être religieuse sans pour autant affirmer être une religion. Cette affirmation peut se lire dans nombre de ses littératures publiques. Ainsi, elle ne repousse pas les gens appartenant aux religions populaires mais les attire leur faisant croire qu’il n’y a aucune contradiction avec leur religion ce qui est évidemment faux, nous le verrons en détails.

La franc-maçonnerie a de très bonnes raisons de se présenter comme une organisation bienfaisante non religieuse. Autrement, elle repousserait les personnes appartenant aux religions les plus populaires dans le monde, ainsi que la population non chrétienne qui n’a pas le temps pour la religion.







Puisque la franc-maçonnerie exige de croire en un être suprême, elle a donc la première marque distinctive d’une religion. L’éminent franc-maçon Henri Wilson Coil, qui fait autorité, a écrit :loge-maconnique

« La franc-maçonnerie requiert bien évidemment de croire en l’existence d’un être suprême auquel elle doit rendre des comptes. Qu’est-ce que l’église peut ajouter à ça, à part de communier avec ceux qui ont ce sentiment ? C’est exactement ce que la loge fait ».

La franc-maçonnerie exprime-t-elle cette croyance en actes ou par la pratique de rituels ? La réponse à cette question est oui. La franc-maçonnerie est remplie de rituels, bien plus que les églises chrétiennes. Les cérémonies de la loge sont pleines de prières, de rites funéraires et de rites initiatiques.

Troisième point qui font de la franc-maçonnerie une religion, c’est qu’elle dispose d’un code d’éthique. Des normes solennelles de tenue sont imposées à chaque franc-maçon, en particulier à celui qui a atteint le rang de maître maçon ou au troisième degré. Les francs-maçons sont menacés d’être torturés jusqu’à la mort par les mains de leurs frères au cas où ils violeraient l’une de leurs règles.


Voyons les écrits d’une des autorités les plus estimés, Albert Pike, 33e degré, surnommé « le Platon de la franc-maçonnerie » c’est l’ancien grand commandeur souverain du suprême conseil des grands souverain inspecteur général du 33e degré. Voyons ce qu’il dit sur la religion :

« Chaque loge franc-maçonnes est un temple de religion, et ses enseignements sont des instructions en matière de religion. C’est la religion universelle, éternel, immuable. La franc-maçonnerie ne propage nulle autre croyance que la sienne, simple et sublime, que la religion universelle enseigne par nature et raison. Ce rite lève le bord du voile… Car il révèle que la franc-maçonnerie est un culte. »







Albert Mackay, 33eme degré, en dira autant dans ses écrits.

Ces autorités franc-maçonnes, chacune regardée avec un grand respect par la plupart des grandes loges aux États-Unis, admettent que la franc-maçonnerie est une religion et qu’elle ne fait pas parti du christianisme. Le dictionnaire ainsi que les paroles de ses autorités et de ses savants le déclarent.

maaons-regne-place-eglise1La franc-maçonnerie est donc clairement une religion qui ne se déclare pas en être une. Ceci est très subtil, malin et important à comprendre : cela lui permet de s’introduire et d’intervenir dans toutes les sphères de l’État exactement comme l’Église le faisait officiellement avant la laïcité, tout en ayant fait eux-même voter cette loi de séparation de l’Église et de l’État, afin d’empêcher toute autre religion, en particulier le christianisme, de venir imposer et influer sur les sociétés et les gouvernements à leur place : la franc-maçonnerie doit être la seule religion à gouverner et à prendre les décisions conformément à leur philosophie, de manières subtils et discrètes en trompant finalement l’ensemble de la population par des discours pseudo humaniste et pseudo transparent pour les mener là ou ils veulent tout en s’autorisant, pour un certain nombre, de part leur position, les pires atrocités. C’est véritablement la nouvelle religion et la laïcité n’est qu’un leurre qui sert leurs intérêts.


Cela est bien évidemment une terrible tragédie pour quiconque connaît les véritables enseignements spirituels des leaders de la franc-maçonnerie ainsi que ses sources occultes et maléfiques ayant pour effet d’inculquer dans l’esprit des gens et à leur inssue, une philosophie et une idéologie machiavélique à coloration maçonnique aboutissant à une dégénérésence des sociétés actuelles jusqu’au niveau individuel, continuellement aggravée, appuyée et accentuée par la maçonnerie elle même. La suite de l’article et ce film prouvera évidemment davantage ces graves accusations que nous portons.


Il suffit pour s’en convaincre d’observer le rituel d’entrer en franc-maçonnerie, consistant en un rituel lugubre et ténébreux (yeux bandés, corde autour du coup, crâne humain, voir la vidéo) se terminant par un voeux de silence à ne jamais briser sous peine de se voir torturé et tué par les membres de sa loge. Au risque d’étonner, ce type de cérémonie d’initiation est emprunté en presque tout point aux cérémonie d’initiation à la sorcellerie que nous verrons plus en détail dans l’article sur la partie 2 de ce film. C’est vous dire dans quoi nos dirigeants sont embarqués…

Un tel voeux sanglant du silence autorise toutes les dérives. Lorsque l’on comprend que la maçonnerie est effectivement infiltrée dans tous les postes clés tel que les médias, l’audiovisuel, la justice, la police, la politque etc, tout prends alors une autre signification puisque la grande partie de ces gens là oeuvre pour un projet idéologique commun, qu’ils en soient conscient ou non, qui sera mené à son terme grâce à ce pouvoir et cette protection qu’il se donne les uns aux autres.




juste pour ceux qui ne sauraient pas!

je pense que je vais m'arreter là

Quel procès à charge ! Premierement que Cahuzac est pû ou non être Franc maçon n'a strictement aucun interet. Si il doit être jugé pour ses erreurs ou ses fautes, il ne peut l'être que par le droit civil auquel il aurait dérogé. Si à l'intérieur de sa loge maçonnique il a fauté et qu'il a failli aux principes moraux, il sera de même jugé par ses frères qui prendront toutes décisions à ce sujet.
Qu'il existe une brebis galeuse dans un troupeau n'oblige en rien le berger à en abattre la totalité....
La franc maçonnerie une religion ?
Quelle erreur de penser celà ! encore moins une secte ! l'origine de la franc maçonnerie est anglaise.C'était , comme son nom l'indique, une réunion de maitres maçons bâtisseurs de cathédrales. Qui eux mêmes se divisaient en deux groupes, les maçons travaillant la pierre brute et ceux qui en opéraient la décoration. L'exigence et la rudesse de leur métier demandait également qu'ils aillent vers la perfection. Aussi ont ils crée une loge (lieu d'habitation) afin d'y enseigner leur art. Quelque soit la langue, la couleur ou la religion. Ils leur fallait également y instaurer des principes moraux ce qui me semble logique.
Mais de cathédrales il n'est pas qu'en Angleterre....Ces premières loges maçonniques croyaient en Dieu. Lorsqu'elles sont venues en France s'est opéré une séparation car les loges françaises étaient laïques.Je crois d'ailleurs que les choses sont restées en l'état et que l'obédience anglo saxonne est restée sur ce principe.
De là à instaurer que c'est une religion car le secret car ceci ou celà....D'abord quelle religion digne de ce nom prône le secret ? Ce "secret" visait surtout, d'une part à les protéger des persécutions et de la chasse aux sorcières et ensuite à garder une certaine idée de leur art.
Que la société actuelle soit " émaillée" de franc maçons ( et non pas larvée ) n'a rien d'extraordinaire...Elle est faite d'humains tout simplement avec leurs défauts et leurs qualités. Quand à songer qu'un juge franc maçon puisse ne pas être intègre....Rappelons tout de même que la franc maçonnerie n'est en aucun cas un repaire de satanistes et que ces juges sont tout d'abord soumis à faire respecter les principes du Code Civil. Leurs qualités morales étant tout aussi exigeantes dans leurs loges....
Sachez qu'avant d'être initié un un franc maçon est d'abord reçu pour un entretien avec son futur parrain.Et celà plusieurs fois. Afin de savoir quelles sont ses motivations, ses qualités, ses défauts aussi, pour mieux le connaitre. N'entre pas qui veut et quand il veut.ceux qui ont eu maille à partir avec la justice en sont exclus d'office.
Parlons maintenant du rituel....c'est génant ? pour qui ? pourquoi ? Ce ne sont que des règles établies pour une certaine société. Allons nous reprocher aux religions leur décorum , leurs rituels ? De quels droits le ferions nous si ces derniers respectent la légalité et surtout l'humain ?
Affirmer ensuite qu'un frére exclus de sa loge soit condamné à mort si il révèle les "secrets" , c'est un peu grotesque. Combien d'écrits n'ont t'ils pas étaient fait sur la franc maçonnerie révélant certaines vérités ? Leurs auteurs n'étant pas forcement autre que des francs maçons....ils n'en sont pas morts....
Je vais maintenant revenir à ma question première ( pas si innocente qu'il n'y parait) La franc maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?
Je crois personellement que l'enseignement qu'un frère peut en tirer est surtout un enrichissement personnel. Que cet enseignement soit dirigé ou pas,il vise surtout à améliorer l'homme. Chaque homme, initié ou frère reste totalement libre de son appartenance à sa loge.
Pour terminer, je ne suis pas franc maçon...c'est trop secret pour que je vous le dise ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rime
*****
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mer 4 Fév - 8:46

Morgan Kane a écrit:
marie-josé a écrit:
Rime a écrit:
J'ai évidemment mon opinion à ce sujet mais si ce post n'interesse pas, je m'abstiendrai de le donner.

déjà, ce serait bien de savoir qui en fait partie, que le secret soit levé,quand on sait que des juges, des hauts magistrats, des politiques etc en font partie, comment peuvent-ils être neutre dans leurs decissions alors qu'ils ont preté serment à une secte


Je précise que je ne suis pas franc-maçon pour plusieurs raisons, la première étant que j'ai horreur des rituels et des contraintes et la seconde étant que si on veut l'être sérieusement, il faut un investissement considérable pour lequel je manque d'appétence.  

J'ai plusieurs francs-maçons dans mon entourage immédiat.

Un franc-maçon qui l'est sérieusement passe beaucoup de temps en lectures, en discussions, en recherche etc. ...  

Il n' y a pas une franc-maçonnerie mais des franc-maçonnerie avec des vues différentes. Les principales obédiences n'ont rien à voir avec des sectes. On peut les quitter, en changer etc.....

Jusqu'à la seconde guerre mondiale, la franc-maçonnerie a été un centre de réflexion et de progrès. Les grands républicains étaient francs-maçons pour la plupart.

Il est vrai que depuis le début des années 1970, il y a eu des dérives, de l'affairisme et que la franc-maçonnerie peine à faire le ménage. Mais il reste de nombreux francs-maçons de grande qualité.

Je suis plus en accord avec ta vision des choses

Il est vrai que les francs-maçons pratiquent un certain secret. Il faut se souvenir qu'ils ont été persécutés plusieurs fois et le sont encore dans certains pays.

Il est vrai que l'obligation d'entre aides entre frères a été dévoyée, il est vrai qu'il y a eu des dérives, mais doit on condamner tous les catholiques à cause de l'inquisition et des croisades ?  

Comment un magistrat franc-maçon peut il être neutre dans ses décisions ?

Comment un magistrat socialiste ou UMP peut il être neutre dans ses décisions?

Un magistrat honnête et loyal juge en fonction du droit et des faits.

Le problème se pose pour tout magistrat ...... Je pense que tout magistrat qui se respecte doit le résoudre en son âme et conscience, franc-maçon ou non.

Et, habituellement, on de demande pas les opinions et le CV des magistrats qui jugent. Dans certains cas, on serait peut être surpris.      

http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc-ma%C3%A7onnerie


Je suis nettement plus en accord avec ta vision des choses.Il faut pourvoir avoir un regard honnête et impartial sur les choses dont on a pas une connaissance approfondie.
On peut de toutes les façons rassembler toutes les informations qui puissent abonder dans le sens que l'on désire sans pour autant détenir la vérité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frank
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mer 4 Fév - 9:57

Je connais vraiment trop peu pour avoir un avis intéressant sur le sujet. Vous savez donc maintenant que je n'en fais pas partie. Laughing

Néanmoins, car si on ne discute que des sujets maîtrisés, ça va limiter les échanges, mes "impressions" plus que des "arguments":

-J'ai apprécié (le passé composé, ce n'est pas un retour en arrière mais une précaution prise puisque je n'y connais rien) l'aura mystérieuse que j'associais, enfant, à la Franc-maçonnerie... Dans ma tête d'enfant et d'ado, c'était un groupuscule qui devait forcément avoir en son sein, des vampires et autres goules... Me demandez pas pourquoi, c'est comme ça. lol!

-Elitisme Question Oui, je pense car même dans son acception non péjorative, le parcours de sélection, d'entrée, débouche sur une telle conclusion.

-Enfin, d'accord pour dire que ce n'est pas un ou quelques brebis galeuses qui doivent jeter l'opprobre sur le groupe complet, surtout constitué de multiples groupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mer 4 Fév - 10:05

Frank a écrit:

Néanmoins, car si on ne discute que des sujets maîtrisés, ça va limiter les échanges, mes "impressions" plus que des "arguments":

Tu as bien raison. Ce n'est pas parce qu'on ne maîtrise pas un sujet qu'on n'a pas d'avis. Après tout, ceux qui le connaissent bien peuvent ainsi argumenter et éclaircir certains points. Il est également plaisant d'apprendre.

Ceci dit, je suis comme toi, je n'y connais rien, mais j'essaie de suivre...

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mer 4 Fév - 10:54

signature de Nicolas Sarkozi

NDLR : l’initiation présumée de Nicolas Sarkozy à la franc-maçonnerie n’a jamais été confirmée, mais des rumeurs circulent car il signait « avec 3 points » certains documents)



http://r1.llb.be/image/e1/540d84c135708a6d4d547ae1.jpg





Les symboles utilisés par la franc-maçonnerie participent pleinement à alimenter le mystère et les fantasmes. L’expression « plancher sur un sujet » en vient
.

En fait, le jargon maçonnique est essentiellement emprunté à la construction, comme celui de « tailler sa pierre », de « grand architecte »,… Ici, on mettait sur une « planche » le sujet à l’ordre du jour de la loge. Si vous lisez le traité d’architecture du Romain Vitruve (1 siècle av J.C.), vous reconnaîtrez de nombreux termes maçonniques, car ce livre a inspiré les fondateurs! C’est par exemple Vitruve qui indique que l’autel se situe à l’Est, soit à l’Orient. C’est lui aussi qui explique que l’architecte est là pour mettre de l’ordre dans le monde matériel. Il explique que l’architecte doit avoir les qualités de force, de sagesse et de beauté s’il veut accomplir du beau travail.

On retrouve le symbole des 2 colonnes dans les loges.

Dans la Bible, à propos de la construction du Temple de Salomon, il est question de 2 colonnes sur le parvis, décorées de grenades. On retrouve ici l’origine chrétienne des fondateurs. Le sol en damier noir et blanc fait référence aux oppositions qui existent en tout: bien-mal, lumière-obscurité,... A chaque opinion ou thèse, il est donc possible d'opposer son contraire.

Puis les incontournables équerres, compas, « G »… et triangles, qu’on retrouve aussi dans la structure du Parc royal ou à l’ULB (logo et certains bâtiments)

L’interprétation la plus courante est la Géométrie. Ces symboles classiques sont des outils dans notre réflexion et rituel. Il ne faudrait pas non plus croire qu’un maçon se cache dans le coin de chaque triangle. Pour le Parc royal, je crois que c’est une légende. L’Esprit saint est aussi représenté par un triangle chez les Chrétiens. Pareil pour l’œil dans le triangle, il était présent en Egypte et dans le symbolisme chrétien. Ces symboles sont des outils, pas un but.

Pas un but ? Pourtant, le franc-maçon signe avec « 3 points » pour être identifié. Vous le faites ?

Bien sûr que non. Les 3 points, c’était pour se faire connaître, mais cela ne se fait presque plus à cause des ordinateurs… ou alors dans notre communication interne.

Le cas échéant, cela pourrait être un moyen de pression sur le destinataire du courrier.



Entretien : Dorian de Meeûs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mer 4 Fév - 14:43

BRUXELLEs L’occasion se donne donc à nous de brièvement présenter la franc-maçonnerie en Belgique. Petite précision d’entrée de jeu : il existe en Belgique deux types de franc-maçonneries, la régulière et l’irrégulière. À tout seigneur tout honneur, en Belgique, contrairement au reste du monde, c’est surtout la maçonnerie irrégulière qui est pratiquée.

Cette dernière ne fait pas de référence à Dieu dans ses travaux, contrairement à la maçonnerie régulière qui affirme son existence comme préalable essentiel de son existence.

La maçonnerie irrégulière en Belgique compte un peu plus de 20.000 membres répartis essentiellement entre 4 grandes obédiences.

Le Grand Orient de Belgique (GOB). Uniquement masculin, il s’agit de la principale obédience belge créée en 1833. Près de 120 loges sont réparties sur le territoire belge. À titre indicatif, Michel Daerden était membre d’une loge du GOB (la loge Robespierre à Visé). On estime que le GOB compte plus de 10.000 membres. (www.gob.be)

La Grande Loge de Belgique (GLB). Uniquement masculine. Née en 1959, cette obédience enregistre 3.700 membres pour près de 75 ateliers (ou loges). (www.glb.be)

La fédération belge du Droit Humain (DH). Obédience mixte qui représente une petite centaine de loges pour pas loin de 7.000 adhérents. Elle s’est implantée chez nous en 1928. On estime que 80 % des membres sont des femmes. (www.droit-humain.be)

La Grande Loge Féminine de Belgique (GLFB). Créée en 1981, c’est l’obédience 100 % féminine en Belgique. En 2010, on recensait 41 ateliers pour 1.889 membres. (http//glfb-vglb.be/glfb % 20f/index.htm)

Les autres. La Grande Loge Mixte de Belgique (créée en 2009), la Grande Loge Belge de Memphis Misraïm qui s’inspire dans sa manière de faire de l’ancienne Égypte.

Nous le précisions plus haut, il existe également une maçonnerie régulière représentée en Belgique par la Grande Loge Régulière de Belgique (GLRB). Cette dernière ne fréquente en aucun cas dans ses travaux maçonniques les autres obédiences présentées plus haut qui, par contre, ont signé une convention d’entente. Les maçons de ces obédiences se rendent régulièrement
visite. La Grande Loge régulière de Belgique compte pour sa part 54 loges et plus de 2.000 maçons. (www.glrb.be)

© La Dernière Heure 2012






...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rime
*****
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mer 4 Fév - 17:16

Tant d'argumentations et de précisions me laissent pantois. Au moins je ne pourrais pas dire que je ne suis pas informé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mer 4 Fév - 17:34

Rime a écrit:
Tant d'argumentations et de précisions me laissent pantois. Au moins je ne pourrais pas dire que je ne suis pas informé.

ben, c'est bien toi qui a lancé le sujet non?
alors voilà ce que j'en sait, Laughing


maintenant ,comme dans toute chose, il y a du bon et du moins bon, c'est surtout ce que l'homme en fait .
chacun a son opinion ,et c'est très bien comme cela
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Jeu 5 Fév - 9:06

Si j'en reviens simplement au titre du sujet : " La franc-maçonnerie est-elle une marche vers l'élite ?", et je suis convaincue que bon nombre d'entre eux y croient, je me dis d'emblée que l'on peut se questionner.

Voici quelques synonymes du mot élite pêchées sur le net : 'aristocratie, crème, distingué, meilleur'.

La crème, le meilleur, j'accepte. Par contre, on peut être distingué sans faire partie de l'élite. Quant à l'aristocratie, vu le nombre de membres francs-maçons, j'imagine qu'ils en sont revenus !

Certes, il n'est pas aussi simple de cadrer les francs-maçons, mais j'aime bien le côté terre-à-terre d'une explication, peut-être trop documentée, à mon gré, au risque de n'y rien comprendre.

Que certains "meilleurs" se retrouvent pour former une assemblée en essayant de défendre leur statut me paraît compréhensible. Seul, on n'est parfois pas grand-chose et ses qualités professionnelles ne sont pas forcément reconnues. Groupés, on s'entraide et on peut réussir.

Qu'il y ait des rites et des coutumes ne me gêne pas ; qu'il y ait des initiations au sein du groupe, c'est leur affaire. Par contre, le côté satanique me dérange. Est-on plus fort, meilleur, plus intelligent, plus efficace ?  Suspect

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rime
*****
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Jeu 5 Fév - 18:31

Nelly a écrit:
Si j'en reviens simplement au titre du sujet : " La franc-maçonnerie est-elle une marche vers l'élite ?", et je suis convaincue que bon nombre d'entre eux y croient, je me dis d'emblée que l'on peut se questionner.

Voici quelques synonymes du mot élite pêchées sur le net : 'aristocratie, crème, distingué, meilleur'.

La crème, le meilleur, j'accepte. Par contre, on peut être distingué sans faire partie de l'élite. Quant à l'aristocratie, vu le nombre de membres francs-maçons, j'imagine qu'ils en sont revenus !

Certes, il n'est pas aussi simple de cadrer les francs-maçons, mais j'aime bien le côté terre-à-terre d'une explication, peut-être trop documentée, à mon gré, au risque de n'y rien comprendre.

Que certains "meilleurs" se retrouvent pour former une assemblée en essayant de défendre leur statut me paraît compréhensible. Seul, on n'est parfois pas grand-chose et ses qualités professionnelles ne sont pas forcément reconnues. Groupés, on s'entraide et on peut réussir.

Qu'il y ait des rites et des coutumes ne me gêne pas ; qu'il y ait des initiations au sein du groupe, c'est leur affaire. Par contre, le côté satanique me dérange. Est-on plus fort, meilleur, plus intelligent, plus efficace ?  Suspect

Je pense m'être mal exprimé en écrivant élite disons pour être plus précis de l'intelligencia. Je sais qu'ils ont un très solide bagage intellectuel qu'ils travaillent continuellement ( ce que je leur envie!) mais cependant parler d'eux en faisant un paralléle avec le satanisme....c'est contraire je crois à leur déontologie. Mais ne dit pas aussi que qui veut noyer son chien l'accuse d'avoir la rage ?
Je crois surtout que le simple fait que c'est une société dite secrète engendre du tout et du n'importe quoi . Ils attachent une importance à la symbolique que chacun ne saisit pas automatiquement. Quoique l'équerre et le compas rappellent les outils qu'utilisaient les maçons et tailleurs de pierre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DenisDenis
**
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Lun 9 Fév - 16:32

Pour éclairer le sujet et combattre les critiques exagérées ci-dessus, voici une liste de francs-maçons, hommes et femmes, respectables :
-------------
Abd El-kader (1808-1883) - Émir arabe, adversaire acharné de la France lors de la conquête de l'Algérie. Il fut enfermé au château de Pau après sa reddition, avant de partir pour la Syrie ou il protégea de nombreux chrétiens. Il fut initié dans la loge Les Pyramides, Alexandrie, pour le compte de la Loge parisienne Henri IV.

Aldrin , colonel Edvin "Buzz" (né en 1930) - Astronaute américain. En 1969, il fit partie de la mission Apollo, deuxième homme à marcher sur la lune.

Allendé , Salvador (1908-1973) - Président élu du Chili en 1970, assassiné trois ans plus tard lors du coup d'état du général Pinochet.

Armstrong, Louis (1900-1971) - Musicien de jazz américain. Membre de l’Obédience Prince Hall, aux Etats-Unis.

Bach Jean-Chrétien (1735-1782) :Musicien, l’un des quatre fils de Jean Sébastien, membre d’une loge londonienne "The Nine Muses

Bakounine Mikhaïl Alexandrovitch (1814-1876) :Anarchiste et philosophe russe, aux côtés de Proudhon et Marx.

Bartholdi, Frédéric Auguste (1834-1904) - Sculpteur, auteur du Lion de Belfort et de la statue de la Liberté. Un franc-maçon de la Grande Loge de France à Pau, lui a consacré un livre.

Bernadotte, Jean Baptiste (1763-1844) – Né le 26 janvier 1763 �Pau, mort le 8 mars 1844 �Stockholm, Maréchal de France, prince de Pontecorvo, puis roi de Suède sous le nom de Charles XIV, ancêtre de l'actuelle famille régnante. Un musée lui est consacré à Pau.

Bolivar, Simon (1783-1830) – Homme politique vénézuélien, libérateur de l'Amérique du Sud,. Il a fondé la Colombie et la Bolivie.

Bonaparte, Jérôme (1784-1860) - Frère de Napoléon, roi de Westphalie de 1807 à 1813. Il fut Grand Maître de la Grande Mère Loge de Westphalie.

Bonaparte, Joseph (1768-1844) - Frère de Napoléon, roi de Naples, puis roi d'Espagne. Il devint en 1805 Grand Maître du Grand Orient de France.

Bonaparte, Louis (1778-1846) - Frère de Napoléon et père de Napoléon III. Il fut Grand Maître adjoint de 1803 à 1806, remplacé par Cambacérès.

Brossolette, Pierre (1903-1944) – Journaliste, résistant, arrêté en 1944 ; il se suicida le 22 mars, lors d’un interrogatoire dans les locaux de la Gestapo, respectant jusqu'à la mort la "loi du silence". Il avait été initié à la Grande Loge de France

Cambacéres, Jean-Jacques Régis de, duc de Parme (1753-1824) – Homme politique, deuxième Consul sous l’Empire Il participa à la reconstruction de la maçonnerie en prenant la tête de toutes les obédiences..

Campion Léo - Humoriste et anarchiste né le 24 mars 1905 �Paris, régent de Pygologie du Collège de Pataphysique et Grand Maître de la Confrérie des Chevaliers du Taste Fesses.

Casanova, Giovanni, Jacopo, (1725-1798) -Grand voyageur et séducteur italien. Initié Franc-Maçon, à Lyon en 1750.

Chevalier Saint George, Joseph Bologne (1739-1799) - Musicien guadeloupéen, appelé le "Mozart Noir" ou le "Voltaire de la Musique". S’est illustré dans la lutte contre l’esclavage

Clément Jean-Baptiste - Chansonnier montmartrois.et communard né �Boulogne-sur-Seine (Seine) le 30 mai 1836. Auteur de la chanson « Le Temps des cerises »

Chagall, Marc (1887-1985) – Peintre surréaliste d’origine russe et qui a résidé longtemps à Paris.

Churchill, Sir Winston Leonard Spencer (1874-1965) – Homme politique anglais, trois fois ministre de la guerre, Premier Ministre de la Grande-Bretagne pendant la seconde guerre.

Citroèn, André (1878-1935) - Polytechnicien constructeur automobile. Producteur de la célèbre 2 CV. Initié en 1904 à la Loge La Philosophie Positive, Paris.

Cody, William Frederick, dit «Buffalo Bill» (1846-1917) -Aventurier américain, il s'illustre lors des combats menés contre les Indiens.

Combes, Émile,Justin Louis (1835-1921) - Ancien séminariste, docteur ès lettres. Fit voter la loi du 7 juillet 1904 interdisant l'enseignement à toutes les congrégations. Initié en 1869 à la Loge Les Amis Réunis, Barbezieux.

Colt, Samuel (1814-1862) - Inventeur du revolver en 1835 dont un modèle fut appelé 357

Count Basie (1904-1984) - Pianiste et chef d'orchestre de jazz américain, fut longtemps un survivant des premiers grands orchestres de ce genre. Membre de la Franc-Maçonnerie de l'Obédience Prince Hall à New York.

Dac, Pierre (1895-1975) – Humoriste, rédacteur en chef du journal « L’os à moelle ». Engagé dans la Résistance, il se réfugia à Londres où il devint la voix de la France, dans l’émission « Les Français parlent aux Français ». Il a appartenu à la Grande Loge de France..

De Maistre, Joseph (1753-1821) – Homme politique et philosophe français, l’un des principaux théoriciens conservateurs de la Révolution française.

Doyle, Sir Arthur Conan (1859-1930) – D’origine irlandaise, mais né à Edimbourg. D’abord médecin et chirurgien dans la marine. Auteur de la série des Sherlock Holmes. Dans sa loge anglaise on trouve un certain Docteur Watson.

Eboué Felix (1884-1944) – Petit fils d'esclave, originaire de Cayenne, ses brillantes études l'ont conduit à des postes d'administration de la France d'Outre-Mer, où son humanisme s'est exprimé, entre autres, en incitant au respect des traditions et cultures des peuples indigènes.

Ellington, Edward Kennedy "Duke" (1899-1974) - Musicien de jazz américain. Un de ses airs célèbres porte le titre évocateur de « I’m beginning to see te light » où il donne ses impressions d’initiation.

Ferry, Jules François Camille (1832-1893) – Plusieurs fois ministre de l’Instruction publique et président du Conseil, il réorganisa l’université et fit adopter les lois sur la laïcité, la gratuité et l’obligation de l’enseignement primaire public, la liberté de réunion et de la presse..

Ford, Henry (1863-1947) - Industriel américain, il mit en œuvre des méthodes modernes de production à la fois efficaces et respectueuses des ouvriers. Il s’attacha à produire des voitures accessibles à tous. Il estimait que la consommation était facteur de paix

Franklin, Benjamin (1706 – 1790) : Américain, ambassadeur en France, il fut l’inventeur du paratonnerre en 1752.

Gable, Clark (1907-1960) - Acteur américain..

Garibaldi, Giuseppe (1807-1882) – Général et homme politique en Italie, né à Nice. Ses combats à la tête des Chemises Rouges ont abouti à l’unification de l’Italie.

Goethe, Johann, Wolfgang von (1749-1832) - Poète emblématique de la littérature allemande ; auteur de Faust, Wilhem Meister, et aussi d’un conte à la dimension symbolique et ésotérique indéniable, le Conte du Serpent Vert..

Gris, Juan (1887-1927) : Peintre espagnol, ami de Picasso. Il fonda le cubisme.

Guénon, René (1886-1951) : Auteur Français connu pour ses travaux sur la métaphysique, l'ésotérisme, le symbolisme et la gnose.

Hardy, Oliver (1892-1957)- Acteur des débuts du cinéma américain avec soncélèbre partenaire Stan Laurel.

Haydn, Franz Joseph (1732-1809) - Compositeur autrichien contemporain et ami de Mozart. Figure éminente du classicisme, il a composé plus de cent symphonies, et ses quatuors à cordes restent des modèles du genre, ayant servi de modèles à des générations de musiciens.

Jenner, Edward, Dr. (1749-1823) – Médecin britannique, membre de la Royal Society, comme Newton, il découvrit et diffusa le vaccin de la variole.

Joffre, Joseph Jacques Césaire (1852-1931) - Maréchal de France, s’étant illustré dans la Bataille de la Marne.

Kipling, Rudyard (1865-1939) – Romancier britannique, auteur du Livre de la jungle et prix nobel de littérature. Il a composé des poèmes dont le plus célèbre pour les maçons reste « La loge mère »

Laclos Choderfos de (1741-1803) – Officier français et écrivain, auteur des Liaisons dangereuses.

La Fayette, Marie Joseph Motier, marquis de (1757-1834) – Favorable à l’esprit des Lumières, cet aristocrate français participa activement à la guerre d’indépendance américaine. Il se lia d’amitié avec un autre maçon célèbre Georges Washington, qui le fit citoyen américain.

Lindbergh, Charles (1902-1974) – Pionnier américain de l’aviation, surnommé l’Aigle solitaire, il réalisa en solitaire la première traversée de l'Atlantique.

Littré, Emile (1801-1881) – Lexicographe et philosophe français. Surtout connu pour son Dictionnaire de la langue française, communément appelé Le Littré

Macarthur, Douglas (1880-1964) – Général américain qui reçut la Médaille d'Honneur, ainsi que le commandement suprême des forces alliées dans le sud-ouest du Pacifique durant la Seconde Guerre mondiale. Il reçut la reddition du Japon.

Macé, Jean (1815-1894) - Écrivain et journaliste, fondateur de la Ligue de l'Enseignement. Il a créé avec Jules Verne le Magazine d’éducation et de récréation.

Michel, Louise (1830-1905) – Institutrice, militante anarchiste. Figure de la Commune de Paris, elle fut la première à arborer le drapeau noir

Montgolfier, Jacques Étienne (1745-1799) – Pionnier des vols en ballon avec son frère. Inventeur de la montgolfière

Montesquieu, Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de (1698-1755) Philosophe bordelais. Il fut initié à Londres en 1730, avant de fréquenter les premières loges bordelaises. Auteur de L'Esprit des Lois.

Mozart, Wolfgang Amadeus.(1756-1791) - Compositeur autrichien. Tout comme son contemporain Joseph Haydn, il fut initié à Vienne. Certains voient dans son opéra « La flûte enchantée », une œuvre maçonnique. Schikaneder, l’auteur du livret était d’ailleurs également franc-maçon.

Pottier, Eugène (1816-1897) – Poète et révolutionnaire français, qui participa à la Révolution de 1848.Auteur du chant L'Internationale.

Pouchkine, Alexandre (1799-1837) – Poète, dramaturge et romancier russe. Auteur de Eugène Oneguine et Boris Godonov.

Proudhon Pierre Joseph (1809-1865) – Philosophe français, anarchiste, c’est l’auteur de la formule « La propriété, c’est le vol. Il a entretenu une correspondance avec Karl Marx

Ramadier, Paul (1888-1961) – Avocat, défenseur des coopératives. Résistant, il fut ministre de Léon Blum, d’Edouard Daladier et De Gaulle. Il refusa les pleins pouvoirs à Pétain.

Ramsay, André Michel, chevalier de (1686-1743) – Aristocrate français d’origine écossaise. Il prononça un fameux discours en 1736, devant la loge Saint Thomas à Paris. Il faisait remonter les origines de la maçonnerie à la Chevalerie et aux Croisades. Il devait initier le mouvement de l’écossisme

Reclus Elisée : Quatrième enfant du pasteur Jacques Reclus qui vivait dans le Béarn, à Orthez. Anarchiste, il fonda avec son frère Elie une banque (Société du Crédit au Travail) dont le but était d’aider à la création de sociétés ouvrières. Il s’est également illustré comme géographe et occupa la chaire de géographie comparée de l’université de Bruxelles.

Roosevelt, Franklin Delano (1882-1945) - Vingt-sixième Président des Etats-Unis. Un temple de la Grande Loge de France, Rue Puteaux à Paris, porte son nom.

Rouget de l'isle, Claude Joseph (1760-1836) - Compositeur de la Marseillaise.

Schoelcher, Victor (1804-1893) - Journaliste, puis homme d'Etat Français, il est connu pour son combat contre l'esclavage. Il fut l'initiateur du traité d'abolition de l'esclavage en France en 1848. En Martinique, une ville porte son nom.

Sibelius, Jean (1865-1957) – Musicien finlandais, auteur en particulier d’un concerto pour violon et de sept symphonies.

Surcouf, Robert (1773-1827) - Corsaire, baron d'Empire. Il harcela les marines marchandes dans les mers d’Europe et d’Inde.

Tuffin Armand, marquis de La Rouërie : Né à Fougères en 1751, héros de la Guerre d'Indépendance des Etats-Unis d'Amérique. Le marquis de La Rouërie demeure à jamais un personnage remarquable et attachant, qui consacra sa vie à la Liberté et à la Bretagne. Il fut le précurseur de la chouannerie

Voltaire, François Marie Arouet dit. (1694-1778) - Initié le 7 avril 1778, peu avant sa mort, dans la loge parisienne des Neuf Sœurs.

Wilde, Oscar (1854-1900) – Ecrivain irlandais, auteur de nombreux romans et nouvelles.

Zavatta, Achille (1915-1993) – Artiste de cirque Français, connu pour ses talents de clown, mais aussi comme directeur du Cirque Achille-Zavatta ( "Un cirque pas comme les autres").

---------------------

Il en manque pas mal, comme :
- Davy Crockett
- John Wayne
- Joséphine Baker
...

-----------------------

Pour parler du rituel, il y a des ressemblances avec le forum philosophique où nous sommes, cette période pendant laquelle on n'a pas le droit de parler sur tous les sujets quand on arrive, mais seulement après avoir été acceptés par les anciens !

Ce n'est en aucun cas une secte, ou une religion (pas de dogme), mais plutôt une école de respect et de bienveillance, assez exigeante, mais fraternelle...

Pour ce qui est du secret, c'est une tradition ouvrière par laquelle on gardait le savoir-faire des anciennes corporations de bâtisseurs, l'exigence de qualité, la même chose pour l'époque que les secrets industriels d'aujourd'hui.
C'est d'ailleurs cette exigence d'excellence, davantage que le secret, qui avait attiré des intellectuels qui n'étaient pas du métier du bâtiment. De là est né ce club anglais, à la mode des clubs anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mar 10 Fév - 15:13

DenisDenis a écrit:
Pour éclairer le sujet et combattre les critiques exagérées ci-dessus, voici une liste de francs-maçons, hommes et femmes, respectables :
-------------

Pour parler du rituel, il y a des ressemblances avec le forum philosophique où nous sommes, cette période pendant laquelle on n'a pas le droit de parler sur tous les sujets quand on arrive, mais seulement après avoir été acceptés par les anciens !

Nous qui imaginions avoir invité la poudre... Wink

DenisDenis a écrit:
Ce n'est en aucun cas une secte, ou une religion (pas de dogme), mais plutôt une école de respect et de bienveillance, assez exigeante, mais fraternelle...

Pour ce qui est du secret, c'est une tradition ouvrière par laquelle on gardait le savoir-faire des anciennes corporations de bâtisseurs, l'exigence de qualité, la même chose pour l'époque que les secrets industriels d'aujourd'hui.
C'est d'ailleurs cette exigence d'excellence, davantage que le secret, qui avait attiré des intellectuels qui n'étaient pas du métier du bâtiment. De là est né ce club anglais, à la mode des clubs anglais.

Merci pour ces informations complémentaires.

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie-josé
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mar 10 Fév - 16:22

Nelly a écrit:
DenisDenis a écrit:
Pour éclairer le sujet et combattre les critiques exagérées ci-dessus, voici une liste de francs-maçons, hommes et femmes, respectables :
-------------

Pour parler du rituel, il y a des ressemblances avec le forum philosophique où nous sommes, cette période pendant laquelle on n'a pas le droit de parler sur tous les sujets quand on arrive, mais seulement après avoir été acceptés par les anciens !

Nous qui imaginions avoir invité la poudre...  Wink .
je suppose que tu veux dire inventé la poudre

DenisDenis a écrit:
Ce n'est en aucun cas une secte, ou une religion (pas de dogme), mais plutôt une école de respect et de bienveillance, assez exigeante, mais fraternelle...

Pour ce qui est du secret, c'est une tradition ouvrière par laquelle on gardait le savoir-faire des anciennes corporations de bâtisseurs, l'exigence de qualité, la même chose pour l'époque que les secrets industriels d'aujourd'hui.
C'est d'ailleurs cette exigence d'excellence, davantage que le secret, qui avait attiré des intellectuels qui n'étaient pas du métier du bâtiment. De là est né ce club anglais, à la mode des clubs anglais.

Nelly a écrit:
Merci pour ces informations complémentaires.

et chacun a droit à avoir son opinion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly
******
avatar


MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   Mar 10 Fév - 17:05



Oui, Marie-Jo : inventé la poudre. Merci de la rectification ! Wink

_________________
Bienvenue à toi Invité et reviens nous voir souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Franc -maçonnerie est elle une marche vers l'élite ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Psaume 14. Dialogue : le juste en marche vers la cité de Dieu
» Peuple de baptisés, marche vers ta lumière
» L'Eucharistie est-elle essentielle pour un chrétien?
» "La célébration de la Messe doit être tournée vers Dieu", nous dit le Cardinal Ratzinger
» En marche vers la fête de la Pentecôte 2010

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
philo Z'amis :: Accueil & Détente :: Détente-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: